Qu’est-ce qu’une résistance pour cigarette electronique

La résistance d’une cigarette électronique, c’est quoi ?

Par définition, la résistance pour cigarette électronique est une pièce détachable située à l’intérieur du clearomiseur ou de l’atomiseur. Son rôle dans la vape est de transformer l’énergie électrique de la batterie en énergie thermique. C’est cette même chaleur créée par la résistance qui permet la vaporisation du propylène glycol et de la glycérine végétale, les deux composants majeurs du e-liquide.

Le lexique de la vape n’est pas des plus simples à comprendre, surtout quand on débute et qu’on est novice. Mais bien connaître tous les éléments de sa vapoteuse permet de mieux la régler et de bien l’utiliser. La résistance d’une e-cigarette est un élément indispensable pour le vapotage. Sans cette pièce, la vapeur ne peut pas être produite et donc ne peut pas être inhalée.

Qu’est-ce qu’une résistance au juste ? Comment l’utiliser ? À quoi sert-elle et quel est son fonctionnement ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la résistance chauffante d’une cigarette electronique.

Qu’est-ce qu’une résistance ?

Si vous voulez comprendre le fonctionnement de la cigarette électronique, il n’y a rien de plus efficace que replonger dans ses cours de physique. Pour celles et ceux qui auraient compté les mouches pendant ces heures de classe, voici un récap de ce qu’est une résistance en physique.

La résistance est composée de matériaux qui s’opposent à un courant électrique.Tout courant possède des électrons. Ces électrons sont en mouvement et circulent (énergie cinétique) dans le circuit électrique. La résistance traduit la capacité d’un composant à s’opposer au courant électrique. La résistance d’une cigarette électronique résiste au courant électrique.

Les électrons, ainsi opposés à la résistance, ralentissent leur course. Ce ralentissement leur fait perdre de l’énergie. Connaissez-vous la règle : « rien ne se perd, tout se transforme » ? C’est exactement ce qu’il se passe avec la résistance d’une e-clope. L’énergie cinétique est isolée, mais ne disparaît pas : elle se transforme. C’est ce qu’on appelle l’effet Joule.

La résistance a donc la capacité de transformer l’énergie cinétique d’un courant électrique en énergie thermique. Elle génère et diffuse la chaleur, qui est ensuite conduite grâce à une mèche de coton, dans le réservoir pyrex du clearomizer. La base pg vg du eliquide se vaporise au-delà d’une certaine température. Le cloud de vapeur formé remonte par la cheminée du tank et atteint le drip tip. Vous inhalez, vous savourez, vous vapotez !

Où se trouve la résistance d’une cigarette électronique ?

Vous repérez la résistance d’une clope électronique facilement. Elle a une forme cylindrique et une couleur métallique. Vous apercevez une ou plusieurs mèches de coton dépasser et baigner dans le liquid du réservoir pyrex.

La résistance se trouve dans le clearomiseur d’une e-clope (ou dans l’atomizer). Elle se visse à l’intérieur du tank. Selon les modèles, elle se fixe plutôt sur le haut ou sur le bas du clearo (vers le top cap ou vers la base). Pour la retirer et la changer, il suffit de la tourner et de la dévisser. Sur certains tanks, il faut simplement la clipser et la déclipser.

Quand vous changez la résistance, vérifiez qu’elle est bien installée à l’emplacement qui lui est dû. Elle ne doit pas être de travers et ne doit pas non plus être mobile. Une résistance qui bouge dans le réservoir pourrait bloquer le système et rendre impossible le démontage du clearomizer. Mais il ne faut pas non plus forcer comme un fou au risque de casser le système.

Comment fonctionne-t-elle ?

La résistance fonctionne grâce au courant électrique envoyé par la batterie. Pour mettre en marche une résistance, il faut actionner le mod. Appuyez sur le bouton fire de votre e-cigarette et voyez ce qu’il se passe. La batterie génère un courant qui se rend jusque dans la résistance. Celle-ci le transforme en énergie thermique. La température grimpe d’un cran et le e-liquide commence à chauffer.

Soumis à la chaleur, le pg et la vg se vaporisent. Tirez sur le drip tip pour aspirer votre premier puff de vapeur. Souvenez-vous qu’une taffe de vapeur ne se prend pas comme une taffe de cigarette de tabac classique. Les bouffées doivent être plus longues (au moins 3 secondes) et espacées entre elles. Faire du chain vaping (enchaîner les puffs) ne vous mènerait qu’au dry hit qui laisse un goût de brûlé infect sur la langue et les papilles.

Les ohms : l’unité de mesure de la résistance

Les capacités de la résistance se mesurent avec l’ohm. L’unité est représentée par la lettre grecque oméga : Ω. Vous voyez ce symbole gravé sur toutes les résistances pour cigarette électronique. C’est le physicien allemand Georg Simon Ohm qui étudie la relation entre la tension, le courant et la résistance. Il découvre et publie la fameuse loi utilisée dans la vape : la loi d’Ohm.

Les ohms d’une résistance donnent une indication précieuse pour son vapotage. Il faut savoir que plus la valeur en ohm de la résistance est élevée et moins le courant électrique circule. Au contraire, plus l’impédance de la résistance est faible et plus le courant électrique circule. Dans la vap, la valeur est calculée selon le nombre de spires (tours) des coils (qui sont montés à la manière de ressorts).

Plus la résistance de votre clearomiseur est basse (moins de 1 ohm) et plus votre cigarette électronique est puissante. La puissance de chauffe augmente ainsi que l’intensité de la vape. Il est recommandé de vapoter en inhalation directe (DL) avec ce type de résistances. Quand l’impédance est inférieure à 1 ohm, on dit que ce sont des résistances subohms.

Au contraire, les résistances avec une valeur élevée sont préconisées pour l’aspiration indirecte (MTL). La vapeur a une température moins chaude qu’avec du sub ohm, mais elle est tout aussi intense. En général, associer une résistance supérieure à 1 ohm avec la vape mtl garantit une expérience sensorielle unique.

À quoi sert la résistance pour cigarette électronique ?

Le rôle de la résistance pour cigarette électronique est de chauffer le e-liquide pour permettre son évaporation. Sans la vaporisation, il ne peut pas y avoir de vapeur. Sans la vapeur, il ne peut pas y avoir de vapotage. La résistance est le cœur de votre pause vaping : sans elle, l’ecigarette ne fonctionne pas.

La résistance doit sa nécessité à ses composants. Alors, de quoi se compose une résistance pour vapoteuse ? Vous retrouvez dans toutes têtes d’atomiseur :

  • Un fil résistif (coil) ;
  • Une mèche de coton.

Il existe une multitude de types de résistances sur le marché de la vapote. Les constructions et les montages des coils diffèrent selon les clearomiseurs et les fabricants. Il est par exemple possible d’avoir plusieurs fils résistifs. Certaines résistances ont jusqu’à 12 coils, ce qui permet une intensité et une température de la vapeur très fortes. De même, d’autres résistances utilisent des matériaux spécifiques qui modifient les sensations lors de la vap.

Le rôle de la résistance pour cigarette électronique, au fond, n’est pas seulement de vaporiser le eliquid. Son but est aussi d’assurer un rendu des arômes et de la vapeur parfaits. Les marques d’ecig conçoivent et fabriquent des résistances de plus en plus performantes, pour toujours mieux ressentir les effets délicieux du vapotage.

Une bonne résistance, associée à un mod box, stick ou pod de qualité premium, associés à un bon réglage de la batterie, associés à un e-liquide à la composition optimale (comme les eliquides français Neovapo qui privilégient de forts ratios PG/VG en pg, afin de mieux ressentir les flavors du e-juice), donne des résultats incroyables. Le plaisir de l’expérience vaping est à son maximum!

6 types de résistance à connaître

Les fabricants de vaporisateurs personnels et de résistances s’en donnent à cœur joie pour trouver LA pépite qui saura embarquer vos papilles. Pour cela, le montage de la résistance joue un rôle majeur. Mais pas seulement. Il ne faut pas oublier que la résistance ne révèle ses pouvoirs gustatifs qu’aux vapoteurs qui savent bien régler les watts de leur cigarette électronique.

Il existe plusieurs manières de « monter » les fils d’une résistance. Selon le montage choisi, votre vapotage est plus axé sur certaines sensations, comme une meilleure restitution des saveurs ou une plus grande vitesse de chauffe. Les amateurs d’atomiseurs reconstructibles savent tout cela quand ils veulent fabriquer leur propre résistance. Mais tous les e-fumeurs, qu’ils soient novices ou experts, devraient connaître ces 6 types de têtes d’atomiseur afin de choisir la meilleure résistance pour sa vap.

Découvrez les différents montages :

  • la résistance classique a un fil résistif enroulé sur lui-même, comme un ressort ou une queue en tir-bouchon ;
  • le clapton coil est un fil résistif enroulé autour d’un autre fil résistif, un peu comme les cordes d’une guitare ;
  • la résistance en céramique a un montage standard, mais est équipée d’une petite pierre en céramique qui entoure le coton ;
  • le notchoil a la forme d’un tube et est idéal pour faire beaucoup de vapeur avec sa cigarette électronique ;
  • le montage en strip ne permet plus de voir le coil. À la place, il y a une plaque perforée qui offre plus de contact entre le fil et le coton (et donc une meilleure vaporisation) ;
  • le mesh est une construction très prisée par les vapoteurs, car il offre des sensations de vap extraordinaires. Les fils sont tressés et tissés entre eux pour former une sorte de grillage très fin.

Le montage influence le rendu de la vapeur et de la saveur. Mais ce n’est pas tout : le matériau des fils résistifs eux-mêmes a son importance. Kanthal, acier inoxydable ou nickel, le métal utilisé pour construire les coils influence la résistivité de la résistance. Il y a cinq types de fils résistifs couramment utilisés pour le montage des résistances :

  • le kanthal
  • le nichrome
  • le nickel
  • le titane
  • l’acier inoxydable (Stainless Steel)

Le nickel, le titane et l’acier inoxydable sont compatibles avec les modbox qui ont le mode contrôle de la température. La fonction TC du chipset est idéale pour éviter les dry hit et trouver la parfaite température pour vapoter. Il faut savoir que le choix du fil résistif pour sa vape est essentiel. Selon le matériau choisi (et son diamètre), la surface de chauffe peut être modifiée. La restitution des flavors et de la vapeur est ainsi différente d’une résistance à une autre.

Combien de temps dure la résistance d’une ecigarette ?

La résistance d’une cigarette électronique dure entre 15 et 20 jours. Sa durée de vie dépend aussi de la manière dont vous vapotez (vape mtl ou vape dl) et de la composition de votre eliquide. Les ratios pgvg plus riches en VG accélèrent l’état d’encrassement de la résistance. Mais en moyenne, le temps de fonctionnement d’une résistance est de deux à trois semaines. Passé ce temps, il faudra la changer dans le clearomiseur.

Pourquoi faut-il changer la résistance d’une ecigarette ? À force de chauffer, des résidus cramés de propylène glycol et de glycérine végétale s’épaississent et se coincent entre les spires des coils. La mèche de coton également se consume et perd de plus en plus son excellente capillarité. Au bout d’un moment, il est temps de remplacer la tête d’atomiseur parce que la vape ne fonctionne plus très bien.

Il est possible de prolonger la durée de vie de sa résistance. Pour cela, choisissez un e-liquide plus fort en PG qu’en VG. Adoptez également un mode de tirage en inhalation indirecte, qui consomme peu de liquide pour cigarette électronique.

3 signes que votre résistance est morte

Comment savoir si la résistance de sa cigarette électronique est morte ? Soyez à l’écoute de votre vaporisateur. Si votre résistance est en fin de vie, vous le saurez assez vite. Mais pour reconnaître les signes d’une résistance encrassée, il faut savoir les identifier.

  • La vapeur inhalée est de moins en moins dense

Vous avez beau pousser la batterie à son maximum ou avoir une autonomie complète, votre nuage de vapeur est de plus en plus faible. En général, si votre batterie est chargée, cela signifie que la résistance est obstruée et peine à faire son travail.

  • Les saveurs de juice de vape sont de moins en moins perceptibles

Pareil que pour la vapeur, si la résistance est encrassée, elle ne peut que difficilement jouer son rôle. Cela a un impact direct sur le rendu de la saveur. Les flavours de votre jus à vapoter ne se sentent presque plus sur le palais, ce qui a de quoi décevoir. Pensez à changer la résistance !

  • Le dry hit

Le dry hit est la phase finale, le dernier symptôme de crise qui vous hurle de remplacer la résistance de l’atomizer. Le dry hit se traduit par un goût de brûlé très fort. Cela signifie que la résistance est complètement bouchée. Les dépôts épais et cramés de la base PGVG ont envahi l’ato et il vous faut absolument le changer pour ne plus aspirer un goût de charbon avec l’e-cig.

Comment remplacer la tête d’atomiseur dans le clearomiseur ?

Pour remplacer la résistance, il faut dévisser la base du clearomiseur. Vous accédez à la pièce métallique par l’intérieur du tank. Sur certains modèles, la résistance est fixée sur la base et non pas sur le dessus du réservoir. Pour la détacher, il suffit de la dévisser ou de la déclipser.

N’oubliez pas d’amorcer chaque résistance neuve. Pour cela, imbibez manuellement les mèches avec du liquid pour e-cigarette. Remontez la tête d’atomizer dans le clearo et rechargez le verre pyrex. Attendez entre 10 et 15 minutes le temps que la résistance s’imprègne bien de eliquid, puis vapotez comme vous en avez l’habitude.

Où jeter la résistance ?

La résistance ne se jette pas dans la poubelle ménagère de votre cuisine. Soyons écoresponsables : la tête d’atomiseur d’une cigarette électronique est polluante et se recycle très bien si vous faites les bons gestes. Pour cela, il faut la jeter dans le bac à métaux de la déchetterie.

Mais comme vous ne passez pas vos journées à la déchetterie, nous vous conseillons d’accumuler vos résistances usagées dans une boîte. Apportez-la en déchetterie dès que l’occasion se présente ! Vous ferez un geste pour la planète et une bonne action pour votre conscience.

En ce qui concerne les atomiseurs reconstructibles, sachez que vous pouvez réutiliser plusieurs fois votre résistance avant de la jeter. Il suffit de nettoyer les coils régulièrement pour ne pas subir le dry hit. Dès que le nettoyage n’est plus possible, jetez votre résistance faite maison et réalisez un nouveau montage !

Fabriquer sa propre résistance pour ecig, c’est possible

Oui, il est possible de faire sa propre résistance pour cigarette électronique. Mais attention, fabriquer sa tête d’ato home made n’est pas accessible pour qui le veut. Pour réaliser un montage en toute sécurité, il est impératif d’avoir des connaissances techniques solides. Maîtriser la loi des ohms est un minimum pour ne pas faire exploser sa vapote (façon de parler, quoi que…).

Les atomiseurs reconstructibles (drippers, RTA, RDA, etc.) sont propices à la fabrication maison des résistances. Les vapoteurs et vapoteuses utilisent le plateau de montage intégré dans l’atomizer pour monter les coils et insérer le coton. Neovapo met à disposition tous les accessoires de vape indispensables pour le reconstructible : coton bio, fil résistif en kanthal, ohmmètre, kit d’outils, etc.

S’équiper des meilleurs outils pour fabriquer ses résistances pour e-cigarette est essentiel. N’oubliez pas que vous « jouez » avec l’électricité. Nous recommandons les atomiseurs reconstructibles aux e fumeurs qui ont une bonne et longue expérience avec la vaporette. Si vous venez d’arrêter de fumer pour commencer la vape, débutez avec les clearomiseurs et les résistances pré-montées, plus faciles à manier.

Pour celles et ceux qui veulent absolument essayer la vape reconstruite, mais qui craignent le montage des coils, la marque Demon Killer vous propose une boîte de 8 coils déjà montés. Vous n’avez plus qu’à assembler la résistance sur le plateau de montage de l’atomizer.

Publié le : 28/06/2021

Tout savoir sur le fonctionnement d’une résistance pour e-cigarette La résistance est le cœur de la cigarette électronique. Il s’agit d’un petit cylindre métallique qui se visse à l’intérieur du clearomiseur. Son rôle est de chauffer, puis de vaporiser le e-liquide. Mais, quel est son fonctionne ...

Publié le : 28/06/2021

Utilité et rôle d'une résistance pour cigarette électronique La résistance sert à chauffer et à vaporiser le eliquide. Elle est à l’origine de la création de la vapeur, nécessaire pour vapoter. La résistance est le cœur de la vape. Sans elle, rien n’est possible et surtout pas le vapotage. Son ...