Guide résistance

Tout savoir sur les résistances pour cigarette électronique : devenez un pro de la vape

Les résistances d’une cigarette électronique équipent l’atomiseur ou le clearomiseur. Elles se vissent à l’intérieur de la partie supérieure de l’ecigarette. Leur rôle est déterminant dans la vape. Sans la résistance chauffante, n’espérez pas pouvoir vapoter ! C’est bien grâce à elle que le e-liquide se vaporise. Le délicieux cloud de vapeur qui remonte par le drip tip et que vous avalez n’est possible que grâce à cette pièce détachable.

Vous voulez devenir un expert de la vaporette ? Vous tombez bien. Entrez au cœur même de votre vaporisateur personnel. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les résistances ! Mieux vous connaîtrez ces pépites chauffantes qui permettent la vaporisation de vos e-juices et meilleure sera votre vap. Vous saurez en effet comment les choisir et comment les utiliser afin de rendre magique votre expérience vaping !

Qu’est-ce qu’une résistance pour e-cigarette ?

La résistance est une petite pièce cylindrique et métallique. Elle se visse à l’intérieur du clearomiseur ou de l’atomiseur de la cigarette électronique. Elle se compose de coton et d’un ou plusieurs fils résistifs faits en métal. Son rôle dans la vape est de transformer l’énergie électrique générée par la batterie en énergie thermique. Plus précisément, son rôle est de produire l’évaporation de l’aérosol aromatisé, qu’est la vapeur.

La chaleur qu’elle génère chauffe les composants du e liquide stocké dans le réservoir pyrex. Le propylène glycol et la glycérine végétale, soumis à une température élevée, se vaporisent. Cela crée le nuage de vapeur qui remonte par la cheminée du clearomiseur jusqu’à l’embout buccal de la vapote. Vous inspirez, vous inhalez et le tour est joué. La résistance est vissée dans le réservoir de l’ecigarette. Elle est en contact direct avec le eliquide afin de pouvoir le chauffer et le vaporiser.

Commencer la vape peut être perturbant pour les vapoteurs novices. Le lexique de la vapoteuse est complexe, avec un mélange de technique et de mots anglais. Mais rassurez-vous, le fonctionnement de la résistance ou le fonctionnement de la clope électronique est en réalité très simple. Devenez un pro du vapotage et apprenez à décortiquer la résistance de votre clearomizer. La résistance est le cœur d’une expérience vaping réussie. En savoir un maximum sur elle revient à maximiser ses chances de vivre une pause vapeur 100 % exquise !

Comment fonctionnent les résistances chauffantes ?

La résistance, comment ça marche ? C’est très simple. Le vapoteur appuie sur le bouton switch (ou bouton fire) de son mod. La batterie se réveille. Elle génère aussitôt un courant électrique qui part vers la résistance. En physique, la résistance s’oppose au passage d’un courant électrique.

Pour celles et ceux qui auraient séché les cours de physique (on ne vous blâme pas), l’opposition d’un courant électronique entraîne le ralentissement des électrons. Ce sont les atomes des coils, ou fils résistifs qui freinent la course des électrons. Ils font résister le courant électrique. Les électrons, ainsi ralentis, perdent en énergie. Mais comme le monde est bien fait, rien ne se perd et tout se transforme. C’est encore plus vrai dans la vap !

L’effet Joule entre en scène. Il s’agit d’une théorie qui explique que dans tout système isolé, l’énergie est conservée et transformée. Dans le cas des résistances pour ecigarette, celles-ci vont transformer l’énergie électrique en énergie thermique. Ça chauffe dans le clearo ! L’énergie cinétique (qui circule) n’est pas perdue, mais transformée.

La chaleur produite est ensuite conduite par la mèche de coton. Le coton de la résistance fait le lien entre la chaleur et le e-liquide. La base PG/VG se vaporise et le vapotage est possible. L’action de la résistance se déroule en quelques millièmes de seconde. C’est très rapide et toutes les résistances disposent de leurs propres spécificités. Certaines chauffent plus vite que d’autres par exemple. Le wattage de la batterie influence aussi le rendu de la vapeur et des saveurs. Il convient donc de bien savoir comment régler les watts de sa cigarette électronique pour profiter de tous les délices de sa résistance.

Le saviez-vous ?

Les résistances n’ont pas toujours été chauffantes. Elles n’ont pas toujours été telles qu’on les connaît aujourd’hui. C’est David Yungiang Xiu qui invente la résistance chauffante et la commercialise en 2009. La première e-cigarette inventée par Hon Lik fonctionnait avec un système de vaporisation par ultrasons. Or à terme, l’e-clope par ultrasons de Lik s’est avérée trop coûteuse et a vite été remplacée par le système chauffant de Yungiang Xiu.

Coils, mèches, coton… Tout sur la composition de vos résistances

Sous sa coque de métal, la résistance se compose d’un ou plusieurs fils résistifs et de coton. Les fils, qu’on appelle aussi des coils, sont pliés sur eux-mêmes et forment des sortes de ressorts. Le coton est lissé et a l’apparence d’une mèche qui passe à travers les spires des fils. La mèche sort de la résistance pour baigner dans le e-liquide du verre pyrex.

Cette pièce détachée pour cigarette électronique est une vraie mine d’or quand on s’y intéresse de près. Les fabricants redoublent d’ingéniosité pour proposer les meilleurs outils de chauffe pour le vapotage. La meilleure résistance est celle qui produit le meilleur rendu des arômes et de la vapeur. Pour cela, il faut savoir comment la choisir. Pour savoir comment choisir une résistance, il faut d’abord connaître ses différentes compositions.

Les e-fumeurs doivent regarder ces quatre critères quand ils veulent acheter une résistance :

  • le matériau utilisé pour la fabrication du fil résistif ;
  • les différents styles de montage des mèches dans la résistance ;
  • la valeur en ohm calculée en fonction du nombre de spires (tours) et du diamètre du coil ;
  • la plage de puissance en watts.

Tous ces éléments vous donnent des indications précieuses sur la capacité de vos résistances. Par exemple, quand la valeur en ohm d’une résistance est supérieure à 1 ohm, il est préconisé de vapoter en inhalation indirecte (vape serrée). Au contraire, les résistances subohms de moins de 2 ohms sont idéales pour l’aspiration directe (vape aérienne). À savoir qu’il est indispensable de choisir une résistance compatible avec son clearomiseur ou son atomizer.

Quels sont les différents matériaux utilisés pour le montage des coils ?

Les e fumeurs adeptes des atomiseurs reconstructibles savent à quel point le choix du matériau est crucial pour le montage des coils. Mais même si vous achetez une résistance pré-montée, il peut être utile, voire indispensable, de connaître le matériau à partir duquel est fabriqué votre fil résistif. Avec certaines vapotes, il est par exemple possible d’actionner le mode contrôle de la température avec certains matériaux (nickel, acier inoxydable et titane).

Il existe cinq matériaux principaux utilisés pour la fabrication de votre fil résistif :

  • le kanthal : le plus commun et qui est un alliage de fer, de chrome et d’aluminium qui résiste très bien aux fortes températures.
  • Le nichrome : un alliage de chrome et de nickel dont la réactivité est excellente.
  • Le nickel : un matériau qui chauffe extrêmement vite, avec des spires espacées, ce qui est idéal pour utiliser le mode contrôle de température du chipset.
  • Le titane : le rendu des flavours est exceptionnel et vous pouvez utiliser ce coil avec le mode TC de la vaporette.
  • Le stainless steel (acier inoxydable) : un fil très réactif avec une restitution des saveurs authentique. Il se vapote avec le mode wattage variable et contrôle de la température.

Une résistance peut avoir plusieurs coils. Une résistance classique va être single-coil ou dual-coil, c’est-à-dire avec un ou deux fils résistifs. Mais cela peut monter très haut, avec des résistances qui ont 12 coils ! Plus il y a de coils et plus la réactivité et la capacité de chauffe augmentent. Forcément, le résultat en bouche est bien plus intense.

Les différents types de résistances

La résistance est une mèche en lien direct avec le e-liquide dans le but de le vaporiser. Il existe plusieurs types de résistances qui ont un montage interne différent. On s’explique. Votre fil résistif est roulé et tourné sur lui-même pour former une sorte de ressort. Cependant, il existe diverses manières de réaliser ce montage des coils. Chaque coil est ensuite constitué d’une mèche de coton.

Le coton peut être en fibre biologique ou autre. Si vous êtes adeptes de la vape diy et du reconstructible, Neovapo vous propose du coton bio japonais avec une excellente capillarité. Il sert de mèche à la résistance et permet la bonne conduction de la chaleur et ainsi la parfaite vaporisation de vos juices de vap.

Voici des exemples de résistances :

  • la normale : le fil résistif est enroulé sur lui-même, à la manière d’un ressort ;
  • la clapton : le coil enroule un autre coil, à la manière des cordes d’une guitare ;
  • la céramique : une pierre en céramique entoure le coton ;
  • la notchoil : cette résistance a la forme d’un tube, ce qui permet la production d’un gros volume de vapeur avec son e-cigarette ;
  • la strip : la résistance se constitue d’une sorte de plaque perforée qui accentue le contact entre le coton et le fil résistif pour une meilleure restitution de la vapeur et des flavors ;
  • la mesh : c’est un tissu métallique très fin, fait à partir d’un tressage et d’un tissage des fils. Les résistances en mesh sont les plus utilisées pour vapoter et leur qualité premium n’est plus discutable.

Ces informations vous rendent encore plus confus sur le choix de votre nouvelle résistance ? Pas de panique. N’hésitez pas à contacter nos professionnels du vapotage qui sont là pour vous aider dans vos choix. Vous pouvez aussi tester les différents modèles. Les tests restent encore le moyen le plus efficace pour établir le classement des meilleures résistances pour cigarette électronique. Après tout, c’est votre palais qui définit vos préférences. Alors, multipliez les expériences vapeur avec vos résistances de haute qualité !

Comment choisir la résistance de son clearomiseur ?

La résistance d’une cigarette électronique se choisit selon quatre critères principaux :

  1. sa compatibilité avec le clearomiseur ou l’atomiseur ;
  2. sa valeur en ohm ;
  3. sa plage de puissance ;
  4. le ratio de propylène glycol et de glycérine végétale du e-liquide.

Pour commencer, il faut rappeler que chaque clearomiseur dispose de ses propres accessoires. Ou plutôt, chaque résistance est conçue et fabriquée pour un modèle (ou plusieurs modèles de la même marque) de clearomizer. Il est essentiel de respecter ce critère. De toute manière, vous n’aurez pas trop le choix : une résistance inadaptée ne fonctionnera pas correctement ou ne s’insérera pas dans le tank.

Ensuite, la valeur en ohm (Ω) et la plage de puissance (W) sont les caractéristiques fondamentales à prendre en compte dans le choix de ses résistances. Ces deux indications sont gravées sur la pièce même. La valeur en Ω donne un renseignement sur l’intensité de la vap (session vaping en mode gros cloud chasing ou en inhalation serrée pour une vape discrète). La plage de puissance s’exprime en watts et vous indique sur quel wattage régler la batterie du modbox.

Enfin, tous les e-juices ne sont pas forcément compatibles avec les résistances. On pense aux e-liquides reverse qui ont une base pg vg très riche en VG. La viscosité de la vg bouche les coils de la résistance, ce qui demande d’avoir une pièce robuste et adaptée pour ce type de eliquide.

Les ohms, le critère essentiel pour bien choisir sa résistance

Les ohms de la résistance vous permettent de savoir quel type de vapotage privilégier. Concrètement, elle indique la puissance de chauffe la plus adaptée pour vaper. Pour rappel, les résistances sub ohms qui ont une impédance inférieure à 1 ohm sont plus adaptées pour la vape DL. Au contraire, les résistances classiques de plus de 1 ohm sont idéales pour la vape MTL.

Plus la valeur est basse et plus la cigarette électronique est puissante. A l’inverse, plus l’impédance est haute et moins l’e-cig est puissante. Un vaporisateur personnel puissant est plus adapté pour la vap aérienne. L’inhalation directe fait l’effet d’un one shot de vapeur qui se rend directement dans les poumons. Le puff de vapeur est intense et explosif. C’est une manière de vapoter qui n’est pas conseillée aux vapoteurs débutants, car elle est assez déroutante pour une première expérience vaping.

Dans l’idéal, commencez la vape avec un clearomiseur polyvalent, mais avec des résistances d’un minimum de 0.8 ohm. Le tirage de la vapeur est similaire à celui de la cigarette de tabac combustible. C’est donc un vapotage familier et intuitif qui ne perturbe pas trop. Il est important de retrouver des sensations connues quand on débute le vapotage. C’est en effet plus facile pour commencer un sevrage tabagique et réussir à arrêter de fumer.

Comment régler les watts de sa cigarette électronique ?

Les watts de la cigarette électronique se règlent en fonction de la plage de puissance de la résistance. Prenons un exemple. L’ato GT4 mesh de la marque Vaporesso et d’une valeur de 0.4 ohm a une plage d’utilisation comprise entre 40 et 60 watts. Il est fortement recommandé de régler la batterie de sa box, stick ou pod sur une puissance comprise entre 40w et 60w.

Dépasser les 60 watts conseillés entraînerait le dry hit qui se traduit par un goût de brûlé désagréable. La puissance du courant est trop forte, ce qui brûle la mèche de coton à vitesse grand V. La résistance brûle et votre bouffée de vapeur sent le cramé. C’est le meilleur moyen pour ruiner la pièce maîtresse de son clearomiseur et la jeter sans en profiter.

Au contraire, aller en dessous des 40 watts modifierait le goût de la cigarette électronique. Les saveurs sont moins bonnes et moins bien ressenties. Le rendu de la vapeur, lui aussi, risque de ne pas être génial. La conséquence de ce mauvais réglage de la vapote est un sentiment de déception envers la vape et le risque de se décourager. Lorsqu’on souhaite se sevrer du tabagisme, ce petit défaut technique peut être démotivant. Pourtant, il suffit de réajuster son appareil pour profiter de tous les délices du vapotage !

Résistances : tout savoir sur leur utilisation dans la vape

Les résistances sont utilisées pour vaporiser le eliquide. Mais ce n’est pas tout. Il y a tout un savoir et des habitudes à acquérir pour entretenir et conserver plus longtemps ses résistances. Il faut savoir qu’une résistance se change toutes les deux à trois semaines au maximum dans le clearomiseur.

C’est surtout le cas de celles qui sont toutes prêtes. Les résistances des drippers et autres ato reconstructibles donnent la possibilité aux vapoteurs de nettoyer les coils afin de les réutiliser. C’est plus économique, mais aussi plus complexe et pas à la portée de tous les vapoteurs.

Quand vous achetez une résistance, il faut surtout savoir quand et comment la remplacer. C’est le b-a-ba à connaître quand on commence à vapoter. Mais ne vous inquiétez pas, cette manipulation est très simple. Après quelques essais, vous deviendrez le roi ou la reine du changement de résistance !

Quand changer la résistance ?

La résistance se change tous les 15 à 20 jours au maximum. Mais des signes distinctifs vous alertent sur l’état d’encrassement de votre pièce détachée. Le e liquide, lorsqu’il chauffe, se cristallise, comme le caramel, et laisse des résidus épais et cramés boucher les coils. À force de tirage, la résistance est complètement obstruée et le vapotage devient impossible.

Une résistance encrassée vous le fait savoir par divers moyens. La vapeur soufflée est de moins en moins dense et visible. Le parfum de votre eliquide est de plus en plus difficile à percevoir lors de l’aspiration. Enfin, le signe d’alerte ultime, le dry hit se fait sentir. Le goût de brûlé est le point de non-retour de la résistance : il vous faut absolument la changer.

Sachez que plus votre e-liquide a une base pgvg riche en glycérine végétale et plus la vitesse d’encrassement de la résistance est rapide.

Comment changer une résistance ?

Pour changer la résistance d’un clearomiseur, il faut dévisser la base de ce dernier. Dans l’idéal, faites en sorte que le réservoir pyrex soit vide pour ne pas vous en mettre plein les doigts. Puis, dévissez le tube cylindrique (la résistance). Remplacez-le par une pièce neuve. N’oubliez pas de l’amorcer ! Une résistance vapotée à sec sans avoir été amorcée au préalable est un ticket express vers le dry hit.

Pour amorcer une résistance, imbibez manuellement ses mèches de coton avec du eliquide. Puis, remplissez le réservoir de la vaporette. Patientez entre 10 et 15 minutes le temps que la résistance s’imprègne bien du jus de vap, puis actionnez votre ecig. L’amorçage est essentiel si vous ne voulez pas gâcher une résistance !

En ce qui concerne les atomizers reconstructibles, il est possible de nettoyer les coils. Pour cela, il faut démonter l’ato et accéder au plateau de montage. Brossez les fils et retirez les résidus, puis effectuez un dry burn pour décoller les derniers dépôts gras. À froid, rincez les coils à l’eau. Ne les remontez sur le plateau que lorsqu’ils sont totalement secs ! Puis, réalisez à nouveau un dry burn pour resserrer les spires.

Le nettoyage de la résistance est plus économique. Néanmoins, ce n’est pas une technique conseillée aux vapoteurs et vapoteuses novices, à moins d’être un pro de la physique ! Un dernier conseil : ne jetez pas les résistances usagées dans la poubelle ménagère. Ce sont des pièces polluantes et recyclables qui se jettent dans le bac à métaux de la déchetterie.

Où acheter une résistance ?

Chez Neovapo, pardi !

Retrouvez toutes les résistances dont vous avez besoin pour équiper votre clearomizer sur le site Neovapo et dans les 24 boutiques situées partout en France. Nous sommes spécialisés dans la vente de cigarettes électroniques. D’ailleurs, vous avez accès à des kits aio d’ecigarette très complets pour commencer la vape en toute sécurité (et sans prise de tête).

Nos résistances sont issues des meilleures marques de vaporette du monde. Elles s’associent avec les clearomiseurs de nos kits complets ou les clearos vendus à l’unité. Faites encore plus d’économie grâce à notre réduction valable toute l’année sur les résistances :

  • 4 résistances achetées = la 5e offerte

Avec la carte VIP Neovapo, vous gagnez des points bonus que vous accumulez pour débloquer des réductions. En plus, nous vous réservons une surprise exceptionnelle le jour de votre anniversaire !

Vous savez tout sur les résistances pour cigarette électronique. Vous êtes l’expert, alors à vous de jouer ! Choisissez votre meilleure résistance dès maintenant ! En un clic, c’est envoyé, c’est vapé !

Livraison express
LIVRAISON EXPRESS

Livré en 24h par chronopost

Livraison gratuite
LIVRAISON GRATUITE

A partir de 19€

Paiement sécurisé
PAIEMENT SÉCURISÉ

100% sécurisé par carte bancaire

Paiement 3x sans frais
FACILITÉ PAIEMENT

Paiement 3x sans frais