Comment entretenir ma résistance pour cigarette électronique

Comment nettoyer et entretenir la résistance d’une cigarette électronique ?

Il y a deux moyens d’entretenir une résistance pour cigarette électronique. La première consiste à changer la résistance du clearomiseur quand elle est morte. La seconde, qui n’est possible qu’avec les atomiseurs reconstructibles, consiste à nettoyer ses coils. Cette deuxième option n’est faisable que lorsque vous pouvez démonter l’atomizer et accéder à un plateau de montage.

Il existe aussi des astuces pour prolonger la durée de vie d’une résistance. Pour cela, apprendre à bien vapoter et à bien entretenir ses résistances est essentiel. Mieux vous réalisez l’entretien de l’e-cigarette et meilleure sera votre pause vaping. Alors, comment entretenir sa résistance pour cigarette electronique ? Découvrez-le tout de suite.

La différence entre les résistances pour clearomiseurs et les résistances pour atomiseurs

La différence entre un clearomiseur et un atomiseur reconstructible se résume à la résistance. Les résistances d’un clearomizer se remplacent toutes les deux à trois semaines. Elles ne durent qu’un temps et finissent par ne plus être efficaces. Cela s’explique par la chauffe répétée du propylène glycol et de la glycérine végétale, les deux composants principaux du e-liquide. À force d’être chauffée et vaporisée, la base pg vg se cristallise et bouche les spires du fil résistif (coil).

Il convient donc de changer la résistance d’un tank quand celle-ci est trop obstruée par la base PG/VG. Le clearomiseur classique ne permet pas aux vapoteurs d’accéder au système interne de la résistance. Et c’est toute la différence avec l’atomiseur reconstructible. Les ato de type dripper, RDTA, RTA sont fabriqués avec un plateau de montage auquel le e-fumeur a accès.

Le plateau de montage d’un atomizer permet la fabrication de ses propres résistances pour ecigarette. Les vapoteurs peuvent monter les coils et la mèche de coton de leur résistance. Ils personnalisent ainsi leur vapotage pour le rendre plus adapté à leurs envies. Néanmoins, faire ses propres résistances reste technique et nécessite des connaissances approfondies en la matière. Vapoteurs et vapoteuses débutants, nous ne vous conseillons pas de commencer la vape avec des atomiseurs reconstructibles.

Pour le pas se prendre la tête, l’entretien d’une résistance pour clearomiseur se limite essentiellement à la remplacer tous les 15 à 20 jours. Mais il existe quand même des astuces pour prolonger leur durée de vie. L’entretien d’une résistance pour atomiseur passe par le nettoyage des coils. Découvrez comment bien entretenir votre résistance pour cigarette électronique.

Comment entretenir la résistance d’un clearomiseur ?

La résistance d’un clearomiseur se remplace. Elle ne nécessite pas d’entretien particulier. C’est ce qui rend la vape avec un clearo simple et efficace. D’ailleurs, si vous êtes novice dans l’univers du vaping, il est plus que conseillé de débuter le vapotage avec un kit complet de cigarette électronique. Ces kits aio vous fournissent une box et un clearomiseur compatibles et parfaits pour faire ses premiers pas avec une vapoteuse. Retrouvez tous nos packs pour commencer la vap sur le site Neovapo ou dans nos 24 boutiques situées partout en France.

Pour bien entretenir son clearomiseur, il faut savoir quand et comment changer la résistance. Il s’agit du b.a.-ba pour garder sa cigarette électronique en bon état. Son fonctionnement dépend aussi de l’état de la résistance. Et, de toute façon, vous n’aurez pas le choix : à un moment ou à un autre, il faudra bien la remplacer.

Quand changer la résistance d’une cigarette électronique ?

En moyenne, il faut changer la résistance d’une cigarette électronique toutes les deux à trois semaines. Cela peut être plus rapide si vous vapotez des e-liquides reverse avec un fort taux de glycérine végétale. Les e-juices épais cristallisent de plus gros résidus de brûlés qui obstruent les coils de la résistance. Il faut donc la changer plus souvent.

De manière générale, nous recommandons aux vapoteurs qui recherchent une vape « normale » quotidienne (simple et discrète) de privilégier les e liquides avec une base pgvg plus riche en PG. Le propylène glycol encrasse moins les résistances, ce qui vous évite de trop la changer. Puis, de temps en temps et si vous en avez envie, pour faire beaucoup de vapeur avec sa cigarette électronique, videz le réservoir pyrex du tank et rechargez la vapote avec un eliquid reverse Neovapo. Ils sont spécialement conçus pour faire de la grosse vapeur.

Pour savoir si votre résistance pour cigarette électronique est morte, fiez-vous aux signes suivants :

  • vous aspirez de moins en moins de vapeur ;
  • les saveurs de votre liquide sont à peine perceptibles ;
  • vous ressentez un goût de brûlé à chaque inhalation.

Le dry hit (goût de brûlé) est l’élément qui doit le plus vous alerter sur l’état d’encrassement de la résistance. Pour éviter ce puff de vapeur qui sent le cramé, changez la résistance de votre clearomiseur. Vous ne savez pas comment faire ? On vous explique.

Comment changer sa tête d’atomiseur ?

La résistance se change facilement dans un clearomiseur. Avant de remplacer la tête d’atomiseur, il est préférable de vider le réservoir de la cigarette électronique. Si vous ne pouvez pas, faites attention à vos mouvements pour ne pas renverser de eliquid.

Dévissez le clearomiseur de la batterie et tournez la base du clearo pour l’ouvrir. Vous reconnaissez la résistance, car c’est la pièce métallique en forme de cylindre qui est vissée dans le tank. Pour l’enlever, il suffit de la tirer vers soi ou de la dévisser. Faites la même chose pour insérer votre résistance neuve. N’oubliez pas de l’amorcer. Enfin, remontez le clearomizer et remplissez le verre pyrex de juice de vape. Patientez entre dix et quinze minutes… Vapez, c’est prêt !

Répétez ces gestes tous les vingt jours environ, ou dès que vous remarquez les trois signes d’encrassement de la résistance.

Nous vous recommandons d’avoir toujours un petit stock de résistances à portée de main, pour ne pas tomber en panne. Vapez en continu ! Nous avons une réduction avantageuse pour vos économies : 4 résistances achetées et la 5ème est offerte. Si vous vapotez des eliquides avec un ratio PGVG 80/20 ou 70/30, vous serez tranquille pendant un moment avec votre réserve de résistances.

Qu’est-ce que l’amorçage d’une résistance ?

Amorcer une résistance est essentiel pour le bon fonctionnement de la cigarette électronique. La mèche de la tête d’atomiseur doit toujours être humide et ne jamais être sèche. Autrement, cela mène droit au dry hit. Pire, cela pourrait brûler les coils et endommager votre pièce chauffante. Adoptez donc le réflexe d’amorcer chaque nouvelle résistance vissée dans le clearomiseur.

Pour cela, il suffit d’imbiber ses mèches de coton de liquide pour e-cigarette. Vous pouvez le faire manuellement. Mettez ensuite du e-liquide dans le réservoir du vaporisateur et patientez. Cette attente permet à la résistance de s’imprégner de liquid. Il faut compter entre 10 et 15 minutes pour être sûr que ses fils soient bien imbibés de jus à vapoter.

Pour les vapoteurs et vapoteuses pressés, vous pouvez accélérer le processus. Sans actionner le bouton switch du mod, tirez sur le drip tip de la vaporette comme si vous vapotiez. L’imprégnation sera plus rapide et vous n’aurez pas à attendre dix longues minutes avant de savourer votre eliquide à la flavour délicieuse.

Comment entretenir la résistance d’un atomiseur reconstructible ?

L’entretien d’une résistance pour atomiseur reconstructible diffère de l’entretien d’une résistance pour clearomiseur. Vous pouvez nettoyer les coils de votre résistance et la réutiliser. Contrairement au tank ou le e fumeur doit remplacer sa tête d’atomizer toutes les trois semaines, le vapoteur adepte du reconstructible peut laver sa résistance et la réutiliser pour vapoter de nouveau. Forcément, c’est un vapotage plus économique, mais aussi plus technique.

Il faut quand même savoir que, même si vous vapez avec un ato reconstructible, vous devrez remonter des coils de temps à autre. Certes, nettoyer la résistance permet de la réemployer, mais pas indéfiniment. Si votre eliquide a trop cramé les coils ou s’il devient impossible de nettoyer la tête d’atomiseur, refaites un montage, ce sera plus simple.

Nettoyer sa résistance pour ecigarette : mode d’emploi

Le temps est venu de nettoyer vos coils. La taffe de vapeur qui a le goût de brûlé est intolérable. Vous n’avez plus le choix : il est temps d’ouvrir l’atomizer. Pour rappel, cela n’est possible qu’avec un ato reconstructible, c’est-à-dire un dripper, un ato RTA ou RDTA. Le nettoyage de la résistance consiste à faire un dry burn afin de calciner tous les résidus de pg et de vg pour ensuite brosser les fils résistifs.

Voici comment nettoyer sa résistance pour cigarette électronique :

  1. Démontez l’atomiseur et accédez au plateau de montage ;
  2. Retirez avec une pince (ou une brosse) les traces de propylène glycol et de glycérine végétale ainsi que le coton ;
  3. Réalisez un premier dry burn. Le dry burn revient à actionner sa batterie pour faire chauffer la résistance (à vide) ;
  4. Brossez les coils pour enlever le surplus de pg et de vg carbonisé (utilisez la brosse pour coils de VapJoy) ;
  5. Retirez la résistance et rincez ses fils à l’eau claire ;
  6. Quand les coils sont parfaitement secs, remontez la résistance sur le plateau de montage ;
  7. Effectuez un second dry burn pour resserrer les spires (les espaces entre les coils) ;
  8. Recentrez la résistance si besoin ;
  9. Placez du coton bio japonais à l’intérieur de la résistance et lissez-le pour lui donner la forme d’une mèche. Placez un bout de la mèche dans la cuve ;
  10. Remontez l’atomiseur : votre résistance est propre et de nouveau prête à vaporiser le e-liquide !

Nettoyer des résistances pour atomiseurs nécessite l’utilisation d’outils spécifiques. Il en va de même si vous désirez monter vos propres fils résistifs. Dans la section « atomiseurs reconstructibles », Neovapo vous propose tous les accessoires de vape nécessaires pour fabriquer vos résistances en sécurité.

Pour nettoyer les coils de la résistance, il vous faudra au moins une brosse (VapJoy), une pince en céramique (LTQ), du coton bio japonnais (Neovapo), éventuellement du fil résistif en kanthal, acier inoxydable (Stainless Steel) ou en fused clapton pour faire de nouveaux coils. Une pince tweezer multifonctions ainsi qu’un ohmmètre peuvent s’avérer utiles. Nous vous conseillons aussi les kits d’outils de Vandy Vape, Geek Vape, Vaporam ou LTQ pour ne manquer de rien.

Quand réaliser un nouveau montage des coils ?

Fabriquez une nouvelle résistance quand le nettoyage des coils ne suffit plus. Si votre tête d’atomiseur est propre, mais qu’il vous reste toujours un goût de brûlé ou amer sur la langue, il vaut mieux refaire une résistance neuve. Vous retrouverez ainsi les arômes et le délice d’un ato remis à neuf.

Dans l’idéal, nettoyez les coils toutes les semaines. La résistance restera propre et restituera à la perfection les flavors et la vapeur fournies par le e-liquide. Mais, comme pour une résistance toute prête de clearomiseur, vous pouvez la laver toutes les 2 à 3 semaines, quand son efficacité diminue. Dans tous les cas, un dry hit vous alerte aussitôt sur l’urgence de remplacer ou de nettoyer la résistance.

Lors d’un changement de résistance pour dripper ou autre ato reconstructible, il est important d’avoir une bobine de fil résistif, du coton et tout le matériel nécessaire pour le montage. N’oubliez pas de nettoyer l’intérieur de l’atomizer (ou du clearomizer) pour enlever toutes les traces laissées par le e liquide. Nettoyez aussi le drip tip et le réservoir pyrex de façon régulière.

4 autres techniques pour nettoyer sa résistance

La méthode du dry burn n’est pas la seule technique pour nettoyer une résistance pour cigarette électronique. Elle reste tout de même la plus simple, puisque vous avez tout à portée de main. Neovapo vous révèle quatre autres astuces pour avoir une résistance propre qui dure plus longtemps.

  • Nettoyer sa résistance à l’eau

Vous pouvez rincer à l’eau chaude les coils et frotter avec une brosse à dents pour enlever les résidus de la base pg/vg. Le mieux reste d’associer la technique de l’eau avec celle du bac à ultrason ou avec celle du vinaigre.

  • Nettoyer sa résistance au vinaigre

Laissez la résistance tremper 24 heures dans un bol rempli de vinaigre blanc. Le vinaigre est un ingrédient remarquable pour entretenir sa cigarette électronique, son clearomiseur et ses résistances (sauf les toutes prêtes qui ne se nettoient pas). Rincez d’abord les fils à l’eau chaude avant de les laisser baigner dans le vinaigre blanc toute la journée. Passez-les sous l’eau claire pour retirer l’odeur du vinaigre. Laissez sécher pendant 24 heures dans un chiffon propre.

  • Nettoyer sa résistance avec un bac à ultrason

Le bac à ultrason nettoie les pièces détachées des atomiseurs. Attention, il ne faut pas mettre une résistance toute prête pour clearomiseur à l’intérieur. Le risque serait inverse : elle s’oxyderait et mourrait plus vite. Réservez le nettoyage par ultrason aux coils d’une résistance pour atomiseur reconstructible. Le bac à ultrason utilise de l’eau pour laver la résistance.

  • Nettoyer sa résistance à l’alcool

Nettoyer sa résistance pour cigarette électronique à l’alcool est possible. L’alcool a à peu près la même efficacité que le vinaigre blanc. Frottez les coils avec un chiffon imbibé d’alcool pour retirer les traces de propylène glycol, de glycérine végétale et d’arôme. Pensez à bien rincer votre résistance pour retirer l’odeur. Laissez les coils sécher complètement avant de remonter la tête d’ato.

Comment prolonger la durée de vie de sa résistance ?

La résistance est un consommable. Elle a une durée de vie limitée. Néanmoins, il est possible de conserver plus longtemps cette pièce détachée qu’on désespère parfois de changer tous les quatre matins. Voici 8 astuces pour prolonger la durée de vie de ses résistances pour cigarette électronique.

  1. Amorcer systématiquement une résistance neuve ;
  2. Vapoter des e-liquides plus riches en PG qu’en VG ;
  3. Bien régler les watts de sa cigarette électronique ;
  4. Ne pas faire de chain vaping (et prendre des pauses entre chaque bouffée de vapeur) ;
  5. Mettre du eliquide dans le réservoir de la vaporette avant qu’il ne soit totalement vide ;
  6. Privilégier des arômes moins épais (éviter les eliquides gourmands ou qui ont un goût très sucré) ;
  7. Nettoyer sa résistance souvent (atomiseurs reconstructibles) ou son clearomiseur régulièrement ;
  8. Modérer la fréquence de vapotage (plus vous vapotez et plus vous encrassez la résistance).

Pour faire durer une résistance plus longtemps, suivez ces huit astuces. L’entretien régulier de son matériel vaping est essentiel pour prolonger la durée de vie de son appareil, de manière générale.

Mais si vous ne deviez retenir que quelques conseils, ce serait surtout de ne jamais laisser une résistance sèche. Veillez surtout à ce qu’elle soit constamment mouillée de eliquide, au risque de subir le dry hit. Pour cela, remplissez le réservoir du vaporisateur avant qu’il ne soit vide.

Ensuite, respectez les conditions d’utilisation de la résistance. Respectez sa plage de puissance (watts), calculée selon sa valeur en ohm (Ω). Réglez correctement la batterie du mod box, stick ou pod pour ne pas cramer les coils et la mèche de coton.

Enfin, pour conserver encore plus longtemps une résistance, choisissez des eliquides peu gourmands, aux arômes peu épais. Moins un juice sera gras et visqueux et moins il obstruera rapidement la résistance. Si vous vapez dans le cadre d’un sevrage tabagique pour réussir à arrêter de fumer, essayez progressivement de diminuer la fréquence de vos sessions vaping. Attention, ne faites cela que si vous vous en sentez capable. Il ne faudrait pas qu’un craving (manque de nicotine) survienne et fasse capoter votre sevrage du tabagisme.

Vous savez désormais comment entretenir une résistance pour cigarette électronique. Il ne tient qu’à vous de mettre ces conseils en pratique. À vos chiffons ! Et que cette vapote brille de mille feux !

Publié le : 28/07/2021

Recycler sa tête d’atomiseur : où jeter une résistance pour cigarette électronique ? Que faire de ses résistances lorsqu’elles sont mortes ? Un vapoteur doit changer sa tête d’atomiseur toutes les deux à trois semaines en moyenne. Mais alors, où jeter sa résistance pour cigarette électronique lo ...

Publié le : 23/07/2021

Ma résistance pour cigarette électronique brûle, que faire ? Une résistance qui brûle n’est pas tout à fait normale. En réalité, tout dépend de la manière dont vous vapotez et dont vous avez réglé la puissance de l’e-cigarette. Une résistance subohm chauffe beaucoup. Mais de là à vous brûler les ...

Publié le : 22/07/2021

Résistance qui claque dans la cigarette électronique : est-ce normal ? Vous êtes tranquillement en train de vapoter quand… CLAC ! Un bruit fort manque de vous faire frôler l’attaque cardiaque. Il en a fallu de peu pour que vous lâchiez votre vaporisateur personnel et que son verre pyrex explose ...

Publié le : 22/07/2021

Une résistance de cigarette électronique qui chauffe, est-ce normal ? Avoir une résistance qui chauffe dans la cigarette électronique, c’est normal. C’est même le signe que votre vapoteuse fonctionne bien. La chaleur générée par la tête d’atomiseur permet la vaporisation du e-liquide. En revanc ...

Publié le : 20/07/2021

Comment démonter et changer une résistance pour cigarette électronique ? Savoir démonter une résistance pour cigarette électronique est essentiel afin d’effectuer son remplacement. Pour rappel, une tête d’atomiseur se change toutes les deux à trois semaines (en moyenne) dans le clearomiseur. Au- ...

Publié le : 19/07/2021

Les astuces pour réparer sa résistance pour cigarette électronique Votre cigarette électronique fait des siennes et a décidé de ne plus fonctionner. Sachez que dans 90 % des problèmes de vape, c’est la résistance qui est en cause. Un simple changement d’atomiseur suffit souvent pour régler tous s ...

Publié le : 17/07/2021

Comment changer de résistance pour cigarette électronique Zenith ? Il faut changer les résistances pour cigarette électronique du clearomiseur Zenith toutes les deux à trois semaines. 15 à 20 jours, c’est la durée de vie moyenne d’une tête d’atomiseur. Cela peut être plus ou moins en fonction de ...

Publié le : 07/07/2021

Nettoyer sa résistance pour cigarette électronique, mode d’emploi Nettoyer une résistance pour cigarette électronique n’est possible qu’avec les atomiseurs reconstructibles. Les résistances consommables ( qui ont une durée de vie limitée) pour clearomiseurs classiques ne peuvent pas être nettoyé ...

Publié le : 07/07/2021

Quelle est la durée de vie d’une résistance pour cigarette électronique ? Combien de temps dure une résistance pour cigarette électronique ? Il faut savoir que la résistance d’un clearomiseur est un consommable. Cela signifie qu’elle a une durée de vie limitée. Il faut compter en moyenne entre d ...

Publié le : 05/07/2021

Quand et comment changer de résistance pour cigarette électronique ? Une résistance pour cigarette électronique se change tous les 15 à 20 jours dans le clearomiseur. La résistance est un consommable dont la durée de vie est limitée. À force de chauffer, le e-liquide se cristallise et ses résidu ...