Comment nettoyer un atomiseur reconstructible ?

Comment nettoyer un atomiseur reconstructible ?

3 méthodes pour nettoyer son atomiseur reconstructible

Sortez chiffons et serviettes et faites briller cet atomiseur tout encrassé ! Transformez-vous en Cendrillon de la vape grâce à ces trois méthodes efficaces pour nettoyer un atomiseur reconstructible.

Parce que, oui, il est important de laver son RBA de temps en temps, ne serait-ce que pour le conserver plus longtemps. Dans l’idéal, réalisez l’entretien de votre atomiseur reconstructible toutes les trois semaines, au moment de changer de mèche de coton.

Vous verrez, vous qui fuyez le ménage comme la peste, que le nettoyage d’un Rebuildable Atomizer peut être rapide (moins de 5 minutes montre en main) et bénéfique pour votre vapotage. Alors, dégainez votre ato, car ça va savonner !

Pourquoi nettoyer son atomiseur ?

Le nettoyage d’un atomiseur reconstructible permet de le conserver plus longtemps. Imaginez ne jamais laver votre rba. Les résidus de propylène glycol et de glycérine végétale s’accumuleraient et provoqueraient dry hit sur dry hit. La vapeur condenserait et ne cesserait de causer des projections de liquide.

Pire, un atomiseur mal entretenu est un atomiseur qui voit sa durée de vie se réduire. Un entretien fréquent et régulier de sa vapoteuse, que ce soit l’atomiseur ou la batterie, augmente sa longévité. Et c’est une bonne nouvelle pour votre vape, mais aussi pour vos économies.

Et si vous ne savez pas comment nettoyer un atomiseur reconstructible, vous êtes tombé au bon endroit. Découvrez 3 astuces très simples pour retrouver un atomiseur propre et en bon état, fonctionnel plus longtemps.

Nettoyer son atomiseur reconstructible à l’eau

Le plus simple est souvent le plus efficace. À force de vaper et de laisser traîner votre vaporette partout (sac, poches, meubles, etc.), les poussières s’accumulent et se glissent à l’intérieur de l’appareil.

Si vous n’avez pas le temps de nettoyer votre atomiseur, ou si vous exécrez le nettoyage de la cigarette électronique, pensez à la première méthode : le nettoyage à l’eau. Simple, rapide et efficace, vous n’avez besoin d’aucun matériel d’entretien.

Voici comment nettoyer un atomiseur reconstructible à l’eau :

  1. Démontez l’atomiseur du mod box ;
  2. Dévissez toutes les pièces de l’atomiseur ;
  3. Rincez les pièces détachées à l’eau claire ;
  4. En cas de traces de e-liquide difficiles à nettoyer, utilisez une éponge et une goutte de liquide vaisselle, puis frottez ;
  5. Laissez sécher à l’air libre ou bien essuyez l’atomizer avec une feuille d’essuie-tout.

Nous avons tous, chez nous, un peu de liquide vaisselle (ou de savon), du papier absorbant, ou chiffon, et une éponge. C’est tout ce dont vous avez besoin pour effectuer le nettoyage de l’atomiseur reconstructible.

Et même si vous n’avez pas ces ustensiles à la maison, un simple jet d’eau suffit à nettoyer son RBA, en particulier pour réduire les risques de projection de liquide de vap’. N’oubliez pas que la condensation de la vapeur peut entraîner une impression de remontée de liquide, peu agréable.

Nettoyer un atomiseur reconstructible au vinaigre blanc

Cette deuxième méthode pour nettoyer un atomiseur reconstructible permet de réaliser un nettoyage en profondeur. Si votre ato est vraiment encrassé, ou que vous n’avez pas eu le temps de l’entretenir plus tôt, la technique du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude est redoutable.

Vous aurez besoin pour nettoyer votre rba : d’un bol large, de 15 cl de vinaigre blanc, de 2 cuillères à café de bicarbonate de soude et de 15 cl d’eau tiède. C’est tout ! Le seul inconvénient de cette astuce est que vous ne pourrez pas vaper pendant, idéalement, une heure.

Découvrez comment nettoyer un atomiseur reconstructible avec du vinaigre blanc :

  1. Démontez le rba du modbox ;
  2. Dévissez-le pour séparer toutes ses pièces ;
  3. Dans un bol, versez 15 cl d’eau tiède, 15 cl de vinaigre blanc et deux cuillères à café de bicarbonate de soude (attention, ça mousse ! Allez-y en douceur) ;
  4. Plongez les pièces de l’atomiseur dans ce mélange ;
  5. Laissez tremper 30 minutes à 1 heure minimum ;
  6. Rincez les éléments de l’ato pour chasser l’éventuelle odeur de vinaigre ;
  7. Laissez sécher à l’air libre ou utilisez un torchon propre.

Le vinaigre blanc est la substance parfaite pour décrasser son rba en profondeur. Pas une seule tache de e liquide ne lui résiste. Combiné au bicarbonate de soude qui est un détachant notoire, vous retrouvez un atomiseur reconstructible propre et flambant neuf, comme aux premiers jours.

Rassurez-vous, l’odeur de vinaigre disparaît rapidement et ne se ressent pas lors de la vape. Vapoter avec un atomiseur propre est tout ce qu’il y a de plus exquis en termes de saveur. Plus aucun goût parasite ne vient perturber votre vapotage. La saveur est lisse, intense et authentique.

Il est possible de remplacer le vinaigre blanc par de l’alcool ménager (éthanol, alcool de grain). Le citron peut également remplacer le bicarbonate de soude par son pouvoir détachant. En plus, il fait briller !

Nettoyer l’atomiseur reconstructible avec le bac à ultrasons

Si vous préférez le lave-vaisselle à la vaisselle à la main, la technique du nettoyage au bac à ultrasons pourrait vous plaire. L’avantage de cette méthode est qu’elle est dix fois plus rapide, mais aussi plus onéreuse.

L’avantage de l’eau et du vinaigre est qu’ils ne coûtent pas cher. Pour un bac nettoyeur à ultrasons, une machine spécialement dédiée au nettoyage de l’atomiseur, comptez environ 30 euros. À vous de voir si cela en vaut la peine.

Voici comment nettoyer un atomiseur reconstructible avec le bac à ultrasons :

  1. Déconnectez le pas de vis de l’atomiseur de celui de la batterie ;
  2. Ouvrez le capot du bac à ultrasons ;
  3. Placez l’atomiseur reconstructible dans l’emplacement prévu ;
  4. Versez l’eau de telle sorte à ce que l’ato soit entièrement recouvert ;
  5. Lancez le cycle de nettoyage en fonction des instructions livrées par la notice d’utilisateur de votre appareil.

Le temps de nettoyage d’un bac à ultrasons est de 3 à 6 minutes. Pendant ce temps, vous n’avez rien à faire, si ce n’est regarder votre machine nettoyer à votre place. À la fin du cycle, le bain est terminé et le bac émet un bruit pour que vous récupériez l’appareil.

Il est possible d’utiliser le bac à ultrasons pour nettoyer vos objets précieux et métalliques, comme les bijoux. La propreté de votre atomiseur sera impeccable, de même que vos boucles d’oreille qui commençaient à faire la tête.

Que se passe-t-il si je n’entretiens pas mon atomiseur reconstructible ?

Un mauvais entretien de son atomiseur reconstructible mène à des dysfonctionnements. C’est comme tout : plus vous laissez vos objets et appareils s’encrasser et moins ils fonctionnent correctement. Le premier remède pour réparer un vaporisateur qui bug est de le nettoyer.

Parmi les désagréments qui accompagnent le mauvais nettoyage de sa vapote, vous retrouvez les projections de liquide, liées à la condensation ; le dry hit (goût de brûlé) lié à l’encrassement de la résistance ; l’augmentation du risque de tomber malade, à cause d’un manque d’hygiène ; un atomiseur reconstructible qui arrête de fonctionner.

Ne pas nettoyer son rba souvent aura aussi des conséquences sur la restitution des saveurs de votre e-liquide français. Les saveurs seront différentes, plus ternes et parfois désagréables. Cela se passe notamment lorsque le réservoir de votre RTA ou RDTA est profondément encrassé par la base PG/VG et les arômes.

Le meilleur moyen de retrouver un vapotage agréable, riche en flavours, est de nettoyer son atomiseur reconstructible. C’est là notre conseil le plus efficace.

À quelle fréquence nettoyer son atomiseur reconstructible ?

Dans l’idéal, effectuez un nettoyage de l’atomiseur reconstructible toutes les trois semaines. Plus vous serez régulier et mieux votre rba se portera. Il restera propre longtemps et n’aura pas le temps de s’encrasser et de vous poser des problèmes.

Un rythme de nettoyage d’une fois toutes les trois semaines semble raisonnable. En revanche, pensez à nettoyer certaines pièces de votre atomiseur reconstructible plus souvent. On pense au drip tip et à la cheminée qui peuvent vite se salir. Un simple jet d’eau suffit pour décrasser ces deux éléments.

Pensez également à nettoyer le réservoir de votre cigarette électronique à chaque fois que vous changez de saveur d’eliquide. Un changement d’arôme dans un pyrex non nettoyé, surtout lorsque la nouvelle saveur est très différente de l’ancienne, entraîne des goûts parasites qui troublent la vape.

Comment nettoyer le réservoir du RTA ou du RDTA ?

Le réservoir d’une e-cigarette est en verre pyrex. Ce matériau résiste aux fortes températures, c’est pourquoi il convient parfaitement aux cigarettes électroniques. Mais comme tout accessoire de vape, il a besoin d’être nettoyé régulièrement.

Les trois méthodes précédentes fonctionnent très bien pour nettoyer un réservoir. Rappelez-vous, en ce qui concerne le nettoyage des atomiseurs reconstructibles, que seuls les RTA (Rebuildable Tank Atomizer) et les RDTA (Rebuildable Dripping Tank Atomizer) sont équipés d’un verre pyrex.

Le dripper (ou atomiseur RDA) est un RBA sans réservoir. Il n’y a donc aucun pyrex à nettoyer. En revanche, il peut utiliser une bouteille si le e-fumeur a choisi l’option bottom feeder. Dans ce cas, pensez à rincer et nettoyer cette bouteille régulièrement, au même titre que le réservoir, pour enlever les traces de eliquide.

Le nettoyage du réservoir d’un atomiseur reconstructible est très important, notamment pour enlever les goûts parasites qui perturbent le vapotage. Si vous souhaitez changer de goût de e-liquide, pensez également à rincer et nettoyer le réservoir de votre clearomiseur reconstructible.

Comment nettoyer un drip tip de reconstructible ?

Le drip tip de l’atomiseur reconstructible peut être de type 810 ou 510. Tout dépend de votre modèle. Pour le nettoyer, commencez par le dévisser. Tournez-le pour le détacher du rba. Vous pourrez ainsi le laver ou l’interchanger avec un autre embout buccal.

La fréquence de nettoyage idéale d’un drip tip et d’une fois toutes les semaines (au grand minimum). L’embout buccal est plus sujet aux salissures que les autres parties de l’atomiseur. C’est en plus l’élément qui est en contact permanent avec votre bouche.

Les poussières s’immiscent facilement à l’intérieur. La vapeur condense et dépose des gouttelettes de jus de vap’ sur les parois. Et si vous prêtez votre vaporette à vos amis pour qu’ils essaient ou parce qu’ils ont oublié la leur, vous échangez gaiement vos bactéries.

Pour conserver une bonne hygiène, pensez donc à nettoyer le drip tip de votre atomiseur reconstructible. Pour le laver, passez-le sous un jet d’eau. Séchez-le ensuite avec un chiffon ou une feuille d’essuie-tout. C’est tout !

Comment nettoyer sa résistance pour atomiseur reconstructible ?

Le gros avantage du reconstructible est qu’il vous permet de créer et de réutiliser vos résistances pour ecigarette. Cela vous fait économiser quelques résistances toutes prêtes que vous deviez jeter tous les 15 à 20 jours. Mais comment nettoyer une résistance pour RBA ?

  1. Ouvrez l’atomiseur reconstructible pour accéder au plateau de montage ;
  2. Faites chauffer le coil pour brûler les résidus de coton et de base pg vg ;
  3. Avec une pince, retirez l’excédent carbonisé ;
  4. Nettoyez le coil à l’eau claire (pour un nettoyage encore plus efficace, adoptez la technique du nettoyage au vinaigre blanc) ;
  5. Frottez pour enlever les traces de jus ;
  6. Laissez sécher le fil résistif à l’air libre ;
  7. Effectuez un second dry burn pour vérifier les points de chauffe isolés ;
  8. Lissez le coil si nécessaire avec une brosse à coil ;
  9. Réalisez et insérez une nouvelle mèche de coton ;
  10. Amorcez la résistance neuve.

Voilà comment nettoyer une résistance pour atomiseur reconstructible. Le plaisir de vaper avec une tête d’atomiseur propre est sans nom. Vous retrouvez l’authenticité des saveurs de votre e-juice, mais aussi les moindres subtilités des arômes. C’est un bonheur gustatif !

Attention, il faudra tout de même refaire un montage du fil résistif de temps en temps. Dès que vous remarquez que le nettoyage du coil est difficile et ne modifie pas, en mieux, le goût de la vapeur, effectuez un nouveau montage de la résistance.

Quand remplacer les joints d’étanchéité ?

Les joints d’étanchéité sont des cercles en caoutchouc qui assurent le bon hermétisme de la vapoteuse. Ils sont placés autour du réservoir pyrex. Leur rôle est de limiter les fuites de liquide.

Remplacez les joints d’étanchéité tous les ans ou dès qu’ils commencent à moins fonctionner. Si vous voyez qu’ils s’étirent, s’agrandissent ou qu’ils perdent en efficacité, changez-les. Votre coffret d’atomiseur reconstructible contient souvent un kit de joints. Utilisez-le !

Évitez de nettoyer les joints d’étanchéité à l’eau chaude. La chaleur ramollit le matériau qui s’agrandit et ne peut donc plus maintenir le réservoir. Le mieux est de passer un jet d’eau froide sur le caoutchouc s’il est encrassé ou de retirer les traces de e-liquide avec un torchon.

Comment conserver un atomiseur reconstructible propre ?

Une fois le nettoyage de votre atomiseur reconstructible effectué, il ne vous reste plus qu’à le maintenir propre le plus longtemps possible. Pour cela, nous vous recommandons la pochette de rangement pour transporter votre clope électronique.

La pochette de rangement existe en deux tailles sur le shop Neovapo : la taille small pour les petites cigarettes électroniques (pods, sticks) et la taille large pour les grandes cigarettes électroniques (box).

Dans ces sacoches discrètes et esthétiques, vous pouvez transporter votre chargeur USB d’e-cigarette, votre flacon de e liquide, vos résistances de secours ainsi que votre appareil de vap (mod plus atomiseur).

L’avantage des pochettes de rangement est que vous ne laissez plus votre rba traîner n’importe où. Rangé dans sa sacoche, il a moins de risque de s’encrasser à cause des poussières et du vent. Le rba reste propre plus longtemps et cela vous évite de le nettoyer tous les trois jours, ce qui peut être fatigant.

Nos conseils pour bien entretenir son RBA au quotidien

Un atomiseur reconstructible peut se conserver longtemps. Et même très longtemps. Toute votre vie si vous en prenez soin. Pour cela, il vous faudra adopter les bons gestes afin d’entretenir correctement votre appareil, dans le but de ne pas l’endommager et de le garder de longues années à vos côtés.

Un nettoyage assidu de l’atomiseur n’est pas suffisant afin d’assurer le bon entretien de la cigarette électronique. Pensez également à bien régler les watts de la batterie en fonction de la valeur en ohm de la résistance. Vérifiez aussi que les matériaux utilisés pour le montage du coil sont de bonne qualité.

Plus vous rechercherez la qualité du matériel et des matériaux de votre e-cigarette et plus vous pourrez la conserver longtemps. Il n’y a pas de doute : la qualité fait toute la différence sur le long terme. Rendez-vous dans des magasins spécialisés dans la vente de cigarettes électroniques, comme Neovapo, pour vous équiper en matériels vaping haut de gamme, sans vous ruiner.

Pensez également à avoir des pièces de rechange à la maison, au cas où vous auriez besoin de réparer l’atomiseur reconstructible. Ayez des verres pyrex de rechange, un drip tip en plus ainsi que des joints d’étanchéité. Dans la vap comme ailleurs, il vaut mieux prévenir que guérir.

Le nettoyage de son Rebuildable Atomizer en bref

Si l’on devait résumer cet article, on vous dirait qu’il existe trois méthodes sûres pour nettoyer un atomiseur reconstructible : l’eau, le vinaigre blanc et les ultrasons.

Le nettoyage à l’eau est le moins onéreux et le plus rapide. Le nettoyage au vinaigre blanc n’est pas cher et est plus efficace. Le nettoyage au bac à ultrasons est plus onéreux, mais plus facile puisque vous n’avez rien à faire.

Choisissez votre technique et redonnez un coup de neuf à cet atomiseur qui ne demande que ça. Après avoir lu cet article, vous n’aurez plus d’excuses pour ne pas nettoyer votre atomiseur reconstructible. Alors, sortez les éponges, parce qu’on veut voir ces RBA briller !

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Comment nettoyer un atomiseur reconstructible

Où jeter un atomiseur reconstructible

Mon atomiseur bouge, comment bien le visser

Mon atomiseur tourne dans le vide, comment le réparer

Comment démonter un atomiseur reconstructible

Publié le 25/09/2021 et modifié le 13/07/2024 dans Comment entretenir mon atomiseur reconstructible par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème