Comment entretenir mon atomiseur reconstructible

Tout savoir sur l’entretien et le nettoyage de son atomiseur reconstructible

Entretenir son atomiseur reconstructible est primordial pour assurer son bon fonctionnement. Si vous souhaitez conserver sa durée de vie plus longtemps, le nettoyage fréquent de son appareil est indispensable. Mais attention. L’atomizer est la partie la plus fragile de votre cigarette électronique. En prendre soin est essentiel, mais nécessite quelques précautions.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur les astuces d’entretien et de nettoyage d’un atomiseur reconstructible. Apprenez à bien nettoyer les pièces détachées et à réutiliser les coils de votre résistance maison. Utilisez les bons ingrédients et les bonnes techniques pour retrouver un clearomiseur reconstructible propre et en bon état.

Découvrez comment entretenir un atomiseur reconstructible et comment nettoyer sa cigarette électronique. Vous pourrez vapoter une vapeur exquise et puissante encore plus longtemps !

Pourquoi faut-il entretenir son atomiseur ?

Il ne faut surtout pas vapoter avec une résistance encrassée. À force de chauffes, le e-liquide contenu dans le réservoir pyrex de l’atomiseur (ou dans la cuve ou le shonquer) se cristallise. Des résidus de propylène glycol et de glycérine végétale brûlent et s’épaississent. Ils se collent entre les spires de la résistance et bouchent les coils. En parallèle, la mèche de coton se consume et finit par ne plus fonctionner.

Quand la résistance est trop encrassée, elle produit un dry hit. Le dry hit est un goût de brûlé très fort ressenti lors de l’inhalation de la vapeur. Cela signifie que les fils résistifs et les mèches de la résistance sont secs (dans ce cas, vérifiez la quantité de e liquide dans le réservoir) ou obstrués par des morceaux de la base PG/VG. Et dans cette situation, vous n’avez pas d’autre choix que de changer ou de nettoyer la résistance.

L’avantage du reconstructible est qu’il vous permet de faire des économies. Contrairement au clearomiseur classique, l’atomiseur offre la possibilité aux vapoteurs et vapoteuses de réutiliser leurs coils. Pour cela, il suffit de les nettoyer. Mais attention, le seul nettoyage de la résistance ne suffit pas pour assurer le bon entretien de son matériel.

Entretenir son atomiseur reconstructible commence par le nettoyage de toutes les pièces détachées. Il ne faut pas se contenter de prendre soin de la résistance. Une fois l’atomiseur propre, il faut ensuite acheter et utiliser les bons accessoires pour ne pas endommager son appareil. Un entretien régulier et assidu de l’atomiseur prolonge la durée de vie de celui-ci. Vous conservez une vapoteuse en bon état plus longtemps.

C’est quand même mieux pour assurer vos longues sessions vaping, non ? Alors, prenez soin de votre atomiseur reconstructible.

Quel matériel pour nettoyer son atomiseur reconstructible ?

Vous le verrez, le nettoyage et l’entretien de son atomiseur reconstructible ne nécessitent pas beaucoup de matériel. Tous les e-fumeurs ont déjà les ingrédients qu’il faut à la maison, dans leur cuisine ou dans leur salle de bain. Il existe plusieurs méthodes pour nettoyer un atomizer. Selon ce que vous avez à portée de main et en fonction du temps dont vous disposez, choisissez la technique qui vous convient le plus.

Et si vous n’avez absolument rien dans vos placards pour nettoyer votre vaporette, ajoutez les éléments suivants à votre liste de courses :

  • De l’essuie-tout
  • Du liquide vaisselle
  • Du vinaigre blanc
  • Du bicarbonate de soude
  • Une éponge
  • Un torchon ou une serviette propre

Selon les méthodes pour nettoyer un atomiseur, vous pouvez aussi investir dans un bac à ultrason. Le plus important reste bien de détacher le clearomiseur de la batterie, du mod ou de la box. Pensez aussi à séparer toutes les pièces détachables pour pouvoir les laver individuellement. Ne touchez pas à la résistance. Nous réaliserons son entretien plus tard.

Comment nettoyer son atomiseur pour cigarette électronique ?

Nous vous proposons trois manières de nettoyer votre atomiseur reconstructible. Le nettoyage à l’eau et au liquide vaisselle est efficace pour un entretien rapide. Ce n’est pas conseillé quand l’ato est bien encrassé. En revanche, si vous êtes pressé et que vous avez peu de temps devant vous pour entretenir l’atomizer, c’est la technique parfaite.

Le nettoyage au vinaigre blanc est bien plus efficace pour retirer et décrasser en profondeur l’atomiseur. Associé au bicarbonate de soude, il enlève toutes les traces (même les plus tenaces) d’arôme et de base pg vg. Néanmoins, prévoyez une bonne heure sans vapoter. Cette méthode est idéale le week-end ou quand vous avez un peu de temps.

Enfin, le nettoyage au bac à ultrason est plus professionnel. Vous pouvez acheter un bain qui fonctionne à l’eau et aux ultrasons. Avec cette troisième technique, vous ne vous prenez pas la tête. Vous n’avez qu’à laisser faire la machine qui nettoie pour vous votre atomiseur. Mais pour obtenir un tel confort, vous devrez investir et mettre la main au porte-monnaie.

Nettoyer son atomizer à l’eau

Voici comment nettoyer un atomiseur reconstructible à l’eau :

  • Détachez toutes les pièces de l’atomiseur et laissez la résistance de côté ;
  • Dans un bol rempli d’eau chaude, ajoutez quelques gouttes de liquide vaisselle ;
  • Laissez les pièces tremper pendant 1 heure (drip tip, réservoir, base, etc.) ;
  • Frottez avec une éponge pour enlever les traces de PG et de VG ;
  • Rincez les pièces à l’eau claire ;
  • Laissez sécher à l’air libre ;
  • Ne remontez les pièces que lorsqu’elles sont parfaitement sèches.

Ce nettoyage ultra simple est intéressant quand le vapoteur manque de temps. Attention, il peut ne pas être assez efficace si vous vapotez des eliquides avec des arômes riches et épais. Les juices forts en glycérine végétale peuvent également être plus difficiles à nettoyer. N’hésitez pas à répéter l’opération plusieurs fois pour vraiment retrouver un atomiseur propre.

Nettoyage du clearomiseur reconstructible au vinaigre blanc

Voici comment nettoyer un atomiseur reconstructible avec du vinaigre blanc :

  • Détachez toutes les pièces et réservez la résistance ;
  • Dans un bol, versez un quart de vinaigre blanc que vous diluerez avec un peu d’eau chaude ;
  • Ajoutez deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude (attention, le mélange du vinaigre avec le bicarbonate mousse énormément ; allez-y doucement) ;
  • Plongez les pièces détachées de l’ato dans le mélange ;
  • Laissez tremper pendant 1 heure minimum ;
  • Rincez l’ato à l’eau claire et n’hésitez pas à frotter les pièces avec une éponge et une goutte de liquide vaisselle pour enlever l’odeur du vinaigre ;
  • Laissez sécher à l’air libre ;
  • Remontez l’atomiseur sur le modbox quand il est totalement sec.

L’avantage du vinaigre blanc est qu’il dispose d’un fort pouvoir désincrustant. Toutes les taches les plus collantes s’effacent avec ce mélange. Après avoir laissé tremper votre appareil pendant plusieurs heures, vous retrouverez un matériel propre comme aux premiers jours. Vous n’aurez absolument pas l’impression de l’avoir déjà utilisé pour vaper !

La technique du bac à ultrason pour laver les pièces de son atomiseur

Pour nettoyer son atomiseur avec un bac à ultrason, voici ce qu’il faut faire :

  • Ouvrez le bac de la machine à ultrason ;
  • Mettez l’atomiseur à l’intérieur, dans l’emplacement qui lui est réservé (n’hésitez pas à lire la notice d’utilisation de l’appareil ultrasonique) ;
  • Remplissez le bac d’eau jusqu’à ce que l’ato soit entièrement immergé ;
  • Lancez le cycle de nettoyage et laissez l’appareil faire son travail.

Le bac à ultrason émet généralement un son clair quand le cycle de lavage est terminé. Il faut compter entre 3 et 6 minutes pour nettoyer son atomiseur avec un bac ultrasonique. C’est une méthode rapide et efficace qui vous fait gagner du temps. Cependant, c’est une technique qui est plus onéreuse que les deux précédentes.

Comment nettoyer les coils de sa résistance ?

Une fois les pièces détachées de votre atomiseur reconstructible propres (drip tip, réservoir, airflow, etc.), passez à la résistance. Celle-ci, vous le voyez, est pleine de résidus de propylène glycol et de glycérine végétale. Dans l’idéal et pour ne pas salir à nouveau l’atomiseur nettoyé, faites l’entretien de la résistance avant de laver les pièces de l’ato.

L’atomiseur se différencie du clearomiseur parce qu’il offre la possibilité aux vapoteurs de créer leur propre résistance. Le clearomiseur s’équipe, lui, de résistances toutes prêtes. Et l’avantage de monter les coils de sa résistance home made est d’accéder au plateau de montage. Vous pouvez ainsi nettoyer et réutiliser les coils de la résistance.

Comment nettoyer les coils de la résistance ? Il existe une technique très efficace et qui ne prend pas plus de cinq minutes de votre temps : le dry burn. Voici comment faire :

  1. Ouvrez l’atomiseur pour accéder au plateau de montage ;
  2. À l’aide de la pince en céramique (LTQ) ou d’une brosse pour coil (Vapjoy), enlevez les résidus carbonisés laissés par la base PGVG ;
  3. Effectuez un premier dry burn. Pour cela, actionnez la batterie pour faire chauffer (à vide) la résistance et brûler les derniers morceaux du e-liquide (vous pouvez faire cela avec votre mod ou avec une Tab) ;
  4. Brossez de nouveau les fils pour retirer l’excédent de liquide de vap ;
  5. Retirez la résistance et passez les coils sous l’eau claire ;
  6. Important : veillez à ce que les coils soient totalement secs avant de les remonter sur le plateau de montage. Eau et électricité ne s’apprécient pas du tout, souvenez-vous ;
  7. Réalisez un second dry burn pour resserrer les spires (tours formés par le fil) à l’aide d’une pince et recentrez la résistance (si besoin) ;
  8. Ajoutez le coton dans la résistance et formez une mèche que vous insérerez dans la cuve.

Votre résistance est propre et ses coils sont nettoyés ! Vous faites des économies et vous pouvez vapoter avec la tête d’atomiseur que vous avez fabriqué vous-même. Votre vaporisateur est personnalisé et votre vapotage encore plus délicieux. Profitez-en !

L’astuce en + : Choisissez des e-liquides de qualité premium pour profiter au maximum des saveurs de la vape. Nos eliquides français sont les meilleurs en termes de rendu des saveurs et de la vapeur. Leur composition impeccable met les flavours à l’honneur. Plus de 600 parfums sont disponibles chez Neovapo.

Quand refaire un nouveau montage des coils ?

Vous ne pourrez pas nettoyer vos coils et les réutiliser indéfiniment. Au bout d’un moment, vous serez dans l’obligation de refaire un montage. Mais, comment savoir quand fabriquer une nouvelle résistance pour son atomiseur reconstructible ? Vous savez que c’est le moment quand la résistance est bien trop encrassée pour être nettoyée.

Vous le repérez aussi quand vous venez de nettoyer les coils, mais que le dry hit persiste. Si vous constatez de la rouille ou des traces de e-juice qui ne se nettoient pas, jetez votre résistance usagée et montez de nouveaux fils résistifs.

N’oubliez pas d’utiliser un kit d’outils complet pour la fabrication de vos résistances maison. Vous retrouvez tous les meilleurs packs pour commencer le reconstructible sur le site Neovapo.

Pus-je nettoyer les fils d’une résistance pour clearomiseur classique ?

Il n’est pas possible de nettoyer les coils d’une résistance pour clearomiseur. La seule manière d’entretenir et de réutiliser une résistance obstruée par le pg et la vg est d’accéder au plateau de montage. Vous avez ainsi la possibilité de manipuler les fils directement, ce qui n’est pas le cas pour des têtes d’atomizer pré-montées.

Les clearomiseurs classiques impliquent l’utilisation de résistances consommables. Dès qu’elles sont encrassées, il est nécessaire de les jeter et de les remplacer. N’oubliez pas de recycler vos résistances dont les fils de métal sont polluants pour l’environnement. Apportez vos résistances usagées à la déchetterie et jetez-les dans le bac réservé aux métaux.

Prendre soin de son atomiseur reconstructible : les bons gestes à adopter

L’entretien de son atomiseur reconstructible ne s’arrête pas à son nettoyage assidu. Un bon entretien, c’est aussi savoir comment prendre soin de son appareil pour anticiper ses dysfonctionnements. Le but de l’entretien régulier est de prolonger la durée de vie de son matériel vaping. Mieux vous maintenez votre atomizer en bon état et plus longtemps vous pourrez l’utiliser.

Au contraire, un mauvais entretien de son clearomiseur reconstructible altérera ses capacités. Il risque d’être beaucoup moins performant qu’au départ. Cela pourrait même s’avérer dangereux lors du montage des coils. Il est donc d’autant plus important de bien savoir entretenir un atomiseur reconstructible quand on en a un.

Pour cela, pensez à vous équiper des bons outils. Du matériel de haute qualité ainsi que des matériaux fiables et premiums sont indispensables pour réussir sa résistance et conserver son atomiseur.

Le kit d’outils : l’indispensable pour faire ses coils en toute sécurité

Le kit d’outils vous propose tout le matériel nécessaire pour la fabrication de la résistance. Ils se composent de pinces, de tiges, de ciseaux et de bien d’autres outils pour faire ses coils en toute sécurité. Si vous venez d’arrêter de fumer et que vous commencez la vape, attendez avant de passer au reconstructible. Le vapotage avec des atomiseurs est conseillé pour les vapoteurs qui ont de bonnes connaissances techniques.

Et si vous souhaitez découvrir de nouvelles manières de vapoter après avoir fait le tour de la vap « traditionnelle », équipez-vous des meilleurs outils possibles pour monter vos fils résistifs. Neovapo vous présente les meilleures marques d’accessoires pour le montage de la résistance.

Retrouvez des kits d’outils ultra complets et pas chers : le 521 master ki v2 de Geek Vape, le kit d’outils DIY 4.0 mini de Vaporam, le kit d’outils RBA/RDA Coil Full de LTQ, le kit d’outils de Vandy Vape, le Coil Jig de UD, super pour monter ses coils rapidement.

Avoir un stock de verres de rechange pour ses atos RTA et RDTA

Les atomiseurs RTA et RDTA disposent d’un réservoir. Le Rebuildable Tank Atomizer ressemble beaucoup au clearomiseur. Il s’équipe d’un pyrex que vous pouvez avoir en double. Il en va de même pour le Rebuildable Dripping Tank Atomizer qui associe un dripper et un tank.

Avoir un stock de réservoirs de rechange est une véritable astuce pour parer les mauvaises surprises. Il suffit d’un choc ou d’une chute pour faire tomber sa cigarette électronique… Et exploser son pyrex. Si une boutique Neovapo n’est pas dans les alentours, vous n’aurez pas de réservoir et donc vous ne pourrez plus utiliser votre vaporisateur personnel.

Le mieux est d’être prévoyant ! Ayez toujours un stock d’un ou deux verres de rechange au cas où ce genre de situation vous arriverait. Comme ça, si vous cassez votre réservoir, vous pourrez aussitôt le changer. Vous gagnez du temps. Et pour encore plus de sécurité, n’oubliez pas d’utiliser une coque de protection en silicone et une protection pyrex pour protéger votre atomiseur.

Utiliser du matériel de haute qualité pour créer sa propre résistance

La qualité, avec les atomiseurs reconstructibles, est essentielle. Construire des coils de mauvaise qualité peut être nocif pour vous et votre expérience vape. Privilégiez toujours les magasins spécialisés dans la vente de cigarettes électroniques pour acheter vos équipements pour atomiseur. Vous serez ainsi certain d’utiliser des matériaux fiables et d’excellente qualité. Le rapport qualité prix sera, lui aussi, nettement meilleur et plus juste.

Neovapo vous propose tous les éléments indispensables pour créer une résistance : coton bio japonais avec une excellente capillarité, bobines de fil résistif en kanthal et en acier inoxydable… Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour fabriquer votre tête d’atomiseur maison. Profitez en plus de la livraison gratuite dès 19 euros d’achat. Ça vaut le coup !

Et pour les jours où vous n’aurez pas le temps ni l’envie de monter vos coils, gardez la boîte de coils pré-montés 8 en 1 de Demon Killer. Vous n’aurez ainsi pas besoin de faire vos fils, ce qui peut être pratique dans certaines situations et quand il faut changer la résistance.

Choisir la bonne valeur en ohm en fonction de son appareil de vape

Pour rappel, la valeur en ohm de la résistance définit l’intensité du vapotage. Pour le reconstructible, c’est le diamètre du fil résistif ainsi que le nombre de spires effectué qui déterminent l’impédance de la résistance.

Il est impératif de maîtriser la loi d’Ohm avant de commencer la vape reconstruite. N’oubliez pas que la valeur de la résistance doit être compatible avec les capacités de la batterie. Pour vérifier l’impédance de votre tête d’ato, utilisez un ohmmètre qui vous aiguillera avec précision.

La Tab Pro de Geek Vape est un ohmmètre fiable et très pratique. Il est indispensable de bien monter ses coils pour ne pas endommager la vapoteuse ou pour ne pas créer de dysfonctionnements.

Vous savez désormais comment entretenir un atomiseur reconstructible. Prenez-en soin pour profiter longtemps des délicieuses saveurs de vos e-liquides préférés. Cinq minutes de votre temps équivalent parfois à des années d’extase gustative. Pensez-y. Bonne vape !

Publié le : 06/10/2021

Recycler son atomiseur reconstructible : dans quelle poubelle jeter ses pièces détachées ? Recyclez votre atomiseur reconstructible ! Après des années de loyaux services, votre RBA (Rebuildable Atomizer) a rendu l’âme. Une question vous taraude : où jeter un atomiseur reconstructible ? Dans quel ...

Publié le : 06/10/2021

Pourquoi mon atomiseur bouge et ne se visse pas sur la batterie ? Comment le réparer ? Un atomiseur qui bouge alors qu’il ne le devrait pas peut s’expliquer de plusieurs manières. Votre pas de vis est cassé, ce qui vous empêche de visser le Rebuildable Atomizer sur le mod électronique. Ou bien, ...

Publié le : 06/10/2021

Comment dévisser un atomiseur coincé ? Savoir comment dévisser son atomiseur reconstructible est important. Ne pas pouvoir l’ouvrir vous empêche de le nettoyer et d’assurer son bon état de marche. Cela vous empêche aussi d’accéder au plateau de montage afin de monter vos résistances, ou bien de ...

Publié le : 04/10/2021

Pourquoi mon atomiseur reconstructible tourne-t-il dans le vide et comment le réparer ? Un atomiseur reconstructible qui tourne dans le vide n’est pas un bon signe. Il se peut que le pin de connexion de votre appareil de vap soit cassé et refuse de se connecter au connecteur de la batterie. Il s ...

Publié le : 01/10/2021

Démonter et changer un atomiseur reconstructible, mode d’emploi Pour démonter un atomiseur reconstructible, vous devez d’abord le dévisser du mod box. Le pas de vis est la connectique qui permet de relier un atomizer à une batterie. Il peut être de type 510 ou ego. Pour séparer les deux éléments ...

Publié le : 25/09/2021

3 méthodes pour nettoyer son atomiseur reconstructible Sortez chiffons et serviettes et faites briller cet atomiseur tout encrassé ! Transformez-vous en Cendrillon de la vape grâce à ces trois méthodes efficaces pour nettoyer un atomiseur reconstructible. Parce que, oui, il est important de lav ...

Publié le : 24/09/2021

Toutes nos astuces pour réparer son atomiseur reconstructible Votre atomiseur reconstructible est cassé ? Découvrez toutes astuces pour réparer votre RBA rapidement et facilement. Vous n’aurez pas besoin de racheter un nouvel appareil. L’énorme avantage du reconstructible est qu’il vous permet d ...

Publié le : 22/09/2021

Pourquoi mon atomiseur reconstructible chauffe ? Un atomiseur reconstructible qui chauffe est normal. C’est même un signe qu’il fonctionne bien. En revanche, un atomiseur qui brûle et que vous avez du mal à tenir doit vous alerter. Une chauffe douce et sans contrainte est normale, tandis qu’une ...

Publié le : 16/09/2021

Atomiseur reconstructible qui fuit : explications et solutions Un atomiseur reconstructible qui fuit, c’est la cata. Vous vous retrouvez avec du e-liquide partout sur les doigts et qui dégouline sur le pyrex. Pourtant, vous aviez tout bien fait et aucune raison ne peut expliquer cette fuite de l ...