L’inhalation directe est-elle dangereuse ?

L’inhalation directe est-elle dangereuse ?

L’inhalation directe ou vape DL est sans danger pour les vapoteurs

Vapoter en inhalation directe n’est pas dangereux. La vape DL n’est pas dangereuse pour les vapoteurs et les vapoteuses. Vous pouvez donc ouvrir l’airflow de votre cigarette électronique pour aspirer une vapeur aérienne et abondante.

L’inhalation directe (Direct to Lungs, autrement dit la vapeur qui va « directement dans les poumons) et une aspiration en une fois. Vous prenez un « shot » de vapeur qui se rend directement dans les poumons. Le hit en gorge est puissant.

Il n’y a aucun danger à vapoter en inhalation directe. Le seul risque concerne votre confort. Vaper des e-liquides contenant de la nicotine avec un haut dosage peut vous faire tousser. La vap’ DL est déconseillée avec les liquides pour cigarette électronique qui ont un fort taux nicotinique.

Découvrez 5 exemples de kits AIO de cigarette electronique compatibles avec l’inhalation directe :

  • Le Super Pack de Neovapo ;
  • Le Pack Gold de Neovapo ;
  • Le kit Gen 200 et iTank de Vaporesso ;
  • Le kit Aegis Legend 2 et Z subohm de Geek Vape ;
  • Le kit complet Arcfox et TFV18 de Smok.

Définition de la vape DL

On parle de « vape DL » pour désigner l’inhalation directe ou l’aspiration aérienne de la vapeur. Contrairement à la vape MTL (inhalation indirecte ou tirage serré), vous aspirez une grande quantité de vapeur en une seule fois. Vous ne gardez pas la fumée de cigarette électronique en bouche.

Le mode de tirage de l’ecigarette se définit par le volume d’air inhalé. Vous pouvez ajuster ce flux d’air en manipulant l’airflow. Cette arrivée d’air se trouve sur le dessus de la vapote, sur le clearomiseur. Elle se présente sous la forme de trous d’air.

Plus l’airflow est ouvert et plus l’inhalation est directe. Plus vous le refermez et plus le volume de vapeur rétrécit. Le choix de la résistance peut aussi influencer le mode de tirage. Les résistances de plus de 1 ohm sont meilleures en vape MTL alors que les résistances sub-ohm sont plus adaptées au dl.

La vape DL, ou l’inhalation directe, est donc une manière de tirer sur la cigarette électronique. Il s’agit d’une aspiration en un temps qui vous fait aspirer une grosse vapeur en une seule fois.

Les précautions à prendre avec l’inhalation directe

L’inhalation directe n’est pas nocive pour le vapoteur ou la vapoteuse. En revanche, vous pourriez rencontrer de mauvaises surprises la première fois. La vape DL est beaucoup plus puissante que la vape MTL à laquelle les e-fumeurs débutants sont habitués.

Voici quelques précautions à prendre quand vous voulez vaper en inhalation directe :

  1. diminuer le dosage de nicotine pour ne pas tousser ou avoir mal à la gorge ;
  2. anticiper la quantité de vapeur (le cloud chasing peut vite être impressionnant, ce n’est pas du vapotage discret) ;
  3. anticiper la contenance d’eliquide et l’autonomie de la batterie (le DL consomme plus que le MTL) ;
  4. choisir le bon matériel vaping (résistance, kit de cigarette électronique…) ;
  5. inhaler la vapeur avec des bouffées longues et lentes.

La vape directe n’est pas dangereuse. Elle peut être déroutante pour certains novices qui ont peur de s’étouffer avec leur vapeur. Mais rassurez-vous, c’est une manière de vapoter qui s’apprivoise facilement. Le DL vous permet de produire beaucoup de vapeur avec la cigarette électronique.

Diminuer le taux de nicotine pour vapoter en inhalation directe

La principale règle pour vapoter confortablement en vape directe est de baisser le taux de nicotine de votre liquide pour cigarette électronique. La nicotine crée un throat hit intense. Avec le DL où le hit est renforcé, l’association des deux peut irriter votre gorge et vous faire méchamment tousser après chaque puff de vapeur.

Il est déconseillé de vapoter en inhalation directe avec des e liquides contenant de la nicotine à plus de 3 mg/ml. Vous pouvez toujours faire un essai pour tester votre réaction. Néanmoins, une quantité de nicotine élevée peut rendre votre inhalation douloureuse.

Il faut donc faire attention quand vous êtes en plein processus d’arrêt du tabac et de lutte contre le tabagisme. Le DL est moins efficace comme aide au sevrage tabagique puisqu’il vous contraint à diminuer la nicotine des e liquides.

La vape indirecte MTL est meilleure pour arrêter de fumer. Si vous êtes en plein arrêt de la cigarette normale, pensez donc à alterner entre vape DL et vape MTL pour continuer à aspirer des eliquides avec un fort taux de nicotine.

L’absorption de nicotine permet aux fumeurs et fumeuses de réduire les symptômes de manque et de lutter contre le tabagisme et leur dépendance physique et psychologique. La vaporette est un substitut nicotinique qui remplace la cigarette combustible pour vous aider à cesser de fumer.

Notez aussi que la puissance de vape en inhalation directe peut vous faire absorber plus de nicotine. Cela peut aboutir à un surdosage avec des effets indésirables comme des maux de tête, de la nausée et un malaise.

La vape DL produit énormément de vapeur

Si vous choisissez une résistance sub ohm avec un e-liquide composé à 50 % de glycérine végétale, vous produirez une énorme quantité de vapeur. Par définition, le tirage aérien entraîne la vaporisation d’un nuage de vapeur dense et abondant.

Ce genre d’aérosol est parfait pour faire des vape tricks (faire des formes avec la vapote) et du cloud chasing. Mais ce n’est pas toujours le type de vape approprié. Par exemple, le DL peut vite embarrasser les gens autour de vous qui ne veulent pas goûter votre nuage aromatisé.

Le DL n’est pas une vape discrète. Anticipez cette production de vapeur pour éviter les mauvaises surprises, surtout si vous décidez de vapoter là où l’interdiction de fumer est en vigueur (lieux publics).

La vape directe consomme beaucoup d’eliquide et de batterie

Ça aussi, il faut l’anticiper. Si vous choisissez de vapoter en inhalation directe, sachez que vous aurez besoin de plus d’eliquide et de batterie. Comme le vapotage produit plus de vapeur, vous consommez également plus de juice de vape et vous réduisez l’autonomie (mAh) du mod box.

Pour économiser du e liquide et de la batterie, préférez la vape indirecte (MTL). L’inhalation directe est avantageuse pour faire de gros nuages de vapeur, mais sur le long terme, elle vous demandera de remplir le clearomizer plus souvent et de recharger le box mod régulièrement.

Si vous comptez privilégier la vape directe sur la vape indirecte, pensez donc à acheter un kit de cigarette électronique pour l’inhalation directe. Ces appareils se composent d’un réservoir pyrex avec une maxi contenance et d’une batterie longue durée, souvent avec des accus 18650.

Choisir le bon kit pour inhalation directe

Il existe plusieurs sortes de kits pour cigarette électronique :

  • les kits uniquement dédiés au vapotage MTL ;
  • les kits uniquement dédiés au vapotage DL ;
  • les kits compatibles à la fois avec le DL et le MTL.

Chaque vaporisateur personnel possède des performances adaptées pour un type de vape. Vous devez choisir votre kit en fonction de vos préférences et de vos besoins. Plus vous fumez de cigarettes classiques et plus vous avez besoin d’un kit d’e-cigarette pour une grosse consommation.

Si vous avez envie de faire de nouvelles expériences avec votre e-cig, vous pouvez acheter un starter-pack polyvalent, à la fois compatible avec l’inhalation directe et indirecte. Cela vous permettra de tester plusieurs modes d’aspiration, toujours sans danger.

Le kit d’ecig pour inhalation directe se compose souvent :

  • d’un modbox avec un wattage maximal élevé (plus de 40 watts) ;
  • d’un atomiseur subohm ;
  • de résistances de moins de 1 ohm ;
  • d’une batterie interne ou à accumulateurs avec beaucoup d’autonomie (plus de 4.000 mAh) ;
  • d’un verre pyrex avec une grande contenance (plus de 4 ml).

Vous les trouvez dans la catégorie « cigarette électronique pour grande consommation » de notre boutique en ligne. Elles sont dédiées à une consommation élevée de vapeur et de jus de vape.

Bien tirer sur sa vapoteuse pour ne pas tousser en aspiration directe

Le plus gros risque de l’inhalation directe est de tousser à chaque taffe de vapeur. Pour éviter de vous écorcher la gorge, apprenez à bien tirer sur votre drip tip. Vous ne vapotez pas une clope électronique comme vous fumez une cigarette classique.

Les puffs doivent être longs (au moins 3 secondes) et espacés. Vous devez attendre quelques secondes entre chaque inhalation pour laisser le temps à la résistance de s’imbiber de liquid.

La résistance se compose d’un fil résistif (coil) et d’une mèche de coton qui assurent l’évaporation du propylène glycol, de la glycérine végétale, des arômes et de la nicotine.

Pour vapoter en inhalation directe, ouvrez l’airflow de votre atomizer puis tirez sur l’embout buccal de la vapoteuse. Prenez une profonde inspiration et avalez la fumée. Celle-ci se retrouve aussitôt dans votre thorax et votre gorge se contracte à son passage.

Vapoter en inhalation directe est similaire au fait de fumer une chicha.

Cloud chasing : vapoter en inhalation directe quand on est habitué à la cigarette électronique

Parce que la vape DL est plus difficile que la vape MTL, il est conseillé aux novices d’attendre avant de l’essayer. L’inhalation directe est davantage recommandée aux vapoteurs et vapoteuses expérimentés qui veulent essayer une autre manière de vapoter.

Grâce à la vape directe, vous pouvez essayer le power vaping ou le cloud chasing. Ces deux techniques consistent à inhaler et à souffler une grosse quantité de vapeur. Il existe des concours de cloud chasing où les candidats doivent produire des nuages impressionnants pour gagner.

Pour vapoter en power vaping, il faut s’y connaître un minimum en vapotage. Vous devez souvent utiliser des résistances avec une impédance très basse et du matériel parfois difficile à régler. C’est le cas de l’atomiseur reconstructible (RBA type dripper, RDA ou RDTA) qui vous permet de créer votre coil et vos mèches.

Le cloud chasing peut aussi demander l’inhalation d’eliquides High VG, c’est-à-dire avec un ratio pgvg riche en glycérol. Ce type de liquide implique l’utilisation d’un kit complet adapté et puissant.

Vapoter avec un matériel qu’on ne connaît pas ou s’essayer à des expériences sans se renseigner en amont peut être dangereux. N’hésitez pas à demander conseil auprès de professionnels et à poser toutes vos questions avant de vous lancer.

Nos conseillers sont disponibles par mail, téléphone ou sur le livechat du site.

Inhalation directe et vape subohm : attention à la température de la vapeur

Prenez garde quand vous vapotez en inhalation directe de ne pas vous brûler les lèvres. La vape subohm en direct to lungs produit une vapeur chaude à très chaude. Si vous avez la bouche brûlante après l’aspiration, pensez à effectuer quelques réglages parmi lesquels :

  • le contrôle de température (TC) pour les résistances en acier inoxydable, nickel et titane ;
  • le drip tip que vous pour choisir plus long pour augmenter la distance avec la résistance ;
  • diminuer le flux d’air avec l’airflow pour réduire la quantité de vapeur inhalée ;
  • changez de tank si la vapeur est brûlante et insupportable.

Le but de la vape est de vous aider à abandonner la cigarette ordinaire. Votre expérience doit rester agréable et confortable. Si la vape DL n’est pas faite pour vous : restez sur de la vap MTL.

Une autre solution consiste à vapoter en vape restrictive directe (RDL). Cette méthode alternative est à mi-chemin entre l’inhalation directe et indirecte. Elle vous permet de vapoter comme en DL tout en conservant les avantages du mouth to lungs.

Découvrez les cigarettes électroniques pour inhalation directe dans nos magasins Neovapo, en ligne ou dans les boutiques situées partout en France !

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Pourquoi utiliser l’airflow de la cigarette electronique ? de Neovapo

Quel clearo pour grosse vape choisir ?

Où acheter un clearomiseur ? Les boutiques de e-cig

Quel est le meilleur clearo ?

Quel clearomiseur choisir pour le e-liquide Neovapo ?

Publié le 17/02/2023 et modifié le 13/07/2024 dans Quel clearomiseur choisir par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème