Comment remplir cigarette electronique

Remplir sa cigarette électronique : comment faire ?

L’e-liquide est un peu le poumon de la cigarette electronique. Sans lui, elle ne peut pas respirer et, surtout, elle ne peut pas fonctionner.

Mais encore faut-il savoir comment remplir une cigarette électronique. Pas évident, surtout lorsqu’on change de modèle de vapote ou qu’on est un vapoteur novice.

C’est pourquoi on vous explique comment remplir votre ecigarette, quoi mettre à l’intérieur et comment ça marche selon l’e-cig et le clearomiseur que vous avez.

Tout ce que vous avez à faire, c’est décider quelle saveur vous préférez et trouver le flacon d’ e-liquide qui vous fait le plus vibrer.

Un conseil : regardez du côté de nos e-liquides français, il y a plus de 450 arômes rien que pour le plaisir de vos papilles.

Choisissez, goûtez, vapez ! Voici tout ce qu’il faut savoir sur comment bien remplir sa cigarette électronique.

Une cigarette électronique, comment ça marche ?

Une cigarette électronique a besoin de trois éléments pour pouvoir fonctionner :

  • Une batterie : qui alimente la résistance en électricité
  • Un clearomiseur : qui se compose du drip tip, de la résistance et du réservoir pyrex
  • Un e-liquide : une substance liquide épaisse composée de propylène glycol, de glycérine végétale, d’arômes alimentaires et de nicotine

Lorsque vous actionnez votre mod, un courant électrique part de la batterie en direction de la résistance. Il s’agit d’une petite pièce cylindrique composée de coils (fils résistifs) en métal et qui se situe au centre du clearomiseur.

Les électrons qui composent l’électricité, sont isolés grâce à ces fils métalliques. L’énergie produite (l’énergie cinétique) se transforme en énergie thermique. Autrement dit, ça commence à chauffer dans votre vapote.

Une mèche de coton organique compose la résistance de votre clearomiseur. Elle s’enroule autour des spires que forment les coils qui sont eux-mêmes tordus pour former une sorte de ressort.

La mèche capte la chaleur et sert de conducteur. Elle est reliée à l’e-liquide présent dans le réservoir pyrex.

En chauffant, la mèche fait également monter la température du liquide. C’est alors que le propylène glycol et la glycérine végétale, principaux composants de ce dernier, entrent en jeu.

C’est grâce à eux que vous pouvez inhaler une dense et délicieuse vapeur parfumée. Ces substances, avec la chaleur, se vaporisent.

La vapeur ainsi créée remonte par la cheminée (une fente que l’on trouve au centre du clearomiseur de votre ecig) et atteint le drip tip où vos lèvres l’attendent.

Et voilà, vous n’avez plus qu’à inhaler !

Remplir son e cigarette : deux possibilités

Mais pour inhaler une succulente vapeur, encore faut-il que votre réservoir soit rempli d’e-liquide. Comment faire ? Pas la peine de vous arracher les cheveux, on vous explique ce qu’il y a à savoir.

Il existe plusieurs types de réservoir. Selon le genre de cigarette électronique que vous avez, vous n’aurez pas le même système de remplissage ni même la même forme de pyrex.

Les pods, par exemple, utilisent des cartouches, parfois jetables (et souvent préremplies), parfois rechargeables.

Le mieux est de vous renseigner auprès des conseillers en boutique ou sur le site, en cas de question concernant votre modèle de vapote en particulier.

La fiche produit de votre e-cig vous indique également comment bien remplir votre appareil de vape, en fonction du clearomiseur que vous avez.

On retient quand même deux possibilités de remplir son ecigarette en fonction de son clearomiseur.

Les clearomiseurs à remplissage par le haut

Les clearomiseurs à remplissage par le haut sont les plus modernes et les plus simples d’utilisation. Ils sont conçus pour être anti-fuites mais aussi plus pratiques.

Vous accédez au réservoir par le top cap de votre e cigarette, c’est-à-dire la partie supérieure de votre clearomiseur.

De manière générale, pour remplir un clearomiseur par le haut, il vous suffit de faire pivoter, coulisser ou de retirer le top cap (sorte de capuchon).

Un système d’ouverture spécifique est mis en place par le constructeur et est pensé pour que le remplissage soit le plus rapide et le plus facile possible.

Le clearomiseur subohm TFV16 de Smok, par exemple, se remplit par le haut. Son réservoir bulb de 9ml a de quoi assurer un max d’autonomie aux vapoteurs qui ont une grande consommation de vapeur.

On compte aussi parmi les clearo à remplissage par le top cap, le Melo 4 d’Eleaf ou encore le Zeus subohm de Geek Vape.

Les clearomiseurs à remplissage par le bas

Les clearomiseurs à remplissage par le bas sont les plus classiques et les plus anciens. Quoique certains constructeurs continuent d’utiliser le système de remplissage par le bas sur certains modèles modernes, comme pour le tout nouveau GTL tank d’Eleaf.

Un remplissage par le bas est presque aussi simple que le premier, à la seule différence qu’il peut (mal fait) occasionner des fuites de liquide.

Un clearomiseur par le bas signifie qu’il vous faut dévisser le clearo de la batterie pour pouvoir accéder au réservoir et le remplir.

Une fois les deux éléments séparés, vous devez dévisser la base du tank. Il s’agit de la partie inférieure du clearomiseur. Vous n’avez plus qu’à verser le contenu de votre flacon d’e-liquide dans le pyrex et remonter le tout.

Attention, avec un tel système de remplissage, veillez à ne pas faire déborder votre réservoir. Vous pourriez risquer des fuites ou des projections d’e-liquide peu agréables.

Un exemple : le clearomiseur Nautilus d’Aspire possède ce type de système de remplissage par le bas.

En ce qui concerne le remplissage de votre vapote, prenez garde à ne pas verser de liquide pour ecig dans la cheminée du clearomiseur. Il s’agit du trou que vous apercevez en son centre. C’est par cet endroit que passe la vapeur pour remonter jusqu’au drip tip.

Vous ne voudriez pas avoir de mauvaises surprises lors de l’inhalation !

Que mettre dans une e-cigarette ?

L’e-liquide est la substance qu’il faut mettre dans une e-cigarette pour pouvoir la remplir. Ce ne peut pas être autre chose que cela.

Pourquoi ?

Parce que le liquide pour cigarette électronique est fait pour la vapote et vis versa. C’est grâce à l’harmonie de tous ces éléments (batterie, clearomiseur, e-liquide) que votre expérience vape est réussie et appréciable.

Ne vous essayez jamais à mettre autre chose que l’e-liquide dans le réservoir de votre clearomiseur. Vous risqueriez d’endommager sévèrement votre appareil de vape.

Peut-on mettre de l’eau dans son ecig ?

Non, il n’est pas possible de mettre de l’eau dans une cigarette électronique. Seul l’e-liquide doit être utilisé pour remplir le clearomiseur de son ecig.

Cependant, certains liquides peuvent avoir une composition comportant de l’eau. Ce n’est toutefois pas un ingrédient essentiel pour bien vaper. Chez Neovapo, nous vous proposons des e-liquides à la composition simple : seulement 3 ou 4 ingrédients.

Tout savoir sur les e-liquides

Les e-liquides sont des substances liquides odorantes et épaisses. Ils sont vendus dans des flacons et leur quantité est calculée en millilitres. Nous vous suggérons un lot pratique de trois flacons de 10ml, soit un total de 30ml d’e-liquide à vapoter.

Plus votre fiole est petite et plus il vous sera facile de la transporter. Elle ne sera pas encombrante et vous pourrez partir à l’aventure sans risquer la panne de vapotage, une chose terrible…

Pour les gros vapoteurs, regardez toujours la capacité maximale du réservoir d’une ecig avant de la choisir.

Plus le réservoir est large, plus votre autonomie en e-liquide grimpe.

Pour info, un vapoteur qui fumait plus de 30 cigarettes par jour consommerait entre 8 et 10 flacons de liquide de 10ml par mois. Sortez vos calculatrices et faites vos calculs pour pouvoir constituer au mieux votre réserve d’e-liquides !

La composition des eliquides

Chez Neovapo, vous retrouvez dans la composition des eliquides :

  • Du propylène glycol
  • De la glycérine végétale
  • Des arômes alimentaires
  • De la nicotine (optionnelle)

D’autres fabricants d’e-liquides proposent des formules avec de l’eau, de l’alcool, voire des additifs.

Mais nous avons à cœur de vous présenter des flacons d’e-liquide de qualité et avec un ratio de PG et de VG équilibré et adapté à la consommation de chaque vapoteur.

Le propylène glycol accentue les saveurs causées par les arômes alimentaires. Il permet, associé à la glycérine végétale, de créer de la vapeur.

La glycérine végétale, par ailleurs, est le chouchou des cloud chasers. Pour produire et inhaler d’immenses nuages de vapeur, privilégiez des liquides dits High VG, qui ont un taux plus élevé de glycérine végétale.

Elle adoucit les arômes et donne un côté plus sucré à la vapeur. C’est également elle qui permet de fabriquer des nuages épais, lisses et surtout très denses.

Tous nos e-liquides sont fabriqués en France, dans un laboratoire à Poitiers.

Quel est le rôle de l’e-liquide ?

Pour le vapoteur, le liquide de sa cigarette électronique est très important. C’est lui qui parfume sa vapeur et permet de passer d’une expérience vape basique à une expérience vape extraordinaire.

Le large choix de saveurs donne la possibilité au vapoteur de personnaliser au maximum son vapotage et de se faire plaisir.

Vous adorez le gâteau au chocolat ? Le liquide pour ecigarette La Rochelle est ce qu’il vous faut ! Vous adorez les fraises ? Regardez du côté des e-liquides fruités. Vraiment, il existe tellement d’arômes variés qu’il serait impossible de ne pas trouver celui qui vous plaît.

Le plus difficile reste quant au choix de son e-liquides : on voudrait tous les goûter !

Pour faire simple, plus vous apprécierez la saveur de votre e-liquide, plus vous apprécierez vapez, et plus ce sera facile de basculer de la cigarette de tabac vers l’ecigarette.

Créer son propre liquide pour cigarette électronique

Si aucun des 450 arômes d’e-liquide ne vous plaît (ce qui est fort improbable), ou si vous voulez passer à l’étape supérieure du vapotage, sachez qu’il est possible de créer son propre liquide pour cigarette électronique.

Le DIY d’e-liquide (littéralement Do It Yoursel, « faites-le vous-même ») est une méthode ultra simple. Nous vous avons encore plus facilité la tâche en vous proposant des flacons préremplis qu’il suffit de mélanger les uns aux autres pour obtenir votre eliquide maison.

Pour un DIY réussi, il vous faut un flacon vide, une base de propylène glycol et de glycérine végétale, des boosters de nicotine si vous avez envie et bien sûr un arôme pour sublimer votre vape.

Vous mélangez le tout en respectant les doses et le tour est joué ! Facile, non ? Essayez, vous aimerez !

Comment conserver son e liquide ?

Un e liquide se conserve relativement bien. La glycérine végétale et le propylène ont une durée de vie moyenne de 2 ans, là où la nicotine peut rester 5 années sans se dégrader.

Cependant, cela n’est possible que grâce à une conservation optimale de vos fioles de liquide.

Il est tout de même conseillé de vaper l’e-liquide dans les 6 mois après ouverture.

Plus le temps passe et plus vos arômes perdent en intensité. Certes, vous pourriez retrouver un eliquide datant d’il y a 2 ans, mais il n’aurait plus aucun goût. Vous n’y prendrez donc pas de plaisir.

Pour bien conserver votre e liquide, stockez votre flacon dans un endroit sec et frais, à température ambiante. Exit le froid du frigo ou l’exposition prolongée au soleil.

Refermez-le après chaque utilisation et pensez à le protéger des rayons UV. Plutôt que de le tartiner de crème solaire, rangez-le dans un endroit sombre.

Économiser l’e-liquide

Si vous avez l’impression de remplir un réservoir percé et que votre eliquide part plus vite que la vitesse de la lumière, ce n’est peut-être pas une impression. Sans doute, vapez-vous de la mauvaise façon.

Si vous êtes un vapoteur qui adorez l’inhalation directe ou le cloud chasing, ne cherchez plus !

La vape DL consomme plus de batterie et surtout plus de liquide. Un tirage aérien nécessite la production d’une plus grande quantité de vapeur, ce qui épuise plus vite les capacités du réservoir.

Si vous souhaitez économiser de l’e-liquide, préférez la vape MTL, en inhalation indirecte. Le tirage est plus serré et le volume de vapeur plus mince, mais vos saveurs sont explosives et encore meilleures avec ce type de vapotage.

Et si vous tenez absolument à aspirer de gros nuages, pourquoi ne pas alterner les deux ? Grâce à la bague airflow de votre clearomiseur vous pouvez, dans la majorité des cas, ajuster votre débit d’air.

Pour les vapoteurs MTL, choisissez des résistances non subohm, c’est-à-dire dont la valeur est supérieure à 1 ohm.

Plus l’impédance de votre atomiseur baisse, plus votre vapote est puissante, ce qui signifie qu’elle consomme aussi davantage de liquide.

Quand remplir le réservoir de sa vapote ?

Pensez à remplir le réservoir de votre clearomiseur avant qu’il n’y ait plus d’e-liquide à l’intérieur. Si votre mèche de coton n’a plus de liquide à absorber, alors vous vous risquez à ressentir le dry hit.

Qu’est-ce que le dry hit ?

Il s’agit d’un goût de brûler très prononcé que vous ressentez lorsque le coton de votre résistance n’est plus imbibé de liquide.

Vous actionnez votre box qui envoie un courant électrique, mais, comme il n’y a pas d’e-liquide à chauffer, la puissance brûle votre atomiseur.

Cela peut fortement abîmer votre résistance, voire la rendre complètement inutilisable. C’est pourquoi il est conseillé de toujours jeter un coup d’œil à votre pyrex pour vérifier la quantité de liquide.

La grande majorité des réservoirs sont en pyrex transparent, ce qui vous permet de surveiller votre consommation de liquide.

Dans le cas des pods où la cartouche est située à l’intérieur de l’appareil de vape, et si elle est rechargeable, quelques indices peuvent vous indiquer qu’il est temps de remplir votre clearomiseur :

  • Un goût de brûler léger
  • Une vapeur moins dense

L’idéal est de remplir votre tank quand vous atteignez un niveau d’e-liquide de 0.4ml (c’est encore plus facile sur les pyrex gradués).

Amorcer une résistance neuve

La résistance de votre clearomiseur se change toutes les deux à trois semaines, voire moins si vous utilisez des liquides High VG.

À force d’être chauffés, le propylène glycol et la glycérine végétale encrassent votre atomiseur en y laissant des résidus brûlés.

Il vous faut alors installer un atomiseur neuf. Et s’il y a une chose à ne surtout pas oublier lorsque vous changez de résistance, c’est bien de l’amorcer.

Pour cela, imbibez sa mèche de coton manuellement de quelques gouttes d’e-liquide puis remplissez le réservoir de votre clearomiseur. Patientez une dizaine de minutes, puis vapotez. Un mauvais amorçage vous enverra droit au dry hit.

Le cas des atomiseurs reconstructibles

Les atomiseurs reconstructibles sont des clearomiseurs sur lesquels vous pouvez monter vous-même les coils de votre résistance. Si la plupart possèdent des réservoirs pyrex qu’il faut remplir comme pour n’importe quelle ecigarette, d’autres n’en ont pas.

C’est notamment le cas des atomiseurs de type RDA, aussi appelés drippers.

Comment remplir un dripper ?

Le dripper est un atomiseur reconstructible sans réservoir. Tout vapoteur normalement constitué se demande alors : mais comment fait-on pour remplir un dripper d’e-liquide ?

Les atomiseurs RDA s’alimentent en eliquide par petites gouttes (drip en anglais signifie « goutte »). Beaucoup ont une cuve assez large qui permet de faire une courte réserve de liquide.

Cependant, le grand défaut du dripper est qu’il doit constamment être réimprégner d’e-liquide pour ne pas frôler le dry hit. Certains constructeurs ont alors mis en place un système ingénieux sur quelques drippers et qui se nomme shonquer ou encore bottom feeder.

Cela consiste à injecter de l’eliquide sur les coils grâce à un petit tube directement intégré dans la box de votre ecig. Elle se situe au-dessous et vous y avez partiellement accès de telle sorte à pouvoir presser la bouteille pour réapprovisionner votre résistance.

Cette technique est plus pratique pour « remplir » un dripper d’e-liquide.

Comment bien choisir sa dose de nicotine ?

Lorsque vous choisissez un e-liquide pour remplir votre cigarette électronique, vous faites face à plusieurs choix en termes de doses de nicotine.

Pour bien choisir votre dosage de nicotine, vous devez vous référer à votre consommation de cigarettes de tabac par jour. On vous aide :

4mg/ml de nicotine = entre 10 et 15 cigarettes par jour

8mg/ml de nicotine = entre 15 et 20 cigarettes par jour

11mg/ml de nicotine = entre 20 et 30 cigarettes par jour

18mg/ml de nicotine = plus de 30 cigarettes par jour

Les risques d’un mauvais dosage de nicotine

Un surdosage de nicotine vous provoquera des effets indésirables comme des nausées, des vertiges voire des maux de tête violents.

Au contraire, un sous-dosage de nicotine ne vous procurera aucun effet. Si vous êtes dépendant à cette substance, vous serez aussitôt confronté au manque. Vous aurez donc l’impression de vaper pour rien.

En bref : 5 conseils pour bien remplir son clearomiseur

  1. Vérifier si votre clearomiseur se remplit par le haut ou par le bas.
  2. Remplissez votre réservoir avant qu’il ne soit entièrement vide (gare au dry hit).
  3. Pensez à toujours amorcer une résistance neuve.
  4. N’utilisez que de l’e-liquide pour remplir votre cigarette électronique.
  5. Basez-vous sur votre consommation de cigarettes habituelle pour bien choisir votre taux de nicotine.
Publié le : 03/02/2021

Pour les vapoteurs expérimentés, ce geste fait partie de leur quotidien. Mais si c'est le début de votre aventure vape, nous ne vous laissons pas sans explications. Avant tout, nous allons vous ex ...

Publié le : 08/01/2021

Remplir sa cigarette électronique : quel produit liquide utiliser ? L’e-liquide est le produit que vous devez absolument utiliser pour remplir une cigarette électronique. Et au cas où vous vous d ...

Livraison express
LIVRAISON EXPRESS

Livré en 24h par chronopost

Livraison gratuite
LIVRAISON GRATUITE

A partir de 19€

Paiement sécurisé
PAIEMENT SÉCURISÉ

100% sécurisé par carte bancaire

Paiement 3x sans frais
FACILITÉ PAIEMENT

Paiement 3x sans frais