Quels accus 18650 choisir

Publié le : dans Comment choisir cigarette électronique par

Cigarette électronique : quels accumulateurs choisir ?

Les accumulateurs, ou accus sont des piles rechargeables qui emmagasinent de l’énergie électrique. Ils constituent la batterie d’une cigarette electronique. L’énergie qu’ils contiennent se transforme grâce à un procédé chimique en courant électrique. C’est ce même courant qui est délivré par le mod pour chauffer la résistance du clearomiseur.

L’univers du vaping privilégie les accumulateurs de type 18650. Ces derniers sont particulièrement intéressants pour les box à double accu qui donnent accès à une plus grande autonomie. Neovapo met à votre disposition un accu 18650 de la marque Sony d’une capacité exceptionnelle de 2 600 mAh.

Pour les gros fumeurs et les vapoteurs grande conso, les box à représentent un avantage considérable. Découvrez quels accus 18650 ou autres choisir pour sa cigarette électronique !

Qu’est-ce qu’un accu ?

Un accu est un appareil qui conserve, accumule (d’où le terme accumulateur) et délivre de l’électricité. Il contient un courant électrique qui permet d’alimenter la cigarette électronique. Chaque accu a une autonomie exprimée en Ah ou mAh, ainsi qu’un ampérage de décharge maximal qu’il convient de respecter pour le chargement de sa batterie.

D’ailleurs, nous vous recommandons d'utiliser du matériel de rechargement adéquat pour réalimenter vos piles. Par exemple, câble USB associé à un adaptateur secteur Eleaf fera parfaitement l’affaire, mais nous y reviendrons plus tard.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’un mod box peut contenir jusqu’à deux accus. Plus votre matériel a d’accus et plus son autonomie grimpe. Les ecigs à double accu se destinent généralement aux gros fumeurs et titans du vapotage. Les piles se placent dans le dos de la box ou sur le bas et s’insèrent grâce à une trappe coulissante.

Quel est le rôle d’un accu ?

L’accumulateur délivre l’énergie nécessaire pour chauffer la résistance électrique du clearomizer. Cette pièce métallique qui se compose d’un fil résistif (coil) et d’une mèche de coton est le cœur de la vape. Lorsqu’elle chauffe, elle permet au propylène glycol et à la glycérine végétale, les deux principaux composants de l’e-liquide, de se vaporiser. C’est ainsi qu’est créée la vapeur inhalée via le drip tip.

L’accu est donc un élément essentiel de la cigarette électronique et du vapotage en général. Il fait office de batterie. D’ailleurs, il existe deux types d’ecigarettes sur le marché :

  • Les ecigs avec une batterie intégrée
  • Les ecigs avec un ou plusieurs accumulateurs

Les premières ont une batterie qui n’est pas amovible. Étant directement intégrée dans la box, il est impossible au vapoteur de la voir ou de la changer sans démonter son appareil.

Les secondes ont des piles amovibles qui peuvent être rechargées et changées. Leur caractère rechargeable est un atout considérable pour les réutiliser de nombreuses fois. Quand la batterie de la cigarette électronique est morte, il suffit de remplacer les accus et le tour est joué. C’est bien plus facile que pour une e-cigarette avec une batterie intégrée.

Comment ça marche ?

Comme pour toutes les piles électriques, un accu se compose de deux parties :

  • Un pôle positif anode
  • Un pôle négatif cathode

La charge électrique n’est pas répartie de la même façon dans la pile. Le pôle « + » contient moins d’électrons que le pôle « - », plus chargé en électricité. Ça y est, vous commencez à vous souvenir de vos cours de physique.

La différence entre la charge électrique du pôle positif et celle du pôle négatif crée une tension. La tension se mesure en volt V mais est symbolisée dans les formules par la lettre U. Le principe est simple : plus il y a de tension dans l’accu et plus le courant électrique envoyé est fort.

Ainsi, quand le vapoteur appuie sur le bouton switch de son mod électronique, il actionne la batterie de son e-cig. C’est comme s’il ouvrait une trappe pour que le courant électrique, la tension en quelque sorte, s’échappe et se précipite dans le circuit.

Les électrons se rendent dans la résistance dont les coils sont en métal. Le métal ralentit la course folle des électrons et isole l’énergie cinétique de l’accu. En isolant l’énergie, cela crée une réaction thermique. Autrement dit, la résistance commence à chauffer.

La résistance aussi possède une unité de mesure en Ohm. Plus le nombre d’ohms d’une résistance est bas et plus la clope électronique est puissante. La vitesse de chauffe est plus rapide et ma résistance génère une vapeur très chaude, ce qu'on appelle la vape subohm. Le vapotage sub ohm est très chaud et la quantité de vapeur est généralement plus importante que pour un tirage non subOhm.

Les Ohms de la résistance ralentissent plus ou moins vite le courant électrique envoyé par l’accumulateur. Cela crée une réaction thermique qui conduit à la vaporisation de l’e-liquide contenu dans le pyrex du clearomiseur. Tout cela se passe en moins d’une seconde et en une seule bouffée de vapeur (qu’on appelle aussi un puff).

Il est possible de calculer l’intensité du courant. Il s’agit de la quantité d’électrons présents dans le flux électrique du circuit. L’unité de mesure est l’ampère A qu’on symbolise dans les formules par la lettre I.

Quel accumulateur choisir pour sa box ?

Pour bien choisir son accumulateur, trois critères doivent être pris en compte :

  • Le format
  • Le courant de décharge maximal
  • L’autonomie

Les piles rechargeables doivent avoir un courant de décharge maximal compatible avec les capacités électriques de votre matériel de vaping. Préférez également des accus IMR, meilleurs pour leur fiabilité. L’IMR correspond au Lithium Manganèse. Un autre conseil, ne vapotez pas avec une puissance plus basse que votre accu.

De même, il existe deux règles indispensables pour bien choisir l’accu de sa cigarette électronique : l’accumulateur doit être compatible avec le mod et les accus utilisés doivent être identiques.

1. Choisir son format : l’accu 18650 pour une vape de rêve

C’est le tout premier critère qui vous aidera à choisir l’accumulateur de votre vaporette. Les fabricants d’accus proposent de très nombreux formats : le 18350, le 18650, le 20700, etc. Le format implique le diamètre et la hauteur de la pile. C’est une caractéristique essentielle pour que l’appareil puisse entrer dans le mod.

Pour connaître le format idéal de son accu, regardez le manuel d’utilisation fourni avec votre kit complet ou jetez un coup d’œil sur le site du constructeur. Toutes les informations sont données. Les fiches produits vous indiquent également quel type d’accu choisir pour sa box.

Le type d’accu le plus courant et que nous vous conseillons est l’accu 18650. Celui de Sony dispose d’une autonomie de 2 600 mAh idéale pour un vapotage longue durée. L’accu 18650 VTC5 est compatible avec les mods mécaniques et électroniques. Son ampérage maximal est de 30A, parfait pour la vape subohm et pour l’utilisation de résistances basses (très inférieures à 1 ohm).

La majorité des box modernes nécessitent un accumulateur 18650.

2. Le courant de décharge : un vapotage à fond les ballons

Le courant de décharge est indiqué directement sur l’accumulateur. Il est exprimé en ampères A. Par exemple, le courant de décharge de la pile Sony 18650 est de 30A. Il vous donne une idée du type de résistance que vous pourrez utiliser avec votre mod, qu’il soit mécanique ou électronique.

Un ampérage de 30A est idéal pour une vape subohm par exemple. La résistance peut avoir une valeur en ohm basse et s’équiper dans un clearomiseur ou un atomiseur.

Les accumulateurs d’environ 20A ne permettent pas d’accéder à la vape sub-ohm. En revanche, ils sont idéaux pour les résistances qui ont une valeur supérieure à 1 ohm. Dans ce cas, la vape est serrée.

3. L’autonomie : vapoter toute la journée et plus encore

L’autonomie est un critère essentiel pour ne pas tomber en panne de batterie toutes les cinq minutes. Quand on est un grand consommateur de vapeur par exemple, une vapoteuse dotée d’une autonomie compatible avec sa consommation est indispensable.

L’autonomie d’un accu s’exprime en mAh et se trouve, là encore, directement inscrite sur la pile. Plus le chiffre en mAh est élevé et plus l’autonomie est grande. On considère que 2 100 mAh est largement suffisant pour les fumeurs occasionnels qui vapent avec une petite cigarette électronique. 2 600 mAh correspond aux vapoteurs moyens. Enfin, il faut au moins 4 000 mAh pour satisfaire un vapoteur grande conso.

L’accumulateur 18650 Sony dispose par exemple d’une autonomie de 2 600 mAh, parfaite pour satisfaire les petits et moyens fumeurs. En revanche pour les mastodontes de la vape, il est conseillé de vapoter avec une box à double accu, soit avec une autonomie totale et exceptionnelle de 5 200 mAh.

Le meilleur accumulateur pour la vape est sans nul doute l’accu 18650 VTC5 de Sony. Retrouvez-le dans l’une de nos 24 boutiques Neovapo ou sur notre site de vente en ligne !

Choisir un accu : mod mécanique / mod électronique

Les mods à accumulateurs sont plus avantageux quand on recherche de la polyvalence, de l’autonomie et de la puissance dans sa vap. Mais encore faut-il savoir quel accu choisir pour sa cigarette électronique.

Il existe deux sortes d’appareils de vape :

  • Le mod mécanique : sans réglages, pour une vap’ brute et à pleine puissance
  • Le mod électronique : avec modes et réglages disponibles, pour une vap’ personnalisée avec une puissance variable

Le mod électronique est le type de cigarette électronique le plus répandu sur le marché de la vapote. C’est un appareil qui dispose d’un circuit électronique et d’un chipset. Le chipset est un programme qui s’intègre dans la box, un peu comme un téléphone possède des applications. Le chipset donne accès à différents modes, c’est-à-dire des fonctionnalités qui permettent la personnalisation de sa manière de vaper.

Parmi les fonctionnalités les plus courantes, on retrouve le mode contrôle de la température, le voltage variable ou encore le mode bypass qui permet de basculer sur un mod mécanique.

Le mod mécanique ne s’adresse pas aux vapoteurs débutants. Il nécessite des connaissances techniques sûres pour assurer un vapotage fiable et sécurisé. Le mod méca ne possède aucun réglage, ce qui conduit à une vape brute, réglée à pleine puissance. Il est donc impossible au vapoteur de moduler l’intensité de son vapotage.

Les mods mécaniques tels quels sont difficiles à trouver sur le marché. La plupart du temps, les vapoteurs utilisent le mode bypass de leur ecigarette pour basculer vers un mod méca et s’y essayer.

Quel accu pour un mod électronique ?

Pour choisir l’accu idéal d’un mod électronique, regardez son format, son courant de décharge maximal ainsi que son autonomie. Votre choix dépend de ces trois critères.

Il existe plusieurs formats d’accumulateur : de type 18650 (le plus fréquent), 20700, 21700, 18500 ou encore 18350.

Pour savoir quelle autonomie privilégier pour sa vape, analysez votre consommation de tabac habituelle. Plus vous fumiez dans la journée et plus vous devrez vous tourner vers une vaporette grande autonomie. Une autonomie adaptée vous évite de devoir recharger toutes les cinq minutes parce que vous vapez trop souvent par rapport aux capacités de l’accu.

Pour choisir la bonne cigarette électronique, tournez-vous vers nos kits complets. Ils se divisent en 3 catégories : pour les petits fumeurs, les moyens fumeurs et les grands fumeurs. Chaque ecig de nos kits AIO est adaptée selon les besoins des vapoteurs.

Sachez que le chipset présent dans votre mod électronique protège votre appareil des courts-circuits, des surchauffes ou des basses tensions. Votre vapotage est plus sécurisé et optimal. Ainsi, lorsque le courant maximal de décharge est trop faible, le vaporisateur se coupe de lui-même. C’est une propriété pratique du mod électronique qui est absente du mod mécanique.

Quel accu pour un mod mécanique ?

Pour choisir l’accu d’un mod mécanique, il faut rassembler plusieurs connaissances. Le mod méca n’a aucune protection contre les surchauffes et les courts-circuits. Ainsi, il est très important de bien choisir l’accumulateur qu’on va utiliser pour vaper. D’autant plus que le mod méca utilise sa pleine puissance pour chauffer la résistance.

La plupart du temps, les vapoteurs vissent sur leur mod mécanique un atomiseur reconstructible, de type dripper, RDTA ou encore RDA. Ces clearomiseurs disposent d’un plateau de montage pour monter ses propres résistances. Celles-ci sont généralement basses en Ohm et donc l’intensité du courant est forte.

Pour choisir l’accumulateur d’un mod mécanique, il est impératif de connaître la loi des ohms. Cette formule se présente ainsi : U = R x I, c’est-à-dire que la Tension est égale à la Résistance (ohm) multipliée par l’Intensité (A). Naturellement, cela signifie que pour connaître l’intensité du courant nécessaire pour sa vap, il faut réaliser le calcul suivant :

  • I = U/R, c’est-à-dire que l’Intensité (A) est égale à la Tension (V) divisée par la Résistance (ohm).

Le résultat en ampères vous donne la mesure du courant de charge en continu que vous devez choisir pour l’accu.

Pour plus de sécurité et avant d’utiliser un mod mécanique, optez pour un kit d’outils complet. Utilisez le Tab pro de Geek Vape ou un ohmmètre pour calculer la valeur de l’atomizer et ainsi ne pas court-circuiter votre appareil.

Les mods méca requièrent des connaissances techniques pointues et un certain savoir-faire. Ils ne sont pas conseillés pour une première expérience vape ou pour des vapoteurs novices.

Comment faire pour recharger des accus ?

Il existe deux moyens de recharger des accus : en utilisant un chargeur d’accu externe ou en utilisant le cordon usb de chargement livré avec le pack de la cigarette électronique et un adaptateur secteur Eleaf.

On estime qu’en dessous de 3V, la tension n’est plus assez forte pour envoyer du courant le circuit électrique. Il convient donc de recharger sa pile pour pouvoir vaper de nouveau.

Il est toujours fortement recommandé d’utiliser du matériel approprié pour ses accessoires de vape. Le chargeur d’accu est un mode de rechargement très répandu ! Chez Neovapo nous privilégions le rechargement avec cordon USB et adaptateur secteur Eleaf. Pourquoi alors que beaucoup conseillent le chargeur d'accu? On vous explique.

Le chargeur d'accu est très pratique car il permet de mettre plusieurs accus en charge simultanément et c'est une astuce pour toujours avoir un stock d'accus d'avance. Cependant bon nombres d'accus son malmenés à cette étape ! Pôles écrasés, enveloppe en plastique déchirée (aussi appelé wrap ), accus retirés sans éteindre la box, transport sans protection, ... Les accus vieillissent mal et peuvent finir par représenter un risque.

En rechargeant vos accumulateurs 18650 grâce à un cordon USB et un bon adaptateur secteur, vous les gardez à l'abris dans la box. De plus, tous les chipset récents gèrent très bien l'étape du rechargement. Nous avons testé à mainte reprise et c'est la meilleure méthode pour prendre soin de votre e-cig.

Avant de choisir un chargeur pour recharger votre e-cigarette, sachez que l’accu à un courant de charge maximum à ne pas dépasser. Pour les accus 18650, celui-ci est de 1A. Il convient donc d’utiliser un matériel de charge qui ne dépasse pas le courant électrique de 1 ampère comme l'adaptateur secteur Eleaf. Un courant de charge trop élevé endommage et dégrade l’autonomie de la batterie.

Quand recharger son accu ?

La batterie faible d’un accumulateur se fait vite ressentir. La vapeur inhalée est de moins en moins dense malgré une puissance qui tourne à plein régime. Un message « low battery » peut même s’afficher sur l’écran de la box. Dans certains cas, une lumière LED clignote en rouge et signale que le niveau de batterie est faible.

Il est recommandé de ne pas attendre que son accu soit totalement déchargé pour le recharger. Dans l’idéal, quand la vapote atteint une autonomie de 15 % ou 10 %, pensez à sortir votre chargeur pour faire le plein de batterie. Pour continuer de vaper, échangez simplement vos piles rechargées avec celles qui ont besoin d’être alimentées.

Cette méthode est préconisée pour prolonger la durée de vie d’une batterie de cigarette électronique. Pensez-y !

Combien de temps met un accumulateur pour charger ?

Le temps de charge d’une batterie d’e-cigarette dépend en grande partie de l’autonomie de l’accu. Plus celle-ci est grande et plus la durée du chargement risque d’être longue. Il est très difficile d’estimer avec précision le temps de charge d’une ecig. En règle générale, cela varie entre 1h30 et 6h pour les cas les plus extrêmes.

On peut néanmoins avoir une petite idée de la vitesse de chargement d’une e-cigarette en regardant son autonomie. L’accu 18650 Sony a une autonomie de 2 600 mAh, c’est-à-dire qu’il délivre près de 2 600 milliampères eh 1h.

Cela revient à 2,6Ah, soit une quantité d’énergie présente de 2,6 ampères pour 1 heure d’utilisation. Avec un courant de charge maximum de 1A (1000mA pour une 1h), on peut diviser 2 600 par 1 000. On obtient 2,6h. On peut donc estimer un temps de charge d’au moins 2 heures et 30 minutes pour un accu 18650 de 2 600 mAh.

À savoir que ce chiffre varie selon le courant de charge maximum et l’autonomie de la batterie.

Quels accus 18650 choisir

En relation
Livraison express
LIVRAISON EXPRESS

Livré en 24h par chronopost

Livraison gratuite
LIVRAISON GRATUITE

A partir de 19€

Paiement sécurisé
PAIEMENT SÉCURISÉ

100% sécurisé par carte bancaire

Paiement 3x sans frais
FACILITÉ PAIEMENT

Paiement 3x sans frais