Comment nettoyer une résistance pour cigarette électronique

Comment nettoyer une résistance pour cigarette électronique

Nettoyer sa résistance pour cigarette électronique, mode d’emploi

Nettoyer une résistance pour cigarette électronique n’est possible qu’avec les atomiseurs reconstructibles. Les résistances consommables ( qui ont une durée de vie limitée) pour clearomiseurs classiques ne peuvent pas être nettoyées.

Il faut à tout prix pouvoir accéder à la résistance pour réussir son nettoyage. Les atomiseurs reconstructibles offrent la possibilité aux vapoteurs de fabriquer leur atomiseur. Le tank s’ouvre sur un plateau de montage sur lequel le e fumeur peut monter son fil résistif.

Cet article vous explique comment nettoyer une résistance pour e-cigarette. Seuls les vapoteurs et vapoteuses qui disposent d’un ato reconstructible pourront mettre en application ces conseils.

Effectuer un dry burn pour nettoyer sa résistance

La technique la plus connue et la plus efficace pour nettoyer sa résistance est celle du dry burn. Le dry burn consiste à faire chauffer à vide la clope électronique (c’est-à-dire sans vaporiser de e-liquide). Le but est de brûler les résidus de propylène glycol, de glycérine végétale, d’arôme et de coton qui encrassent le fil résistif.

Le dry burn est la méthode la plus rapide pour retrouver une résistance propre, prête à l’emploi. Pour effectuer un burn, suivez ces étapes :

  1. Démontez l’atomiseur de la batterie ;
  2. Dévissez l’ato pour accéder au plateau de montage ;
  3. Avec une brosse à coil, retirez les morceaux de coton brûlés ainsi que les résidus carbonisés de la base pg/vg ;
  4. Actionnez le modbox pour faire chauffer la résistance et consumer les derniers morceaux d’eliquide ;
  5. Retirez la résistance du plateau de montage et passez le coil (froid pour ne pas vous brûler) sous l’eau tiède ;
  6. Retirez l’excédent de liquide qui reste accroché au fil ;
  7. Attendez que la résistance soit totalement sèche avant de la remonter sur les plots de connexion ;
  8. Une fois la résistance remontée sur l’atomiseur, effectuez un second dry burn pour resserrer les spires (optionnel) ;
  9. Préparez une mèche de coton pour l’insérer dans la résistance ;
  10. N’oubliez pas d’amorcer la résistance neuve !

Vous trouverez la brosse à coil, le fil résistif, les pinces ainsi que du coton bio japonais dans la boutique Neovapo. Tous les accessoires indispensables pour commencer la vape reconstruite sont disponibles chez nous. Fabriquez vos coils en toute sécurité et avec les meilleurs outils possibles !

Il est important de bien attendre que le fil soit sec avant de remonter la résistance sur le plateau de montage. L’eau et l’électricité ne sont pas compatibles. Actionner sa cigarette électronique avec une résistance mouillée pourrait causer des courts-circuits. Pire, cela pourrait fortement endommager votre vaporisateur personnel.

Il est possible d’effectuer un dry burn avec un ohmmètre. La Tab Pro de Geek Vape mesure la valeur en ohm de la résistance et vous aide à nettoyer le coil. C’est un accessoire essentiel pour conserver son dripper, tank ou RDTA en bon état !

Nettoyer une résistance pour e-cigarette à l’eau

Une méthode encore plus simple est de nettoyer sa résistance pour vapoteuse à l’eau. Retirez simplement la tête d’atomiseur du plateau de montage. Puis, passez le fil résistif sous l’eau tiède. Préférez une eau tiède afin de bien désincruster l’arôme et la VG qui sont assez gras.

N’hésitez pas à utiliser une petite goutte de liquide vaisselle pour frotter et retrouver un coil propre. Brossez le résistif avec une brosse à dents pour retirer tous les résidus de la base PG/VG. Vous pourrez refaire un dry burn pour resserrer les spires si nécessaire.

Séchez la résistance avec une serviette propre ou bien laissez sécher le coil à l’air libre. Vous pouvez éventuellement utiliser la Tab Pro de Geek Vape pour brûler le fil et enlever l’eau. L’atomiseur doit être totalement sec avant d’insérer le coton pour faire la mèche.

Nettoyer sa résistance au vinaigre blanc

La bonne vieille astuce du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude est de retour ! Mais c’est bien parce qu’elle fonctionne qu’elle est encore conseillée. Le vinaigre blanc est un allié de taille pour entretenir sa cigarette électronique et ses résistances.

Dans un récipient, versez un peu de vinaigre blanc. Diluez-le avec un peu d’eau tiède. Ajoutez deux ou trois cuillères à café de bicarbonate de soude. Attention, le mélange mousse. Détachez la résistance de l’atomiseur et plongez-la dans le mélange.

Patientez au moins 1 heure avant de sortir la résistance. Vous verrez, le coil sera déjà propre et comme neuf. Brossez le fil si besoin pour détacher les dernières saletés. Rincez-le sous l’eau claire pour enlever l’odeur de vinaigre. Remontez ensuite la résistance sur l’ato.

Le bac à ultrasons pour laver sa résistance

Le bac à ultrason est un petit appareil high tech idéal pour entretenir son appareil de vape. Il sert à nettoyer les pièces détachées des clearomiseurs. Attention tout de même à ne pas mettre de résistance pour clearomizer classique dans le bac. Vous pourriez l’abîmer.

Préférez le nettoyage par ultrason pour les coils des atomiseurs reconstructibles. Placez la résistance dans le petit espace qui lui est réservé. Vous devez remplir le bac d’eau. Pressez le bouton marche pour que la machine lance son opération de nettoyage.

En quelques minutes seulement, la résistance de votre e-cigarette est propre. L’avantage du bac est que vous n’avez rien à faire. La machine fait tout pour vous et cela vous économise du temps (et de l’effort). En revanche, le bac à ultrasons représente un certain investissement, qui n’est pas forcément nécessaire.

Nettoyer une résistance pour cigarette électronique à l’alcool

Utilisez de l’alcool ménager pour essuyer, frotter et nettoyer le coil d’une résistance pour cigarette électronique. L’alcool est très similaire au vinaigre blanc. L’odeur est différente. Protégez vos mains pour éviter les brûlures ou les irritations, surtout si vous avez des plaies (ce conseil vaut aussi pour le vinaigre blanc).

Imbibez un chiffon avec l’alcool ménager. Frotter le fil résistif pour décoller et retirer les morceaux brûlés de e liquide. Passez la résistance sous l’eau afin de retirer l’odeur d’alcool (assez forte) et pour débarrasser le résistif des derniers résidus.

Comme pour les astuces précédents, laissez sécher le coil et brûlez-le pour enlever les gouttelettes d’eau.

Pourquoi nettoyer une résistance pour ecigarette ?

Nettoyer une résistance fait partie de l’entretien général d’une cigarette électronique. La vaporette a besoin d’être entretenue et nettoyée régulièrement afin de continuer à fonctionner. Une e-cig en bon état se conserve plus longtemps. Le nettoyage des coils permet aussi de remettre les compteurs à zéro. La pause vaping est tout de suite meilleure.

Quel est l’intérêt de nettoyer sa résistance ? Cela permet :

  • d’augmenter sa durée de vie
  • de retrouver une vape lisse, homogène et sans dry hit
  • de maximiser les sensations et les saveurs
  • de faire des économies

L’avantage du reconstructible est qu’il est plus économique pour votre porte-monnaie. Pouvoir nettoyer la résistance évite de devoir en racheter une dès qu’elle ne marche plus. Un petit nettoyage suffit pour remettre à neuf son clearomiseur. En plus, laver sa tête d’atomiseur n’a rien de compliqué !

Avec une résistance propre, vous pourrez vapoter plus longtemps. Vous repartez pour deux à trois semaines de sessions vaping intenses. Il faudra tout de même changer de mèche quand le dry hit se fera sentir. Le goût de brûlé signifie que le juice de vap a encrassé le coton ainsi que le fil résistif.

Quand nettoyer son fil résistif ?

Quand nettoyer son fil résistif ? Autrement dit, comment savoir si la résistance de sa clope électronique est morte ? Nettoyez la résistance de votre atomiseur quand :

  • la vapeur est de plus en plus faible
  • les saveurs sont altérées
  • un goût de brûlé gâche la vape

Le dry hit est le signe suprême d’un encrassement de la résistance. La mèche de coton est trop obstruée pour absorber le liquide de vap. Résultat, elle ne peut plus hydrater le coil. Celui-ci brûle sans avoir quoique ce soit à vaporiser et… C’est le dry hit !

Le meilleur moyen d’éviter ce goût de brûlé et de changer de résistance (quand on a un clearomiseur classique) ou de nettoyer le coil (quand on a un atomiseur reconstructible). Il faudra refaire une mèche de coton pour pouvoir profiter de sa nouvelle résistance.

Combien de temps dure une résistance ;?

La durée de vie d’une résistance dépend surtout de son mode de vapotage. La composition du e-liquide (ratio pg vg), son degré de consommation (petit vapoteur, gros fumeur) ou encore la puissance du mod box influencent la durée de vie de la tête d’atomiseur.

La résistance dure en moyenne entre 15 et 20 jours. Au bout de trois semaines de vap, il faudra très certainement la remplacer dans le clearomiseur. Mais ce temps de fonctionnement peut être plus long ou plus court. Si vous vapotez des eliquides Reverse High VG, vous encrasserez l’ato plus rapidement et devrez le changer souvent.

Au contraire, un wattage bas et un vapotage adapté permettent de conserver une résistance plus longtemps.

Comment conserver un atomiseur plus longtemps ?

Pour prolonger la durée de vie d’une résistance, misez sur le vapotage de liquides pour ecigarette riches en propylène glycol. Préférez des ratios pg vg 80/20 ou 70/30 si vous voulez faire votre e-liquide diy. Neovapo vous propose plus de 450 arômes de eliquides français différents. Ces élixirs sont adaptés pour encrasser tardivement la résistance et pour maximiser le goût de la vapeur.

Retrouvez tous nos e-liquides français sur le site Neovapo et dans nos 24 magasins situés partout en France.

L’astuce pour conserver une résistance plus longtemps est de bien régler les watts de sa cigarette électronique. Privilégiez un wattage bas. Vapoter avec beaucoup de puissance chauffe plus de liquide dans le pyrex. La température est plus haute et vous accélérez l’encrassement de la résistance.

Respectez toujours la plage de puissance de votre atomiseur. Celle-ci s’exprime en watts (W) et est gravée sur la pièce. Elle vous indique une puissance à ne pas dépasser, au risque d’endommager son appareil (dry hit) ou de ne pas ressentir beaucoup de sensations avec la vapote.

Évitez les dry hit intempestifs et pensez à remplir le réservoir de la vaporette avant qu’il ne soit complètement vide. Il faut toujours s’assurer que le tank est plein. Il doit disposer de suffisamment de liquide pour garder le coil hydraté. Autrement, c’est le dry hit assuré. N’attendez pas que le verre pyrex soit vide pour mettre du e-liquide à l’intérieur

Les réservoirs pyrex sont transparents. Ils vous permettent de vérifier la quantité de eliquide à l’intérieur. Utilisez une protection pyrex pour protéger le verre des chocs. La moindre fissure vous oblige à changer de pyrex. Tous nos réservoirs de rechange, identiques au modèle initial livré avec le clearomiseur, sont à retrouver sur le site Neovapo.

Atomiseur reconstructible : quand refaire un montage du coil ?

Vous l’avez compris, il est possible de conserver un coil plus longtemps avec une résistance pour atomiseur reconstructible. Mais quand faut-il refaire un montage du fil résistif ? Vous aurez beau nettoyer votre résistance toutes les trois semaines, à un moment, vous devrez remplacer le coil.

Il est conseillé de refaire un montage quand :

  • le coil se nettoie mal
  • le dry hit persiste malgré le nettoyage
  • les saveurs restent altérées après le nettoyage
  • vous voulez changer de type de vape

Si vous apercevez de la rouille sur le fil résistif, changez aussitôt de coil. Refaire un montage ne prend pas de temps et vous permet de retrouver un vapotage délicieux, comme aux débuts. Un résistif trop chauffé et trop utilisé finit par ne plus fonctionner normalement. Cela s’en ressent directement sur la qualité de l’expérience vaping.

Fiez-vous à vos ressentis et changez de coil quand vous estimez que c’est nécessaire.

Refaire une résistance, les astuces

Attention, le montage des coils est un exercice technique qui nécessite des connaissances particulières. Connaître la loi d’Ohm est un minimum. Équipez-vous des meilleurs outils pour faire votre résistance maison en toute sécurité.

Quels sont les accessoires indispensables pour monter un coil ? Optez pour un kit d’outils complet disponible sur le site Neovapo. Dans l’idéal, vous aurez besoin d’une bobine de fil résistif, de pinces, de coton avec une excellente capillarité et d’un ohmmètre.

Voici toutes nos astuces pour fabriquer un coil pour résistance.

  • Refaire le montage du coil

Coupez un morceau de la bobine de fil résistif (au moins 15cm) avec une pince coupante. Le fil doit être bien droit. Brossez-le si nécessaire pour l’aplatir. Avec une tige micro-coil ou un tournevis, choisissez le diamètre du coil (qui déterminera la valeur en ohm, en plus du nombre de spires effectué).

Enroulez le fil résistif autour d’une tige. Vous formez les spires (tours). Faites des tours précis et serrés (mais pas trop non plus). Serrez les pattes pour obtenir votre coil tout prêt. Prenez soin d’adapter le coil par rapport à la taille du plateau de montage.

Fixez les pattes du fil résistif dans les fentes du plateau et serrez les vis latérales. Les pattes doivent reposer dans les plots de connexion « + » et « - », essentiels afin d’établir la connexion. Faites chauffer la résistance à vide avec la Tab Pro ou la batterie de votre vapoteuse pour voir si elle fonctionne.

Si la chauffe n’est pas homogène, brossez le coil pour le rendre plus uniforme.

  • Refaire la mèche de coton

Après avoir fabriqué un nouveau coil, vous devez faire la mèche de coton. Pour cela, prenez le coton bio japonais disponible sur le site Neovapo. Aérez-le et donnez-lui l’épaisseur que vous souhaitez.

Coupez un morceau assez long au début. Donnez au coton la forme d’une mèche, pas trop serrée ni trop épaisse. À l’aide d’une pince (comme une pince à épiler), insérez le coton entre les spires de la résistance.

La quantité de coton à utiliser dépend du diamètre du fil résistif. Laissez de la longueur dépasser et insérez-la dans la cuve du plateau de montage. La mèche ne doit pas être trop compacte pour bien absorber le eliquide, ni trop fine pour ne pas entraîner de dry hit.

Amorcez la résistance avant de commencer à vapoter !

Astuce en + : Pour les vapoteurs qui n’ont pas le temps ni l’envie de remonter un coil, il existe une boîte de coils prémontés pour atomiseurs reconstructibles. La boîte de coils 8 en 1 de Demon Killer est idéale si vous ne voulez pas vous prendre la tête avec des montages. Commandez-la dès maintenant sur le site Neovapo !

Quelle différence entre un atomiseur et un clearomiseur ?

Vous l’aurez sans doute déjà compris, mais la différence entre un atomiseur et un clearomiseur dépend surtout de la résistance. La résistance d’un clearomiseur classique a une durée de vie limitée. Dès qu’elle ne fonctionne plus, elle doit être jetée.

La résistance d’un atomiseur reconstructible a une durée de vie plus longue. Le vapoteur a accès à l’intérieur de la résistance grâce au plateau de montage (ce qui n’est pas le cas de la tête d’atomizer d’un clearo classique). Il peut donc nettoyer et réutiliser sa résistance pendant de longues sessions vaping.

Une résistance jetable est plus pratique et moins prise de tête. Une résistance réutilisable est plus économique et personnalisable. Si vous débutez avec l’e-clope, nous vous conseillons de rester sur les résistances classiques. Gagnez en expérience avant de tenter le reconstructible, qui est plus complexe.

La polémique autour du dry burn

Le dry burn est la méthode classique pour nettoyer la résistance d’une cigarette électronique. Cependant, c’est aussi une technique qui fait polémique. Certains vapoteurs la remettent en question. En effet, le dry burn détruirait la structure moléculaire de certains fils résistifs tels que le nickel et le chrome.

Des particules de ces métaux pourraient ensuite se retrouver dans le liquide de vape. La question se pose alors de savoir si le dry burn est dangereux. Cette question est toujours en suspens et chaque e-fumeur est libre de se faire sa propre opinion à ce sujet !

Les particules demeurent infimes et n’enlèvent rien à l’efficacité du dry burn pour débarrasser le coil de ses impuretés. L’idéal serait d’attendre quelques années que des études sortent à ce sujet. En attendant, si le dry burn vous fait plaisir, ne vous privez pas !

Et si vous craignez un quelconque danger avec le dry burn, vous connaissez désormais une ribambelle de techniques et astuces pour nettoyer sa résistance pour cigarette électronique. Il ne vous reste plus qu’à le faire ! Faites donc briller les coils !

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Comment démonter une résistance pour cigarette electronique ?

Pourquoi la résistance de l’ecigarette crame vite ? de Neovapo

Cigarette electronique : pourquoi la résistance claque ?

Cigarette electronique : résistance qui brûle, que faire ?

Quand changer de résistance pour cigarette electronique ?

Publié le 07/07/2021 et modifié le 18/05/2024 dans Comment entretenir ma résistance pour cigarette électronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème