Quelle est la date de création de la cigarette électronique ?

Quelle est la date de création de la cigarette électronique ?

2003, la date de création officielle de la cigarette électronique

La cigarette électronique a été inventée en 2003 par le pharmacien chinois Hon Lik. Son dispositif de vaporisation est officiellement breveté et sa commercialisation commence en 2004 sur le marché asiatique, puis vers 2006 sur le marché européen.

Certains disent que le premier modèle d'ecigarette a été créé en 1963. Le débat est ouvert sur l’identité du véritable inventeur de la vape. Officiellement, Hon Lik reste le créateur de la vapoteuse telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Mais un Américain, Herbert A. Gilbert, se revendique comme étant le premier inventeur de l’e-cigarette. Il aurait en effet proposé le prototype en 1963 qui ne sera pourtant jamais commercialisé.

Gardons donc la date officielle de la création de la cigarette electronique en 2003 par Hon Lik.

Histoire de la cigarette électronique : les dates clés

L’histoire de la cigarette électronique est semée d’anecdotes. On peut remonter jusqu’en 1903 où un pharmacien parisien, Henri Ferré, invente un inhalateur tubulaire capable de vaporiser une fumée blanche.

Cette fumée est toxique et l’appareil n’est jamais commercialisé. Mais cet inhalateur ressemble fortement à la vaporette.

Voici les dates clés qui résument l’histoire de la cigarette électronique.

  • 1963 : Herbert A. Gilbert dépose une demande de brevet pour une cigarette sans fumée ni tabac qui ressemble fortement à la vapote ;
  • 2003 : Hon Lik crée la cigarette électronique à vaporisation ultrasonique (la première ecigarette officielle de l’histoire) ;
  • 2004 : le vaporisateur personnel entre sur le marché ;
  • 2006 : la vape s’importe doucement à l’étranger, notamment aux États-Unis et en Europe ;
  • 2007 : l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publie un rapport sur les cigarettes électroniques et évoque le manque de preuves scientifiques concernant leur efficacité dans l’arrêt du tabac ;
  • 2009 : David Yunqiang Xiu invente et commercialise la première cigarette électronique à vaporisation par résistance (c’est-à-dire l’ecig que les vapoteurs et vapoteuses utilisent actuellement) ;
  • 2010 : la popularité du vapotage se renforce dans de nombreux pays et les recherches scientifiques s’accélèrent ;
  • 2013 : l’Association Indépendante des utilisateurs de cigarette électronique voit le jour en France ;
  • 2014 : l’Union européenne met en place la Tobacco Products Directive (TPD) pour réglementer les produits du vapotage (e-cig et liquides pour cigarette électronique) ;
  • 2015 : le ministère de la Santé publique anglaise (Public Health England) publie une étude scientifique révélant que la vapeur de l’ecigarette est 95 % moins dangereuse que la fumée de cigarette normale ;
  • 2016 : le Haut conseil de la santé publique français admet que la cigarette électronique est une aide au sevrage tabagique et peut aider à lutter contre le tabagisme et la dépendance à la nicotine ;
  • 2017 : l’Agence nationale de santé publique française estime que 700.000 fumeurs et fumeuses ont réussi à arrêter de fumer grâce à la vape. La loi française augmente les restrictions du vaping dans les lieux publics.

Depuis la création de la vaporette au début des années 2000, elle n’a cessé de faire débat, d’interroger et de susciter des doutes.

En 2023, on sait désormais que la clope électronique est nettement moins nocive que le tabagisme. Elle est considérée comme un substitut nicotinique qui aide à cesser de fumer.

Les origines de la vape, de 1903 à 2003

Pour retracer la chronologie historique de la cigarette électronique, revenons à ses origines. On peut remonter jusqu’au début du XXe siècle, à Paris. Henri Ferré, pharmacien inventif, crée un inhalateur tubulaire en forme de stick.

Cet inhalateur produit un aérosol blanc censé amuser les enfants. Il utilise des produits chimiques pour obtenir la vapeur, ce qui la rend inconsommable. Néanmoins, le concept même de la vaporisation pourrait dater de 1903.

Mais l’inhalateur n’est pas considéré comme un substitut nicotinique. La cigarette classique n’est pas encore perçue comme nocive pour la santé. On est encore très loin de chercher une méthode pour arrêter de fumer le tabac.

1909, le cigare d’Ignazio Bucceri

Ignazio Bucceri est un italien venu vivre à New York. En 1909, il invente un cigare qui produit de la vapeur « bon marché ». Le but est de remplacer le cigare classique et d’inhaler une fumée légèrement grisâtre, similaire à la fumée ordinaire du cigare.

L’invention de Bucceri se rapproche pour beaucoup de la création de la cigarette électronique. Le but est de remplacer le cigare normal et de permettre à tous les Américains de s’en procurer. Mais le succès n’est pas au rendez-vous et son « cigare électronique » est vide tombé dans l’oubli.

1927, le vaporisateur électrique de Joseph Robinson

L’universitaire américain Joseph Robinson dépose une demande de brevet en 1927 pour un inhalateur tubulaire censé vaporiser des médicaments et qu’il appelle « vaporisateur électrique ».

Robinson passe au niveau supérieur et insuffle l’idée de pouvoir inhaler de la vapeur médicinale. Ce vaporisateur a la forme d’une cigarette électronique tube comme le stick. La ressemblance est assez frappante.

Pour fonctionner, ce vaporisateur utilise l’électricité. Il suffit de le brancher à une prise pour vapoter. Une résistance chauffante permet la vaporisation des médicaments, ce qui est une première dans l’histoire de la vapote. Ce système reste tout de même peu pratique à utiliser.

1944, Marvin L. Folkman veut remplacer la cigarette classique

Nous y sommes. Voilà un homme qui décide soudain de vouloir remplacer la cigarette ordinaire par un produit de substitution. Pour la première fois, on évoque l’idée de substituer la clope combustible par autre chose.

L’Américain Marvin L. Folkman dépose une demande de brevet en 1944 pour un produit censé remplacer les cigarettes classiques. Il le désigne comme étant un substitut du tabac à aérosol libéré. Autrement dit, c’est le fondement même de la cigarette électronique.

Le problème est que son substitut du tabac ne rencontre pas de succès. En 1944, les études sur la cigarette commencent à révéler sa toxicité et à dénoncer les pratiques de l’industrie du tabac, notamment l’ajout de substances toxiques libérées par la combustion. De plus en plus d’études apparaissent sur les conséquences néfastes du tabagisme.

1963, Herbert A. Gilbert invente le premier modèle d’e-cigarette

Herbert A. Gilbert dépose une demande de brevet en 1963 pour un vaporisateur censé remplacer le tabac. Pour la première fois, l’appareil fonctionne grâce à du liquide et contient de la nicotine. On est donc sur un prototype de la vapote qui se rapproche vraiment de ce que l’on connaît aujourd’hui.

Le but de ce vaporisateur proposé par Gilbert est de supprimer la fumée du tabac considérée comme toxique et dangereuse. Il ressemble à une ecigarette tubulaire un peu comme la cigarette électronique ego AIO de Joyetech.

Ce long tube était doté d’un embout buccal sur lequel le vapoteur pouvait aspirer la vapeur. Cet embout peut être considéré comme l’ancêtre du drip tip. Selon le brevet, ce prototype a pour but de remplacer le « tabac et le papier par de l’air chauffé et aromatisé ».

La cigarette électronique de Herbert A. Gilbert ne rencontre pas le succès attendu. D’après lui, ce serait à cause des campagnes de désinformation massive menées par les industries pharmaceutiques et du tabac pour dénigrer la vape et les substituts nicotiniques.

La création de la cigarette électronique et son évolution, de 2003 à 2023

En 2003, Hon Lik dépose une demande de brevet concernant une cigarette électronique capable de vaporiser un liquide contenant de la nicotine. On est proche de l’invention de Gilbert, sauf que cette fois, la commercialisation est un succès.

Pour la petite histoire, Hon Lik est un ancien fumeur et pharmacien chinois. Il fume jusqu’à deux paquets de tabac par jour. Quand il décide d’abandonner la cigarette pour de bon, il est démuni devant la force de l’addiction au tabac.

Il invente alors un appareil capable de reproduire le pic de nicotine recherché par les fumeurs. Le but de la vaporette est donc de remplacer la clope traditionnelle, mais surtout d’éviter le manque de nicotine qui peut faire rechuter dans le tabagisme et donner envie de fumer.

C’est là tout le principe de la vap. Le kit de cigarette électronique vous aide à arrêter la cigarette tout en vaporisant une vapeur nicotinée qui réduit les symptômes de manque de nicotine. Ce mode de sevrage du tabac facilite l’arrêt de la cigarette.

2005, la cigarette électronique remplace la cigarette sur les marchés

Hon Lik cofonde le groupe Golden Dragon en 2005 pour commercialiser sa cigarette électronique. Sa société est basée à Hong Kong et est spécialisée dans la pharmacologie, la santé et les vapoteuses. Dès la sortie de sa première ecigarette, l’entreprise rencontre un fort succès.

Elle est rachetée en 2013 par le groupe Imperial Tobacco, un géant du tabac qui se situe en Grande-Bretagne.

La première cigarette électronique à ultrason

La cigarette électronique de Hon Lik est très différente de la vapote que les e-fumeurs achètent aujourd’hui. Elle ne fonctionnait pas avec une résistance, comme c’est le cas actuellement, mais avec un système à ultrasons.

La vaporette de Hon Lik exploite la technologie de vaporisation par ultrason. C’est une tendance assez générale à l’époque qui utilise notamment les ultrasons pour inhaler de la vapeur médicinale.

Pour faire fonctionner sa vapoteuse à ultrason, Hon Lik utilise un fil chauffant enroulé sur lui-même et baigné dans du liquide à la nicotine. Les ultrasons créent des vibrations qui permettent la vaporisation du eliquide.

Ce système est néanmoins coûteux. Il est abandonné au profit de la vaporisation par résistance chauffante inventée en 2009 par David Yunqiang Xiu.

2009, la date de création de la cigarette électronique à résistance

David Yunqiang Xiu dépose une demande de brevet en 2009 pour un système de distribution électronique de nicotine. Il utilise la cigarette électronique et, au lieu des ultrasons, utilise une résistance chauffante.

Celle-ci s’insère dans le clearomiseur au niveau du réservoir pyrex. Elle se compose d’un coil métallique (fil résistif) et d’une mèche de coton organique. Son but est de convertir l’électricité de la batterie interne ou des accus 18650 en chaleur.

La chaleur permet la vaporisation du liquide pour cigarette électronique qui se compose de propylène glycol, de glycérine végétale, d’arômes et de nicotine.

Aujourd’hui, ce sont les clopes électroniques équipées de résistance qui sont les plus commercialisées sur le marché de la vape.

Les cigarettes électroniques en 2023

Il existe des milliers de modèles de cigarettes électroniques en 2023. Cela fait 20 ans que les entreprises développent des ecigarettes toujours plus performantes dans le but d’améliorer le sevrage tabagique, mais aussi le confort du vapotage.

Désormais, vous avez accès à plusieurs formats d’ecig comme les ecig :

  • mods box ;
  • stick ;
  • pod.

Parmi ces différents formats, vous disposez également d’un large choix de résistances. Ces atomiseurs influencent la quantité de vapeur ainsi que le ressenti des saveurs. Leur valeur (ohm) définit également une plage de puissance (watts).

Vous avez également accès à différents appareils avancés comme l’atomiseur reconstructible (RBA) avec le dripper et le tank et qui permet de créer son propre coil d’ecigarette. Vous avez également la possibilité de faire du eliquide diy pour personnaliser votre ratio pg/vg…

En 2023, vous profitez également de différentes fonctionnalités. Le chipset est un programme électronique qui vous donne accès à des réglages et des options de personnalisation comme le wattage variable et le contrôle de la température.

En bref, la cigarette électronique a connu de nombreuses améliorations depuis sa création en 2003. Chaque année, de nouveaux modèles sortent en magasin et promettent un vapotage sécurisé, confortable et toujours plus efficace pour stopper la consommation de tabac.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Le vapotage est-il nocif ? de Neovapo

Depuis quand existe la cigarette electronique en France

Cigarette electronique : que sont les nicotines pouches ? de Neovapo

Quelle est la date de création de la cigarette electronique ? de Neovapo

Tout savoir sur les cigarettes électroniques dans le monde

Publié le 28/06/2023 et modifié le 18/05/2024 dans Histoire de la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème