Quelle autonomie pour une cigarette electronique

Publié le : dans Comment choisir cigarette électronique par

Choix de la batterie : quelle autonomie pour cigarette electronique privilégier ?

L’autonomie d’une batterie de cigarette electronique s’exprime en mAh (milliampères par heure). Le chiffre qui se situe devant cette valeur indique la grande ou petite autonomie de votre vapote. Plus le nombre est élevé et plus votre e-cigarette a une grande autonomie.

L’autonomie d’une vapoteuse se choisit en fonction de ses besoins de consommation réels. Pour cela, le meilleur moyen reste encore de se connaître soi-même. Choisissez la batterie d’une vaporette en fonction du nombre de cigarettes de tabac que vous fumiez par jour.

Alors, quelle autonomie pour cigarette electronique privilégier ? Neovapo vous aide à choisir une batterie d’ecigarette idéale et adaptée selon vos besoins.

Qu’est-ce qu’une batterie ?

Mais avant de partir dans des explications plus techniques, rappelons les bases. La batterie de votre cigarette electronique est essentielle. Elle peut être directement intégrée dans le mod ou prendre la forme d’un ou plusieurs accumulateurs.

Les accus 18650 sont des piles rechargeables privilégiées pour alimenter une vapote. Leur rechargement s’effectue grâce au câble micro-USB fourni avec votre kit complet d’ecigarette. Nous vous conseillons d'associer le cordon de rechargement à l'adaptateur secteur Eleaf. Les accus se changent au dos de la vaporette ou au bas. Regardez la notice d’utilisateur pour en savoir plus. Vous pourrez changer vos accus facilement lorsqu'ils seront trop usés, pratique non ?

Il y a trois éléments qui permettent au vaporisateur de produire de la vapeur :

  • La batterie
  • La résistance (dans le clearomiseur)
  • L’e-liquide

Sans l’un de ces trois matériaux, votre e-cigarette ne fonctionnera pas. La batterie délivre le courant électrique qui chauffe la résistance. Celle-ci a la forme d’un petit cylindre et se compose d’un ou plusieurs fils résistifs (des coils) ainsi que de mèches de coton. La résistance est vissée dans le clearomiseur qui possède aussi un réservoir pyrex dans lequel le vapoteur verse l’e-liquide.

La batterie a deux caractéristiques importantes : la puissance en watts qui permet de chauffer la résistance puis l’eliquide, et l’autonomie en mAh qui assure au vapoteur un vapotage longue durée. Ces deux éléments sont des critères essentiels dans le choix d’une batterie de cigarette électronique.

L’ecigarette, comment ça marche ?

Pour faire simple, il vous suffit d’appuyer sur le bouton switch de votre mod pour actionner votre vapoteuse. Une fois l’interrupteur pressé, la batterie située dans le modbox se met en marche. Elle envoie un courant électrique vers la résistance.

Celle-ci se compose de coils en métal. Le métal isole l’énergie cinétique de la batterie ce qui a pour conséquence de la transformer en chaleur. C’est ce qu’on appelle l’effet Joule en physique. Cette même énergie thermique est conduite par la mèche de coton jusque dans le réservoir pyrex du clearomizer.

Le liquide pour cigarette électronique se compose essentiellement de propylène glycol, de glycérine végétale, d’arômes alimentaires et de nicotine. Ce sont le PG et la VG qui se vaporisent lorsqu’une certaine température est atteinte dans l’ecig. Lors de leur vaporisation, ces substances pulvérisent les arômes et la nicotine. C’est ainsi que le vapoteur inhale une vapeur parfumée et nicotinisée, ce qui fait de l’e-cigarette un excellent substitut au tabac.

La vapeur créée grâce à la réaction thermique de la résistance remonte par la cheminée. Il s’agit d’un conduit étroit que vous pouvez apercevoir à l’intérieur de votre tank. Le nuage remonte et passe par le drip tip, l’embout buccal situé près du top cap. Vous tirez et vous aspirez la délicieuse vapeur. Voilà, vous venez de vapoter !

Pourquoi l’autonomie de la batterie est-elle un critère important ?

Quand vous plongez dans une intense séance de vaping, ou quand vous embarquez votre appareil de vap’ pour toute une journée, vous n’avez pas envie de trimballer avec vous un chargeur usb. Une panne de batterie en pleine session de vapotage est enrageante. Elle l’est d’autant plus quand on n’a pas le bon chargeur avec soi.

L’autonomie de la batterie est un critère essentiel de la vape. Si vous n’utilisez pas un ampérage adapté à votre niveau de consommation, vous risquez de vous retrouver à court de batterie trop vite. Cela vous obligerait à recharger votre vapote trop souvent.

Pour éviter ces désagréments, il faut donc choisir une autonomie compatible avec sa consommation de vapeur habituelle. Et comment savoir quelle autonomie pour cigarette électronique privilégier ? Analysez le nombre moyen de clopes que vous fumiez par jour. Plus vous en consommiez et plus votre besoin d’autonomie augmente.

Plus le chiffre en mAh est élevé et plus vous disposez d’une box grande autonomie.

Quelle autonomie pour quels vapoteurs ?

Neovapo distingue trois catégories de vapoteurs : ceux avec une petite consommation de vapeur, ceux avec une moyenne consommation et ceux avec une grande consommation.

Nous proposons des kits de cigarette électronique qui répondent aux besoins spécifiques de chaque catégorie de vapoteur. Ainsi, vous trouverez des appareils de vape conçus et pensés pour avoir une autonomie adaptée, aussi bien au niveau de la batterie que de la contenance maximale du verre pyrex.

Évidemment, une grande autonomie de l’e-cigarette comprend ces deux éléments : la batterie pour pouvoir vaper sans interruption et le réservoir pour toujours avoir du liquide afin de produire la vapeur.

On estime de manière globale que :

  • les petits fumeurs (moins de 8 cigarettes par jour) ont besoin d’une autonomie de 2 200 mAh
  • les fumeurs moyens (moins de 15 cigarettes par jour) ont besoin d’une autonomie d’environ 2 600 mAh
  • les grands fumeurs (plus de 15 cigarettes par jour) ont besoin d’une autonomie d’un minimum de 4 000 mAh

Vous pouvez vérifier l’ampérage de votre batterie en l’observant. Son autonomie en mAh est indiquée dessus. Les fiches produits vous donnent également cette information. Vous pouvez aussi nous solliciter pour nous poser directement la question. Contactez-nous à tout moment de la journée par mail, téléphone ou sur le livechat, ou bien rendez-vous dans l’une de nos 24 boutiques de cigarettes électroniques Neovapo !

La règle la plus importante à retenir pour choisir l’autonomie de sa cigarette électronique est que celle-ci doit être proportionnelle à votre consommation de tabac habituelle. Autrement, votre expérience vape sera amoindrie et de moins bonne qualité.

De même, choisir une trop grande autonomie quand on a un vapotage occasionnel est inutile. Une cigarette électronique avec une batterie faible autonomie est moins chère qu’un kit complet grandes capacités et prend beaucoup moins de temps lors du rechargement. Simplifiez-vous la vie en choisissant un kit complet adapté à vos besoins.

Comment calculer la durée de fonctionnement de la batterie ?

Le milliampère par heure (mAh) donne une indication sur l’autonomie de la cigarette électronique, mais ne calcule pas la durée exacte pendant laquelle votre e-cig fonctionne. Pour le savoir, il faut utiliser un calcul qui comprend plusieurs paramètres. En effet, il ne suffit pas de connaître son ampérage pour déterminer combien de temps vous pourrez vaper avec votre vapoteuse.

L’endurance de votre e-cigarette prend en compte dans son calcul les éléments suivants :

  • la tension exprimée en volts (U)
  • la résistance exprimée en ohms (R)
  • l’intensité exprimée en ampères (I)

Pour les experts de la vap qui passent par là, vous l’aurez compris, il faut utiliser la loi des Ohms pour calculer la durée de fonctionnement exacte de sa batterie. Pour les vapoteurs débutants ou qui commencent la vape, la loi des ohms se formule ainsi :

  • U = R x I

La tension est égale à la résistance multipliée par l’intensité. De fait et en toute logique, l’intensité, en ampères, est égale à la tension divisée par la résistance (I = U/R). En réalisant ce calcul, vous obtenez l’endurance de votre cigarette électronique.

Pour calculer l’autonomie d’une batterie, trouvez la tension V de votre batterie et divisez-la avec la valeur en ohm de votre résistance.

Prenons l’exemple du kit Scar 18 et TFV9 de Smok. Le voltage moyen de la box Scar 18 est d’environ 4 volts (sa plage de tension se situe entre 0.5V et 8V). Le vapoteur utilise le clearomiseur TFV9 avec une résistance TFV8 V8 Baby Q2 de 0.4 ohm. On le rappelle, I = U/R, soit I = 4/0.4 = 10 ampères.

La batterie du mod Scar 18 est de 5 200 mAh, soit 5,2A x 60 minutes (5,2A pour une heure, 5,2Ah) = 10 x Temps. La durée T est donc égale à (5,2 x 60) / 10 = 31,2 minutes.

Ainsi, avec votre kit de cigarette électronique Scar 18 et TFV9, avec un voltage d’environ 4 volts et une autonomie en mAh de 5 200, vous pouvez vapoter en continu pendant 31,2 minutes. Si cela vous paraît peu à première vue, n’oubliez qu’il s’agit de la durée d’une vape continuelle, sans pauses. Une session vaping dure peu de temps en moyenne (entre 5 et 10 minutes), mais se répète plusieurs fois dans la journée.

Les pauses entre chaque puff (bouffées de vapeur) ne sont pas comptabilisées. Vous comprenez également qu’il est très difficile de déterminer avec précision l’autonomie exacte de sa batterie. Cela dépend en grande partie :

  • De la valeur de la résistance
  • De l’autonomie en mAh de la batterie
  • De la tension ou puissance du mod

En fonction de ces différents éléments, vous pouvez calculer et obtenir la durée d’autonomie de votre cigarette électronique.

Combien de temps dure une batterie petite autonomie ?

On considère que la batterie d’une vapote a une petite autonomie lorsque son ampérage se situe autour de 2 200 mAh. À titre d’indication, le pod Obliq 60W de Joyetech a une autonomie de 1 800 mAh et une vitesse de chargement décuplée grâce à son port USB-C. Le kit Nord 4 de Smok quant à lui a une autonomie de 2 000 mAh amplement suffisante pour une petite consommation de vapeur.

Pour calculer la durée exacte de l’autonomie, utilisez la loi des Ohms et adaptez-la en fonction de votre matériel et de l’atomizer que vous utilisez. Le mAh définit la quantité d’énergie stockée dans la batterie de votre box. Avec 2 200 mAh vous dépensez 2,2A pour 1 heure.

Selon le vapotage que vous privilégiez (vape MTL ou vape DL), selon la puissance en watts ou la tension en volts que vous consommez, vous dépensez plus ou moins vite vos 2,2 ampères-heures.

Combien de puffs pour une batterie moyenne autonomie ?

Les batteries qui ont une autonomie moyenne tournent autour de 2 600 mAh, soit 2,6 Ah. Il est très difficile d’estimer le nombre de puffs exact. En revanche, la majorité des box modernes ou des ecigs qui possèdent des chipsets performants intègrent un calculateur de bouffées.

Vous pouvez ainsi voir combien de puffs vous prenez, ce qui peut vous donner un ordre d’idée sur le nombre de bouffées qu’il vous faut pour épuiser votre batterie. Ce chiffre varie énormément d’un vapoteur à un autre. Tous ne prennent pas des puffs de la même façon. Certains tirent plus longtemps sur leur drip tip que d’autres, par exemple.

On estime qu’une cigarette de tabac classique contient environ 10 aspirations de fumée. Pour la vapote, c’est différent. Les puffs sont plus longs et espacés. Pour bien commencer la cigarette électronique, nous conseillons aux vapoteurs débutants de tirer entre 3 et 6 secondes sur l’embout buccal pour inhaler la vapeur.

Il est également important d’espacer les bouffées. Cela permet à la mèche de coton et aux coils de la résistance de se réimbiber de liquide pour e-cigarette. Cela évite le dry hit (goût de brûlé lors de l’inhalation de la vapeur) et la toux due à une mauvaise aspiration.

Gros fumeurs = grosse autonomie

Les gros fumeurs ont besoin d’une autonomie nettement supérieure à la moyenne. Nous leur conseillons de privilégier des box à accus, qui permettent de repousser encore plus loin les limites de l’ampérage. Un accu 18650 Sony possède par exemple une valeur de 2 600 mAh à lui seul. La majorité des modbox grande consommation disposent d’un espace à double accu.

De fait, les grands vapoteurs disposent en moyenne d’une autonomie de 5 200 mAh, largement suffisante pour vapoter toute la journée, et même plus. On le rappelle, l’autonomie ne s’épuise que lorsque vous vapez. Avec une grande consommation et des batteries à haute autonomie, vous n’avez pas besoin de recharger votre appareil souvent.

Un conseil : n’utilisez pas votre e-cigarette le temps de son chargement. Vous endommageriez la batterie qui perdrait progressivement en autonomie. À terme, vous devriez la recharge plus souvent qu’à l’accoutumée. L’affaiblissement de ses capacités se répercute sur la qualité de votre vapotage, pensez-y.

Il faut en moyenne entre 3 et 6 heures pour recharger complètement une cigarette électronique. Cela peut être moins selon si vous disposez d’une vapote à chargement rapide ou non. Les ecigs qui ont un port de type USB-C ont un temps de charge réduit.

Comment prolonger la durée de vie de sa batterie ?

La batterie d’un vaporisateur s’entretient. Nettoyez votre batterie régulièrement pour prolonger sa durée de vie. Un dépoussiérage hebdomadaire pour vous débarrasser des poussières et des autres saletés qui peuvent se coincer dans les ports est nécessaire. Des détritus bloqués dans les inserts ou dans le pas de vis entraînent des défauts de chargement et une altération progressive de la batterie.

Il existe plusieurs astuces pour ne pas endommager la batterie, ce qui se répercuterait aussitôt sur ses capacités en termes de puissance et d’autonomie.

  • Ne pas vapoter quand sa batterie est en charge

Si vous vapotez votre e-cig pendant que celle-ci est en train de charger, vous endommagerez votre autonomie. Elle est alimentée et reçoit de l’énergie, mais vous la dépensez aussitôt en tirant sur le drip tip. À terme, cela entraîne une diminution des capacités de l’appareil. Celui-ci ne charge plus bien, voire ne charge plus du tout, et vous êtes obligé de changer de box ou d’accus.

  • Nettoyer la connectique et le port USB régulièrement

Avec un coton-tige, passez à l’intérieur du port et dépoussiérez la connectique de la box pour déloger les poussières. L’entretien d’une cigarette électronique doit être régulier et assidu pour ne pas laisser des dysfonctionnements s’installer ou s’aggraver avec le temps. Pensez également à nettoyer le clearomiseur de votre e-cigarette pour encore plus de résultats et une meilleure vape.

  • Protéger sa batterie des températures extrêmes

Protégez votre batterie des coups de chaud, mais aussi des coups de froid. De manière générale, votre mod n’apprécie pas les variations de température. Pourquoi ne pas utiliser une protection en silicone pour ajouter de l’épaisseur et emmitoufler votre clope électronique ? Vous réduisez les risques de cassure lors d’un choc et vous protégez la batterie des températures changeantes.

Une pochette de rangement est également un accessoire de vape idéal pour transporter sa vaporette sans aucune embûche.

  • Ne pas laisser sa vapoteuse charger en continu

Ce conseil est valable aussi bien pour votre vapote que pour votre téléphone. Un chargement en continu d’un appareil électronique endommage et détériore l’autonomie. Laisser votre matériel branché toute une nuit n’est donc pas recommandé pour conserver une bonne autonomie de sa batterie. Préférez des rechargements courts, mais sécurisés afin d’éviter les surchauffes et prolonger la durée de vie de votre batterie.

Le réservoir pyrex : quelle autonomie en e-liquide ?

Il n’y a pas que l’autonomie de la batterie qui compte, mais également l’autonomie en e-liquide. Eh oui ! Il ne suffit pas d’avoir un appareil qui vape toute la journée, encore faut-il avoir de quoi vapoter toute la journée. Une cigarette électronique puissante et autonome dotée d’un clearomiseur avec un petit réservoir vous contraindra à remplir votre ecig toutes les cinq minutes.

Pour ne pas perdre du temps ni jouer avec vos nerfs, choisissez toujours un clearomizer dont la contenance du réservoir est en accord avec vos besoins de consommation.

Les petits fumeurs peuvent se contenter d’un verre pyrex d’une contenance inférieure à 2ml. Pour remplir le clearomiseur, vous pouvez insérer l’embout de votre flacon d’e-liquide en passant par le top cap ou en dévissant la base du clearo. Pour savoir comment remplir une cigarette électronique d’e-liquide, regardez le manuel d’utilisation de votre kit.

Les fumeurs moyens trouveront leur bonheur avec des clearomiseurs d’une contenance inférieure à 5ml. C’est déjà une capacité très raisonnable pour pouvoir vapoter au quotidien vos délicieux parfums menthols ou fruités. Pour les vapoteurs qui commencent la vape, nous vous recommandons de débuter avec des e-liquides de tabac blond ou brun afin de retrouver le goût de la cigarette.

Les grands fumeurs peuvent choisir des tanks maxi-contenance. On pense aussitôt à l’incroyable clearomiseur TFV16 de Smok. Sa contenance royale de 9ml vous donne un aperçu de ses capacités. C’est un clearomiseur subohm idéal pour des résistances qui ont une valeur très basse. Pour l’inhalation directe, ce clearo est parfait.

Plus votre matériel de vap’ est en adéquation avec votre manière de vapoter, mais aussi avec vos besoins de consommation, et meilleur est votre vapotage. Pour vous aider à faire les bons choix, notre team d’experts de la vapote est là pour vous accompagner. N’hésitez pas à les solliciter !

Quelle autonomie pour une cigarette electronique

En relation
Livraison express
LIVRAISON EXPRESS

Livré en 24h par chronopost

Livraison gratuite
LIVRAISON GRATUITE

A partir de 19€

Paiement sécurisé
PAIEMENT SÉCURISÉ

100% sécurisé par carte bancaire

Paiement 3x sans frais
FACILITÉ PAIEMENT

Paiement 3x sans frais