Peut-on vapoter au ski ?

Peut-on vapoter au ski ?

Vapoter au ski, les règles à connaître

Oui, il est possible de vapoter au ski. Les stations de ski étant ouvertes, vous avez le droit de vaper dans cet espace public. Aucune loi ne l’interdit, à moins de voir un panneau signalant l’interdiction de fumer, auquel cas cela s’applique aussi à la vaporette.

Vous pouvez donc emporter votre kit AIO de cigarette electronique dans votre valise pour vos vacances au ski et à la montagne. Attention tout de même, car le changement de pression atmosphérique (surtout quand vous allez en haut des pistes) peut causer quelques soucis dans votre vapote.

Parmi les règles et recommandations à connaître quand vous comptez vapoter au ski, il y a :

  • bien fermer son airflow avant de monter au sommet de la montagne ou sur les télésièges ;
  • à la rigueur, vider son réservoir pyrex avant d’aller dans les hauteurs ;
  • éviter de vapoter en inhalation directe (vape DL) pour ne pas déranger les non-fumeurs et les enfants autour de vous dans la station ;
  • éviter de vapoter PENDANT la descente, à moins d’être très à l’aise sur des skis (histoire de ne pas revenir de vacances avec un bras dans le plâtre).

Bien sûr, le vapotage est interdit dans les espaces publics fermés. Cela veut dire que vous ne pouvez pas vaper dans une cafétéria, un restaurant ou un café. En revanche, la vape reste autorisée sur les terrasses, comme pour les fumeurs et fumeuses. Même si l’aérosol d’une ecigarette est moins nocif que la fumée de cigarette normale, fumeurs et vapoteurs sont souvent logés à la même enseigne.

Vapotage en montagne, attention aux fuites d’eliquide

Le principal risque de vapoter au ski concerne les fuites de liquide pour cigarette électronique. Ce dernier se compose d’une base PG/VG (propylène glycol et glycérine végétale), d’arômes et de nicotine. Ces ingrédients forment un liquide assez lisse qui, en cas de changement de pression, peut s’écouler hors du clearomiseur.

Le clearomizer est la partie supérieure du vaporisateur. Il se compose du drip tip, l’embout buccal, d’un top cap, d’une résistance, d’une ouverture d’air (airflow), d’un verre pyrex et d’une base sur laquelle se trouve le pas de vis pour le connecter au mod box stick ou pod.

La pression atmosphérique diminue avec l’altitude. Donc, plus vous allez skier haut dans la montagne, plus le risque de provoquer un écoulement d’eliquide augmente. C’est le même problème pour les voyages en avion. Heureusement, il existe des astuces pour éviter de tacher sa combinaison de ski avec du juice de vape.

1. Fermer l’airflow

Si vous ne voulez pas avoir de mauvaises surprises avec l’e-liquide, fermez l’airflow. Cette arrivée d’air se contrôle via une bague rotative. Vous l’utilisez également pour modifier l’intensité du flux d’air inhalé lors de la vaporisation. Plus l’airflow est ouvert plus la vape est aérienne. Plus l’airflow est fermé plus le tirage est serré. On parle alors d’inhalation indirecte ou de vape MTL.

En fermant l’airflow, vous empêcheriez l’eliquide de remonter et de s’écouler par les trous d’air. Vous n’en auriez donc pas plein les doigts quand vous voudrez vapoter tranquillement au milieu de la descente ou en bas de la piste de ski.

2. Transporter sa cigarette électronique dans une pochette

Dit comme cela, vous vous dites que vous n’avez pas envie de vous encombrer avec une pochette de transport. Mais vous pouvez trouver des sacoches petites et discrètes qui rentrent parfaitement dans la poche de votre pantalon de ski ou de votre doudoune. Tout dépend de la taille de votre clope électronique. Vapoter avec un mastodonte sera, dans tous les cas, plus encombrant.

L’étui de transport a l’avantage de contenir tout votre matériel vaping important. Cela comprend :

  • la cigarette électronique avec son atomiseur et son modbox ;
  • des résistances de rechange au cas où la vôtre décide de lâcher en pleine glisse ;
  • un flacon d’eliquide, souvent de 10 ml pour recharger votre vapote et continuer votre sevrage tabagique ;
  • éventuellement, pour les sacoches plus grandes, un chargeur pour alimenter la batterie interne ou les accus 18650.

Ainsi, grâce au sac de transport pour cigarette électronique, vous disposez de tout le matériel pour vapoter au ski toute la journée, sans vous soucier de votre dépendance à la nicotine. Car c’est là le plus important : pouvoir profiter de votre journée au ski sans ressentir le manque de tabac comme l’envie de fumer, le stress, l’irritabilité…

La vapote étant un substitut nicotinique, c’est là tout son rôle avec les vapoteurs et vapoteuses. Elle constitue une véritable aide au sevrage tabagique pour arrêter de fumer, vous préserver des dangers du tabac et lutter contre le tabagisme.

3. Vider le réservoir pour éviter les fuites

Une dernière astuce, un peu plus radicale, est de vider le réservoir avant de prendre les télésièges ou de monter jusqu’à la station de ski. Bien sûr, pensez à emporter une fiole d’eliquide français pour pouvoir remplir à nouveau l’atomizer et continuer à vaper, sans éprouver le manque de nicotine.

En vidant le réservoir, vous réduisez le risque de débordement. Vous pouvez aussi remplir le réservoir plus souvent, mais en privilégiant des petites doses pour ne pas provoquer de fuites. Emportez votre bouteille d’eliquide diy ou bien des flacons de 10 ml pour pouvoir les transporter facilement dans votre poche ou pochette de transport.

La cigarette électronique et le froid

La cigarette électronique est-elle sensible au froid ? Oui, surtout sa batterie intégrée qui n’apprécie pas forcément les variations de température. Dans tous les cas, évitez de laisser votre vapoteuse dans la neige et de l’oublier. Nous vous conseillons de la garder dans la poche de votre veste, près du corps.

L’avantage de l’e-cigarette quand il fait froid est qu’elle reste facile à vapoter, même avec des gants. Il suffit d’appuyer sur le bouton fire pour inhaler la vapeur. Ce n’est pas comme la cigarette ordinaire qui est fragile et plus difficile à fumer avec des moufles ou impossible à rouler quand vous utilisez du tabac en feuilles.

Néanmoins, il convient de prendre quelques précautions pour protéger votre clope électronique lors de périodes de grand froid, surtout en montagne où les températures peuvent chuter très bas :

  • protéger la batterie, car elle est l’élément le plus fragile de l’ecig ;
  • faire attention aux liquides pour cigarette électronique qui peuvent s’épaissir ;
  • prendre garde au matériel détachable de votre vapote comme le drip tip, dont les matériaux comme le plastique ou le métal peuvent se contracter avec le froid.

Le froid provoque souvent une contraction des matériaux, là où la chaleur favorise leur dilatation. Ces températures peuvent notamment impacter les joints d’étanchéité ou les pins de connexion. En cas de fuite, ne paniquez pas et essayez de voir si le froid n’est pas la cause du problème.

Gare à la condensation de l’ecigarette

Le matériel de la cigarette électronique est suffisamment robuste pour supporter le froid de la montagne. Ainsi, mécaniquement, les box mods et les atomiseurs ne craignent pas grand-chose, à moins de les oublier dans le froid toute la journée.

Ce dont vous devez vous méfier en revanche, c’est de la condensation. Elle symbolise le passage d’un état gazeux (la vapeur) à un état liquide. Des gouttes peuvent se former et mouiller l’intérieur de votre vaporisateur personnel. L’eau et l’électricité n’étant pas amies, vous pouvez imaginer les dégâts.

Une astuce pour éviter la condensation est de laisser votre ecigarette dans un sac en plastique étanche. Vous pouvez aussi la fermer dans une pochette de transport pour la garder au chaud. Certaines tenues de ski proposent des poches étanches pour garder votre smartphone. Elles sont aussi adaptées pour transporter et protéger les cigarettes électroniques.

Vapotage au ski : SOS, mon e-liquide est devenu visqueux

Le propylène glycol et le glycérol ne peuvent pas geler. Ils ne se solidifient qu’à des températures extrêmement basses qui ne vous donneraient pas l’idée d’aller faire du ski. Donc, de ce côté, tout va bien.

En revanche, le froid peut légèrement modifier la texture du e liquide. Ils peuvent devenir visqueux, voire pâteux en fonction de leur composition. Un ratio pgvg supérieur en glycérine végétale aura tendance à davantage s’épaissir qu’un jus avec une concentration supérieure en PG.

Notez que cette modification de la texture n’impacte pas la qualité de la vape. Les flavours restent présentes et parfaitement identifiables. L’eliquide reprend naturellement sa consistance au moment de la chauffe, c’est-à-dire quand vous appuyez sur le mod pour vapoter.

La vapote peut se montrer capricieuse les premières secondes. Laissez le temps au eliquide se réchauffer et bien imbiber les mèches de la résistance et le coil pour éviter le dry hit. Avec un atomiseur reconstructible comme le dripper, en bottom feeder, cette opération peut prendre plus de temps si l’eliquide est devenu trop épais.

Protéger sa batterie d’ecigarette

La batterie d’ecigarette n’aime pas le froid. Leur température de fonctionnement idéale est de 20°C. Vous imaginez donc qu’en cas de vacances au ski, si vous passez votre nuit en tente par exemple (oui, certains ont cette témérité), votre batterie d’ecig pourra en pâtir.

Un conseil est de ne jamais recharger votre accumulateur lorsqu’il est froid. Attendez qu’il se réchauffe. Vous pouvez aussi garder votre e-cig dans une poche près du corps pour maintenir une température constante et éviter les coups de froid.

Vapoter au ski et danger

Rappelons tout de même que le ski est un sport, certes exaltant, mais dangereux quand on ne fait pas attention. Selon votre niveau, ne laissez pas la vaporette vous déconcentrer. Il ne faudrait pas vous prendre un arbre ou percuter un autre skieur, ce qui, en l’occurrence, peut s’avérer très dangereux, voire létal.

Nous vous recommandons donc, par mesure de précaution, de ne pas vapoter pendant la descente ou quand vous glissez sur vos skis ou votre snowboard. Attendez plutôt d’être en haut de la piste ou en bas, voire de vous arrêter au milieu pour aspirer une bouffée de vapeur.

Découvrez tous nos kits de cigarette électronique sur notre boutique en ligne et en magasin.Trouvez votre kit complet ou votre starter-pack pour commencer la vape et cesser de fumer.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Quelle ecigarette choisir selon son profil de fumeur ? de Neovapo

Cigarette electronique et diabète, ce qu’il faut savoir de Neovapo

Dit-on vapoter ou vaper la cigarette electronique ? de Neovapo

Peut-on vapoter à côté d’un bébé ? de Neovapo

Est-ce que la cigarette electronique déchausse les dents ? de Neovapo

Publié le 07/12/2023 et modifié le 18/05/2024 dans Vos questions sur la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème