Peut-on vaper après l’extraction des dents de sagesse ?

Peut-on vaper après l’extraction des dents de sagesse ?

Vaper après l’extraction des dents de sagesse : une mauvaise idée

Les dentistes et orthodontistes déconseillent le vapotage de la cigarette electronique après une extraction des dents de sagesse. Il faut attendre au moins 24 heures avant de tirer sur votre drip tip.

Se faire retirer les dents de sagesse n’est un plaisir pour personne. Ça l’est encore moins quand vous apprenez qu’il n’est pas conseillé de vapoter après l’opération.

Il faut savoir qu’en principe, vapoter après une opération chirurgicale est possible, mais sous couvert de l’avis de votre médecin, chirurgien ou anesthésiste.

Le professionnel de santé est plus à même de vous renseigner sur cette question. La réponse dépendra de plusieurs facteurs, dont l’état de vos dents, le type d’anesthésie ou encore la manière dont s’est déroulée l’intervention.

Néanmoins, il reste conseillé aux patients qui ont subi un arrachement des dents de sagesse de ne pas fumer ou vapoter après l’opération.

L’anesthésie rend le vapotage difficile

La première raison est que vapoter après une extraction de sagesse est difficile. Le dentiste anesthésie votre gencive avant d’arracher vos dents (merci pour vous !).

Cependant, le produit anesthésiant reste figé dans la bouche plusieurs heures après la fin de l’intervention.

Imaginez avoir du coton à la place de la mâchoire, car c’est exactement l’effet qu’a l’anesthésiant.

Vos lèvres et votre menton sont engourdis et ne retrouveront pas leurs sensations avant une à deux heures (ou plus si la substance a touché le nerf).

Vous aurez du mal à parler et à bouger les muscles de la bouche. Alors, prendre une bouffée de vapeur… Ça risque d’être compliqué.

Dans les premières heures qui suivent votre extraction des dents de sagesse, il est possible que vous ne puissiez pas vapoter. Ce sera pour des raisons techniques plutôt que médicales.

Utiliser l’ecigarette après une opération des dents n’est pas dangereux

Soyez rassuré ! Vapoter après l’extraction des dents de sagesse n’est pas nocif ou dangereux. Le vaping n’a pas d’effets indésirables.

Néanmoins, il reste déconseillé (pas interdit, mais déconseillé) de mobiliser votre bouche après une chirurgie buccale.

Cela ne concerne pas seulement la clope électronique. Votre chirurgien-dentiste vous expliquera qu’il ne faut pas :

  • boire chaud ;
  • manger chaud ;
  • fumer une cigarette combustible ou vaper une vapoteuse ;
  • cracher.

Attendez 24 heures ou du moins le lendemain de l’opération pour prendre un puff de vapeur. Dans l’idéal, il faudrait attendre 48 heures à trois jours avant de recommencer à vapoter.

Nous vous invitons à toujours demander conseil à votre médecin. Lui seul pourra savoir quand reprendre le vapotage. Les conditions de reprise dépendront aussi de votre cicatrisation.

Si votre plaie cicatrise bien et vite, vous pourrez vaper rapidement.

Mais vapoter juste après une extraction dentaire peut nuire à la cicatrisation

Si vapoter après vous être fait arracher les dents de sagesse ne présente aucun danger, cela peut ralentir le processus de guérison.

Pour vous expliquer, les extractions dentaires se font sous anesthésie locale ou générale. Le dentiste arrache une à quatre dents. Cela provoque un saignement qui reste tout au long de la journée, jusqu’à ce qu’un caillot se forme.

Le chirurgien place des compresses sur la plaie pour absorber le sang. Mais cela ne l’arrête pas complètement. C’est pourquoi il est difficile de boire, de manger et de fumer la clope électronique après une opération des dents.

Les saignements rendent le vapotage impossible. Vous risquez de tacher votre clearomiseur, vos mains et vos vêtements.

Mais ce n’est pas tout. Les tissus lésés par l’intervention ont besoin d’oxygène pour cicatriser et se réparer. Ce sont les vaisseaux sanguins qui l’apportent.

Sauf que, quand vous utilisez la cigarette electronique après une telle extraction, les vaisseaux sanguins se contractent. L’apport d’oxygène ralentit.

Vaper après une extraction des dents de sagesse peut ralentir le processus de guérison. Votre convalescence durera plus longtemps. C’est aussi le cas de vos douleurs à la mâchoire et aux gencives.

Le mouvement des lèvres et l’aspiration de la vapeur peuvent faire éclater les vaisseaux sanguins. En plus d’augmenter la densité du saignement, vous détruirez le caillot. Sans cette coagulation qui arrête l’hémorragie, votre plaie ne peut pas se fermer et se réparer.

Attendre 24 heures au minimum pour vaper après l’extraction de la dent de sagesse

Soyez patient. Même si ce n’est pas votre point fort, vous vous remercierez quand votre plaie sera cicatrisée et n’aura subi aucune complication post-opératoire.

L’avulsion de la troisième molaire peut en effet causer des infections (l’alvéolite... un plaisir douloureux et purulent que vous voulez éviter, croyez-nous). Ce risque double si vous êtes fumeur et que vous continuez à allumer une cigarette normale.

La fumée de la cigarette à combustion est bien plus nocive et toxique que la vapeur de l’e-cigarette. Il vaut mieux vapoter après une opération des dents que fumer.

Mais pour ce qui est du dégagement de cette molaire, le praticien conseille tout de même d’attendre au moins une journée et idéalement deux à trois jours.

Suivez bien les recommandations de votre docteur pour améliorer la cicatrisation :

  • vous brosser les dents doucement ;
  • utiliser un bain de bouche pendant une semaine ;
  • éviter de manger et de boire chaud les deux premiers jours.

Ce dernier peut vous délivrer une ordonnance pour des médicaments afin d’atténuer la douleur.

Post-opératoire : il vaut mieux fumer la cigarette électronique que le tabac

À choisir entre la vapote et la clope… Il n’y a pas à hésiter.

Il vaut mieux vaper la cigarette électronique après une extraction des dents de sagesse, plutôt que fumer.

Le tabagisme nuit à la cicatrisation des tissus. Il ralentit l’oxygénation des cellules responsable de la guérison du corps. C’est pourquoi la fumée de cigarette accélère le vieillissement.

Après un arrachement buccal, il est plus que déconseillé de fumer une clope de son paquet de tabac. La fumée contient du monoxyde de carbone et du goudron qui, en plus de vous faire saigner, empêcheront le caillot de se former.

Les substances chimiques contenues dans le tabac empêchent la plaie de bien se refermer. Le risque d’infection augmente.

L’alvéolite dentaire est une affection courante après une extraction de dents de sagesse. Il s’agit d’une inflammation de l’alvéole dans laquelle se trouvait la dent retirée. Elle se manifeste par les symptômes suivants :

  • douleurs intenses et insensibles aux antalgiques ;
  • écoulement de pus.

L’alvéolite intervient jusqu’à 20 jours après l’intervention chirurgicale. Elle s’explique par la présence d’aliments ou la répétition de substances sur l’alvéole. Celle-ci s’infecte.

La fumée du tabac est plus que dangereuse pour le processus de guérison dentaire. Il faut éviter au maximum de fumer une cigarette après l’opération, mais aussi dans les jours qui suivent.

Le tabac est le premier responsable d’alvéolite après une extraction des dents de sagesse.

Le vapotage, moins risqué après une intervention buccale

Quitte à choisir entre le vapotage et le tabagisme, choisissez la vaporette. La vape est beaucoup moins dangereuse pour votre convalescence.

Le e-liquide français utilisé dans le clearomizer se compose de quatre ingrédients non toxiques :

  • le propylène glycol pour la vapeur et le hit en gorge ;
  • la glycérine végétale, pour la densité du cloud ;
  • les arômes, pour le goût ;
  • la nicotine, pour vous sevrer de votre dépendance.

Aucun de ces quatre composants ne présente de danger pour votre réparation dentaire.

Face aux dangers du tabagisme, ils réduisent même le risque de développer une infection des dents post-opératoire.

Néanmoins, soyez patient et attendez idéalement 48 heures avant d’actionner votre mod box et aspirer un nuage de vapeur.

La convalescence après une avulsion des troisièmes molaires est de trois jours environ. Dans l’idéal, évitez de vapoter pendant cette période.

Mais, surtout, le plus important, ne fumez pas de cigarettes normales !

Cicatrisation après opération : comment tenir trois jours sans vapoter ?

Dans l’idéal, vous n’utiliserez pas votre vapoteuse dans les trois jours de rétablissement post extraction des dents de sagesse.

Mais comment faire ?

Comment tenir alors que vous êtes complètement accro à la nicotine et que passer deux heures sans vapoter vous met dans un état de manque horrible ?

Stress, irritabilité, envie de fumer, grignotages, insomnie sont les symptômes du manque de nicotine. Ils surviennent quand vous arrêtez de fumer et quand vous ne consommez plus de nicotine.

La cigarette électronique est un substitut nicotinique. Elle remplace la cigarette classique au même titre qu’un patch à la nicotine vendu en pharmacie.

Sa différence, et son avantage, est qu’elle imite le fonctionnement de la cigarette.

Mais si vous arrêtez de fumer l’ecigarette… Vous ressentirez le manque. C’est un phénomène qui augmente le risque de rechute dans le tabagisme, ce que nous voulons vous éviter.

Voici nos conseils pour survivre à vos trois jours sans cigarette électronique après une opération des dents.

1. Remplacer la clope électronique par un patch

Le patch ne marche pas pour tous les vapoteurs. Néanmoins, il contient la nicotine suffisante pour apaiser votre état de manque.

Pour seulement trois jours (aller, 24 heures au minimum), utilisez un patch au lieu de votre e-cigarette.

Vous pouvez acheter ces substituts nicotiniques en pharmacie. Si le patch ne vous convient pas, il existe d’autres possibilités comme les gommes à mâcher et les comprimés.

2. Vous occuper l’esprit

Le plus difficile quand vous êtes en plein sevrage est de penser à autre chose qu’à la cigarette. Votre esprit est entièrement tourné vers ce poison en tube dont vous « avez besoin » pour vous sentir mieux.

L’objectif pendant vos 3 jours de convalescence sera donc de vous occuper l’esprit.

Heureusement, ou malheureusement, la douleur engendrée par l’extraction dentaire vous changera les idées. Vous serez plus perturbés par cette tension dans la mâchoire plutôt que par votre besoin de nicotine.

3. Vapoter avant l’extraction des dents de sagesse

Vous pouvez vapoter la cigarette électronique avant l’extraction des dents de sagesse. Vaper avant une opération chirurgicale de la bouche ne pose aucun problème.

Attention si votre intervention s’effectue sous anesthésie générale. Il faut, dans ce cas, demander conseil à votre anesthésiste.

Mais en cas d’opération sous anesthésie locale, vous n’aurez aucune contre-indication pour fumer l’ecigarette avant l’extirpation des molaires.

Faites le plein de nicotine avant votre intervention (mais attention au surdosage : n’ayez pas la vape trop lourde).

Vaper après l’extraction des dents de sagesse, oui, mais avec des précautions

Pour conclure : oui, vous pouvez vaper après l’extraction des dents de sagesse. De nombreux e-fumeurs ne dénotent pas de problèmes particuliers après l’opération.

Néanmoins, il convient de faire attention et de prendre des précautions. Suivre les recommandations de votre médecin est nécessaire.

Dans l’idéal, ne tirez pas sur votre drip tip dans les 24 heures qui suivent votre avulsion. Cela risquerait de détériorer le caillot de sang et de l’empêcher de boucher la plaie.

Cette première cicatrisation intervient dans les quelques heures à quelques jours qui suivent la fin de l’intervention.

Surtout, la chose à ne pas faire après un arrachement des troisièmes molaires est de fumer une cigarette.

La fumée de cigarette est nocive pour la cicatrisation. Elle ralentit le processus de guérison et peut déclencher une alvéolite, une infection purulente douloureuse.

L’extraction est une occasion de commencer un sevrage tabagique ou de le reprendre. Faites une pause de votre consommation de tabac.

Vous pouvez en profiter pour acheter un kit aio de cigarette électronique et du e-liquide fabriqué en France. Mais attention, soyez patient et ne vapotez pas pendant votre convalescence.

Le vaporisateur personnel lutte contre le tabagisme. Pour supporter les trois jours de traitement en parodontologie, utilisez un substitut nicotinique comme le patch.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

10 symptômes d’un surdosage de nicotine de Neovapo

Quelle ecigarette choisir selon son profil de fumeur ? de Neovapo

Comment s'habituer à la cigarette electronique ? de Neovapo

Où revendre sa cigarette electronique ? de Neovapo

Comment réinitialiser une cigarette electronique ? de Neovapo

Publié le 22/07/2022 et modifié le 20/04/2024 dans Vos questions sur la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème