Puis-je voyager avec mon ecigarette aux États-Unis ?

Puis-je voyager avec mon ecigarette aux États-Unis ?

Les États-Unis autorisent la cigarette électronique

Oui, vous pouvez voyager avec votre cigarette electronique aux États-Unis. Néanmoins, la réglementation sur les produits du vapotage, dont l’ecigarette et les eliquides, varie selon les États et peut rapidement évoluer avec le temps.

Pour obtenir des informations précises sur les autorisations en vigueur, nous vous invitons à regarder sur le site de l’ambassade américaine.

Si vous prenez l’avion, sachez qu’il existe aussi des règles strictes concernant le transport des cigarettes électroniques. Là encore, la réglementation dépend de chaque compagnie aérienne. Les informations sont souvent indiquées sur leur site internet. Consultez l'article sur la cigarette electronique en avion.

La législation américaine sur la vape

Chaque État propose sa propre législation sur la clope électronique et les eliquides. De manière générale, les Américains séparent la vape en deux catégories de produits :

  • les dérivés du tabac ;
  • les produits thérapeutiques.

L’État du New Jersey, ou encore celui de la Caroline du Nord considèrent la cigarette électronique comme un dérivé du tabac. Dans ce cas, les lois encadrent le vapotage comme la cigarette normale et l’interdit dans les lieux publics par exemple.

Les produits aromatisés, c’est-à-dire les liquides pour cigarette électronique contenant des arômes, sont peu appréciés. Ils sont considérés comme néfastes dans certains endroits du pays.

D’ailleurs, les cartouches aromatisées sont interdites dans certains États comme le Michigan et New York. La ville de San Francisco a, quant à elle, interdit la vente de cigarettes électroniques sur son territoire. On voit donc que les lois sur la vape dépendent de chaque État.

Le gouvernement lutte contre les ecigarettes aromatisées

Le gouvernement américain a les e-liquides aromatisés dans le viseur. De plus en plus d’États cherchent à restreindre le vapotage de produits contenant des saveurs, sous prétexte que les flavours incitent à vapoter, notamment les jeunes. Cela conduirait vers une addiction progressive à la nicotine, puis au tabac.

Rappelons que la cigarette électronique est un substitut nicotinique. Elle est avant tout pensée pour vous aider à arrêter de fumer. Le kit complet remplace la cigarette ordinaire, mais sans les substances toxiques liées à la combustion du tabac comme le monoxyde de carbone et le goudron.

La vapoteuse est considérée par plusieurs cardiologues et tabacologues comme une méthode pour arrêter de fumer efficace. Elle est moins dangereuse que le tabac et aide à lutter contre le tabagisme. Mais elle est avant tout conçue pour aider les fumeurs et les fumeuses.

Autrement dit, si vous êtes non-fumeur, il est déconseillé de commencer la vape ou de vaper un kit AIO de cigarette électronique ou une puff jetable. Si vous êtes mineur, sachez que le vaping est totalement interdit, de même que la vente d’une e-cigarette ou d’un flacon d’eliquide.

Les États-Unis préfèrent donc privilégier les e-liquides au goût de tabac plutôt que les produits aromatisés pour ne pas inciter les jeunes à vapoter.

Taux de nicotine aux États-Unis : pas de seuil limite

En France et dans les pays membres de l’Union européenne, la Tobacco Products Directive (TPD) limite la dose de nicotine à 20 mg/ml dans une fiole de 10 ml de contenance. Autrement dit, vous ne pouvez pas acheter du liquide pour cigarette électronique avec plus de 20 mg/ml de nicotine.

Aux États-Unis, il n’existe pas de limite concernant le dosage de nicotine. Cela veut dire que vous pouvez très bien excéder les 20 mg/ml fixés par la réglementation européenne sur la vaporette.

Assurez-vous tout de même, si vous achetez du e liquide aux States, de choisir la bonne quantité de nicotine. Celle-ci doit répondre à vos besoins pour éviter le manque de tabac et donc l’envie de fumer. Les symptômes du manque de nicotine peuvent provoquer une rechute dans le tabagisme.

Pour connaître votre taux nicotinique idéal, fiez-vous au nombre de cigarettes classiques que vous fumez par jour. Vous pouvez également connaître les équivalents en demandant à un conseiller. Nous vous conseillons d’acheter votre juice de vape dans un magasin spécialisé dans la vape, en France comme aux États-Unis.

La publicité est autorisée dans plusieurs États

Les USA sont connus pour être le pays des publicités et du marketing agressif. Il n’y a qu’en Amérique où vous voyez des pubs sur l’alcool et le tabac. Il en va de même pour la cigarette électronique. Certains États autorisent la promotion de la vape.

En France, la loi interdit la promotion et la propagande du vaporisateur personnel et des produits du vaping, qu’elles soient directes ou indirectes. Seuls les professionnels et les producteurs peuvent communiquer en ligne, mais seulement envers leurs adhérents.

Le parrainage ainsi que le mécénat concernant la vap’ sont prohibés en France. Aux US, la loi est plus souple sur le marketing.

Les règles à connaître pour un voyage en avion vers les États-Unis

Vous prenez généralement l’avion pour voyager aux États-Unis. Presque toutes les compagnies aériennes autorisent le transport d’une vapoteuse. Cependant, elle peut être soumise à plusieurs réglementations pour sécuriser le voyage.

Pour connaître les règles sur le transport de l’ecig, nous vous conseillons d’appeler la compagnie aérienne avec laquelle vous comptez voyager. Vous pouvez également vous rendre sur leur site internet.

Voici quelques-uns des règles à connaître quand vous voyagez en avion vers les États-Unis.

1. Les batteries d’ecigarette sont autorisées seulement en cabine

Les batteries de cigarette électronique comme les mods box avec une batterie interne ou les accus 18650 sont interdits en soute pour des raisons de sécurité. Vous pouvez seulement les emporter en voyage cabine dans votre sac de transport.

Certaines compagnies exigent qu’elles soient éteintes pendant le vol afin d’éviter tout danger. Il existe en effet un risque de combustion et de brûlure, ce qui pose rapidement un problème quand vous êtes en plein milieu du ciel.

En général, deux batteries intégrées ou accus sont autorisés. Vous ne pouvez pas charger votre vapote pendant le voyage. Les accumulateurs autorisés doivent être en lithium et proposer une capacité inférieure à 32.000 mAh pour 5 vols (vous êtes bon de ce côté-là).

2. Transporter des e-liquides mais en quantité limitée

Si vous voyagez avec un bagage cabine, sans valise à mettre en soute, vous pouvez emporter 1 litre de liquide avec vous. Cela comprend votre e-liquide, mais aussi votre dentifrice et votre parfum. Vous devez donc bien calculer les quantités.

Si vous avez opté pour un bagage en soute, vous pouvez placer plusieurs bouteilles de jus de vape. Pour éviter les fuites et les taches d’eliquide, assurez-vous qu’elles soient bien fermées.

Pareil pour la vapote. Dans le ciel, le changement de pression atmosphérique peut provoquer des fuites de liquide. Pensez à bien fermer l’airflow du clearomiseur pour éviter les écoulements. Vous pouvez aussi vider le réservoir pyrex avant la montée dans l’avion.

3. Vapoter en cabine est interdit

Si vous comptiez prendre une petite pause vape pendant les nombreuses heures de vol qui séparent la France des States, laissez tomber. Vapoter en avion est interdit. Même en vous cachant dans les toilettes, on vous voit venir, vous risqueriez de déclencher les alarmes incendie et de vous faire prendre.

Pour supporter les longues heures d’avion qui peuvent être éprouvantes quand on est dépendant à la nicotine, vous pouvez opter pour des substituts nicotiniques vendus en pharmacie. Le patch à la nicotine, les chewing-gums et les comprimés peuvent vous aider le temps du vol et en attendant d’utiliser la cigarette électronique.

4. Déclarer ses produits de vapotage à la douane

Vous pouvez être amené à déclarer vos produits de vapotage à la douane quand vous partez aux États-Unis. Cela concerne surtout les vapoteurs et vapoteuses qui transportent de grosses quantités d’eliquide ou plusieurs ecigarettes et batteries. Certaines conditions douanières peuvent s’appliquer.

La douane américaine peut effectuer des contrôles aléatoires sur n’importe quel voyageur. Nous vous conseillons de rester transparent sur ce que vous transportez. Si vous ne déclarez pas vos produits de vapotage aux douaniers et qu'ils les découvrent pendant les contrôles, vous pourriez recevoir une amende, voire vous faire confisquer vos articles.

C’est pourquoi il est recommandé de conserver vos produits de vapotage dans leurs emballages d'origine s’ils sont neufs et d'avoir une preuve d'achat avec vous, au cas où vous seriez interrogé par les agents douaniers.

Ce conseil peut s’appliquer pour le voyage retour vers la France si vous avez acheté des produits de vape sur le sol américain. Si les eliquides, par exemple, ne correspondent pas aux normes légales, la douane peut vous les confisquer.

Acheter des produits de vapotage aux États-Unis (eliquide, résistance, accus…)

Il est tout à fait possible d’acheter des produits pour cigarette électronique aux États-Unis. D’ailleurs, si vous êtes en manque d’e-liquide, il est même conseillé d’en acheter pour ne pas tomber en manque de nicotine.

Comme en France, nous vous recommandons vivement d’acheter vos produits dans une boutique spécialisée dans la vente de cigarettes électroniques. Vous ferez alors face à des professionnels qui vous vendent des produits de qualité, durables et bons pour votre vaporette.

Il faut savoir que depuis quelques années, les lois sur la cigarette électronique aux États-Unis se sont restreintes. Le marché des ecigarettes aux USA prend un tournant et il ne serait pas étonnant que les règles changent encore et durcissent les conditions d’accès à la vape.

Autrement dit, avant de partir aux USA, pensez à prendre tout le matériel vaping dont vous avez besoin, juste au cas où. Pour rappel, vous avez besoin d’acheter pour votre voyage :

  • un ou plusieurs flacons d’eliquide en fonction de votre consommation ;
  • une ou plusieurs résistances en fonction de votre consommation, mais aussi de la durée du voyage (un atomizer se change toute les deux à trois semaines en moyenne) ;
  • un chargeur USB pour la batterie et les accumulateurs ;
  • un verre pyrex de rechange au cas où le vôtre casse.

N’oubliez pas de transporter votre vapote dans une pochette de rangement adaptée à sa taille. Cette sacoche solide la protège pendant vos déplacements et évite les casses.

Voyager et vapoter en Californie : la vente d’eliquides aromatisés est interdite

Si vous comptez explorer la côte ouest des États-Unis et en particulier la Californie, méfiez-vous, car les eliquides aromatisés sont dorénavant interdits à la vente. Vous ne pourrez donc pas vapoter votre habituel juice de vape au goût de menthe ou de réglisse. Seuls les liquids au parfum de tabac sont encore autorisés.

Les puffs jetables sont aussi dans le viseur des institutions américaines. Le sujet fait également débat en France depuis quelques mois. Les cigarettes électroniques jetables sont des dispositifs à usage unique réservés aux nouveaux vapoteurs pour commencer la vape et la tester avant d’acheter un kit complet.

En bref, avant de voyager, vérifiez la législation des pays sur la cigarette électronique

Avant de voyager dans un autre pays avec la cigarette électronique, nous vous conseillons de vérifier les lois et les règles applicables au vapotage. Pour les pays occidentaux, les interdictions sont assez similaires et la réglementation reste souple, quoiqu’elle tend à se durcir.

Mais il existe des endroits dans le monde où la clope électronique est très mal perçue. C’est le cas de la Thaïlande où vous pouvez recevoir une peine de 10 ans de prison pour vapoter une ecigarette. Dans certains pays d’Asie, la vapote est vue comme une drogue et donc les peines sont importantes.

Vous pouvez lire notre article de blog intitulé « Tout savoir sur la cigarette électronique dans le monde » pour connaître les différentes réglementations qui s’appliquent autour de la vaporette et des e-liquides.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Est-ce que la cigarette electronique abîme les dents ? de Neovapo

La fumée de cigarette electronique est-elle nocive ? de Neovapo

Peut-on vapoter à Bali ? de Neovapo

Pourquoi je m’étouffe avec ma cigarette electronique ? de Neovapo

Ma cigarette electronique est tombée dans l’eau, que faire

Publié le 04/07/2023 et modifié le 18/05/2024 dans Vos questions sur la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème