TPD 2023 : les nouvelles mesures sur l’ecigarette

TPD 2023 : les nouvelles mesures sur l’ecigarette

TPD : la réglementation sur la cigarette électronique et les eliquides

La Tobacco Products Directive (TPD) est une réglementation européenne sur les produits du vapotage. Cela inclut les cigarettes électroniques et les eliquides. Le but de cette directive est d’encadrer la production, la vente et la consommation de produits de vape.

La TPD concerne uniquement les signataires, à savoir les pays membres de l’Union européenne. Elle comprend certaines règles de base comme :

  • l’interdiction de vapoter quand on est mineur ;
  • la vente d’eliquide contenant de la nicotine dans des flacons de moins de 10 ml de contenance ;
  • l’interdiction de promouvoir le vapotage avec la publicité directe ou indirecte.

La TPD est un acte législatif sur lequel s’appuient tous les pays membres de l’UE pour légiférer sur l’utilisation de l’ecigarette. Elle existe depuis 2014 et est entrée en vigueur en 2016 en France. Chaque pays peut adapter les directives selon sa volonté.

Aujourd’hui, en 2023, la TPD évolue ! De nouvelles règles voient le jour pour s’adapter aux différentes évolutions de la cigarette electronique.

Voici quelles sont les nouvelles mesures de la TPD 2023, dont la date d’entrée en vigueur n’a pas encore été dévoilée, même si ce serait prévu pour le deuxième trimestre 2023.

TPD 2023, les nouvelles mesures à prévoir sur la vape

La TPD devait normalement être revisitée en 2021. Finalement, c’est en 2023 que la Commission européenne est censée se pencher sur les produits du vaping. Aucune date d’entrée en vigueur des nouvelles mesures n’a été donnée.

Le but de cette révision de la TPD 2023 serait de mieux orienter la réglementation vers la lutte anti-tabac. En février 2023, la Commission a sollicité une consultation publique sur l’actuel plan de lutte contre le tabagisme dans le but de l’améliorer. La TPD concerne aussi les produits du tabac.

La Commission cherche à réduire la consommation de tabac en Europe d’au moins 5 % d’ici 2040. Le monde de l’e-cigarette a beaucoup évolué depuis 2014, date de création de la TPD. La mettre à jour est donc logique, surtout après de nouvelles informations et des études scientifiques sur la cigarette classique, mais aussi sur la vapote et les liquides pour cigarette électronique.

Découvrez ci-dessous les possibles mesures qui pourraient être incluses dans la nouvelle version de la TPD 2023. La France aura ensuite le choix de les adopter ou non, bien qu’elle suive généralement les grandes lignes de cette directive.

Toutes les sources se trouvent sur le site de la Commission européenne (health.ec.europa.eu).

Une hausse du paquet de cigarettes

Mauvaise nouvelle pour les fumeurs et fumeuses, le prix du paquet de tabac devrait augmenter. L’objectif est toujours de lutter contre la consommation de cigarettes classiques et de favoriser l’arrêt du tabac. De nombreuses méthodes alternatives pour remplacer la clope sont proposées, dont le kit AIO de cigarette électronique.

Notons aussi qu’en France, le prix du paquet de cigarettes va officiellement augmenter en 2026. C’est l’annonce du ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, qui a annoncé le 28 novembre 2023 une augmentation du prix du tabac qui passera à 12, voire 13 euros courant 2026.

D’après le ministre, qui cite l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la hausse des prix des paquets de cigarettes serait une mesure efficace contre les dangers du tabac. Elle inciterait les fumeurs à diminuer leur consommation.

Rappelons que, si vous souhaitez arrêter de fumer, vous pouvez bénéficier d’un premier accompagnement gratuit avec un tabacologue (toutes les informations sur le site tabac info service). Les substituts nicotiniques comme le vaporisateur personnel ou les patchs à la nicotine sont efficaces pour abandonner la cigarette ordinaire et préserver sa santé des méfaits du tabac.

Des eliquides à la nicotine plus taxés

Une autre mesure qui pourrait apparaître dans la révision de la TPD 2023 est la taxation du liquide pour cigarette électronique nicotiné. Les jus qui présenteront un taux de nicotine élevé pourront être taxés à 40 % au lieu de 20 % actuellement pour les eliquides les moins dosés. Les boosters de nicotine, pour l’eliquide diy, seraient aussi concernés.

La nicotine est une partie très importante du e-liquide. Le vapoteur, ou la vapoteuse, choisit un dosage de nicotine à vapoter pendant ses pauses vape. Inhaler une vapeur contenant de la nicotine calme l’envie de fumer et, surtout, évite les symptômes du manque de se manifester.

Le manque de nicotine augmente le risque de rechute dans le tabagisme. C’est pourquoi vaper avec une bonne dose de nicotine est primordial pour ne pas ressentir les signes de la dépendance physique et prendre le risque de retomber dans le tabac.

Avec la vaporette, vous pouvez choisir la quantité de nicotine de votre fiole d’eliquide.

Les arômes dans le viseur des associations de lutte anti-tabac

Une réflexion serait en cours sur les arômes de cigarette électronique. Ces derniers donnent du goût à l’aérosol inhalé et permettent de vraiment se détacher de l’expérience du tabac. L’intérêt des saveurs est double :

  1. les flavours facilitent la transition du tabac vers l’ecigarette ;
  2. elles permettent d’oublier le goût du tabac et de rendre le vapotage plus attractif pour cesser de fumer.

Plusieurs associations anti-tabac pointent du doigt les arômes de vapoteuses. Ils seraient responsables d’une augmentation du nombre de fumeurs chez les jeunes. Ces derniers commenceraient la vape avant de tomber dans le tabagisme à cause de l’addiction à la nicotine.

Les puffs sont surtout concernées par ces débats qui viseraient à vouloir l’interdire. La cigarette électronique jetable, pas chère et attractive, fait déjà l’objet de nombreuses discussions en France. En novembre 2023, l’Assemblée nationale a voté une loi visant à interdire les puffs jetables.

Cette interdiction des arômes est déjà effective dans certains pays. Par exemple, le Danemark n’autorise pas le vapotage d’eliquides aromatisés. Les e-fumeurs peuvent seulement vapoter des flavors de menthol et de tabac.

La cigarette électronique, efficace pour arrêter de fumer

La cigarette électronique est une aide au sevrage tabagique. En tant que substitut nicotinique, elle remplace la cigarette combustible et vous aide à arrêter de fumer. Pour cela, elle vous fait inhaler de la nicotine qui calme les effets du manque de tabac.

Tout vapoteur débutant doit bien choisir son flacon d’eliquide et son taux nicotinique pour éviter les symptômes du manque et donc éviter de rechuter dans le tabagisme. Bien choisir son starter-pack est également essentiel. Le kit complet se compose :

  • d’un mod box, stick ou pod doté d’une batterie interne ou d’accus 18650 ;
  • d’un clearomiseur doté d’un drip tip, un réservoir pyrex, etc. ;
  • une résistance de rechange pour commencer la vape ;
  • des accessoires de vape, notamment un chargeur et du matériel de rechange.

La vapeur d’ecig est moins nocive que la fumée de cigarette. Celle-ci se compose de produits chimiques néfastes générés par la combustion du tabac (monoxyde de carbone, goudron…). L’eliquide contient une base pg/vg (propylène glycol et glycérine végétale), des arômes et de la nicotine. C’est tout. Ces ingrédients sont bien moins toxiques.

Grâce à un sevrage tabagique, puis à un sevrage nicotinique, le vapoteur réussit à stopper la cigarette traditionnelle. Petit à petit, il réduit sa consommation de tabac jusqu’à l’arrêter définitivement. Puis, il réussit à se sevrer de sa dépendance à la nicotine grâce au sevrage nicotinique proposé par la clope électronique.

Quel avenir pour la vape en Europe ?

Avec ce réajustement de la TPD, et les dernières innovations et découvertes en matière de vapotage, on peut imaginer le monde de demain concernant le tabagisme et la cigarette électronique. Les experts scientifiques ont encore des débats sur l’efficacité et la pertinence de l’e-cig dans l’arrêt de la cigarette.

Plusieurs pneumologues, cardiologues et tabacologues s’accordent à dire que la cigarette électronique est une méthode pour arrêter de fumer efficace. Elle serait même à encourager pour aider les fumeurs à arrêter la cigarette.

Néanmoins, les débats actuels concernent surtout des inquiétudes sur les effets de la cigarette électronique à long terme et son impact sur les jeunes.

Le vapotage et les jeunes

Pour les jeunes, rappelons que le vapotage est interdit aux personnes mineures. Le vaping est également une pratique qui s’adresse aux fumeurs. Les non-fumeurs n’ont aucun intérêt à vapoter, même par effet de mode. Les poumons d’une personne non-fumeuses se porteront mieux sans la vap’.

Plusieurs pays, dont la France, envisagent des mesures plus strictes pour limiter l’influence du vapotage sur la jeunesse. La France a lancé un projet de loi pour interdire la puff jetable, l’une des causes, a priori, de l’augmentation du tabagisme chez les jeunes.

La Belgique et l’Allemagne se sont aussi engagées pour restreindre les lois sur la vente des cigarettes électroniques jetables et aromatisées.

L’ecigarette et la santé des vapoteurs

Pour ce qui est des inquiétudes sur les effets de l’ecig sur le long terme, on peut déjà dire qu’ils sont moindres par rapport au tabagisme. Le site de la Commission européenne rappelle que le tabac :

  • est responsable de près de 700.000 décès chaque année en Europe ;
  • provoque la mort prématurée d'environ 50 % des fumeurs (14 ans plus tôt en moyenne).

C’est sans parler des impacts dévastateurs sur la planète. La toxicité de la vape est nettement moindre par rapport à celle du tabac. On peut deviner que lutter contre le tabagisme deviendra un sujet de plus en plus important dans les années à venir, que ce soit en termes de santé publique ou d’écologie.

La cigarette électronique est l’une des solutions possibles. La recherche scientifique confirme son efficacité dans la réduction de la consommation de tabac jusqu’à son arrêt définitif. Recyclable, elle a également moins d’impact que la clope classique.

Certes, il manque des connaissances globales sur les effets de la vapote dans 10 ou 20 ans, puisqu’elle reste une invention récente. En revanche, ce qui est de plus en plus sûr, c’est qu’elle est beaucoup moins nocive et dangereuse que la cigarette classique. Elle a donc tout intérêt à la remplacer.

Enfin, avec les innovations et les avancées technologiques fulgurantes, il ne serait pas étonnant que les cigarettes électroniques deviennent de plus en plus adaptées aux revendications des vapoteurs et institutions sanitaires et environnementales.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Quel avenir pour la cigarette electronique ? de Neovapo

Cigarette electronique ou chicha electronique : que choisir ?

Est-ce que la cigarette electronique bouche les artères

Les 10 meilleures chaînes YouTube sur le vapotage de Neovapo

Cigarette electronique : est-ce dangereux pour les poumons ?

Publié le 12/12/2023 et modifié le 22/05/2024 dans Qu'est ce que la cigarette électronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème