5 mythes sur la cigarette électronique

5 mythes sur la cigarette électronique

Mythe 1 sur la cigarette électronique : la vape est aussi nocive que le tabagisme

Les fumeurs et fumeuses qui craignent le vapotage croient souvent que la vape est aussi dangereuse, voire plus nocive que le tabagisme. C’est faux. Vapoter est beaucoup mieux que fumer. L’inhalation de la vapeur comporte une toxicité moindre et beaucoup moins néfaste par rapport à l’aspiration de la fumée de cigarette classique.

La fumée de la clope est produite par la combustion du tabac. Ce dernier, en brûlant, génère des produits chimiques comme le goudron et le monoxyde de carbone. Au total, plus de 4.000 substances toxiques sont inhalées par la cigarette normale.

Ces produits dangereux sont responsables de certaines maladies du fumeur comme les maladies respiratoires, cardiovasculaires… Ils augmentent également le risque de cancers comme le cancer du poumon.

La cigarette electronique, au contraire, ne contient aucun produit du tabac et ne produit aucune combustion. Aspirer un puff de vapeur est plus sain que de prendre une taffe de cigarette.

La vapeur de l’ecigarette est 95 % moins nocive que la fumée de cigarette

L’e-cigarette produit un aérosol à partir d’un e-liquide. Ce liquide pour cigarette électronique se compose de :

  • propylène glycol (PG) pour la vapeur, la saveur et le hit en gorge ;
  • glycérine végétale (VG) pour la vapeur et adoucir l’intensité du PG ;
  • d’arômes pour donner du goût à la vap’ ;
  • de nicotine pour favoriser l’arrêt de la cigarette combustible et le sevrage tabagique.

Une étude du gouvernement britannique révèle que la vapeur de clope électronique est 95 % moins nocive que la fumée de cigarette.

Cette innocuité s’explique par la composition des liquides pour cigarette électronique qui est plus saine que celle des cigarettes classiques. De plus, l’aérosol inhalé est produit par la chauffe du e liquide et non par la combustion.

Les tabacologues conseillent de vapoter plutôt que fumer

De nombreux professionnels de santé conseillent la cigarette électronique pour remplacer la cigarette normale. Que ce soient des tabacologues, des cardiologues ou des pneumologues, ils sont nombreux à préférer l’ecig à la cigarette ordinaire, mais seulement comme substitut nicotinique.

La vapote est un outil d’aide au sevrage tabagique. Elle s’adresse idéalement aux fumeurs et fumeuses qui veulent arrêter de fumer. En remplaçant la clope, vous cessez d’inhaler toutes les substances chimiques de la fumée. Vous préservez donc votre santé et celle de vos proches.

Pour réussir à cesser de fumer, vous devez idéalement commencer la vape avec un kit AIO de cigarette électronique pour débutant (starter-pack). Le kit complet contient tout le matériel vaping pour démarrer le vapotage.

N’oubliez pas d’acheter un flacon d’eliquide français contenant de la nicotine pour éviter le craving (envie de fumer) et ne pas rechuter dans le tabagisme.

Mythe 2 : le vapotage pousse les jeunes vers le tabagisme

Dans le magazine Santé publique de 2017, Sylvain Gautier, Shérazade Kinouani, Chantal Raherison font le point sur les études qui analysent le lien entre vapotage et tabagisme chez les jeunes.

Il s’avère, d’après leurs travaux, que le vaping peut augmenter la susceptibilité de devenir fumeur chez les non-fumeurs. Cela veut dire qu’en effet, il y a un risque de se mettre à fumer ou de consommer du tabac après avoir essayé la vaporette.

Mais attention, il faut bien prendre en compte tous les facteurs. Le mythe est de croire que la cigarette électronique entraîne forcément vers le tabagisme, surtout chez les jeunes non-fumeurs et non-vapoteurs. C’est une idée reçue.

Plusieurs facteurs qui mènent les jeunes au tabagisme

L’ecigarette n’est pas la seule responsable du tabagisme des jeunes. En réalité, d’autres facteurs sont à prendre en compte comme « des comportements de révolte » ou le « tabagisme des pairs » (si votre entourage fume, vous aurez plus de risque de fumer à votre tour).

À l’inverse, le risque de chuter dans le tabagisme serait moindre en fonction du « niveau scolaire parental », d’après ces mêmes chercheurs.

Pour nuancer l’idée selon laquelle l’ecig conduirait systématiquement au tabagisme, surtout chez les jeunes, les chercheurs précisent : « la transition s’effectuerait plutôt d’un produit nicotiné vers un autre ». C’est là le point à retenir : ce qui provoque une chute dans l’addiction au tabac est la dépendance à la nicotine.

E-cigarette et nicotine : attention à l’addiction chez les non-fumeurs

L’e-liquide des cigarettes électroniques contient une dose de nicotine. Cet alcaloïde est responsable de la dépendance au tabac. Chez les fumeurs, elle est naturellement présente dans la cigarette traditionnelle. Dans la vape, elle permet d’éviter les symptômes du sevrage du tabac.

Si une personne non-fumeuse commence à vaper l’ecigarette avec un dosage de nicotine, elle pourrait devenir dépendante au tabac, comme elle pourrait devenir accro à la cigarette électronique. La raison de cette accoutumance est l’absorption de la nicotine.

La vapoteuse est avant tout conseillée aux fumeurs et aux fumeuses qui veulent stopper la cigarette classique. Si un jeune non-fumeur commence la vape, il doit surtout choisir des eliquides sans nicotine. Bien sûr, le mieux reste de ne rien fumer et de laisser ses poumons tranquilles.

Ainsi, si vous êtes fumeur ou fumeuse et que vous souhaitez abandonner la cigarette : consommer des eliquides avec un taux de nicotine adapté au nombre de cigarettes que vous fumez par jour. Si vous n’êtes pas fumeur, évitez de vapoter ou choisissez des e-liquides sans nicotine.

Mythe 3 : la cigarette électronique est inefficace dans l’arrêt du tabac

C’est faux : la cigarette électronique est efficace pour arrêter de fumer. Cancer Environnement rassemble différentes études scientifiques qui prouvent l’efficacité du vaporisateur personnel pour cesser de fumer.

En 2017, Santé Publique France publie une étude qui prouve que l’utilisation régulière de l’ecigarette réduit la consommation de tabac. Elle permet également des tentatives d’arrêt plus fréquentes. Cette étude révèle aussi que l’e-cig est la première méthode pour arrêter de fumer des Français.

En 2018, Franks et al. publient une revue littéraire sur l’utilisation des clopes électroniques comme outil de sevrage tabagique chez les fumeurs. Ils observent que l’arrêt du tabac est efficace à court terme avec la vape.

En 2019, une étude Hajek et al. démontre la supériorité de la vape sur les thérapies de sevrage tabagique avec d’autres substituts nicotiniques (patchs, gommes…).

Le Haut Conseil de la santé publique déclare sur l’ecigarette qu’elle peut « représenter une aide pour certains consommateurs et contribuer ainsi à améliorer leur santé ».

De plus en plus d’études scientifiques démontrent l’efficacité de la cigarette électronique dans l’arrêt du tabac. Elle est donc une solution à envisager si vous voulez cesser de fumer et si d’autres méthodes pour arrêter de fumer se sont montrées inefficaces.

Mythe 4 : la cigarette électronique n’est pas réglementée

Ce mythe est, bien sûr, complètement faux. La cigarette électronique est réglementée en France et partout dans le monde. Certains pays ont des lois très dures sur la vape, comme la Thaïlande qui peut donner une peine de prison de 10 ans aux e-fumeurs pris en train de vaper.

En France et en Union européenne, c’est la Tobacco Products Directives qui réglemente les « produits du vapotage », c’est-à-dire les eliquides et les appareils de vape.

Les règles de la TPD sur les produits du vapotage

Voici quelques-unes des règles de la TPD sur la cigarette électronique :

  • la quantité de nicotine ne doit pas dépasser 20 mg/ml dans une fiole de 10 ml ;
  • interdiction de vendre une bouteille d’eliquide avec une contenance de plus de 10 ml si elle contient de la nicotine ;
  • toutes les règles de conditionnement des flacons d’eliquide ;
  • la publicité et la promotion de la vaporette sont prohibées.

À savoir qu’en France, tous les fabricants et importateurs d’eliquides doivent déposer un dossier de notification de mise sur le marché à l’ANSES (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). Ce dépôt doit avoir lieu six mois avant la mise en vente du eliquide nicotiné.

La réglementation de l’ecigarette en France

La législation française réglemente la cigarette électronique. Comme les pays de l’UE, elle suit les règles de la TPD, mais ajuste aussi certaines lois selon ses propres besoins, notamment l’utilisation de la vapote dans l’espace public.

Ainsi, il est interdit de vapoter dans les lieux publics suivants :

  • les établissements scolaires ;
  • les établissements destinés à l’accueil, la formation et l’hébergement des mineurs ;
  • les moyens de transport collectifs fermés (train, avion, métro, bus…) ;
  • les bureaux fermés et couverts à usage collectif.

La France réglemente aussi les e-liquides fabriqués en France, notamment en ce qui concerne les additifs. La vente de cigarettes électroniques et de produits de vape est également interdite aux moins de 18 ans.

Mythe 5 : la cigarette électronique est un produit de luxe

Voici une idée reçue fausse et archi fausse. La vape s’adresse à tout vapoteur et vapoteuse, quel que soit leur budget. Les kits de cigarette électronique sont abordables : vous en trouvez à tous les prix, que ce soit en ligne ou dans les magasins de vente de cigarettes électroniques.

Nous vous conseillons de vous renseigner sur la vapote que vous souhaitez acheter. Par exemple, si vous envisagez d’utiliser la cigarette électronique pour arrêter de fumer, informez-vous sur les différents starter-kit pour commencer la vape et réussir votre arrêt du tabac.

Tous nos conseillers sont présents en ligne et en boutique pour vous aider à choisir la meilleure cigarette électronique pour vous. Votre choix dépend de votre profil et de votre budget. Le prix des cigarettes électroniques est généralement compris entre 5 euros et plus de 100 euros.

Plus vous voulez une vapoteuse performante, pour le cloud chasing et la vape subohm par exemple, plus le coût peut être élevé. Néanmoins, en comparaison avec le tabac, la vape est beaucoup moins chère, surtout quand un paquet de tabac coûte plus de 10 euros…

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Quelles mutuelles remboursent la cigarette électronique ?

Que veut dire vapoter ? de Neovapo

Quel avenir pour la cigarette electronique ? de Neovapo

Arrêt du tabac : combien de temps dure le sevrage ? de Neovapo

Vape, poids : la cigarette électronique fait-elle grossir ?

Publié le 20/11/2023 et modifié le 22/05/2024 dans Qu'est ce que la cigarette électronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème