Est-ce que la cigarette électronique donne des gaz ?

Est-ce que la cigarette électronique donne des gaz ?

La cigarette électronique ne donne pas de gaz

Non, la cigarette electronique ne donne pas de gaz et n’est pas responsable des ballonnements et problèmes intestinaux. Ces inconforts s’expliquent par le sevrage tabagique et l’arrêt de la cigarette normale. Avoir des gaz après l’arrêt du tabac est un effet indésirable possible.

La vapoteuse peut avoir des effets secondaires qui sont les maux de gorge et la déshydratation. Cela s’explique par l’inhalation du propylène glycol sous forme de vapeur. Cet ingrédient fait partie de la composition du liquide pour cigarette électronique, mais peut être asséchant.

Donc, si vous êtes sujet aux flatulences après le passage à l’e-cigarette et l’abandon de la cigarette combustible, sachez que la vape n’en est pas la cause.

En revanche, arrêter de fumer peut provoquer ces troubles intestinaux. Ces syndromes du sevrage du tabac s’arrêtent au bout de quelques jours à quelques semaines.

Cesser de fumer peut affecter la digestion. Le tabagisme nuit au système digestif, mais son arrêt peut modifier le métabolisme, l’accélérer ou le ralentir.

Cela peut aussi créer un déséquilibre intestinal que vous pouvez rééquilibrer en demandant conseil à votre médecin traitant. Il pourra vous conseiller la prise de probiotiques pour rééquilibrer la flore intestinale et mieux accompagner l’arrêt du tabac.

Utiliser l’e-cigarette pour diminuer les maux de ventre

Le tabac peut causer des maux de ventre et des pathologies intestinales chroniques comme une inflammation des intestins qui deviennent douloureux et poreux. Fumer des cigarettes augmente le risque de développer des maladies intestinales en diminuant la perméabilité des parois.

La nicotine augmente la production de mucine qui est mucus produit par le côlon, ce qui peut créer des brûlures de l’intestin et déclencher un syndrome de l’intestin irritable ou une colopathie fonctionnelle. De plus, le tabac a un effet coagulant qui peut générer de petites thromboses dans l’intestin et altérer la circulation sanguine.

Pour préserver votre santé des méfaits du tabac et des dangers du tabagisme, la meilleure solution est de réussir à arrêter de fumer.

La cigarette électronique, en tant que substitut nicotinique, est conçue pour remplacer la cigarette ordinaire. Grâce aux eliquides contenant de la nicotine, elle devient une aide au sevrage tabagique efficace.

Utiliser l’ecigarette pour arrêter la cigarette aide à diminuer les maux de ventre et les problèmes de gaz intestinaux, de ventre gonflé et de ballonnement. Petit à petit, stopper la consommation de tabac vous permet de retrouver une digestion normale, sans douleur ou inconfort.

5 symptômes du sevrage tabagique

Pour comprendre pourquoi la cigarette électronique ne donne pas de gaz, il faut expliquer les effets secondaires du manque de tabac. En bref, expliquer quels sont les symptômes du sevrage tabagique.

Parmi les signes que votre corps se sèvre de sa dépendance physique à la cigarette, il y a :

  • la toux qui indique que les cils vibratiles des bronches se régénèrent ;
  • l’envie de fumer que le vapotage peut apaiser grâce à l’aspiration de la nicotine ;
  • des écoulements nasaux et des aphtes, des troubles ORL passagers ;
  • des troubles du sommeil et une augmentation du stress ;
  • des problèmes intestinaux comme des gaz, un ventre dur et douloureux, des ballonnements.

Rassurez-vous, tous les syndromes de sevrage de la cigarette sont passagers. Ils durent entre quelques jours et quelques semaines. Vous retrouverez rapidement un équilibre après avoir commencé le vaping.

Il ne faut pas confondre les effets secondaires de la vape et les effets secondaires liés à l’arrêt du tabac. Nous vous conseillons de réaliser un bilan de santé avant de stopper la cigarette traditionnelle.

Si vos troubles digestifs sont antérieurs à la vaporette, ou si vous avez des intolérances alimentaires, alors le vapotage n’est pas responsable de vos gaz.

Les gaz intestinaux durent quelques jours à quelques semaines

Combien de temps durent les effets indésirables du sevrage tabagique ? Comptez quelques jours à quelques semaines d’inconforts avant d’aller mieux. C’est un état transitoire positif. Si vous toussez, c’est parce que vos bronches se régénèrent, ce qui améliore la santé de vos poumons.

Pareil pour vos intestins. Au début de la vap’, ils peuvent se montrer sensibles au changement de régime et à l’absence de la fumée de tabac. Puis, doucement, ils se régénèrent et éliminent les toxines accumulées par des années de tabagisme.

Les milliers de substances toxiques et de produits chimiques créés par la combustion du tabac, comme le monoxyde de carbone et le goudron, agressent vos organes. L’appareil digestif étant une zone particulièrement sensible, il n’est pas rare de développer des maladies digestives quand on fume.

Lutter contre le tabagisme est donc nécessaire si vous rencontrez un trouble du transit, des flatulences ou un syndrome de côlon irritable. Si les gaz et les crampes abdominales sont liés à l’arrêt de la cigarette, vous retrouverez rapidement un équilibre digestif en quelques jours à quelques semaines après le début du sevrage. La durée varie d’un vapoteur à un autre.

Si vos problèmes digestifs ne sont pas liés à la cigarette et à l’absence de tabac, contactez votre médecin. Le tabagisme peut aggraver, révéler ou créer des maladies inflammatoires. Il peut aggraver une maladie de Crohn par exemple, provoquer de la diarrhée ou de la constipation, ce qui entraîne des gaz récurrents.

Pourquoi ai-je des nausées quand je vapote ?

Ressentir de la nausée lors de la vape est possible si :

  • vous êtes en manque de nicotine ;
  • vous vapotez trop de nicotine.

L’un des effets du manque de tabac se traduit par une envie de vomir. Elle s’accompagne souvent d’un sentiment de malaise et de palpitations. Ces signes sont aussi ceux d’un surdosage nicotinique.

Il est possible d’inhaler trop de nicotine avec la cigarette électronique. Si vous êtes un « vapo-fumeur », c’est-à-dire un fumeur qui continue de fumer des cigarettes ET de vapoter, vous vous exposez à une surdose de nicotine.

Choisir un e-liquide avec un dosage de nicotine trop fort par rapport à ses besoins entraîne aussi un excès de nicotine dans le sang. Veillez à bien choisir le taux de nicotine pour ne pas vous sentir mal.

Néanmoins, si vous êtes sujet à des vomissements ou si vous remarquez du sang dans les selles, contactez tout de suite votre médecin. Le vapotage ne cause pas de tels symptômes.

Le vapotage peut améliorer le microbiote intestinal

En arrêtant de fumer la cigarette, vous réduisez le risque de développer des maladies intestinales, comme le cancer du côlon. Abandonner la cigarette signifie que vous n’absorberez plus les substances chimiques comme les goudrons.

La clope électronique utilise les e-liquide pour vaporiser un aérosol. Cette vapeur se compose de propylène glycol, de glycérine végétale, d’arômes et de nicotine. Ce sont des produits inoffensifs pour votre santé intestinale.

Seule la nicotine peut avoir un effet accélérateur du transit (laxatif) ou ralentisseur (constipation).

Une étude scientifique anglaise a étudié les microbiotes intestinaux des vapoteurs, des fumeurs et des non-fumeurs. Les prélèvements de sécrétion se sont révélés identiques pour les vapoteurs et les personnes non-fumeuses. En revanche, les fumeurs avaient des microbiotes déséquilibrés.

Cette recherche scientifique permet d’affirmer que la vape est moins nocive que le tabagisme. On le savait déjà, notamment parce que le vaporisateur ne contient pas de tabac et ne produit aucune combustion. Néanmoins, de plus en plus de scientifiques démontrent l’innocuité de l’ecig en comparaison avec la cigarette classique.

La cigarette électronique pourrait être bénéfique pour le microbiote intestinal d’une personne fumeuse. En cessant de fumer, elle aide à rééquilibrer la flore, à réduire la mauvaise digestion et à éliminer les gaz.

Le tabagisme peut entraîner une hypersensibilité intestinale. Se sevrer de son addiction au tabac permet de lutter efficacement contre les troubles digestifs fonctionnels.

5 astuces pour éviter les gaz intestinaux pendant l’arrêt du tabac

Pour que votre sevrage tabagique se passe au mieux, découvrez les astuces pour éviter d’avoir des gaz quand vous passez à la cigarette électronique. Amusez-vous avec votre kit complet et découvrez la vape sans craindre les flatulences inconfortables.

Voici 5 astuces pour éviter les gaz intestinaux pendant le sevrage tabagique :

  1. adopter une alimentation saine, équilibrée et variée, riche en fibres (pensez à bien mâcher pour éviter l’accumulation de l’air dans le ventre) ;
  2. pratiquer une activité physique régulière (qui vous aidera à éliminer les toxines de la cigarette) ;
  3. boire suffisamment d’eau, notamment pour contrer les effets secondaires du vaping ;
  4. éviter les aliments qui provoquent des gaz comme les aliments fermentés, les sodas, les crucifères, les produits laitiers, etc. ;
  5. consulter un professionnel de santé si les inconforts persistent au-delà de deux mois et si les douleurs abdominales s’aggravent et sont récurrentes.

Prendre rendez-vous avec un tabacologue vous permettra d’être mieux accompagné pendant le sevrage. Cela maximise aussi vos chances de réussir à arrêter de fumer.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, choisissez un kit AIO de cigarette électronique pour débutant. Un starter-pack se compose d’un clearomiseur et d’un mod box simples d’utilisation. Il est conseillé de commencer la vape en douceur et de tester de nouvelles expériences petit à petit.

Commencer l’e-cigarette, arrêter de fumer et sauver son transit intestinal

Les cigarettes électroniques sont une alternative efficace pour arrêter de fumer. Elles remplacent instinctivement la cigarette, notamment grâce à leur format et leur utilisation similaire à la clope. Vous aspirez la vapeur via un drip tip.

Le vapotage imite le tabagisme, mais avec une toxicité moindre.

Pour commencer l’e-cigarette, nous vous conseillons d’acheter un kit de cigarette électronique. Le pack contient tout le matériel vaping nécessaire pour démarrer votre sevrage (résistance, atomiseur, modbox...). Ajoutez un flacon d’eliquide à la nicotine pour ne pas ressentir le manque de tabac.

Fumer une cigarette combustible peut ralentir le transit ou l’accélérer, favoriser la prolifération de mauvaises bactéries et provoquer des troubles gastro-intestinaux.

Réduire sa consommation de tabac et éviter au maximum les produits du tabac soulagent déjà certains troubles fonctionnels fréquents.

Pour soulager votre système digestif, réduire les gaz et mieux digérer certains aliments, apprenez à écouter votre corps et ses intolérances. Après l’arrêt de la clope, vous retrouvez certains sens comme le goût et l’odorat. Votre palais change tout comme le ressenti des saveurs.

En arrêtant de fumer, vous réduisez l’absorption de produits cancérigènes présents dans la fumée du tabac. Cela permet au corps de reconstituer les muqueuses intestinales et de réduire les troubles du transit comme l’aérophagie et la mauvaise fermentation qui provoque des gaz chez le vapoteur ou la vapoteuse.

Conclusion : les gaz ne sont pas liés à la cigarette électronique

En résumé, les gaz que vous pouvez avoir après le passage à la cigarette électronique ne sont pas liés au vapotage, mais à l’arrêt du tabac.

Un changement d’habitude peut entraîner un léger déséquilibre intestinal. Les symptômes de ce déséquilibre, comme les flatulences et les spasmes, sont passagers.

Si vous ressentez des crampes douloureuses ou si vous constatez des régurgitations, des coliques fréquentes ou du sang, contactez votre médecin. Le tabagisme peut provoquer des maladies intestinales variées : un problème de malabsorption, une inflammation, un cancer…

Dans tous les cas, la cigarette électronique peut aider à apaiser un système digestif irrité chez les fumeurs. Les effets indésirables du sevrage tabagique comme les gaz cessent d’eux-mêmes au bout de quelques jours à quelques semaines.

Enfin, tous les fumeurs ne sont pas susceptibles de ressentir des troubles digestifs lorsqu’ils cessent de fumer. Tout dépend de votre système immunitaire, de votre sensibilité, de votre état de santé… Si vous avez déjà le ventre fragile, le risque de souffrir de gaz et ballonnements lors du sevrage augmente.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Est-ce que vapoter fatigue ? de Neovapo

La fumée de cigarette electronique est-elle nocive ? de Neovapo

Je vapote toute la journée, est-ce normal ? de Neovapo

L’e-cig est-elle efficace pour arrêter de fumer

Quand arrêter la cigarette electronique ? de Neovapo

Publié le 04/03/2023 et modifié le 18/05/2024 dans Vos questions sur la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème