Ecigarette : combien de temps la nicotine reste dans le sang

Ecigarette : combien de temps la nicotine reste dans le sang

La nicotine reste 4 jours dans le sang

La nicotine reste dans le sang pendant 4 jours. Si vous faites une prise de sang quatre jours après avoir fumé une cigarette normale, vos résultats seront donc positifs en ce qui concerne la nicotine.

La nicotine de la cigarette electronique reste autant de temps dans le sang que la nicotine d’une cigarette combustible classique. Il faut 4 jours pour que toute trace disparaisse de la circulation sanguine et des organes.

Attention, le taux de nicotine restant dans le sang peut varier en fonction de la quantité inhalée et du métabolisme de chaque vapoteur / vapoteuse, fumeur / fumeuse. Une activité métabolique rapide peut éliminer la nicotine plus vite qu’un e-fumeur avec un métabolisme lent.

La nicotine peut rester jusqu’à 3 semaines dans le corps humain

Eh oui ! Si votre sang élimine la nicotine au bout de quatre jours, ce n’est pas le cas d'autres parties du corps. Des traces des substituts nicotiniques et d’autres produits contenant de la nicotine restent visibles jusqu’à 3 semaines environ.

La nicotine reste le plus longtemps dans les urines. Si vous passez un test urinaire trois semaines après avoir vapoté, vous trouverez donc des traces de nicotine. Leur présence dans les reins met plus de temps à se dissiper.

Les cheveux et les ongles conservent aussi des traces de nicotine. Là encore, il faut compter presque un mois pour que cette molécule disparaisse complètement de votre organisme, de vos cheveux et de vos ongles.

Comment détecter la nicotine dans l’organisme ?

Vous pouvez détecter la quantité de nicotine dans l’organisme avec :

  • une prise de sang ;
  • un dépistage urinaire ;
  • un test salivaire ;
  • les cheveux ;
  • les ongles.

La nicotine se cache dans toutes ces parties du corps humain.

Les tests de dépistage de la nicotine permettent de savoir combien de nicotine il vous reste dans le sang et dans l’organisme. Ces dépistages s’effectuent en laboratoire de santé.

Les médecins et les scientifiques cherchent des substances connexes comme la cotinine (qui est un alcaloïde présent dans le tabac) et qui indique la présence de nicotine.

La raison est que la cotinine reste dans le sang pendant au minimum 16 heures tandis que la nicotine peut, chez certaines personnes, disparaître au bout de 2 heures.

Détecter le pic de nicotine dans le sang

Lorsque vous prenez une inhalation d’eliquide contenant de la nicotine, ou quand vous inhalez une taffe de cigarette traditionnelle, vous ressentez ce qu’on appelle un « pic ».

Le pic de nicotine survient dans les 5 à 7 minutes qui suivent votre aspiration, d’après le site tabac info service.

Le pic signifie que la concentration nicotinique dans le corps augmente en continu jusqu’à la combustion totale de la cigarette ou à la fin de votre pause vaping.

Passé le pic, la dose de nicotine diminue lentement dans l’organisme. Pour savoir combien de temps la nicotine de l’ecigarette reste dans le sang, il faut aussi prendre en compte votre degré de consommation.

À chaque fois que vous vapotez ou prenez un puff de vapeur, vous reprenez une dose de nicotine. De fait, votre taux sanguin de nicotine ne se réduit pas. Il peut même augmenter si vous enchaînez les pauses vap’.

5 astuces pour éliminer la nicotine dans le sang

Voici comment réduire plus rapidement la quantité de nicotine dans le sang :

  1. arrêter de fumer ou de vapoter avec votre vaporisateur ;
  2. boire beaucoup d’eau pour favoriser l’élimination via les urines ;
  3. pratique une activité physique régulière, car le sport augmente la vitesse métabolique et accélère l’élimination de la nicotine ;
  4. adopter une alimentation saine et variée, pour ne pas encrasser votre organisme et faciliter la destruction de la molécule (un régime alimentaire déséquilibré favorise l’accumulation de toxines qui encrasse vos organes et perturbe la détoxification naturelle du corps) ;
  5. la prise de compléments alimentaires pour aider votre organisme à se détoxifier (parlez-en à votre médecin traitant).

L’hydratation et l’activité sportive restent les deux meilleurs moyens d’éliminer la nicotine du sang rapidement.

L’eau facilite l’essorage du corps là où le sport améliore le fonctionnement des tissus et accélère l’évacuation des déchets métaboliques comme la nicotine, via la transpiration.

La nicotine reste plus longtemps dans le sang dans certains cas particuliers

Il existe des exceptions à la règle des 4 jours dans le sang. Certaines personnes peuvent retenir la nicotine plus longtemps dans leur organisme ou la traiter différemment.

Plus vous vieillissez et plus votre métabolisme ralentit. L’élimination de la nicotine devient donc plus lente.

Les vapoteurs ou les fumeurs de plus de 65 ans risquent de voir leurs bilans sanguins positifs à la nicotine plus de 4 jours après leur dernière pause vaporette.

Les femmes peuvent aussi mettre plus de temps à évacuer la nicotine de leur organisme. C’est le cas si vous prenez certains contraceptifs oraux comme la pilule. Les hormones jouent un rôle dans l’évacuation des déchets.

Un gros fumeur met plus de temps à éliminer la nicotine

Les fumeurs invétérés auront plus de difficulté à éliminer la nicotine rapidement. Une grosse consommation de tabac implique un sevrage tabagique plus important. Vous devrez donc faire preuve de patience.

Il faut compter entre plusieurs mois voire plusieurs années pour ne plus fumer de cigarettes d’après les tabacologues. Tout dépend de votre degré de dépendance et de votre manière de lutter contre le tabac.

Le kit AIO de cigarette électronique vous aide à réduire le nombre de cigarettes consommées, mais aussi à réduire votre dépendance au tabac. En tant que produit de substitution à la nicotine, il vous accompagne dans votre arrêt de la cigarette classique tout en réduisant les risques du tabac.

Plus tôt vous réussissez à stopper la cigarette et plus vous préservez votre santé des dangers du tabac et de certaines maladies pulmonaires comme le cancer du poumon, ou cardiovasculaires comme les arrêts cardiaques ou les AVC.

Peut-on vapoter avant une prise de sang ?

Vous pouvez vapoter avant une prise de sang en fonction des tests à effectuer. Demandez l’avis de votre médecin pour savoir si la présence de nicotine, de propylène glycol, de glycérine végétale ou d’arômes peut perturber vos analyses sanguines.

Si vous hésitez, la meilleure solution est de ne pas vapoter avant une prise de sang. Appliquez la règle de rester à jeun : pas de nourriture, pas de vaporisateur personnel.

La nicotine augmente le rythme cardiaque et la pression artérielle. Si vous effectuez une prise de sang pour vérifier votre santé cardiaque, il est donc préférable de ne pas fumer ou vaper.

Si le manque de tabac est trop présent, arrêtez la cigarette électronique au moins 1 heure avant la prise de sang.

Les effets de la nicotine sur les résultats d’analyse

La nicotine peut perturber certaines prises de sang. Il est déconseillé de vapoter avant un dépistage sanguin pour dépister une tumeur par exemple.

La nicotine peut :

  • accélérer la production de dopamine ;
  • accélérer la fréquence cardiaque ;
  • augmenter la tension artérielle ;
  • augmenter le taux de glycémie ;
  • couper l’appétit et réduire la sensation de faim.

Parmi d’autres effets de la nicotine sur le corps, vous retrouvez la stimulation de la mémoire et de la concentration. La nicotine étant un excitant, elle stimule en excès le cerveau, ce qui provoque une accoutumance (notamment avec la dopamine).

Dans le doute, ne vapotez pas avant un bilan sanguin

Au moment où votre docteur vous prescrit un bilan sanguin, demandez-lui si vous pouvez vapoter avant la prise de sang. Seul un professionnel de santé pourra vous aiguiller sur les conséquences du vapotage sur le résultat de vos analyses.

Mais dans le doute, il vaut mieux ne pas vaper avant une prise de sang plutôt que de se retrouver avec des résultats faussés.

Évitez la cigarette électronique dans les quelques heures qui précèdent votre analyse sanguine.

Nicotine et cigarette électronique : un duo indispensable pour réussir à arrêter de fumer

Avant de vouloir éliminer la présence de la nicotine dans votre organisme, vous devez vous assurer de ne plus fumer de cigarettes classiques. À chaque absorption de nicotine, votre pic remonte et vous en avez pour trois semaines d’attente supplémentaire.

La nicotine de l’e-cigarette est indispensable dans le processus d’arrêt du tabac. Elle aide au sevrage tabagique et dans la lutte contre le tabagisme.

L’e-clope est un substitut nicotinique. Elle remplace la cigarette traditionnelle pour vous permettre d’arrêter de fumer. Les e-liquides contiennent de la nicotine et vous permettent de continuer à consommer cette molécule le temps d’abandonner la cigarette.

La nicotine est une substance toxique et addictive. Sans elle, le manque de tabac se fait sentir. Irritation, stress, anxiété, envie de fumer… Tout y passe et vous rappelle votre dépendance physique ET psychologique au tabac.

La nicotine de la vapote facilite l’arrêt de la cigarette en réduisant les symptômes du manque. Elle réduit aussi les dangers du tabagisme, car la fumée de cigarette se compose de produits chimiques, cancérigènes et dangereux comme le monoxyde de carbone et le goudron.

La vaporette ne produit aucune combustion. La chauffe des e liquides est due à l’électricité de la batterie interne ou des accus 18650 en réaction avec le fil résistif (coil) de la résistance. Il n’y a pas de substances toxiques dans la vapeur de l’ecigarette.

Se sevrer de la nicotine avec l’ecigarette

Le sevrage de la cigarette de tabac s’effectue en deux temps :

  1. le sevrage tabagique pendant lequel vous stoppez la cigarette en consommant des liquides pour cigarette électronique nicotinés ;
  2. le sevrage nicotinique pendant lequel vous diminuez le dosage de nicotine de vos eliquides.

Attendez de ne plus vous sentir dépendant de votre paquet de cigarettes ou de ne plus « vapo-fumer » (vapoter et fumer en même temps) pour commencer le sevrage de la nicotine. Le risque serait de rechuter dans le tabagisme.

La cigarette électronique facilite le sevrage nicotinique.

Pour vous sevrer de la nicotine avec l’ecigarette, il suffit de baisser la dose de nicotine de vos e-liquides. L’avantage du vapotage est de vous sevrer à votre rythme. Le sevrage est progressif et personnalisé.

Si vous commencez la vape avec un dosage de 18 mg/ml de nicotine (réservé aux gros fumeurs), vous pouvez entamer le sevrage avec un taux inférieur de 11 mg/ml par exemple. Une fois votre addiction et le manque stabilisés, passez à 8 mg/ml, etc.

Il existe de nombreux taux de nicotine avec des doses de 0 mg/ml. Votre objectif est de pouvoir vapoter des eliquides sans nicotine sans ressentir de manque. Plus vous y allez à votre rythme et plus vos chances de réussir à arrêter de fumer augmentent.

D’autres méthodes pour arrêter de fumer et vous sevrer de la nicotine existent. Les cigarettes électroniques restent efficaces à 95 %, mais vous avez accès à d’autres substituts nicotiniques vendus en pharmacie comme les patchs à la nicotine, les gommes à mâcher ou les inhalateurs.

Tous ces produits aident à réduire sa consommation de nicotine et définitivement arrêter la cigarette.

Pourquoi tester son taux de nicotine dans le sang ?

Quel est l’intérêt de savoir quelle quantité de nicotine vous avez dans le sang ?

Déjà, l’analyse sanguine de la nicotine vous permet de savoir si votre sevrage nicotinique est efficace. Si vous constatez une diminution du taux nicotinique sanguin, c’est que vous réussissez dans votre désintoxication.

Ensuite, le test nicotinique vous permet de surveiller la dose de nicotine que vous avez dans le corps. Si vous souffrez de certaines pathologies comme le diabète, c’est une donnée importante à surveiller pour en contrôler l’impact.

Les bilans sanguins de nicotine permettent aussi de savoir si vous êtes exposé à un taux excessif de nicotine et donc potentiellement dangereux. Cela arrive si vous développez des symptômes graves d’intoxication. Cela peut aussi arriver si vous avez ingéré du liquide pour cigarette électronique (vous ou un enfant).

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Allergie à la cigarette electronique : que faire ? de Neovapo

Cigarette electronique : qu’est-ce que la langue de vape ? de Neovapo

Pourquoi j’ai des vertiges avec ma cigarette electronique ? de Neovapo

Pourquoi l’ecigarette est-elle interdite en Thaïlande ? de Neovapo

Cigarette electronique avant une opération, doit-on éviter ? de Neovapo

Publié le 13/01/2023 et modifié le 18/05/2024 dans Vos questions sur la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème