Cigarette électronique avant une opération, doit-on éviter ?

Cigarette électronique avant une opération, doit-on éviter ?

La cigarette électronique avant une opération : ce qui est autorisé et déconseillé

Est-il possible de fumer la cigarette électronique avant une opération chirurgicale ? Si l’on sait que vapoter dans une chambre d’hôpital est interdit, qu’en est-il du vapotage avant ou même après une opération ?

La vape a-t-elle des effets qui peuvent perturber l’opération ? On peut penser à l’impact de la vap sur l’efficacité de l’anesthésie ou encore sur la qualité de la cicatrisation.

Il faut savoir qu’il est possible de vapoter avant une opération chirurgicale, mais avec l’autorisation de l’anesthésiste. En revanche, il est déconseillé de prendre une bouffée d’ecigarette juste avant votre opération ou dans les deux heures avant le début de l’intervention. Les substituts nicotiniques sont autorisés avant une opération.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire en revanche, c’est fumer une cigarette de tabac classique avant une opération.

Dans tous les cas, demandez conseil à votre médecin, au chirurgien ou à l’anesthésiste en charge de votre opération. Si vous vous demandez s’il faut éviter la cigarette électronique avant une opération, sachez que tout dépend du type d’intervention que vous subissez et de sa gravité.

Voici ce qu’il faut savoir sur la cigarette electronique avant une opération chirurgicale.

L’avis des anesthésistes sur la vape avant une opération

D’après la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR), « la cigarette électronique apparaît clairement comme une alternative très intéressante à la cigarette tabac dans la période périopératoire […]. »

La clope électronique, rappelle la SFAR, est même désormais utilisée pour le sevrage tabagique. C’est un substitut nicotinique recommandé par les réseaux de lutte anti-tabac et de prévention des addictions comme Tabac-info-service et l’INCA.

D’après les anesthésistes, spécialistes des opérations chirurgicales, vous pouvez fumer la cigarette électronique avant une opération sans que cela ne présente aucun risque pour l’intervention chirurgicale, que ce soit avant ou pendant l’acte.

Cigarette électronique avant opération : pas d’impact sur l’anesthésie

Il n’est pas rare de subir une anesthésie générale ou locale avant une opération chirurgicale. Cette anesthésie implique certaines règles, les plus connues étant l’interdiction de boire, de manger ou de fumer avant l’intervention de l’anesthésiste.

Qu’en est-il de la cigarette électronique avant une anesthésie ? Doit-on l’éviter ? D’après la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR), le vapotage n’a aucun impact sur l’anesthésie préopératoire.

Il est possible de fumer avant une opération chirurgicale et avant une anesthésie locale ou générale.

La crainte des anesthésistes était que l’e-cigarette pourrait augmenter le contenu gastrique (comme le fait la cigarette de tabac) et donc augmenter le risque d’inhalation bronchique au moment de faire l’anesthésie, ce qui s’est révélé faux.

De plus, il a été démontré que, contrairement au tabac, la vapeur de la cigarette électronique ne contient pas de monoxyde de carbone. Le transport d’oxygène n’est donc pas perturbé, même avec le vapotage d’eliquides à la nicotine.

Les substituts nicotiniques sont autorisés avant une opération chirurgicale

Les substituts nicotiniques comme la cigarette électronique sont autorisés avant une opération chirurgicale. Vous devez cependant en parler avant avec l’anesthésiste, puisque c’est lui qui estime les risques et qui décide de ce que vous pouvez prendre ou faire avant une intervention.

Néanmoins, vous n’êtes pas sans savoir qu’il est interdit de manger, boire ou fumer dans les quelques heures qui précèdent l’intervention chirurgicale. Vous devez arriver à votre opération à jeun.

Il est donc déconseillé de vapoter dans les quelques heures à quelques minutes qui précèdent le début de votre opération chirurgicale. L’une des raisons concerne la nicotine. Cette substance addictive vous permet de limiter les effets du manque lorsque vous arrêtez la cigarette.

Mais l’un des effets de la nicotine sur l’organisme est le rétrécissement des vaisseaux sanguins. La nicotine resserre les artères et limite la quantité de sang qui coule vers les organes vitaux, ce qui peut aussi entraîner une diminution de l’apport en oxygène des cellules.

Pas besoin d’avoir fait médecine pour comprendre que vous avez besoin de vos pleines capacités avant une opération chirurgicale, dont celle d’avoir une bonne circulation sanguine.

La cigarette électronique avec nicotine est donc moins conseillée juste avant une opération, du moins dans la période où vous devez être à jeun et qui est imposée par l’anesthésiste.

Quid de la cigarette électronique sans nicotine avant une opération ?

Il est en effet possible de vapoter des e-liquides sans nicotine.

Dans ce cas, la vapeur que vous inhalez avec votre vapoteuse contient uniquement du

  • propylène glycol ;
  • de la glycérine végétale ;
  • et des arômes.

Là encore, il est conseillé de ne pas vapoter dans les minutes qui précèdent une opération.

Qui dit opération à jeun dit que vous ne devez rien avoir dans le ventre ou dans l’organisme. Limitez donc le vapotage et arrêtez de fumer votre cigarette électronique la veille de l’opération ou dans les heures qui précèdent le début de l’intervention.

Sachez tout de même que les substituts nicotiniques ne présentent pas de risque pendant une opération ou pour les suites opératoires.

Et le patch à la nicotine avant une opération ?

Tout comme nous l’avons dit précédemment, les substituts nicotiniques sont autorisés avant une opération. Vous pouvez donc fumer votre vaporette (mais toujours avec l’autorisation de votre anesthésiste) ou, si vous êtes en transition entre la vape et le tabagisme, utiliser un patch à la nicotine.

Il est surtout conseillé d’arrêter de fumer avant une opération, car la fumée de la cigarette combustible, et surtout le monoxyde de carbone qu’elle contient, réduit l’oxygénation du corps, ce qui peut présenter un risque de complications et troubler la cicatrisation.

Attention donc à la nicotine. Même si celle de la vapote et des substituts à la nicotine est différente de la celle d’une clope classique (la nicotine du vaporisateur est purifiée), elle peut quand même avoir un impact sur l’oxygénation des cellules et la circulation sanguine.

Cigarette électronique après opération : mieux que le tabac pour la cicatrisation

Vapoter pendant la cicatrisation est autorisé. C’est même conseillé si vous êtes fumeur. Vous pouvez très bien fumer la cigarette électronique avant et après une opération. Attention encore à demander conseil à votre chirurgien. La vape post-opératoire dépend de votre type d’intervention et de la raison pour laquelle vous avez été opéré.

Le plus important est de ne pas fumer de cigarettes classiques avant et après une opération chirurgicale. La toxicité de la fumée empêche les plaies de cicatriser et limite l’apport en oxygène des tissus, ce qui n’aide pas du tout à la cicatrisation.

La cigarette électronique vous aide à arrêter de fumer. Et la vapeur est bien moins nocive que celle de la cigarette normale. Les médecins conseillent donc de privilégier le vapotage (ou les substituts nicotiniques) pour une meilleure cicatrisation post-opératoire.

Nicotine et cicatrisation

La nicotine inhalée resserre les vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une moins bonne irrigation des tissus et donc une moins bonne oxygénation des cellules. Forcément, cela peut avoir un impact sur la cicatrisation d’une plaie.

Néanmoins, la cigarette électronique, même avec nicotine, vous met à l’abri des dangers du tabagisme et de sa fumée nocive qui peut dégrader la cicatrisation. La cigarette électronique sans nicotine reste meilleure pour la guérison et le rétablissement post-opératoire.

À savoir que la Haute Autorité de Santé ne dispose d’aucune étude scientifique sur l’impact de la cigarette électronique sur la cicatrisation péri-opératoire (anesthésie qui s’accompagne d’un acte chirurgical).

Vapoter avant et après une opération : tout dépend de l’intervention

S’il y a une chose que vous devez retenir de cet article, c’est qu’il est impératif de demander l’avis du médecin, du chirurgien ou de l’anesthésiste avant de fumer la cigarette électronique avant une opération.

Les professionnels de santé sauront mieux que quiconque ce qui est bon pour vous avant une intervention chirurgicale. Ils connaissent votre dossier médical. Et vapoter avant ou après une opération dépend du type de chirurgie que vous avez subi et des raisons pour laquelle vous l’avez faite.

Une opération pour le traitement d’un cancer, par exemple, peut vous demander plus de temps avant de commencer la cigarette électronique. À l’inverse, une rhinoplastie est plus facilement compatible avec la cigarette électronique.

Pour savoir si oui ou non vous devez éviter la vape avant une opération, et même après, demandez conseil au médecin en charge de votre dossier.

Cigarette électronique avant une opération : il vaut mieux vapoter que fumer

Ce qui est sûr, c’est que fumer le tabac avant une opération est la pire chose que vous puissiez faire. Les anesthésistes le disent eux-mêmes : il est nettement meilleur de privilégier le vapotage avec la cigarette électronique plutôt que le tabac.

Et pour cause, la fumée d’une cigarette combustible contient :

  • du monoxyde de carbone, un fléau pour la cicatrisation ou même pour le bon déroulement d’une intervention chirurgicale, parce qu’il limite le transport d’oxygène dans le sang et les cellules ;
  • du goudron, qui se dépose directement dans les poumons et qui peut provoquer des troubles respiratoires ;
  • des agents irritants comme l’acétone ou l’acide cyanhydrique qui agressent les parois du nez, des bronches et des yeux et gênent la cicatrisation ;
  • 4000 autres produits toxiques qui, cumulés et aspirés à travers la fumée de la cigarette, empêchent le corps de se réparer après une opération chirurgicale.

Le vapotage vous préserve de ces substances nocives et dangereuses pour la santé, en particulier avant une opération. Il vaut mieux vaper avec une cigarette électronique que courir des risques inutiles avec le tabagisme avant une intervention médicale.

La nicotine des substituts nicotiniques est meilleure que celle du tabac

Il faut savoir que la nicotine, en effet, peut resserrer les vaisseaux sanguins. Mais la nicotine purifiée de la cigarette électronique n’a rien à voir avec celle du tabac.

D’après le site tabac-info-service, la nicotine des substituts nicotiniques ne provoque pas d’effet de « shoot », contrairement à celle de la cigarette traditionnelle. Ce « shoot » réduit les vaisseaux sanguins de façon plus brutale.

C’est pour cela qu’il est possible de fumer la cigarette électronique avant une opération. Même si vous inhalez la nicotine, celle-ci est bien moins risquée pour votre opération que celle d’une cigarette à combustion classique.

Conseil médecin : arrêter de fumer 6 semaines avant une intervention chirurgicale

Les médecins sont clairs là-dessus : l’arrêt de la cigarette avant une opération chirurgicale est nécessaire. Alors, si la vapoteuse peut vous aider à stopper le tabac, pourquoi ne pas vous lancer ?

Dans l’idéal, abandonnez la cigarette dans les 6 semaines avant une intervention chirurgicale qui nécessite la mise en place d’une anesthésie.

Commencez votre sevrage du tabac dès maintenant pour ne pas stresser avant une opération. Choisissez votre premier kit AIO de cigarette électronique. Nous vous proposons des ecigarettes pour débutant qui sont simples d’utilisation et conçues pour commencer la vape en douceur.

Choisissez ensuite des e-liquides français, fabriqués en France pour que vous soyez sûr de leur haute qualité. Choisissez le dosage de nicotine dont vous avez besoin pour ne pas ressentir l’envie de fumer pendant votre sevrage.

Remplacez la cigarette par l’ecigarette et, petit à petit, à votre rythme, sevrez-vous de votre dépendance au tabac, mais aussi de votre addiction à la nicotine. Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous invitons à contacter un addictologue ou un tabacologue pour personnaliser votre sevrage tabagique.



Vous savez désormais que vous avez le droit de fumer une cigarette électronique avant une opération chirurgicale.

Mais il est impératif de demander l’autorisation du médecin ou de l’anesthésiste en charge de votre dossier médical, car vapoter avant une intervention dépend aussi du type de chirurgie que vous allez effectuer.

Pour ce qui est de la cigarette électronique après une opération, vous n’encourez pas de risque. Il est même conseillé de débuter la vape après une intervention et réussir à arrêter de fumer.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Cigarette electronique et parodontite : y a-t-il un lien ?

Cigarette electronique : dans quels pays est-elle interdite

Comment savoir si on vapote trop ? de Neovapo

Comment faire des économies avec la cigarette electronique ? de Neovapo

Cigarette electronique en voiture, peut-on vapoter au volant

Publié le 15/03/2022 et modifié le 20/04/2024 dans Vos questions sur la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème