Le vapotage est-il dangereux pour l’entourage ?

Le vapotage est-il dangereux pour l’entourage ?

Le vapotage est moins dangereux pour l’entourage que le tabagisme

Le vapotage reste moins dangereux pour l’entourage que fumer une cigarette normale. La vapeur de la cigarette électronique ne contient pas les milliers de produits chimiques et toxiques présents dans le tabac.

Le tabagisme passif peut provoquer des maladies et des cancers. Le vapotage passif réduit ces risques.

Vapoter près de vos proches est donc sans danger. L’aérosol de l’ecigarette se dissipe rapidement dans les airs. Il est conseillé de vaper dans un endroit ouvert et aéré pour limiter l’accumulation de la vapeur. Néanmoins, l’inhalation passive d’un nuage de cigarette électronique reste inoffensive pour l’entourage.

Le vaping fonctionne grâce à la vaporisation du e-liquide. Ce liquide pour cigarette électronique contient du propylène glycol, de la glycérine végétale, des arômes et de la nicotine. Leur innocuité pour l’entourage est reconnue, d’autant plus que nous consommons ces produits dans la vie quotidienne (hormis la nicotine).

La fumée de cigarette ordinaire contient des produits toxiques comme le monoxyde de carbone et le goudron. Cette toxicité augmente le risque de maladies comme le cancer du poumon. La fumée de tabac est dangereuse pour l’entourage.

La vapeur de la cigarette electronique est 95 % moins nocive que la fumée de la cigarette traditionnelle.

Le vapotage passif est sans danger

Le vapotage passif consiste à inhaler la vapeur de l’ecigarette de manière passive. Comme le tabagisme passif, vous respirez la fumée soufflée par le vapoteur ou la vapoteuse.

On parle d’aspiration passive parce que vous n’aspirez pas le nuage directement dans vos poumons, mais seulement ce que le vapoteur a exhalé.

La vapeur du vaporisateur personnel s’évapore très rapidement dans l’air. À moins de vaper dans une petite pièce fermée et hermétique, vous inhalerez très peu de produits de la vapote.

La base pg/vg, les arômes et la nicotine sont directement assimilés par l’e-fumeur et il en reste très peu lorsqu’il rejette l’aérosol.

Pour que le vapotage passif soit considéré comme éventuellement néfaste, il faudrait que :

  • la vapeur reste assez longtemps dans l’air pour que l’entourage puisse l’aspirer à pleins poumons ;
  • les molécules du e liquide soient assimilées par celui ou celle qui inhale passivement la vapeur ;
  • le taux de molécules expirées soit assez élevé pour représenter un risque.

Spoiler : aucun de ces trois critères n’est rempli. Autrement dit, le vapotage passif est reconnu comme étant inoffensif pour l’entourage.

Néanmoins, les études scientifiques restant encore à effectuer afin de vérifier l’innocuité de la vape pour l’entourage, il est conseillé de vapoter en extérieur et à distance de certaines personnes comme :

  • les femmes enceintes ;
  • les enfants.

1. La vapeur s’évapore rapidement dans l’air

La vapeur de l’e-cigarette est différente de la fumée de cigarette. Des scientifiques affirment que les produits nocifs du tabac se fixent sur les tissus et sont rejetés dans l’air des heures après la pause clope. Donc les dangers du tabagisme durent plusieurs heures après avoir arrêté de fumer.

Une étude publiée dans la revue Environmental Science & Technology estime que la nocivité du tabac libéré dans l’air dure jusqu’à 18 heures. Vous continuez à absorber des particules toxiques de la cigarette combustible jusqu’à 18 heures. Le tabagisme est donc définitivement dangereux pour l’entourage.

Le vapotage est moins risqué. La vapeur de la clope électronique s’évapore rapidement et ne reste pas longtemps dans l’air. De plus, ses composants ne sont pas toxiques. Ils ne se fixent pas sur les tissus et ne restent pas longtemps dans l’atmosphère. Vous pouvez donc respirer sans danger.

La vapeur n’est pas de la fumée. Celle-ci est produite par la combustion du tabac. Ce processus dégage des gaz volatils et des particules potentiellement dangereuses pour la santé.

La vapeur est produite par une réaction thermique de la résistance, du e-liquide et du mod box.

2. L’entourage assimile peu les molécules du eliquide

La base liquide PGVG, les arômes et la nicotine ne restent pas assez longtemps dans l’air pour être assimilés par l’entourage. Les vapoteurs et les vapoteuses inhalent une grosse partie des particules lors de l’aspiration de la vapeur.

La quantité de molécules présente dans l’air après l’expiration de la vapeur est trop infime pour représenter un risque pour vos proches. Vous pouvez donc vapoter sans craindre qu’ils assimilent le PG, la VG et la nicotine.

Notez que la nicotine est sans danger. Trois études ont été menées pour identifier les risques de l’inhalation passive de la nicotine. Dans tous les cas, les résultats indiquent que le tabagisme passif contenant de la nicotine est beaucoup moins dangereux que le tabagisme passif.

L’exposition à la vapeur de vaporette reste meilleure pour la santé que l’exposition à la fumée de la cigarette.

De même, arrêter de fumer et utiliser la vape comme une aide au sevrage tabagique est mieux pour votre santé de fumeur. C’est pourquoi le vaping est utilisé comme substitut nicotinique pour réussir à arrêter les cigarettes classiques.

3. Les molécules respirées lors du vapotage passif sont inoffensives

Le vapotage n’est pas dangereux pour l’entourage pour la principale raison que les particules présentes dans la vapeur de cigarette électronique sont inoffensives. En plus de s’évaporer rapidement dans l’air, elles sont trop peu nombreuses lors de l’expiration pour être nocives.

La quantité de PG, VG, d’arômes et de nicotine retrouvée dans le nuage expiré est infime pour représenter un danger. De même, ce sont des composants assez peu risqués en termes de santé et de pathologies. Bien sûr, il sera toujours préférable de ne pas inhaler directement une vapeur ou une fumée si vous êtes non-fumeur.

Mais si vous êtes la personne de l’entourage qui se trouve à côté du vapoteur pendant qu’il vapote… Vous n’avez rien à craindre de la vapeur.

Le propylène glycol, qui est le seul produit de la vapoteuse dérivé de la pétrochimie, est qualifié de « peu dangereux » en exposition aiguë, répétée ou prolongée d’après son rapport toxicologique.

La nicotine de la cigarette électronique est inoffensive pour l’entourage

L’une des principales inquiétudes quand on parle de vapotage passif est la dangerosité de l’inhalation passive de nicotine.

Rassurez-vous, des chercheurs du Royal College of Physicians de Londres ont établi en 2016 que le dosage de nicotine de la vapeur exhalée est trop bas pour causer des dommages physiques à l’entourage.

La nicotine de la vapote peut se poser sur les surfaces, comme pour la clope classique, mais la dose est si infime qu’elle ne représente pas de risque pour la santé de vos proches. Il n’y a donc pas de danger de tomber accro à la cigarette électronique à cause du vapotage passif.

L’étude précise que l’exposition passive dépend du eliquide utilisé, de la vaporette et de la manière dont l’e-fumeur vapote. Vapoter une grosse vapeur contenant un taux nicotinique élevé dans une pièce fermée et non aérée est plus « risqué » que vapoter en extérieur.

Les recommandations pour limiter le vapotage passif

Le site Tabac Info Service recommande de limiter le vapotage passif dans les endroits suivants :

  • les pièces fermées et en présence de jeunes enfants ;
  • les pièces non ventilées ;
  • la chambre des enfants ;
  • la voiture en présence d’une personne non-fumeuse ou d’enfants.

Ces recommandations sont une prévention. Si la vapeur de la cigarette électronique est nettement moins nocive que les fumées du tabac, il reste préférable de n’aspirer aucune substance étrangère.

Donc à la question « le vapotage est-il dangereux pour l’entourage ? », la réponse est « non », puisque le vapotage passif ne cause pas de dommages physiques.

En revanche, il est conseillé de limiter la vape en présence des personnes fragiles (comme les jeunes enfants et les personnes âgées malades) pour limiter tout risque éventuel.

Voici ce qui est recommandé pour vapoter en public sans perturber l’entourage :

  1. vapoter dans une pièce ouverte et aérée, avec une bonne ventilation ;
  2. vapoter en extérieur ;
  3. demander l’autorisation de vaper à la personne qui vous accompagne ;
  4. éviter de souffler votre vapeur au visage de votre interlocuteur ;
  5. privilégier l’inhalation indirecte (vape MTL) pour vaper au quotidien et en présence d’un public (collègues, famille, amis…).

Bien sûr, ces conseils sont à prendre au cas par cas et à adapter en fonction de chaque situation.

Arrêter de fumer pour préserver la santé de vos proches

Le meilleur moyen de préserver l’entourage est d’arrêter la cigarette. Réduire sa consommation de tabac est un premier pas. Mais pour aller plus loin, l’arrêt du tabac et la lutte contre le tabagisme sont des solutions inévitables si vous voulez améliorer la santé de vos proches.

La cigarette électronique et le vapotage font partie des méthodes pour arrêter de fumer. Le vapotage rejoint la liste des substituts nicotiniques comme le patch à la nicotine que vous achetez en pharmacie. Son efficacité pour cesser de fumer s’élève à 95 % d’après le Figaro Santé.

L’efficacité de la vap’ s’explique par sa ressemblance avec la cigarette classique. Dans sa forme, elle s’inspire de la cigarette avec son drip tip comme filtre et sa vapeur comme fumée. Dans son fonctionnement, elle imite aussi le tabagisme puisque vous inhalez une vapeur et aspirez une certaine quantité de nicotine.

La différence entre prendre une bouffée de cigarette électronique et une taffe de cigarette classique est la toxicité du tabac. L’intoxication liée au tabac est néfaste en plus d’être mortelle sur le long terme. La fumée des cigarettes est plus nocive que la vapeur des cigarettes électroniques.

La cigarette électronique lutte contre les dangers de la cigarette

La cigarette électronique a l’avantage d’agir sur deux pans de votre addiction au tabac :

  • la dépendance physique ;
  • et la dépendance psychologique.

La première étape du sevrage tabagique consiste à réduire votre consommation de cigarettes. Pour cela, vous vapotez des eliquides avec un taux de nicotine adapté à vos besoins.

Vous choisissez la valeur en ohm du clearomiseur et réglez le mod box pour retrouver des sensations similaires à celles de la cigarette. Cette familiarité vous aide à diminuer le nombre de cigarettes fumées, jusqu’à l’arrêt de la cigarette complet.

La deuxième étape du sevrage tabagique est un sevrage nicotinique, c’est-à-dire contre la dépendance à la nicotine.

La vape vous aide à vous désintoxiquer de votre addiction au tabac

L’absence de nicotine augmente le risque de rechuter dans le tabagisme. C’est à cause de cette molécule que le manque de nicotine et le manque physique se manifestent et rendent le sevrage difficile. Stress, insomnies, craving (envie de fumer) font partie des symptômes du manque de tabac.

La cigarette électronique vous aide à diminuer la quantité de nicotine jusqu’à vous sevrer totalement de votre accoutumance. Pour réussir ce sevrage nicotinique, il faut réduire la dose de nicotine des liquides pour cigarette électronique.

Ce sevrage s’effectue de manière progressive. À votre rythme, vous vous désintoxiquez des substances toxiques de la cigarette jusqu’à ne plus en être dépendant. Vous faire accompagner par un tabacologue pour augmenter vos chances de réussir à arrêter de fumer.

L’arrêt du tabac améliore la santé de l’entourage

L’abandon de la cigarette ordinaire améliore votre santé, mais aussi celle de l’entourage.

N’oublions pas que le tabagisme passif est responsable de plus de 1.000 décès chaque année en France en moyenne. Ce sont des morts liés au tabac et causées par un infarctus, un accident vasculaire cérébrale, un cancer du poumon, mais aussi par des maladies respiratoires chroniques.

Si vous souhaitez ne pas mettre en danger la santé de vos proches : arrêtez de fumer et rejetez tous les produits du tabac qui sont dangereux et cancérigènes. Plusieurs méthodes existent. Trouvez la solution la plus efficace pour vous. La cigarette électronique peut en faire partie.

Le mieux est de tester la vape avant d’acheter un kit aio de cigarette électronique. Vous pouvez commencer la vape avec une puff jetable. Si vapoter vous convient, alors dirigez-vous vers l’achat d’un kit complet qui contient un atomiseur et un modbox.

Le starter-pack, en plus d’être parfait pour les débutants, car il est simple d’utilisation, est plus économique que la cigarette électronique jetable. Vous en trouverez sur le site de Neovapo et dans les magasins situés partout en France.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Pourquoi je m’étouffe avec ma cigarette electronique ? de Neovapo

Vape : comprendre la dépendance à la nicotine de Neovapo

Comment moins vapoter ? de Neovapo

Peut-on vapoter à l’intérieur ? de Neovapo

Peut-on vapoter au ski ? de Neovapo

Publié le 18/03/2023 et modifié le 22/06/2024 dans Vos questions sur la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème