Cigarette électronique : qu’est-ce que la loi d’Ohm ?

Cigarette électronique : qu’est-ce que la loi d’Ohm ?

Explication et définition de la loi d’Ohm

Qu’est-ce que la loi d’Ohm ? Commençons par là.

La Loi d’Ohm est une loi de physique empirique. Elle décrit la relation entre l’intensité d’un courant électrique, la tension et la résistance. Elle s’appelle ainsi à cause de son inventeur, Georg Ohm, un physicien allemand.

La formule de la loi d’Ohm est : U = R x I.

La loi d’ohm vous sert dans la vape. Elle vous aide à bien choisir votre matériel vaping et à bien effectuer les réglages et montages. Elle offre une zone sécurisée nécessaire si vous vapotez en mode bypass, avec un mod mécanique et un atomiseur reconstructible.

Si vous avez un kit aio de cigarette electronique classique, vous n’avez pas besoin de calculer la valeur de la résistance ou l’intensité du courant électrique. Respecter la plage de puissance indiquée sur la résistance suffit pour bien vaper votre liquid.

Le rôle de la Tension, de la Résistance et de l’Intensité

La formule U = R x I signifie que la Tension (U) est égale à la Résistance (R) multipliée par l’Intensité. Ainsi :

  • la tension s’exprime en volt (V) et représente la circulation du champ électrique dans un circuit ;
  • la résistance s’exprime en ohm (Ω) et mesure la capacité d’un matériau à résister au passage du courant électrique (dans la vape, c’est le fil résistif qui joue ce rôle de barrière) ;
  • l’intensité s’exprime en ampères (A) et détermine la quantité d’électrons qui circulent dans un circuit électrique.

La Loi d’Ohm est donc une formule pour mesurer la tension nécessaire à la cigarette électronique pour vaporiser l’eliquide. C’est une information utile quand vous vapotez avec un mod mécanique ou quand vous fabriquez vos propres atomiseurs RBA.

Faut-il connaître la loi d’Ohm pour vapoter ?

Avec cette loi, nous entrons dans un domaine un peu technique de la vap’. Si vous êtes débutant, rassurez-vous, vous n’avez pas besoin de connaître et d’apprendre la loi d’Ohm pour démarrer la vape. Avec les mods électroniques, tout est automatisé !

En réalité, ce qu’il faut surtout retenir pour vapoter en toute sérénité et inhaler une bonne vapeur, c’est de bien respecter la plage de puissance des résistances.

Celle-ci est exprimée en watts. Elle dépend de la valeur en ohm de la résistance. Plus vous avez d’ohms et moins le wattage est élevé, et réciproquement.

La loi d’Ohm sert à mieux utiliser la cigarette électronique

Le but de la loi d’Ohm est de vous aider à trouver l’intensité du courant idéale en fonction de la résistance. L’objectif, en l’appliquant, est donc de déterminer l’intensité nécessaire pour vapoter en fonction de la résistance que vous voulez insérer dans l’atomiseur.

L’intérêt de la loi d’ohm dans la vape est donc de vous aider à savoir si une batterie ou un accumulateur est compatible avec votre résistance et vice-versa.

Cette loi est d’autant plus utile si vous vapez avec un mod méca. Ce type d’ecig ne contient pas de chipset et donc aucune protection contre la surtension. Si l’intensité n’est pas adaptée à la résistance, cela peut entraîner un dégazage de l’accu, ce qui est dangereux.

L’importance de la loi d’ohm avec les accus

Les accus sont des piles pour clope électronique. Ils se positionnent à l’intérieur du modbox. En fonction des modèles de vaporette, vous pouvez avoir 1 à 3 accumulateurs. Plus vous en avez et plus la vapote est puissante.

Il existe deux sortes de batteries pour les vaporisateurs :

  • la batterie intégrée et fixe ;
  • l’accumulateur 18650 amovible.

L’accu, comme toutes les batteries, contient une capacité de décharge maximale (CDM). Dans une pile, vous avez une certaine quantité d’énergie qui s’échappe à chaque fois que vous appuyez sur le bouton switch pour vapoter. La CDM s’exprime en ampères.

Vous avez aussi le courant de décharge continu maximal (CDCM) qui définit la capacité de l’accu à envoyer une décharge continue pendant toute la durée de la bouffée de vapeur.

En fonction de la résistance installée dans l’atomizer, vous aurez besoin d’une certaine puissance ou tension. Connaître le courant de décharge continu maximal vous permet de bien régler le voltage de la vapote et de bien choisir la résistance en fonction des capacités de votre batterie.

Comment bien utiliser ses résistances avec une batterie intégrée ?

La batterie intégrée possède une plage d’utilisation déterminée et exprimée en watts. Vous devez choisir vos résistances en fonction de sa capacité maximale de décharge électrique.

Par exemple, si votre batterie envoie un courant de 20 watts maximum, alors vous devez acheter des atomiseurs dont la valeur permet le vapotage avec un wattage de moins de 20 watts.

Pour connaître toutes ces données, regardez le manuel d’utilisation de votre kit de cigarette électronique.

L’impédance en ohm de la résistance ainsi que sa plage d’utilisation sont indiquées sur la pièce elle-même. La puissance max de la batterie est indiquée sur le mode d’emploi de la vapoteuse.

3 calculs possibles à partir de la loi d’Ohm

Plusieurs calculs sont possibles en partant de la formule de base de la loi d’Ohm : U = R x I. Pour rappel :

  • U = la tension ;
  • I = l’intensité ;
  • R = la résistance.

Obtenir l’intensité du courant électrique

Pour savoir quelle est l’intensité du courant électrique de la vapoteuse, utilisez la formule suivante : I = U / R. L’intensité est égale à la tension divisée par la résistance.

Par exemple, votre résistance offre une valeur de 0,3 ohm. La tension de votre accu quand il a toute son autonomie (mAh) est de 4 volts. Pour obtenir l’intensité totale du courant électrique, vous divisez la tension par la valeur de la résistance : 4 / 0,3 = 13,3.

Vous avez donc besoin d’un accu avec un CDCM (courant de décharge continu maximum) de 13,3 A.

Calculer la valeur de la résistance

Ce calcul est intéressant pour les e-fumeurs qui montent leur propre fil résistif. Il vous permet de connaître la valeur idéale de la résistance en fonction de l’intensité et de la tension de votre kit aio.

La formule pour calculer la valeur de la résistance est : R = U / I. La résistance est égale à la tension divisée par l’intensité de l’accumulateur.

Si la tension maximale de votre accu offre une tension de 4 volts et une intensité de 20 A. Vous faites donc 4 / 20 = 0,2. Votre résistance devra donc avoir, au minimum, une valeur de 0,2 ohm.

Vous pouvez vérifier l’impédance de l’ato avec un ohmmètre. Vous pouvez donc refaire les fils résistifs jusqu’à atteindre le degré de résistivité nécessaire pour vapoter.

Connaître la puissance idéale de la vape

Si vous voulez savoir combien de watts utiliser pour vapoter, alors utilisez la formule suivante : P = U x I. La puissance est égale à la tension multipliée par l’intensité.

Vous devez connaître le CDCM de votre accu pour faire ce calcul. Ainsi, si la tension est de 4 volts et l’intensité de 20 A, vous obtenez : 4 x 20 = 80.

Vous pourrez donc utiliser une puissance de 80 watts pour vapoter. Ce calcul est pratique pour essayer d’obtenir le Sweet Pot, c’est-à-dire le wattage parfait pour inhaler la vapeur. Ce vapotage idéal dépend aussi de vos goûts et du ratio pgvg de votre eliquide.

Néanmoins, vaporiser la vapeur avec une puissance idéale vous permet de mieux apprécier votre pause vape avec une inhalation particulièrement délicieuse.

Comment utiliser la loi d’Ohm pour utiliser les cigarettes électroniques ?

Rappelons comment fonctionne une vapoteuse. Quand vous appuyez sur le bouton fire du mod box, vous libérez le courant électrique contenu dans la batterie ou l’accu 18650. Ce courant traverse tout un circuit électrique, passe par le pas de vis qui relie le clearomiseur au modbox, puis atteint la résistance.

La résistance se compose d’un coil en métal. Ce fil résiste au courant électrique. Les électrons qui le composent ralentissent leur course et perdent en intensité. Ce ralentissement crée de la chaleur. On appelle cette réaction l’effet joule.

Pour rappel, le vapotage ne produit aucune combustion. Contrairement à la cigarette normale, l’eliquide ne brûle pas, il s’évapore.

La chaleur sert ensuite à vaporiser le liquide pour cigarette électronique présent dans le réservoir pyrex. Ce dernier se compose d’une base liquide PG/VG (propylène glycol et glycérine végétale), d’arômes et de nicotine. Grâce à la hausse de la température, ces quatre composants s’évaporent sous la forme d’un aérosol.

Une fois formé, le cloud de vapeur remonte dans le clearomizer, passe par la cheminée et arrive au drip tip qui est l’embout buccal de l’ecigarette. Il ne vous reste plus qu’à aspirer la fumée et déguster les saveurs !

Loi d’Ohm et mod électronique

Un mod électronique est un appareil équipé d’un chipset qui est un programme électronique. Il se compose de sécurités et de fonctionnalités intégrées comme le contrôle de la température (TC), le wattage variable ou le voltage variable.

Vaper avec un box mod électronique est plus facile qu’avec un mod mécanique. C’est le type de vaporette facile à trouver en magasin de cigarettes électroniques. C’est aussi le type de vapoteuse conseillé pour les novices qui veulent commencer la vape avec un starter-pack.

La loi d’Ohm n’a pas beaucoup d’importance avec le mod électronique. Elle informe sur le fonctionnement de la batterie et le processus de vaporisation. Vous pouvez l’utiliser pour connaître l’intensité maximale que le mod pourra produire.

En bref :

La loi d’ohm vous aide à bien choisir votre résistance et votre batterie. Si la résistance demande une puissance de 25 watts pour pouvoir générer la vapeur, alors il vous faut une batterie capable de délivrer plus de 25 watts de puissance.

Si l’accu est incapable de fournir un tel effort, alors les protections du chipset entrent en jeu et protègent l’appareil des courts-circuits ou d’autres problèmes pouvant endommager le système.

Loi d’Ohm et mod mécanique

Le mod mécanique est une clope électronique sans chipset. Il s’en vend de moins en moins sur le marché, mais certains vapoteurs et vapoteuses « puristes » l’apprécient. Avec le méca, vous vapotez à pleine puissance. La loi d’Ohm est alors indispensable pour vapoter sans danger.

La loi d’ohm permet notamment de cibler la valeur minimale de la résistance. Puisque vous ne pouvez pas régler la tension du mod mécanique, vous devez absolument calculer la valeur résistance en fonction du courant de décharge continu maximal de la batterie.

Les mods mécaniques ne contiennent pas d’électronique. Autrement dit, vous n’avez pas les protections du mod électronique. En cas de souci, l’accu peut donc dégazer et exploser.

Si vous montez vos propres coils pour atomiseur reconstructible, munissez-vous d’un ohmmètre pour vérifier la valeur de l’atomiseur.

Conclusion : l’importance de la loi d’Ohm dans la cigarette électronique

La loi d’Ohm reste une information importante pour vapoter avec un vaporisateur. Elle vous permet de bien choisir votre accu et votre résistance. Elle vous permet de vérifier la compatibilité de chaque pièce de votre vapote.

Néanmoins, la loi d’Ohm n’est pas une formule à connaître absolument pour commencer la cigarette électronique. Vous pouvez simplement acheter un premier kit complet pour débutant sans vous soucier de cette notion. Surtout si vous avez un mod électronique.

La chose à vraiment retenir pour bien utiliser une ecigarette est de toujours respecter la plage de puissance de votre résistance. Pas besoin de calculer la tension. Ce n’est que du plus pour votre curiosité et pour aller plus loin dans la vape.

Par contre, la loi d’Ohm devient vraiment essentielle si vous vapotez avec un mod mécanique ou si vous fabriquez vos résistances pour dripper et autres atomiseurs reconstructibles. De plus, les mods mécaniques utilisent souvent un atomiseur RDA, RTA ou RDTA.

Une dernière chose à retenir pour vaper en toute sécurité : ne dépassez jamais les capacités de votre batterie. Respectez son courant de décharge continu minimal pour ne pas dégazer l’accu et provoquer une explosion.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Comment faire des ronds avec une cigarette électronique ?

Comment s'habituer à la cigarette electronique ? de Neovapo

Comment avoir un bon hit sans nicotine ? de Neovapo

Vapotage passif et femme enceinte de Neovapo

Pourquoi l’ecigarette est-elle interdite en Thaïlande ? de Neovapo

Publié le 21/11/2022 et modifié le 20/04/2024 dans Vos questions sur la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème