Vape : comprendre la dépendance à la nicotine

Vape : comprendre la dépendance à la nicotine

La nicotine, une substance addictive

La nicotine est naturellement présente dans la plante de tabac. Elle est la principale cause de la dépendance à la cigarette. Une blonde classique contient environ 10 mg de nicotine, une dose qui, répétée à travers les inhalations, peut provoquer une addiction.

Les fumeurs et fumeuses sont avant tout dépendants à la nicotine de la cigarette normale. La cigarette électronique s’inscrit comme un substitut nicotinique pour remplacer le tabac tout vous permettant de continuer à absorber de la nicotine.

L’envie de fumer (craving), le stress, les grignotages sont souvent les signes d’un manque de nicotine. Celui-ci se manifeste quand vous arrêtez la consommation de tabac ou quand vous la réduisez. Cet état de manque peut favoriser une rechute dans le tabagisme. Il peut aussi rendre l’arrêt du tabac difficile.

C’est pourquoi les substituts nicotiniques comme le kit de cigarette electronique sont proposés aux fumeurs pour arrêter de fumer sans subir les symptômes du manque de tabac. L’absorption de la nicotine, sans inhaler la fumée de cigarette et ses produits chimiques, aide au sevrage tabagique et à la lutte contre le tabagisme.

Pour cesser de fumer et ne pas faire de rechute dans le tabagisme, découvrez comment fonctionne votre dépendance à la nicotine, et comment vous en sevrer grâce à la vape.

Les effets de la nicotine sur le cerveau

La nicotine agit sur le cerveau en stimulant la libération de dopamine, un neurotransmetteur qui joue un rôle dans la sensation plaisir. Elle stimule le circuit de la récompense. Autrement dit, quand vous fumez une cigarette, vous libérez de la dopamine en grande quantité.

Le problème est que votre cerveau commence à réclamer plus de dopamine. Le tabagisme perturbe la production naturelle de ce neurotransmetteur. L’addiction se met en place quand votre corps réagit physiquement pour obtenir cette libération qui provoquera une réaction : la sensation de plaisir.

Les effets de la nicotine sur le cerveau se divisent en deux catégories :

  • les effets immédiats ;
  • les effets à long terme.

Les effets immédiats

Les effets immédiats de la nicotine se produisent lorsque la substance est absorbée dans le sang et se rend au cerveau. Elle impacte immédiatement votre organisme et vous pouvez constater :

  • une augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle ;
  • une diminution de l’appétit ;
  • une amélioration de la concentration ;
  • une sensation de bien-être et de satisfaction.

Ces effets ont une durée limitée. Ils sont assez courts. Lorsqu’un vapoteur ou un fumeur est accro à la nicotine, son corps redemande à absorber cette substance pour ressentir à nouveau ces effets de plaisir.

La perversité de l’addiction est qu’elle nécessite toujours plus de nicotine pour ressentir ses effets à court terme.

Les effets à long terme

La nicotine modifie certains circuits neuronaux du cerveau. Sur le long terme, cette substance peut :

  • créer une dépendance à la nicotine ;
  • augmenter le risque de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) ;
  • modifier le développement cérébral.

La nicotine n’est pas cancérigène. Elle n’est pas directement responsable des cancers imputés à la cigarette classique. Ce sont surtout les substances toxiques comme le monoxyde de carbone et le goudron qui causent les nombreuses maladies cardiovasculaires, respiratoires ainsi que les cancers comme le cancer du poumon.

La cigarette traditionnelle contient plus de 4.000 produits chimiques dont la toxicité est avérée et mortelle sur le long terme. Le tabagisme passif est tout aussi dangereux, car c’est la combustion du tabac et la fumée de la cigarette qui sont nocives pour la santé.

Le fonctionnement de la dépendance à la nicotine

La nicotine est un alcaloïde qui, lorsqu’il est consommé, provoque une série de réactions dans le corps et le cerveau. La principale raison de l’addiction à la nicotine est liée à la libération de la dopamine.

Lorsque la nicotine est inhalée, elle pénètre rapidement dans la circulation sanguine et atteint le cerveau en quelques secondes. Dans le cerveau, elle agit sur les récepteurs nicotiniques et en particulier dans le système de récompense qui gère la libération de la dopamine.

Cette libération entraîne des sensations euphorisantes qui incitent les consommateurs à réitérer l’expérience du tabac. Le cerveau établit des raccourcis : pour lui, nicotine = plaisir, et nicotine = cigarette, donc plaisir = cigarette. Le danger intervient quand vous devenez dépendant au tabac.

Avec une consommation de nicotine régulière, le cerveau s'adapte à la présence constante de la substance. Il augmente le nombre de récepteurs nicotiniques, ce qui nécessite une consommation de cigarettes classiques accrue pour obtenir les mêmes ressentis. C’est ce qui vous enferme dans le cercle vicieux de la dépendance.

Les dangers de l’addiction à la nicotine

La nicotine en tant que telle est nettement moins dangereuse que la cigarette combustible avec tous ses produits toxiques ajoutés. Néanmoins, elle ne reste pas sans risque. Le premier danger de la nicotine est de provoquer une addiction qui peut pousser vers le tabagisme.

Le tabagisme est la véritable source du danger. C’est pourquoi il est fortement déconseillé aux non-fumeurs de commencer la vape, en particulier vapoter une ecigarette contenant de la nicotine. La vapote est uniquement dédiée aux fumeurs qui veulent réussir à arrêter de fumer.

La nicotine peut aussi influencer la circulation sanguine et rétrécir les vaisseaux sanguins. Cela peut conduire à des problèmes cardiovasculaires importants. Diminuer sa consommation de nicotine est donc essentiel pour plusieurs raisons :

  1. pour préserver sa santé cardiovasculaire ;
  2. pour arrêter la cigarette définitivement ;
  3. pour se sevrer de sa dépendance physique.

Les signes d’une dépendance à la nicotine

Vous pouvez repérer une dépendance à la nicotine en observant certains signes récurrents comme :

  • un besoin impérieux de fumer ;
  • des symptômes de manque en cas d’arrêt (irritabilité, anxiété, insomnies…) ;
  • une augmentation de la consommation de cigarettes classiques.

La nicotine est une drogue. Par conséquent, quand vous cessez de la consommer, vous ressentez des effets secondaires qui peuvent vous pousser à consommer davantage de cigarettes ou de nicotine.

Le meilleur moyen d’abandonner la cigarette ordinaire sans rechuter dans le tabagisme est d’entamer un sevrage tabagique ET nicotinique.

La vape, une solution pour se sevrer de sa dépendance à la nicotine

La vape est une solution pour stopper la cigarette, mais aussi pour se sevrer de sa dépendance à la nicotine. Comme tous les substituts nicotiniques vendus en pharmacie, la cigarette électronique contient un dosage de nicotine qu’elle diffuse via la vapeur.

Lorsque vous achetez votre flacon d’eliquide, vous devez choisir un taux de nicotine. Ce dernier se choisit en fonction de votre consommation de tabac quotidienne. Plus vous fumez et plus le taux nicotinique de base doit être élevé. Autrement, vous ressentirez le manque.

Votre kit AIO de cigarette électronique diffuse ensuite un aérosol contenant du propylène glycol (PG), de la glycérine végétale (VG), des arômes et de la nicotine. Sa présence est très importante pour éviter les symptômes du manque et donc ne pas replonger dans le tabac.

Le vapotage permet un sevrage en deux temps :

  1. un sevrage tabagique pour réduire le nombre de cigarettes que vous fumez par jour jusqu’à arrêter de fumer ;
  2. un sevrage nicotinique pour diminuer la dose de nicotine et se sevrer de sa dépendance.

Faire un sevrage nicotinique avec la cigarette électronique

Avant de commencer un sevrage de la nicotine, vous devez être sûr d’être sevré de la cigarette classique. Les cigarettes électroniques remplacent la clope et préservent vos poumons des produits toxiques libérés par la combustion.

C’est seulement dans un second temps que vous pouvez vous occuper de votre addiction à la nicotine. Quand vous vous sentez prêt, vous pouvez entamer un « sevrage nicotinique ».

Ce sevrage consiste à baisser la quantité de nicotine de vos liquides pour cigarette électronique. Petit à petit, vous passez, par exemple, de 18 mg/ml à 15 mg/ml, à 11 mg/ml, etc.

Pour augmenter vos chances de réussir à arrêter la cigarette, vous pouvez vous faire accompagner par un tabacologue. Vous pourrez établir ensemble un programme de sevrage pour diminuer les doses de nicotine progressivement et selon votre rythme.

L’avantage de l’ecigarette pour se sevrer de la nicotine

L’avantage de l’e-cigarette pour se sevrer de la nicotine est qu’elle permet un sevrage progressif. Vous pouvez choisir le dosage de nicotine de votre fiole de liquide pour cigarette électronique. De plus, avec les eliquides diy, vous pouvez personnaliser au maximum votre sevrage.

La vaporette est un dispositif moins nocif que le tabac. La vapeur est produite sans combustion ni produits du tabac. La base PGVG, les arômes et la nicotine sont les seuls ingrédients présents dans le réservoir du clearomiseur et les seuls à être inhalés.

La clope électronique permet également d’imiter l’action de fumer, mais sans vous faire aspirer les substances dangereuses du tabac. Le sevrage nicotinique avec le vaporisateur vous permet de conserver vos habitudes de fumeur et donc d’intégrer la vap’ plus facilement dans votre quotidien.

Se libérer de sa dépendance à la nicotine avec la vape !

Le vaping est un excellent moyen de vous libérer de votre dépendance à la nicotine. Choisissez un kit complet de cigarette électronique pour démarrer votre sevrage. Un starter-pack, c’est-à-dire un kit de cigarette électronique pour débutant, est idéal pour commencer à vaper.

Au début du sevrage, vous devez choisir un e liquide avec une dose de nicotine adaptée à vos besoins. Ceux-ci dépendent de votre degré d’accoutumance au tabac. Par exemple, si vous fumez plus d’un paquet de tabac par jour, vous devrez choisir un juice de vape de 18 mg/ml.

Une fois habitué à la vape, vous pouvez entamer votre sevrage nicotinique. Baissez progressivement la quantité de nicotine jusqu’à pouvoir vapoter des eliquides sans nicotine SANS ressentir de manque.

Aidez-vous de la cigarette électronique et de la vape pour vous libérer de votre dépendance à la nicotine !

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Cigarette electronique avant une opération, doit-on éviter ? de Neovapo

Vapotage en vacances : comment bien se préparer ? de Neovapo

Peut-on vapoter à Bali ? de Neovapo

Peut-on vaper la cigarette electronique pendant le ramadan ? de Neovapo

Peut-on fumer une e-cigarette avec un patch de nicotine

Publié le 10/10/2023 et modifié le 22/06/2024 dans Vos questions sur la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème