Quels pays interdisent la cigarette électronique ?

Quels pays interdisent la cigarette électronique ?

Vape : quels pays du monde interdisent la cigarette électronique ?

L’Inde, la Thaïlande ou encore le Brunei sont des pays qui interdisent la cigarette électronique. Il n’est pas autorisé de vapoter sur leur territoire sous peine de recevoir une amende ou pire.

Si la cigarette électronique est légale en France, ce n’est pas forcément le cas dans tous les pays du monde. Certains États interdisent le vapotage. Le simple fait de transporter une ecigarette peut être considéré comme du transport de drogue et vous envoyer en prison.

Oui, en prison. Alors pour éviter ces désagréments et vous faire passer de bonnes vacances avec ou sans votre vapoteuse, découvrez la liste des pays qui interdisent la cigarette électronique.

La liste des pays où la cigarette électronique est interdite

Voici quels sont les pays qui interdisent la cigarette électronique et le vapotage. Attention, vous risquez d’être surpris :

  • Brunei
  • Cambodge
  • Inde
  • Indonésie (sauf si vous possédez une ordonnance médicale)
  • Taïwan
  • Thaïlande
  • Singapour
  • Île Maurice (la vente est interdite)
  • Seychelles
  • Égypte
  • Jordanie
  • Liban
  • Oman
  • Qatar

Conservez cette liste précieusement et regardez-la quand vous planifiez un nouveau voyage à l’étranger. Cela vous évitera de vous retrouver dans de beaux draps.

À titre d’exemple, Taïwan considère la cigarette électronique comme une drogue. Si vous êtes pris en train de vapoter, vous risquez une amende et jusqu’à une peine de prison. En Thaïlande, vapoter peut entraîner une amende de 2 800 euros et jusqu’à 10 ans de prison. Cela fait cher payé pour des vacances au soleil.

Dans quels pays est-il interdit de vaper des cigarettes électroniques avec nicotine ?

Dans certains pays, il existe une distinction entre la cigarette électronique qui utilise des eliquides sans nicotine et celle qui utilise des eliquides avec nicotine. Et dans certains cas, les produits nicotinés ne sont pas populaires. Bien au contraire.

Certains pays du monde peuvent autoriser le vapotage avec une cigarette électronique, mais interdire la vente et l’utilisation de liquide de vap avec nicotine.

Voici la liste de ces pays qui interdisent la vapoteuse nicotinisée :

  • Australie (sauf si vous avez une prescription médiale)
  • Hong Kong
  • Japon
  • Malaisie (dans les États de Johor, Kedah, Kelantan, Negeri, Terengganu, Sembilan et Selengor)
  • Mexique
  • Norvège (avec une ordonnance du médecin)

Pour bien préparer votre voyage avec une cigarette électronique, n’hésitez pas à consulter nos autres articles de blog comme « Peut-on prendre l’avion avec une cigarette électronique ? » ou « Tout savoir sur les cigarettes électroniques dans le monde ».

Notre conseil pour voyager avec une e-cigarette en toute sérénité est de toujours vous renseigner en amont sur la législation du pays où vous voyagez. Tapez sur Internet le nom du pays suivi du mot « cigarette électronique » pour voir toutes les règles en vigueur.

Par exemple, le Qatar peut vous confisquer votre matériel vaping quand vous arrivez à l’aéroport. Ce serait dommage de perdre votre tout nouveau kit de cigarette électronique. Pensez-y et vérifiez les lois sur le vapotage du pays dans lequel vous partez en vacances.

Interdiction de l’ecigarette : comment continuer son sevrage tabagique en vacances ?

C’est là tout le problème de l’interdiction de la cigarette électronique dans certains pays. À la base, si vous avez décidé d’arrêter le tabac et de vous lancer dans le vapotage, c’était bien pour vous sevrer du tabagisme.

Mais voilà, vous n’allez pas annuler votre voyage en Inde parce que le pays condamne à 10 ans de prison les vapoteurs pris en flagrant délit de vapotage. Non, il vous faut une astuce.

Heureusement, la cigarette électronique n’est pas le seul moyen de vous apporter de la nicotine et ainsi empêcher les effets du manque de ruiner vos vacances.

Si vous vous rendez dans un pays qui prohibe l’utilisation de la cigarette électronique, misez tout sur les substituts nicotiniques disponibles en pharmacie. Le temps de vos vacances, utilisez des patchs, des comprimés ou des gommes à mâcher à la nicotine.

Ces substituts remplacent l’ecigarette le temps de votre voyage. Ils vous apporteront la quantité de nicotine nécessaire pour que vous ne ressentiez pas le manque. Et puis, avec toutes les aventures que vous vivrez pendant vos vacances, vous ne penserez pas à la vapote.

Vapotage et tourisme : les pays qui aménagent des espaces pour les vapoteurs

Certains pays, comme l’Inde, sont bien conscients que certains touristes sont des vapoteurs et des fumeurs. Et ces pays, dont le tourisme constitue une rentrée financière importante, ont tout intérêt à aménager des espaces dédiés au vapotage.

C’est ce qu’a choisi de faire l’Inde. Ce pays interdit la cigarette électronique sur presque tout son territoire. La possession d’un vaporisateur est passible d’une peine d’emprisonnement de 1 an et jusqu’à 1 011 euros d’amende. Vapoter est prohibé dans l’État de Jammu, Cachemire, Kamataka, Punjab, Maharashtra, Kerala et Sikkim.

Dans les autres États, il est simplement interdit de fumer (et vapoter) dans les lieux publics. Mais il existe des zones fumeurs qui sont prévues dans certains hôtels (souvent des chaînes) ainsi que dans de grands restaurants (souvent touristiques).

Dans quels pays est-il interdit de vapoter dans les lieux publics ?

Il est interdit de vapoter dans les lieux publics dans presque tous les pays du monde. En France par exemple, ainsi que dans les pays membres de l’UE, le vapotage est proscrit dans les lieux publics. C’est l’une des règles du TPD.

Si vous partez à l’étranger prochainement, voici la liste des pays dans lesquels vous n’avez pas le droit de vapoter dans les lieux publics :

  • Australie - le vapotage est interdit dans les lieux publics fermés, les transports et les lieux de travail ;
  • Hong Kong – interdiction de vapoter dans tous les espaces publics ;
  • Inde – dans certains États uniquement ;
  • Japon – vous ne pouvez pas vapoter dans les rues, sauf les zones dédiées aux fumeurs et e-fumeurs ;
  • Philippines – interdiction de vaper dans les lieux publics et les installations de loisirs réservés aux mineurs ;
  • Vietnam ;
  • Émirats arabes unis ;
  • Jordanie ;
  • Liban ;
  • Turquie ;
  • Argentine ;
  • Brésil ;
  • Canada ;
  • États-Unis – la législation sur la cigarette électronique varie d’un État à un autre ;
  • Mexique
  • Panama
  • Uruguay
  • Venezuela
  • Autriche
  • Croatie
  • Finlande
  • Norvège
  • République tchèque
  • Suède

Si vous ressentez le besoin de vapoter en plein restaurant, sortez prendre un puff de vapeur si le pays autorise le vapotage en extérieur. Si ce n’est pas le cas, mâchez un chewing-gum à la nicotine jusqu’à ce que votre craving passe.

Dans quels pays la vente de cigarettes électroniques est-elle prohibée ?

Cela peut paraître contradictoire, mais certains pays autorisent le vapotage, mais pas la commercialisation de cigarettes électroniques.

Parmi les pays qui interdisent la vente de vaporisateurs, vous trouvez :

  • Le Cambodge – la vente, l’utilisation et l’importation de cigarettes électroniques sont interdites et les sanctions peuvent aller d’une confiscation du matériel à une peine de prison.
  • Le Japon – ce sont les ecigarettes qui utilisent de la nicotine qui sont interdites sur le territoire japonais. Il n’est pas possible de vendre ou d’acheter des vapoteuses.
  • L’Île Maurice – la vente est prohibée et le matériel peut être confisqué si vous vous faites prendre.
  • Les Émirats arabes unis – interdiction d’importer, de vendre et d’acheter une vapoteuse.
  • Le Liban – idem.
  • L’Argentine – il est interdit de vendre et de faire la promotion des cigarettes électroniques dans les lieux publics (surtout celles qui contiennent de la nicotine).
  • Le Mexique – il n’est pas autorisé par la loi de produire, de commercialiser ou de vendre des cigarettes électroniques avec nicotine.
  • La Finlande – c’est la vente de produits aromatisés et parfumés qui est interdite dans ce pays. Seuls les produits à base de nicotine sont autorisés.
  • La Norvège : la commercialisation des ecigarettes est interdite dans ce pays.

Vous savez désormais dans quels pays ne pas lancer votre business de cigarettes électroniques. Vous savez également quelles sont les règles en vigueur dans les endroits du monde les plus touristiques.

Alors, avant de partir à l’aventure en Inde ou au Japon, relisez cet article et épargnez-vous les mauvaises surprises. N’oubliez pas de vous renseigner sur les lois de chaque pays que vous visitez avant de vous y rendre.

Et si vous avez des questions, vous pouvez toujours contacter l’Ambassade de France du pays dans lequel vous allez. N’hésitez pas à visiter leur site web en amont qui contient généralement de nombreuses informations sur les règles du pays.

Cigarette électronique et avion, quelles sont les règles ?

Quand vous préparez votre voyage, vous anticipez le déplacement. Et quand vous prenez l’avion, il faut garder en tête quelques règles qui concernent la cigarette électronique.

Tout d’abord, renseignez-vous sur le règlement de votre compagnie aérienne. Toutes les compagnies n’autorisent pas le transport de produits de vapotage. Sachez aussi que le vapotage en cabine n’est pas autorisé.

Certaines batteries doivent voyager en soute pour des raisons des sécurités. Seuls deux batteries ou accumulateurs sont autorisés en cabine. Il est également interdit de recharger sa vapoteuse pendant le vol.

Du côté des e-liquides, ils sont soumis aux mêmes règles que les liquides en tout genre comme les dentifrices, les parfums ou les shampoings. Au total, vous n’avez pas le droit d’emporter en cabine qu’un litre de liquides qui doivent être sortis et placés dans un sac en plastique transparent.

Pourquoi interdire le vapotage ?

La vapoteuse est arrivée en 2005 sur le marché. Elle a depuis permis à des millions de fumeurs d’arrêter la cigarette et de sauver leur vie. Cesser de fumer améliore votre état de santé et c’est une évidence. La vape vous aide à arrêter la cigarette.

Mais toutes les jeunes inventions ont la vie dure à leurs débuts.

Puisqu’elle est encore récente sur le marché, les études sur l’efficacité de la cigarette électronique et ses effets sont peu nombreuses. Néanmoins, ce qui est déjà assuré et prouvé, c’est que la cigarette électronique est mieux que le tabac, meilleure pour la santé et aider à arrêter de fumer.

Le Public Health of England l’a reconnu : la vapeur de l’ecigarette est 95% moins nocive pour votre santé que la fumée d’une cigarette de tabac. Et la raison de ceci est que le vapotage n’utilise pas la combustion de produits toxiques pour créer de la vapeur.

Dans la fumée de la cigarette normale, vous aspirez du goudron et du monoxyde de carbone qui agissent comme un poison sur votre corps. Avec le vapotage, vous cessez toute inhalation de tels produits toxiques. Forcément, votre corps se porte mieux et est en meilleure santé.

Si vous fumez, la cigarette électronique est votre meilleure alliée dans la lutte anti-tabac et pour retrouver la forme.

Si la vape est mieux que le tabac, alors pourquoi l’interdire dans certains pays ?

Chaque pays dispose de ses propres lois et de ses propres avis sur le vapotage. Le manque d’informations à son sujet peut entraîner une crainte et une volonté de l’interdire. Une autre raison pourrait être financière : moins de fumeurs signifient moins de rentrées d’argent.

La vape est moins chère que le tabac. L’investissement de départ concerne la vapoteuse, mais ensuite, le vapoteur n’a besoin que d’acheter une résistance et un flacon d’eliquide pour faire fonctionner son appareil. Cela lui revient (en France) à environ 30 à 40 euros, alors qu’un paquet de cigarettes coûte 10,5 euros en moyenne.

Faites les calculs… En comparaison avec la clope de tabac, la cigarette électronique est plus que rentable. Forcément, l’industrie du tabac en prend un coup. Au début du vapotage, cette même industrie a tenté de mettre un frein à la vape pour qu’elle n’entrave pas son business.

Que ce soit pour des raisons financières, de santé publique, d’incertitudes, de religion, chaque pays possède ses propres explications pour interdire la cigarette électronique sur son territoire. À nous de nous adapter en fonction de la loi de chaque État.

En France, le vapotage est-il interdit ?

En France, vous vous en doutez, la cigarette électronique et le vapotage ne sont pas interdits. Néanmoins, la vente de produits vaping ainsi que la vape dans les lieux publics sont encadrées et limitées.

C’est la TPD, la directive européenne sur les produits du vapotage, qui est en charge d’encadrer et de proposer des lois pour contrôler les cigarettes électroniques et les e-liquides. Chaque pays membre de l’Union européenne doit transposer la réglementation du TPD sur sa propre législation et dans son code de la santé publique.

En France, le vapotage n’est interdit que dans les lieux publics comme les restaurants, avions ou cinémas. Les interdictions du vapotage se calquent sur celles du tabac.

Qu’est-ce que la TPD en Europe ?

Plus haut, nous avons parlé de la TPD. Mais qu’est-ce que la TPD ?

Il s’agit du Tobacco Products Directive,un acte législatif élaboré par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne. Cette réglementation sur l’ecigarette voit le jour en 2014 et entre officiellement en vigueur en 2016.

La TPD encadre légalement la fabrication, la présentation ainsi que la vente des produits du vapotage, mais également ceux du tabac. Cette directive encadre notamment les règles de fabrication du e-liquide, de son taux de nicotine à son conditionnement.

Les règles de la TPD s’appliquent pour tous les pays membres de l’UE. Si vous voyagez en Europe, vous serez donc confronté à des lois similaires à celles françaises sur la cigarette électronique.

La TPD et la nicotine

La TPD encadre la fabrication des e-liquides en Europe. D’après l’arrêté du 19 mai 2016, le taux de nicotine maximal qui peut être contenu dans un flacon de 10 ml d’eliquide est de 20 mg. La vente de liquides pour cigarette électronique de plus de 20 mg/ml de nicotine est interdite.

Chez Neovapo, nous vous proposons des eliquides dont le dosage de nicotine varie de 0 mg/ml à 18 mg/ml. Vous disposez également de boosters de nicotine qui vous permettent de personnaliser votre taux de nicotine. Pour cela, vous devez créer vos propres e liquides (DIY).

La TPD et la sécurité du vapotage

La TPD tend aussi à protéger les personnes autour de vous et notamment les plus fragiles. Nous connaissons tous ces petites mains curieuses. Les enfants pourraient confondre votre flacon de juice de vape avec une friandise… et boire le eliquide.

La TPD oblige les fabricants d’eliquides à intégrer une sécurité enfant sur les fioles. Certaines e-cigarettes disposent également d’une sécurité enfant, comme un top cap qui se bloque et qui ne peut pas s’ouvrir.

La TPD et les flacons d’eliquides

La TPD interdit les flacons de liquides pour cigarette électronique dont la contenance dépasse 10 ml. Vous pouvez néanmoins créer vos propres réserves de liquide de vap en choisissant le DIY. Nous vous proposons des bouteilles de 200 ml que vous pouvez conserver au frigo ou au réfrigérateur.

Pour en savoir plus sur la conservation d’un e-liquide, consultez les articles « Comment conserver son e-liquide ? » et « Combien de temps garder le e liquide ?».

Quels sont les lieux publics où il est interdit de vapoter en France ?

En France, il est interdit de vapoter dans les transports publics, les établissements scolaires et sur les lieux de travail. Parmi les endroits concernés, vous trouvez :

  • Les établissements d’enseignement public (écoles, collèges, lycées et universités) ;
  • Les centres de formation des apprentis (CFA) ;
  • Les établissements destinés à l’accueil, la formation, l’hébergement ou la pratique d’un sport des mineurs ;
  • Les lieux collectifs de travail sans accueil du public.

Les établissements de santé, les lieux publics clos et couverts, les lieux collectifs de travail avec accueil du public, les bureaux individuels et les aires de jeux pour enfants ne sont pas soumis à cette interdiction de vapoter.

Les établissements privés doivent répondre à la décision du responsable des lieux. Le vapotage n’est pas interdit, sauf si le règlement intérieur stipule le contraire.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Quand arrêter la cigarette electronique ? de Neovapo

Peut-on vapoter avant de dormir ?

Quel âge pour acheter une puff ? de Neovapo

Peut-on vapoter à côté d’un bébé ? de Neovapo

Pourquoi la cigarette electronique donne soif ? Les solutions

Publié le 09/12/2021 et modifié le 22/06/2024 dans Vos questions sur la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème