Cigarette electronique qui chauffe

Cigarette electronique qui chauffe

Attention ça brûle : comment éviter la surchauffe de sa cigarette électronique ?

Une cigarette électronique qui chauffe, c’est normal. Votre résistance produit de la chaleur pour pouvoir vaporiser l’e-liquide de votre réservoir. Mais une cigarette electronique qui brûle, là, ce n’est pas du tout normal. Lâchez-la immédiatement !

La surchauffe d’une e-cigarette est souvent causée par une mauvaise utilisation de celle-ci. Une résistance mal amorcée, un tirage trop brutal ou inadapté, et c’est votre box qui se met à chauffer. Elle s’emballe et va jusqu’à vous brûler les doigts.

Neovapo vous explique comment faire pour éviter d’avoir une ecig brûlante, en surchauffe et impossible à vaper.

Bien utiliser sa vapote pour éviter la surchauffe

Souvent, la cause d’une chauffe anormale de sa cigarette électronique est liée à une mauvaise utilisation de celle-ci. Vous vapez trop fort avec une résistance inadaptée, par exemple. Ou bien vous aspirez rapidement et tirez sur votre drip tip sans lui laisser de répit, à la manière d’une cigarette classique.

Toutes ces petites erreurs de vapotage sont fréquentes chez les vapoteurs débutants. Elles peuvent tout de même conduire à une surconsommation de l’appareil qui va réagir à sa manière : en surchauffant. Il est donc important, quand vous remarquez une chauffe anormale de votre box, de réagir tout de suite et de comprendre d’où vient le problème.

En premier, analysez la manière dont vous vapotez. Si vous commencez la vape, il se peut que vous ayez conservé vos mauvaises habitudes de fumeur. Vous tirez vite et successivement sur votre drip tip, sans laisser le temps à votre résistance de se réimbiber d’e-liquide.

Votre ecig ne tient pas votre cadence et vous le fait savoir. Pour bien utiliser une cigarette électronique, il faut prendre des puffs (bouffées de vapeur) longs et espacés. Comptez en moyenne entre 3 et 6 secondes de tirage avant de pouvoir relâcher le drip tip.

Attendez le temps que votre atomiseur s’imprègne de nouveau de liquide. Sans ce laps de temps essentiel, le coton et les coils n’ont rien à chauffer, donc rien à vaporiser. Pire, ils chauffent dans le vide ce qui conduit à un dry hit bien désagréable (goût de brûlé).

Pour éviter le problème d’une cigarette électronique qui chauffe trop, adoptez une manière de vaper adaptée.

Choisir une résistance adaptée à son vapotage

La chaleur de votre e-cigarette se concentre dans la résistance. Donc, s’il y a bien une pièce à inspecter en premier, c’est bien votre clearomiseur. Démontez-le en le dévissant de la batterie et ouvrez-le pour pouvoir jeter un coup d’œil à l’intérieur.

Une résistance brûlante peut signifier une mauvaise utilisation de celle-ci. Vous vapotez trop fort avec un atomiseur qui n’est pas destiné à ce type de vapotage.

Par exemple, vous avez l’airflow de votre clearomiseur ouvert et vous optez pour un vapotage en inhalation directe. Problème : votre résistance a une valeur de 1.5 ohm. Immanquablement, vous allez envoyer un max de puissance qu’elle ne peut pas supporter. Résultat, la batterie consomme beaucoup, surchauffe et fait dysfonctionner la résistance. Cela peut conduire à un dry hit, des projections ou encore des fuites d’e-liquide.

Pour remédier à une surchauffe, vérifiez que votre atomiseur est bien adapté à votre type de vape. Pour rappel :

  • Les résistances subohms (valeurs inférieures à 1 ohm) se vapent en inhalation directe (DL) et produisent une vapeur très chaude. Elles ont besoin de puissance, d’où l’utilisation de modbox performants et de clearomiseurs subohms.
  • Les résistances dont la valeur est supérieure à 1 ohm se vapotent en inhalation indirecte (MTL) et produisent une vapeur chaude ou tiède. Elles ont besoin de peu de puissance et nécessitent des appareils de vape petits ou moyens.

Pour diminuer au maximum les risques de surchauffe, changez votre atomiseur toutes les deux à trois semaines. N’oubliez pas non plus de l’amorcer avant chaque premier vapotage. Pour cela, imbibez sa mèche extérieure de liquide, remplissez le réservoir pyrex et patientez une dizaine de minutes.

Comment régler les watts d’une ecigarette qui chauffe trop ?

La modernité l’emporte sur la surchauffe ! Pour empêcher que votre ecigarette brûle, réglez la puissance des watts de votre mod. Si vous avez une box moderne (comme c’est le cas pour la majorité des vapoteurs), vous avez sûrement accès au mode Wattage variable (WV, ou Power).

La puissance en watts de votre appareil de vape définit la force du courant envoyé dans la résistance. Plus elle est élevée et plus votre atomiseur doit être capable de la supporter. Autrement, elle sature et surchauffe.

Le meilleur moyen pour éviter une chauffe anormale est donc d’utiliser le mode Wattage variable. Il régule la puissance globale de votre ecigarette. Pour cela, rendez-vous sur l’interface de votre box et naviguez dans les fonctionnalités jusqu’à trouver la mention WV, Power ou Wattage Variable.

Avant de régler la puissance de votre vapote, rappelez-vous de votre résistance. Celle-ci comporte nécessairement une valeur exprimée en ohm et une plage d’utilisation exprimée en watts. Par exemple, la résistance subohm X1 mesh de Vaporesso a une impédance de 0.2 ohm et une plage de puissance comprise entre 50 et 100 watts.

Cela signifie que vous ne pouvez pas aller au-dessus ou en dessous de ces puissances. Essayez et vous risquez de sentir passer un dry hit puissant et de cramer votre résistance par la même occasion. La surchauffe, quant à elle, est inévitable. Une sous-tension au contraire ne vous procure aucune sensation ce qui rend la vape sans intérêt.

Faites des tests avec votre vapoteuse ! Généralement, les fiches produits des résistances vous indiquent quelle est la meilleure plage d’utilisation pour votre atomiseur. N’hésitez pas non plus à demander conseil auprès des experts de la vape, en ligne, en boutique ou par téléphone.

Le mode Wattage variable vous permet de trouver la puissance parfaite pour votre résistance. Il s’adapte et enregistre même vos préférences de vape. Si bien que lorsque vous sentez que votre ecig chauffe trop, vous pouvez vous servir de ce mode pour ajuster la puissance et ainsi diminuer l’intensité de la température.

Et voilà, la surchauffe est évitée !

Baisser la température d’une vapeur trop chaude

Une vapeur trop chaude peut vous donner l’impression d’une cigarette électronique qui brûle. Vous utilisez peut-être un matériel de vape inadapté à votre profil ou vos réglages sont mal effectués.

Par exemple, si vous êtes du genre à privilégier un tirage serré de la vapeur, airflow fermé, et que vous utilisez une résistance subohm, vous risquez d’avoir un problème de chauffe. Sachez que vous pouvez également utiliser le mode contrôle de température pour réguler la chaleur de votre vapeur.

Mais, d’abord, vérifiez que votre résistance soit, là encore, bien adaptée à votre tirage. Si c’est le cas, regardez du côté des arrivées d’air. Les airflows sont des trous d’un diamètre plus ou moins large qui vous permettent d’ajuster votre flux d’air :

  • Airflow réduit : le tirage de la vapeur est serré, similaire à celui d’une cigarette classique.
  • Airflow ouvert : le tirage de la vapeur est aérien et nettement plus abondant.

Si votre airflow est réduit et que vous vapez fort en vape DL, ouvrez-le. Cela permettra de refroidir la résistance ainsi que la vapeur.

Si votre airflow est correctement réglé, mais que le problème de température persiste, vérifiez qu’il ne soit pas obstrué. En effet, des résidus brulés de glycérine végétale et de propylène glycol peuvent boucher les arrivées d’air, créant une surchauffe de la vapeur et de l’atomiseur. Pour y remédier, il n’y a rien de mieux qu’un bon nettoyage de votre clearomiseur.

Comment fonctionne le mode contrôle de température ?

Comme pour le mode Wattage Variable, la fonctionnalité contrôle de température (TC) vous permet de moduler la chaleur de votre vapeur. Pour pouvoir la modifier, retournez sur votre écran de navigation et accédez aux réglages.

Attention, le mode TC ne fonctionne qu’avec trois types de résistances. Les coils doivent être en acier inoxydable, en nickel ou en titane. La fonctionnalité n’est pas disponible pour les fils résistifs en kanthal par exemple ou pour tout autre matériau non cité.

Pour bien régler le mode contrôle de température d’une cigarette électronique, indiquez dans les réglages l’intensité idéale que vous souhaitez avoir pour votre vapotage. Vérifiez que votre ecig soit bien réglée sur des degrés Celsius (C°) et non des Fahrenheit (F). Faites des tests jusqu’à obtenir une température idéale pour votre vape.

Ainsi, lorsque vous vapez, votre ecig ne peut pas dépasser une certaine température. Lorsqu’elle atteint la limite, elle se bloque. Joie de la modernité : vous empêchez tout risque de surchauffe avec un tel mode.

Et ce n’est pas tout ! Au cas où votre résistance s’emballerait et commencerait à trop chauffer, votre mod réglé sur le mode TC l’anticipe et se coupe. Nette, brutale et efficace, la batterie cesse d’alimenter l’atomiseur et empêche votre cigarette électronique de trop chauffer.

Clearomiseur inadapté et vapeur brûlante

Si vous appliquez toutes les astuces citées plus haut et que votre vapeur continue de vous brûler les lèvres, alors le problème vient sans doute de votre clearomiseur lui-même. La logique voudrait accuser la résistance, mais parfois le souci est plus simple : votre clearomiseur ne vous convient pas.

Cela peut s’expliquer par un drip tip trop proche de la résistance. La vapeur n’a pas le temps de refroidir et arrive brûlante jusqu’à votre bouche. Dans ce cas, optez pour un embout buccal plus long et fin, qui laisse le temps à la vapeur de refroidir. Le drip tip standard 510 est tout à fait adapté à ce genre de situation.

Dans le cas où vous auriez un clearomiseur avec un embout seulement compatible avec des drip tip 810, utilisez un adaptateur drip tip 810/510 très pratique. Grâce à lui, vous associez tous vos embouts standards sur des ecigs variées.

Si le problème persiste malgré le changement de drip tip, alors votre clearomiseur n’est définitivement pas fait pour vous. Préférez des tanks plus simples, destinés à la vape MTL. Optez pour des résistances dont la valeur est le plus supérieure possible à 1 ohm.

Le clearomiseur MTL Zenith d’Innokin est idéal pour vous. Sa vapeur varie de chaude à tiède et n’est pas subohm. En effet, si vous êtes sensible à la température de votre vapeur, fuyez les clearo subohms et autres appareils destinés à produire des nuages très chauds.

Ma cigarette electronique chauffe quand je la charge : pourquoi ?

Une ecig qui chauffe trop pendant son temps de charge a possiblement un souci avec le chargeur. Si vous utilisez un adaptateur secteur, débranchez-le de la prise murale. Celle-ci délivre sans doute un voltage inadapté par rapport aux capacités de vapoteuse.

Évitez d'utiliser un chargeur USB différent de celui fourni avec votre kit, la tension qu’il délivre peut être différentes des capacités de votre vapote. Un déséquilibre des puissances électriques entraîne la surchauffe de l’appareil électronique.

C’est pourquoi nous vous conseillons de toujours recharger votre e-cigarette avec un câble USB ou USB-C approprié et l'adaptateur secteur recommandé sur notre site. Que ce soit pour recharger une batterie intégrée ou une box avec accus. De même qu'il est déconseillé de brancher son ecig sur un port USB d'un appareil comme votre téléviseur, box internet ou encore votre ordinateur.

Pourquoi on ne peut pas recharger autrement ? Tout simplement parce que Neovapo et des associations de consommateurs ont testés la robustesse et la fiabilité des appareils de rechargement comme les adaptateurs secteur/chargeurs d'accus et le résultat est accablant ! Trop de matériels en sont sortis trop puissants, pas aux normes ou mal confectionnés.

Conservez et prolongez la durée de vie de votre batterie en rechargeant correctement votre cigarette electronique. N'attendez pas qu’elle soit complètement vide pour la brancher, puis rechargez-la à fond sans vapoter. Ne pas vaper lorsque son ecigarette est en charge vous assure une meilleure longévité de votre autonomie

Trop utiliser son e-cig augmente les risques de surchauffe

Si vous vapez constamment sans laisser de répit à votre vapote, elle risque, à un moment, de saturer. C’est le cas pour tous les appareils électroniques. Prenez votre ordinateur portable par exemple. Qui ne l’a jamais entendu se mettre à chauffer brutalement en faisant un bruit à réveiller un ours en hibernation ?

Lorsque vous surutilisez votre vapoteuse, elle se met naturellement à chauffer. Par principe, votre box est légèrement chaude au toucher. C’est à peine perceptible et il n’y a pas de quoi vous alerter. En revanche, s’il devient de plus en plus difficile de la tenir en main, c’est qu’elle n’est pas en train de chauffer, mais de brûler.

Dans le cas d’une surutilisation de la vapote, laissez-la refroidir quelques instants et arrêtez de vaper. La résistance retrouvera une température normale et votre batterie cessera de survolter.

Par ailleurs, connaissez-vous le « chain vaping » ? Cela consiste à enchaîner les puffs de façon très rapide. C’est ce que le vapoteur débutant commet comme erreur lorsqu’il commence la vape et qu’il tire sur son drip tip comme sur une cigarette roulée. On en parlait un peu plus haut.

Le chain vaping est souvent causé par un faible taux de nicotine absorbé. Le vapoteur se dépêche de vapoter afin d’obtenir sa dose nécessaire et calmer son organisme en manque. Pour empêcher la surchauffe liée à cette pratique, augmentez simplement le dosage de nicotine de vos e-liquides.

Neovapo vous propose même une formule de liquide pour cigarette électronique sur mesure. Vous sélectionnez votre arôme idéal, puis vous choisissez le dosage parfait de nicotine dont vous avez besoin. C’est un e-liquide entièrement personnalisé. Ainsi, toutes les saveurs du monde sont accessibles et vous pouvez varier les plaisirs !

E-cigarette brûlante : le soleil

Il est fortement déconseillé de laisser sa cigarette électronique au soleil. Les rayons UV attaquent la box et résultat, elle chauffe. Elle a beau avoir un alliage en béton armé, comme toute chose qui reste longtemps sous la chaleur du soleil, elle crame.

Souvenez-vous des marques rouges qui brûlent votre peau quand vous oubliez la crème solaire… Dites-vous que pour votre e-cigarette c’est la même souffrance, si ce n’est pire. Elle déteste le soleil et déteste que vous la laissiez exposée trop longtemps.

La batterie monte en température et c’est l’ecig tout entière qui finit par vous brûler la main. Lorsque vous allez à la plage, par exemple, gardez-la rangée sous une serviette. En plus, vous lui éviterez de se prendre quelques grains de sable dans le clearo, ce qui causerait un dysfonctionnement.

Évitez également de la laisser trop longtemps dans un endroit chaud et non ventilé comme dans une voiture en plein soleil par exemple. Prenez votre e-cigarette avec vous ou stockez-la à l’ombre. Ainsi, vous la garderez plus longtemps et en meilleure santé !

Pour un transport optimal de votre ecig, choisissez une pochette de rangement adaptée à la taille de votre appareil. En plus de la protéger des coups et des chocs extérieurs, elle lui évite les coups de chaud.

Choisir un matériel de vape de qualité pour éviter les dysfonctionnements

Un matériel de vape de qualité, c’est la promesse d’un vapotage serein et sans problème. Privilégiez les marques de cigarette électronique reconnues, cela vous évitera quelques dysfonctionnements désagréables.

Si votre e-cigarette chauffe, mais qu’aucune des raisons précédentes n’en est la cause, la théorie du défaut de construction n’est pas à écarter. Pour vérifier :

  • Changez les accus si vous avez une box qui utilise des accumulateurs ;
  • Remplacez la résistance par une neuve pour vous assurer qu’elle n’est pas la cause de la surchauffe ;
  • Réglez correctement votre mod ;
  • Utilisez un chargeur compatible avec votre ecig ;

Si la surchauffe persiste, emportez votre appareil dans une boutique spécialisée où des professionnels de la vape y jetteront un coup d’œil. Vous pouvez compter sur l’expertise de Neovapo en vous rendant dans l’un de ses 24 magasins situés partout en France.

Si vous n’avez pas de shop à proximité, contactez-nous par mail, par téléphone ou directement sur le livechat en bas à droite de votre écran.

Sachez également que vous pouvez opter pour une cigarette électronique équipée de protections anti surchauffe. Le kit Ikuu I80 et Melo 4, l’une des ecigarettes préférées des vapoteurs Neovapo, dispose d’une protection contre les chauffes excessives.

Choisir une vapote de qualité, c’est donc aussi aller vers des appareils mieux conçus et optimisés pour empêcher toute sorte de dysfonctionnement. Le kit Espion et Procore X de Joyetech est également pensé pour prévenir les surchauffes et les courts-circuits.

Cigarette électronique qui ne chauffe plus : est-ce normal ?

Un souci tout autre vient déranger votre vape. Ce n’est pas celui d’une cigarette électronique qui chauffe de façon excessive, mais, au contraire, une ecigarette qui ne chauffe plus du tout. Alors, est-ce normal ? Vous vous en doutez, la réponse est non.

Il se peut que la chauffe soit légère et que vous ne la sentiez pas. Dans ce cas, si vous tirez sur le drip tip et que vous inhalez de la vapeur, il n’y a pas de problème.

En revanche, si vous rencontrez d’autres désagréments lors de votre vapotage, en plus d’avoir une ecigarette froide comme la glace, vérifiez l’atomiseur. Peut-être l’avez vous mal vissé ou bien est-il encrassé, voire dysfonctionnel. Le mieux est donc de le remplacer.

Si votre vapote ne chauffe toujours pas, essayez de la charger pour voir si cela ne vient pas de la batterie. Si elle s’allume et fait des bruits de crépitement, c’est que, techniquement, elle fonctionne. Dans le cas contraire, essayez de changer la batterie :

  • Remplacez les accus
  • Apportez votre ecig chez un réparateur ou un constructeur pour remplacer une batterie interne
  • Faites marcher la garantie si vous en avez une
  • Rachetez une box

Néanmoins, sachez que dans 90 % des cas, une résistance défectueuse est la cause d’une cigarette électronique qui ne chauffe pas. Vous avez seulement besoin de la remplacer pour repartir sur une vape intense.

Pour être sûr de ne jamais avoir aucun problème de chauffe avec votre e-cigarette, choisissez un appareil équipé de protections contre les surchauffes. Le pod RPM lite de Smok ou la box Aegis boost sont tous deux parfaits pour vaper avec une température idéale !

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Combien d’ampère faut-il pour le câble d’une e-cigarette ?

Comment entretenir sa cigarette electronique ?

Comment reparer une cigarette électronique

Comment nettoyer le réservoir d’une cigarette électronique ?

Combien de temps dure une batterie de cigarette électronique ?

Publié le 28/01/2021 et modifié le 13/07/2024 dans Comment entretenir ou réparer cigarette électronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème