Envie de fumer, que faire ?

Envie de fumer, que faire ?

Envie de fumer : un symptôme du manque de nicotine

L’envie de fumer s’explique par un manque de nicotine. En tant que fumeur, vous consommez des cigarettes classiques contenant de la nicotine. Celle-ci provoque une addiction qui vous pousse à fumer du tabac. Lorsque vous ne fumez pas, vous entrez progressivement dans un état de manque qui vous donne envie de consommer du tabac.

Le manque de nicotine génère des symptômes de manque qui peuvent être :

  • une envie très forte de fumer, qu’on appelle le craving ;
  • des sautes d’humeur, de l’irritabilité, du stress ;
  • des insomnies, des difficultés à dormir ;
  • du grignotage, une prise de poids si l’arrêt du tabac se poursuit ;
  • des maux de ventre, des maux de tête, des nausées…

Pour combler ce manque, la solution est de consommer de la nicotine. Cela peut se faire via la cigarette normale, ce qui arrive chez les fumeurs, ou via un substitut nicotinique lorsqu’on vous êtes en train d’arrêter de fumer.

Les substituts nicotiniques remplacent la cigarette ordinaire. Ils vous permettent de continuer à absorber de la nicotine, ce qui évite aux signes du sevrage tabagique de se manifester. Vous pouvez les acheter en pharmacie (patch à la nicotine, comprimés, spray nicotinique) ou en boutique spécialisée (cigarette electronique).

Comprendre l’addiction à la nicotine

Pour éviter l’envie de fumer, il faut comprendre comment fonctionne l’addiction au tabac. Il faut aussi vous mettre en tête qu’avoir un désir de fumer est normal, surtout quand vous êtes en plein arrêt de la cigarette traditionnelle. Votre corps et votre mental vous réclament quelque chose dont ils sont dépendants.

Le tabagisme actif entraîne une dépendance physique et psychologique. Comme toute drogue, il est conseillé d’avoir recours à une aide au sevrage tabagique pour arrêter de fumer et réduire le risque de rechute dans le tabagisme. Vous pouvez vous faire aider dans votre dépendance au tabac par un tabacologue.

Voici comment fonctionne votre dépendance, qui provoque votre envie de fumer.

La nicotine, une substance chimique et addictive

La nicotine est naturellement présente dans la plante de tabac. Au moment de la combustion, elle s’évapore sous la forme d’une fumée dans laquelle l’industrie du tabac a mélangé des produits toxiques. La fumée de cigarette contient, par exemple, du monoxyde de carbone et du goudron qui sont des substances toxiques et cancérigènes une fois inhalés.

La bonne nouvelle, c’est que la nicotine n’est pas cancérigène. La mauvaise, c’est qu’elle est le principal facteur d’addiction à la cigarette classique. C’est un produit très addictif. C’est donc le serpent qui se mord la queue : vous fumez et inhalez une fumée de tabac nocive, vous tombez accro à cause de la nicotine, vous avez envie de fumer, vous continuez votre consommation de tabac, etc.

La nicotine est absorbée par le sang qui l’emmène jusqu’au cerveau. Elle se colle ensuite sur les récepteurs nicotiniques qui stimulent la libération de plusieurs neurotransmetteurs comme la fameuse dopamine, « l’hormone du plaisir ». C’est en déréglant cette libération de dopamine, de sérotonine et de noradrénaline que le phénomène d’accoutumance se met en place.

Le développement de la dépendance au tabac

Une consommation de cigarettes répétée et régulière modifie le cerveau. Plus vous entrez dans le tabagisme, plus il commence à s’adapter à la présence de nicotine. À long terme, cette accoutumance devient une dépendance.

L’addiction du fumeur ou de la fumeuse entraîne une diminution de la réponse des récepteurs nicotiniques et une réduction de la sensibilité aux effets de la nicotine. C’est ce qu’on appelle la tolérance.

En bref, une fois que vous êtes devenu dépendant au tabac, vous devenez plus tolérant à la nicotine. Pour retrouver les sensations agréables du début du tabagisme, vous devez consommer de plus en plus de nicotine, et donc de plus en plus de cigarettes par jour.

La dépendance à la cigarette arrive quand vous ressentez un manque physique et psychologique. Ce manque varie selon les personnes. Il peut survenir 1 heure, 1 journée, voire 1 semaine après la dernière cigarette.

Envie de fumer ou besoin de fumer

L’envie de fumer se fait sentir quand vous êtes en état de manque. Plus qu’une envie, ce peut être un besoin, un désir impérieux que vous devez assouvir rapidement pour vous sentir bien. L’absence de tabac peut perturber votre quotidien et vous donner l’impression d’être moins productif.

C’est un état passager.

Cesser de fumer, et surtout arrêter sa consommation de nicotine, entraîne des effets indésirables ponctuels. Ceux-ci disparaissent naturellement au bout de quelques jours à quelques semaines, le temps que votre organisme retrouve son équilibre. Cela peut aller plus ou moins vite selon votre âge, votre métabolisme et votre degré de dépendance à la nicotine.

Pour vous aider à lutter contre le tabagisme, vous pouvez opter pour des produits de substitution au tabac. C’est le cas des pastilles à la nicotine, de la gomme à mâcher, mais aussi des cigarettes électroniques.

Éviter l’envie de fumer avec un substitut nicotinique

Vous avez envie d’arrêter la cigarette et vous êtes même lancé dans un arrêt du tabac définitif. Pour pallier l’envie de fumer qui peut être assez violente, et vous faire rechuter dans le tabagisme, vous pouvez faire appel à des substituts nicotiniques.

Attention, tant que vous consommez de la nicotine, vous continuez à alimenter votre dépendance. Néanmoins, les substituts offrent une aide efficace pour abandonner la cigarette combustible, contrer les dangers du tabac, et lutter contre la dépendance nicotinique.

Les produits de substitution au tabac vous permettent de mieux gérer votre abstinence, mais aussi de choisir la quantité de nicotine que vous voulez absorber. Cela permet un sevrage en deux étapes, nettement plus efficace qu’arrêter de fumer du jour au lendemain.

Ces étapes sont :

  1. le sevrage tabagique où vous arrêtez de fumer ;
  2. le sevrage nicotinique où vous diminuer la dose de nicotine que vous absorbez.

Ce sevrage progressif limite les symptômes de sevrage comme l’envie de fumer. Il permet aussi de mieux gérer son arrêt du tabac pour qu’il soit moins brutal et plus efficace dans la durée. Les substituts nicotiniques existent pour vous aider à arrêter de fumer en réduisant les effets secondaires.

Les substituts nicotiniques disponibles chez votre pharmacien

Vous pouvez facilement acheter des substituts en pharmacie. Ils sont souvent pris en charge par la mutuelle et la Sécurité sociale. Ces substituts sont le patch à la nicotine qui se colle sur la peau, les chewing-gums que vous mâchez tout au long de la journée, les sprays, les comprimés… Bref, vous avez le choix concernant la prise et le dosage de nicotine.

L’intérêt de ce genre de produit est que vous absorbez la nicotine tout au long de la journée pour ne pas sentir le manque. Vous n’avez pas besoin d’acheter un paquet de cigarettes d’urgence, et vous pouvez arrêter le tabac du « jour au lendemain ».

En théorie.

En pratique, les substituts nicotiniques vendus en pharmacie ont des limites. Ils ne prennent pas en compte les habitudes des fumeurs. Ces habitudes alimentent l’addiction (la clope après manger, la cigarette du matin, envie de fumer le soir…). Elles peuvent créer un manque et une envie de fumer. Il s’agit d’une dépendance psychologique à la cigarette.

La cigarette électronique comme moyen d’arrêter de fumer

L’e-cigarette est spécialement conçue pour les fumeurs qui souhaitent abandonner la cigarette. Elle s’inspire des substituts nicotiniques ET de la cigarette pour vous offrir un moyen complet d’arrêt et de remplacer le tabac sans ressentir les effets indésirables.

Le vapotage fonctionne avec un appareil électronique, le mod box qui est équipé d’une batterie interne ou d’un accu 18650, et une résistance qui se trouve dans le clearomiseur. Les résistances se composent d’un coil en métal qui, au contact de l’électricité, chauffe.

Pour vapoter, vous avez également besoin d’un liquide pour cigarette électronique. Ce dernier se compose de propylène glycol, glycérine végétale, arômes et nicotine. Vous pouvez choisir le taux de nicotine selon vos besoins.

La vapote ne contient pas de produits du tabac et ne génère aucune combustion. Elle remplace facilement les cigarettes normales et lutte contre la dépendance tabagique tout en préservant vos habitudes. Elle permet un sevrage doux, personnalisé et efficace sur le long terme. Elle évite notamment d’avoir tout le temps envie de fumer.

Passer au vapotage pour éviter l’envie de fumer

La vaporette remplace la cigarette classique et évite l’envie de fumer. Quand ce besoin arrive, vous pouvez sortir l’appareil et vaper comme si vous fumiez, mais sans les méfaits du tabac. De plus, le vapotage passif est beaucoup moins dangereux que le tabagisme passif, ce qui est meilleur pour la santé de vos proches.

Pour estomper l’envie de fumer avec le vaporisateur personnel, vous avez besoin de 3 éléments :

  1. un kit AIO de cigarette électronique (et un kit complet ou un starter-pack si vous êtes débutant, histoire de commencer la vape avec un matériel vaping simple) ;
  2. des liquides pour cigarette électronique français ;
  3. un taux nicotinique adapté à vos besoins.

Au début de la vap’, vapoter un eliquide avec une concentration de nicotine adaptée à votre besoin quotidien réduira tout symptôme de manque. Avec le temps, vous pourrez baisser la teneur en nicotine de vos flacons et commencer le sevrage nicotinique. Si vous ressentez une envie de fumer à ce moment, vous pourrez la combler avec l’inhalation d’une vapeur nicotinée.

Pour conclure, il faut savoir que l’envie de fumer peut vous venir à tout moment, même 2 ans après votre arrêt du tabac. Néanmoins, plus le temps passe et mieux vous apprenez à gérer l’absence de nicotine. Vous pouvez donc plus facilement ignorer cette envie et continuer votre vie sans tabac. Mais pour arriver à la maîtriser, il vous faut un programme anti-tabac efficace et un moyen de contrer votre dépendance, comme l’ecigarette.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Quand diminuer la nicotine de la cigarette électronique

Est-ce que vapoter fatigue ? de Neovapo

Comment faire une tornade avec une cigarette electronique ? de Neovapo

Cigarette electronique et diabète, ce qu’il faut savoir de Neovapo

Ma cigarette electronique est tombée dans l’eau, que faire

Publié le 03/02/2024 et modifié le 24/02/2024 dans Vos questions sur la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème