Peut-on vapoter au Sri Lanka ?

Peut-on vapoter au Sri Lanka ?

La cigarette électronique est autorisée au Sri Lanka

Connue pour ses plages paradisiaques, l’île du Sri Lanka se trouve en Asie du Sud. Si vous comptez la découvrir pendant vos vacances, prenez soin de bien lire les recommandations du ministère des Affaires étrangères avant de prendre votre vol.

Les touristes apprécient le Sri Lanka pour la beauté de ses paysages. C’est aussi un pays dur qui peut s’avérer dangereux par certains aspects. La loi sri-lankaise est réputée pour être particulièrement répressive en termes de lutte contre la drogue.

Heureusement, l’État sri-lankais ne considère pas la cigarette electronique comme étant une drogue, même si elle contient de la nicotine. Ce n’est pas le cas d’autres pays asiatiques comme la Thaïlande et l’Inde qui prohibent la vape sur leur territoire.

Ainsi, vous avez le droit de vapoter au Sri Lanka. Vous pouvez emporter votre kit de cigarette électronique AIO ainsi que vos eliquides contenant de la nicotine. Vous pourrez, ainsi, poursuivre votre sevrage tabagique et votre arrêt du tabac en toute tranquillité, mais en respectant certaines conditions.

Attention, certains composants de liquides pour cigarette électronique peuvent être interdits comme le signale le site Un passeport en cavale. Attention également, le tabagisme est mal perçu au Sri Lanka. Vapotage et tabagisme actif étant souvent confondus, il convient de vous montrer vigilant quand vous voulez vaper dans la rue.

Les lieux où il est interdit de fumer au Sri Lanka

Pour que votre séjour au Sri Lanka se passe le mieux possible, la législation autour de la vape étant floue, considérez votre vapote comme une cigarette normale. Ainsi, les règles concernant le tabac valent aussi pour le vaporisateur personnel.

La NATA (National Authority on Tobacco et Alcohol Act) interdit de fumer des cigarettes classiques dans les lieux publics ainsi que dans les lieux sacrés et leurs environs. Il est également interdit de vendre des produits du tabac aux mineurs.

Fumer est également interdit dans la rue. De manière générale, le tabagisme est très mal perçu par les locaux. L’idéal est de vapoter dans un lieu privé comme votre chambre d’hôtel, ou de manière discrète pour ne pas heurter les Sri-Lankais et vous attirer des ennuis. Certains hébergements se montrent tolérants envers les touristes et autorisent le vapotage. N’hésitez pas à demander au personnel de l’hôtel où vous logez si vous pouvez vaper dans la chambre ou autour du bâtiment.

Une grande partie de la population est conservatrice. Fumer du tabac est donc mal vu et pourrait vous attirer de mauvais regards. Le site du ministère des Affaires étrangères conseille également de ne pas fumer dans la rue, les restaurants et les bars.

L’infraction à cette réglementation sur l’interdiction de la cigarette ordinaire peut valoir une arrestation.

Ainsi, il est interdit de fumer dans les lieux suivants au Sri Lanka :

  • lieux publics et parcs ;
  • restaurants et bars ;
  • aux abords et dans les lieux sacrés (temples…) ;
  • dans la rue.

Par mesure de précaution, appliquez ces interdictions à la vaporette afin de ne pas vous attirer des ennuis auprès des autorités et de la population.

Faire preuve de prudence quand on voyage au Sri Lanka

Toutes les institutions, que ce soit le ministère des Affaires étrangères ou l’ambassade française, recommandent de faire preuve de prudence quand vous voyagez au Sri Lanka.

Avant d’emporter votre kit complet, nous vous conseillons de vous renseigner auprès des autorités françaises présentes sur place (ambassade et consulat) ainsi qu’auprès de votre compagnie aérienne.

Dans tous les cas, vapotez de manière discrète. Oubliez l’inhalation directe (vape DL) et le cloud chasing, beaucoup trop voyants. Préférez une aspiration indirecte (vape MTL) qui permet la vaporisation d’un aérosol facile à assimiler et discret.

Enfin, montrez-vous respectueux des coutumes locales et évitez à tout prix de vapoter devant des personnes qui pourraient être offensées ainsi qu’aux abords des lieux de culte.

Nous vous recommandons, idéalement, de vapoter uniquement dans les lieux qui autorisent le vapotage (zones pour fumeur des hôtels par exemple).

Avant son voyage

Avant votre départ, préparez votre sacoche spéciale vaping. Nous vous conseillons de protéger votre ecigarette dans une pochette de transport, dont la coque rigide la protège des coups et des chocs. Vous en trouverez dans notre boutique en ligne. Elle vous permet également d’emporter vos flacons d’eliquide, vos résistances de rechange ainsi que votre chargeur USB.

Pensez aussi à vous informer un maximum sur le Sri Lanka, ses coutumes et ses lois. Faites très attention concernant la drogue, car le pays est l’un des plus répressifs sur les stupéfiants (la sanction peut aller jusqu’à la peine capitale).

En tant que vapoteur, prenez le temps de vous informer sur la réglementation en vigueur. Cet article peut vous éclairer quant à la perception de la vapote au Sri Lanka, mais nous vous conseillons tout de même de demander conseil auprès de l’ambassade française ou de votre compagnie de vol qui pourra répondre à vos questions.

Enfin, n’emportez que la quantité de liquide pour cigarette électronique nécessaire à votre séjour. La douane pourrait confisquer vos fioles si vous en apportez trop.

Pendant son voyage

Pendant votre voyage au Sri Lanka, restez discret quant à votre vap’. En cas de problème avec les autorités locales, restez poli et coopératif. Rappelez-vous que vous pouvez contacter l’ambassade en cas de souci sur place.

Privilégier un tirage serré de la vapeur. Resserrez l’airflow du clearomiseur pour réduire la quantité de vapeur inhalée et éviter d’attirer l’attention sur vous. Laissez votre vapoteuse dans la poche quand vous êtes à l’extérieur.

En cas de crise de manque de nicotine, vous pouvez remplacer l’e-cigarette par un substitut nicotinique comme le patch nicotiné, les chewing-gums ou les comprimés. Ces derniers sont vendus dans toutes les pharmacies de France.

Nous vous conseillons d’acheter quelques-uns de ces substituts nicotiniques avant de partir pour continuer votre arrêt de la cigarette classique sans subir les effets de la dépendance (envie de fumer, stress, irritabilité…).

Conseils pour voyager avec une ecigarette

Voyager avec sa cigarette électronique est relativement facile… Dans certains pays. Pour d’autres destinations, vous devrez faire attention.

Notre premier conseil pour voyager avec une clope électronique est de toujours vérifier la législation dans le pays que vous comptez visiter.

Vous trouverez la liste des pays qui interdisent les cigarettes électroniques dans notre article de blog : « Cigarette électronique : dans quels pays est-elle interdite ». Elle vous aidera à préparer votre départ et surtout à anticiper l’absence de vape.

Arrêter la cigarette électronique pendant le voyage est dangereux. Le risque est celui du manque. Le craving pourrait vous pousser vers une rechute dans le tabagisme, or c’est tout ce que vous voulez éviter en passant au vaping.

Une solution pour pallier les signes d’addiction au tabac est de remplacer la vapote par des produits de substitution comme les patchs ou le spray à la nicotine.

Continuer à absorber une dose de nicotine empêchera les symptômes du manque de se manifester, ce qui vous aidera à poursuivre votre arrêt de la clope. L’ecig est une aide au sevrage tabagique. Son but est de vous aider à cesser complètement de fumer et de vous protéger des méfaits du tabac.

Voici quelques conseils pour voyager sereinement avec votre vapote, que ce soit au Sri Lanka ou ailleurs dans le monde.

1. Vérifier les réglementations locales

Pour éviter les mauvaises surprises et vous assurer que le vapotage est légal dans le pays où vous voyagez. Certaines compagnies aériennes peuvent également refuser l’importation de clopes électroniques.

Renseignez-vous en amont sur les réglementations locales pour anticiper vos déplacements et ne pas vous faire confisquer votre starter-pack par les autorités sur place.

De même, certains pays interdisent l’importation de produits contenant de la nicotine ou des arômes.

2. Lire la réglementation de votre compagnie aérienne

En règle générale, vous avez le droit d’emporter jusqu’à 1 litre de liquide dans votre bagage cabine (ce qui inclut le dentifrice et le juice de vape). Votre batterie interne ainsi que vos accus 18650 de rechange doivent se trouver en cabine également pour éviter tout risque de dégazage et d’incendie pendant le vol.

Chaque compagnie aérienne peut imposer ses propres normes. Tout vapoteur averti devrait les lire avant d’embarquer.

3. Préparer son matériel vaping

Anticipez tous vos besoins. Emportez uniquement la quantité d’eliquide nécessaire pour la durée du séjour. Pensez aussi à emporter une résistance (la durée de vie d’une tête d’atomiseur est de 3 semaines environ) ainsi que des accessoires de rechange comme un verre pyrex ou un clearomizer pour prévenir le risque de casse.

Nous vous recommandons de ranger votre matériel vaping dans une sacoche de transport destinée au voyage afin de protéger votre appareil et de stocker tout ce dont vous avez besoin.

4. Vapotez de manière intelligente

Une astuce pour les vapoteurs qui souhaitent vapoter dans un pays étranger est, d’abord, d’observer ce qu’il se passe autour de vous. Voyez-vous d’autres e-fumeurs ? Vapotent-ils librement ou se trouvent-ils dans des zones fumeurs spécifiques ? Voyez-vous des signalétiques qui interdisent l’usage de la cigarette traditionnelle ? Si oui, il y a de fortes chances pour que vapoter soit aussi interdit.

Un autre conseil : n’hésitez pas à demander des informations auprès des autorités sur place ou du personnel (hôtel, aéroport…).

5. Vapez discrètement

Les lieux touristiques sont souvent bondés. Pour ne pas déranger les non-fumeurs autour de vous, privilégiez une vape discrète en MTL (mouth to lungs). Réglez votre wattage pour diminuer la quantité de vapeur aspirée et préférez des résistances avec une valeur ohm élevée.

De même, nous vous conseillons de privilégier des e-liquides à la base pg/vg (propylène glycol et glycérine végétale) plus riches en PG afin de produire moins de vapeur. Vous pourrez, ainsi, profiter davantage des saveurs.

Bon voyage !

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Pourquoi je fume plus avec la cigarette electronique ? de Neovapo

Quelle ecigarette choisir selon son profil de fumeur ? de Neovapo

Comment vapoter discrètement ? de Neovapo

Comment réinitialiser une cigarette electronique ? de Neovapo

Faut-il avaler la fumée d’une cigarette electronique ?

Publié le 02/07/2024 et modifié le 13/07/2024 dans Vos questions sur la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème