Vapotage en vacances : comment bien se préparer ?

Vapotage en vacances : comment bien se préparer ?

Préparer ses vacances quand on a une cigarette électronique

Ah les vacances ! Le moment tant attendu est enfin arrivé. Vous avez quitté le bureau, les valises sont prêtes, le billet d’avion et votre passeport sont dans la poche… Oui, mais avez-vous pensé à la cigarette électronique ?

En tant que vapoteur ou vapoteuse, vapoter en vacances se prépare. Eh oui ! Toutes les destinations ne sont pas forcément « vape friendly ». Certains pays que vous pourriez visiter interdisent le vaping comme la Thaïlande ou l’Inde.

Soyez prévoyant, même pour un voyage en France ! Certaines règles sont à connaître pour pouvoir vaper en toute liberté et sans mauvaises surprises. Par exemple, certaines plages interdisent tous les produits du tabac, et l’ecigarette en fait souvent partie (même si elle n’a rien à voir avec la cigarette normale).

Ainsi, pour passer de bonnes vacances avec votre kit de cigarette electronique, voici tous nos conseils pour préparer votre voyage. La préparation est la clé de vacances réussies !

Se renseigner sur la réglementation du pays de destination

Si vous comptez changer de pays pour vos congés, prenez bien le temps de consulter les lois et la réglementation sur l’ecigarette. Vous pouvez lire notre article de blog sur la cigarette électronique dans le monde qui vous offre un résumé des différentes règles selon les pays.

Les pays européens, surtout les membres de l’Union européenne, partagent une législation similaire à celle de la France en ce qui concerne les produits du vapotage. Il est généralement interdit de vapoter dans les lieux publics fermés comme les bars et les restaurants.

Certains pays d’Asie et d’Afrique interdisent tout simplement l’usage de la cigarette électronique. C’est le cas de l’Inde, la Thaïlande, le Cambodge, le Qatar ou encore le Liban. Vous ne pourrez pas emporter votre kit complet (batterie interne, clearomiseur, eliquide…) ni inhaler la vapeur de votre e-cigarette.

Dans d’autres pays comme le Mexique, Singapour ou les Seychelles, l’importation de cigarettes électroniques est interdite. La douane pourrait vous confisquer votre matériel au moment de l’atterrissage. Faites donc attention à ne pas emporter votre vapote dans ces pays.

Enfin, certains pays comme l’Australie ont des conditions d’utilisation strictes. Par exemple, afin de pouvoir vapoter et importer votre vaporisateur personnel, vous devez présenter une ordonnance médicale traduite en anglais.

Pour en savoir plus, consultez le site de l’ambassade française présente dans le pays que vous comptez visiter. Prenez le temps de vous renseigner sur la réglementation en vigueur pour éviter les mauvaises surprises et les amendes.

Anticiper le manque de tabac avec un substitut nicotinique

Que faire quand la vapote est interdite dans le pays que vous prévoyez de visiter ? Lorsque le vapotage est votre unique moyen de cesser de fumer, vous devez anticiper cette interdiction pour éviter au manque de tabac de se manifester (et gâcher vos vacances).

Vous pouvez, le temps de votre séjour, remplacer la clope électronique par des substituts nicotiniques. Ces derniers sont vendus en pharmacie en France et sont tolérés par la plupart des pays dans le monde.

Ces substituts peuvent être un patch à la nicotine, des gommes à mâcher, des comprimés… Pensez à bien choisir la bonne dose de nicotine pour maintenir votre addiction et éviter les symptômes du manque. À votre retour, vous pourrez reprendre la vapote.

Préparer son matériel de vape

L’un des risques de ne pas avoir le bon matériel vaping avec vous au moment du séjour est d’éprouver les effets indésirables du manque de nicotine. N’oubliez pas que, même avec la vaporette, vous êtes dépendant au tabac. L’ecig est une aide au sevrage tabagique utile pour arrêter de fumer la cigarette classique.

Cependant, vous continuez à aspirer une vapeur contenant de la nicotine. Or, la nicotine est la cause de votre dépendance au tabac. Arrêtez de la consommer, et vous ressentirez un manque physique, une envie de fumer forte, de l’irritabilité, etc.

Pour éviter de rechuter dans le tabagisme actif pendant vos vacances, prenez le temps de bien préparer votre matériel de vap’. L’astuce : anticiper vos besoins. Fiez-vous à votre sens de l’observation et à votre consommation de tabac pour estimer vos besoins.

Voici la liste du matériel de vape que vous devez prévoir pendant vos vacances :

  • des résistances si vous partez plus de 2 semaines ;
  • du liquide pour cigarette électronique en quantité suffisante et avec le bon dosage de nicotine ;
  • un réservoir pyrex de rechange au cas où le vôtre se casserait ;
  • un chargeur USB compatible avec la batterie intégrée ou les accus 198650, et un adaptateur secteur ;
  • un kit de coil et de coton organique si vous avez un atomiseur reconstructible.

Choisir une ecigarette incassable

L’avantage de la cigarette électronique incassable est qu’elle vous suit dans toutes vos aventures. Vous pouvez la faire tomber par terre ou dans l’eau, elle continue de fonctionner.

Certaines vapoteuses sont garanties waterproof (étanches), dustproof (anti-poussière) et shockproof (anti-choc). Elles sont parfaites pour vos voyages animés et pour vos activités de vacances.

Ainsi, partez en canyoning, en randonnée ou en bateau avec votre vapote sans craindre pour sa sécurité. Des kits AIO comme l’Aegis Legend 2 et Z subohm de Geek Vape, le kit Armour Max de Vaporesso ou le Pack Plus de Neovapo sont robustes et garantis anti-choc.

Transporter ses accumulateurs dans un étui de protection

Certaines vaporettes fonctionnent avec un accumulateur. Cet accu 18650 est une pile rechargeable et amovible. Elle est placée dans la coque du mod box et peut être remplacée quand elle est HS.

L’avantage des accus est que vous pouvez en transporter plusieurs pour les échanger quand vous n’avez plus de batterie. C’est pratique en randonnée, par exemple, quand vous n’avez pas de solution pour recharger votre ecig sur une prise secteur.

Attention. Les accus peuvent s’avérer dangereux s’ils sont mal transportés. Vous devez absolument les transporter dans un étui de protection. Ils ne doivent pas être en contact avec des objets métalliques au risque de dégazer et d’exploser.

Le mieux est de ne pas changer l’accu de votre e-cigarette, sauf quand il est mort. Préférez l’utilisation d’un chargeur USB classique pour alimenter votre modbox et éviter tout risque d’incendie.

Constituer un stock d’e-liquides

Les liquides pour cigarette électronique sont indispensables à la vape et à l’arrêt du tabac. Ils se composent de propylène glycol, glycérine végétale, arômes et nicotine. Ils remplissent le verre pyrex. La combinaison de la batterie intégrée et du fil résistif de la résistance permettent ensuite la vaporisation et l’inhalation d’un aérosol.

Pour bien préparer vos vacances avec la vaporette, calculez votre consommation d’eliquide. Estimez combien de flacons vous aurez besoin pour remplir l’e-cig pendant votre repos, et prévoyez plus de contenance en cas d’imprévus.

Si vous voyagez en France, vous pourrez facilement trouver une boutique de cigarettes électroniques. Mais ce ne sera pas toujours le cas ! De même, à l’étranger, vous ne pourrez pas être sûr que le juice de vape est de bonne qualité. Privilégiez les eliquides français ou européens (UE).

Nous vous conseillons de choisir des formats nomades. Préférez un flacon d’une contenance de 10 à 30 ml pour faciliter son transport.

Utiliser les bons accessoires de vape

Optimisez le rangement de votre matériel de vape grâce aux accessoires de vape. Très pratiques au quotidien et davantage en vacances, ils facilitent le transport de votre e-cigarette et de vos différents produits de vape.

Nous vous recommandons d’emporter dans vos valises :

  • une pochette de rangement pour transporter vos eliquides, votre box mod, votre clearomizer ainsi que vos pièces détachées ;
  • un adaptateur secteur compatible avec les capacités de la batterie ;
  • des fioles vides de petite contenance pour transvaser votre eliquide diy ;
  • des cotons et des mèches si vous avez un atomizer reconstructible RBA (dripper…).

Pensez à bien entretenir votre matériel pour éviter tout dysfonctionnement pendant vos vacances. Vous pouvez également profiter de ce départ pour nettoyer votre drip tip et le pyrex, remplacer les résistances et changer les accus.

Éviter d’oublier sa cigarette électronique en vacances

Le plus important quand vous préparez vos vacances est de ne pas oublier votre vaporisateur ! Ce serait dommage de vous retrouver dans un lieu paradisiaque, prêt à vous reposer, mais sans votre e-cigarette pour continuer votre arrêt de la cigarette ordinaire.

Le vapotage est une solution de lutte contre le tabagisme et les dangers du tabac. Elle remplace les cigarettes classiques, mais ne contient aucun produit du tabac et ne génère aucune combustion. L’aspiration de la vapeur est moins nocive que la fumée de cigarette.

La fumée de tabac, justement, contient des produits chimiques comme le monoxyde de carbone et le goudron. Ce n’est pas le cas de la vapeur inhalée. Sa seule « nocivité » est la quantité de nicotine absorbée, car elle maintient l’addiction au tabac.

Cependant, le vapotage permet un sevrage tabagique en deux temps :

  1. l’abandon de la cigarette traditionnelle ;
  2. le sevrage de la dépendance à la nicotine (sevrage nicotinique).

L’avantage de la vapote est que vous pouvez l’utiliser comme les cigarettes normales. Elle ne perturbe pas vos habitudes qui, on le sait, peuvent enrayer un processus de sevrage. Pour plus d’efficacité dans votre arrêt, nous vous conseillons de consulter un tabacologue.

Vous savez désormais comment vous préparer pour vos vacances avec la cigarette électronique. Il ne vous reste plus qu’à plier bagage et profiter de ce temps de repos bien mérité ! Bonnes vacances à vous !

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Douane cigarette electronique : quelles conditions ? de Neovapo

L’e-cig est-elle efficace pour arrêter de fumer

Peut-on fumer une e-cigarette avec un patch de nicotine

Pourquoi mon ecigarette ne fait pas beaucoup de fumée ? de Neovapo

Comment savoir si on vapote trop ? de Neovapo

Publié le 27/03/2024 et modifié le 13/04/2024 dans Vos questions sur la cigarette electronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème