Cigarette électronique : qu’est-ce que le wattage variable

Cigarette électronique : qu’est-ce que le wattage variable

Le wattage variable, un réglage pratique de la cigarette électronique

Le « wattage variable » est un mode de la cigarette electronique. Les mods électroniques proposent cette fonctionnalité pour simplifier le vapotage et le rendre plus confortable pour les vapoteurs et vapoteuses. Le wattage variable peut se trouver sous le nom de « WV » ou « Power » dans les réglages de la vapote.

Les cigarettes électroniques que vous trouvez en boutique de vape sont, pour la grande majorité, alimentées par une batterie interne et un chipset. Le chipset est un programme interne, un processeur qui offre des options de personnalisation aux e-fumeurs.

C’est grâce au chipset que vous pouvez personnaliser votre inhalation et modifier l’intensité de la vaporisation, la température de chauffe, compter les puffs de vapeur (bouffées), etc. Le wattage variable est l’un des modes du chipset et se trouve dans les réglages de la vaporette. Vous y accédez depuis les réglages via l’écran et les boutons de contrôle de votre modbox (stick ou pod).

Presque toutes les clopes électroniques modernes proposent un contrôle de la puissance. Certaines vapotes à tirage automatique peuvent ne pas le proposer, de même que les mods mécaniques qui, par définition, n’ont aucun réglage.

Le mode Power pour régler les watts de l’e-cigarette

Comme son nom l’indique, le « wattage variable » sert à régler les watts de l’ecigarette. La batterie intégrée dans le box mod fournit une quantité d’énergie électrique dont l’intensité se mesure en watts. Cette puissance délivrée par l’accumulateur permet de chauffer le coil de la résistance et de vaporiser le liquide pour cigarette électronique.

Reprenons depuis le début. Dans votre kit AIO de cigarette électronique, vous disposez d’un clearomiseur dans lequel vous vissez une résistance. Celle-ci se compose d’un fil résistif en métal. Ce fil s’accompagne d’une mèche de coton qui est en contact permanent avec l’eliquide.

Quand vous appuyez sur le bouton fire de votre ecig, vous envoyez un courant électrique vers la résistance. Son coil entre en contact avec l’électricité et ralentit la course des électrons. L’effet Joule se produit alors et crée une réaction thermique.

C’est la chaleur générée par le wattage et le fil résistif qui permet de créer la chaleur suffisante pour générer un aérosol. Les liquides pour cigarette électronique se composent de propylène glycol, glycérine végétale, arômes et nicotine et se transforment en vapeur quand la température monte. Celle-ci remonte par le top cap jusqu’au drip tip où vous pouvez l’inhaler.

L’importance du réglage des watts dans la vape

Pourquoi bien régler les watts de sa cigarette électronique ? Pour plusieurs raisons :

  1. pour obtenir une vapeur de bonne qualité ;
  2. pour préserver votre ecigarette ;
  3. pour éviter les risques de dry hit.

La puissance de vaporisation est l’un des facteurs les plus importants pour que la vapeur produite soit agréable à aspirer. Une puissance trop faible entraîne une vapeur peu dense et peu savoureuse, tandis qu’une puissance trop élevée génère une vapeur très dense et trop chaude, ce qui peut être désagréable et brûler la tête d’atomiseur (résistance).

De même, un aérosol trop chaud au moment de l’aspiration peut irriter la gorge et les poumons. Il est donc important de bien régler la puissance du vaporisateur personnel afin de profiter d’une expérience vaping agréable et utile, notamment pour l’arrêt du tabac.

Notez qu’un vapotage désagréable augmente le risque de rechute dans le tabagisme. Si votre objectif en passant à la vap’ est de réussir à arrêter de fumer, bien régler les watts de sa cigarette électronique est primordial.

Les avantages du wattage variable pour les débutants

Le wattage variable est un réglage de la cigarette électronique particulièrement utile pour tout vapoteur ou vapoteuse débutant. Il réduit le risque de dry hit, facilite votre vapotage et vous permet de favoriser l’arrêt de la cigarette classique au profit de l’ecigarette, meilleure pour la santé.

Rappelons que la clope électronique produit une vapeur 95 % moins nocive que la fumée de cigarette. La combustion du tabac entraîne l’inhalation de produits chimiques dangereux pour la santé comme le monoxyde de carbone et le goudron.

Ce n’est pas le cas de la vaporette, dont la vapeur ne contient aucun produit du tabac ni aucune substance toxique similaire au tabac.

Le wattage variable est une option que vous devriez utiliser sur votre e-cigarette, surtout si vous êtes novice, et ce pour au moins deux raisons :

  1. pour faciliter votre expérience de vapotage ;
  2. pour éviter le dry hit (goût de brûlé).

Faciliter votre expérience vaping avec le wattage variable

Le wattage variable offre davantage de flexibilité aux vapoteurs novices. Vous pouvez commencer avec une puissance basse pour vous habituer à la sensation de vape, puis l’augmenter progressivement pour trouver votre « sweet spot ».

Le « sweet pot » est l’inhalation parfaite, la puissance idéale en fonction de la valeur ohm de votre résistance. Il s’agit du wattage qui vous donne la meilleure expérience en termes de saveur et de production de vapeur.

Utiliser le mode Power de l’ecigarette permet aussi de tester différentes puissances. Avec le mode Curve qui fait également partie des modes de réglage de l’ecig, vous pouvez définir des courbes de puissance. Ainsi, si vous débutez dans la vape, vous pouvez plus facilement trouver le wattage qui vous convient le mieux.

Prévenir les erreurs et le dry hit

Le dry hit est un goût de brûlé. Il survient quand les mèches de la résistance sont obstruées ou sèches. Il est souvent le signe que la tête d’atomizer chauffe dans le vide et « brûle ». Remplacer la résistance est donc nécessaire pour continuer à vapoter sans avoir un goût de charbon dans la bouche.

L’utilisation du wattage variable permet de limiter la puissance et de réduire le risque de surchauffe de la résistance. Vous évitez donc de brûler le coil et de causer un dry hit.

Le guide pour utiliser le mode wattage variable sur l’ecigarette

Pour bien savoir utiliser le wattage variable de la cigarette électronique, il faut savoir comment fonctionne la résistance. Celle-ci se compose d’un fil résistif qui forme des spires (tours). Le coil donne la valeur de la résistance qui s’exprime en ohm.

Plus l’impédance est élevée et plus le wattage nécessaire pour chauffer le coil est bas. À l’inverse, plus la valeur ohmique est basse et plus la quantité de watts pour créer la vapeur augmente. On parle de résistance subohm ou de vape sub ohm quand la valeur de la résistance est inférieure à 1 ohm.

Pour bien utiliser le mode wattage de la cigarette électronique, vous devez donc connaître la valeur ohm de la résistance. C’est cette valeur qui vous indiquera la plage de puissance, c’est-à-dire les limites de watts à ne pas dépasser.

Par exemple, votre résistance de 0,23 ohm possède une plage de puissance comprise entre 20 et 45 watts. Vous devez utiliser le wattage variable de telle sorte à ne pas dépasser 45 watts et 20 watts. Ne pas respecter cette plage d’utilisation peut impacter la qualité de la vape.

Étape 1 : choisir le mode wattage variable sur l’écran de la vapoteuse

La première étape pour utiliser le wattage variable est de bien sélectionner l’option sur votre écran. Vous le trouvez sous la forme « WV » ou « Power ». Ne le confondez pas avec le mode « VV » qui signifie « voltage variable ».

Utilisez les boutons + et – pour faire défiler les différents modes de réglage jusqu’à trouver le mode wattage ou Power.

Étape 2 : régler la puissance

Choisissez la puissance maximale à ne pas dépasser pendant votre pause vape. Par exemple, choisissez 45 watts. Lorsque la vapote atteindra cette puissance, elle s’arrêtera automatiquement de façon à ne pas la dépasser. Utilisez les touches + et – pour augmenter ou baisser la puissance.

Nous vous conseillons de commencer la vape avec une puissance faible, puis de l’augmenter progressivement. Cela vous permettra de bien vous habituer au vapotage et notamment à l’inhalation de taffe de vapeur, surtout quand vous venez d’abandonner la cigarette normale.

Étape 3 : créer des variations de puissance

Le mode Curve de votre cigarette électronique vous permet de créer des courbes de puissance. Vous pouvez donc vapoter une seconde avec 12 watts, puis 15 watts, etc. Cette fonctionnalité permet une montée progressive de la puissance selon vos désirs et vos préférences.

Le conseil en plus : n’oubliez pas l’airflow qui est l’arrivée d’air du clearomizer. Il influence le flux d’air et donc l’intensité du puff de vapeur. Plus l’airflow est ouvert, plus l’inhalation est directe (vape DL). Plus l’airflow est fermé, plus le tirage est serré. On parle donc d’inhalation indirecte (vape MTL).

Conseils pour bien vapoter avec le mode Power

Voici quelques conseils pour bien vaper avec le mode wattage variable de la cigarette électronique :

  • commencez par une puissance faible, surtout si vous débutez dans la vape ;
  • augmentez la puissance petit à petit ;
  • respectez la plage de puissance de votre résistance intégrée ;
  • expérimentez différentes puissances pour trouver votre sweet pot.

Pour trouver le wattage idéal, il faut créer une harmonie avec la vapote. Vous devez bien régler les watts de la vapoteuse, mais aussi choisir un e-liquide français adapté à vos besoins. Cela comprend le ratio PG/VG, mais aussi le taux de nicotine.

Il est conseillé de privilégier un wattage bas pour éviter une vapeur trop forte quand vous vapotez un flacon d’eliquide contenant une dose de nicotine élevée.

À l’inverse, pour faire beaucoup de vapeur avec la cigarette électronique, vous pouvez privilégier des résistances sub-ohms et un wattage élevé pour bien chauffer le coil. Un e liquide avec un taux élevé de glycérol peut aussi produire plus de nuages.

Vous savez tout sur le wattage variable ! Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une bonne vape (et si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter).

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Peut-on vapoter dans un aéroport ? de Neovapo

Vapoter et fumer en même temps : une mauvaise idée ? de Neovapo

Cigarette electronique, lieux publics : informations

Grossesse et cigarette electronique : tout ce qu’il faut savoir

Cigarette electronique et sport, est-ce compatible

Publié le 28/11/2023 et modifié le 20/04/2024 dans Comment utiliser cigarette électronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème