Ecigarette : comment utiliser le contrôle de température ?

Ecigarette : comment utiliser le contrôle de température ?

Cigarette électronique et contrôle de température (TC) : en savoir plus sur ce réglage

Le contrôle de la température est un réglage de la cigarette électronique. Les mods box électroniques sont équipés du mode TC, contrairement aux mods mécaniques.

Le contrôle de température permet de varier la température de la résistance.

Attention. Le TC ne contrôle pas la chaleur de la vapeur. Si votre cloud est trop chaud en bouche, il faut vérifier la taille du drip tip, mais aussi la valeur en ohm du coil. Une résistance subohm produit une vapeur plus chaude qu’un atomiseur de plus de 1 ohm.

Le TC déduit la température de la résistance en fonction de son impédance. Vous pouvez personnaliser cette température en fonction de vos préférences.

Le rôle du contrôle de température est d’améliorer votre expérience avec la cigarette electronique (pour arrêter de fumer, pour avoir plus de goût, pour éviter les dry hit…).

Où se trouve le contrôle de température de l’ecigarette ?

Le mode TC se trouve dans les réglages de l’ecigarette. Vous y accédez grâce aux boutons du box mod et à son écran d’affichage. Il se trouve au même endroit que les fonctionnalités wattage variable, voltage variable, bypass ou curve.

Comment utiliser le mode TC ?

Pour utiliser le mode contrôle de température de l’ecigarette, vous devez insérer une résistance et valider sa valeur. La box sélectionne un degré à ne pas dépasser. Lorsque la vapote atteint cette température, elle se bloque.

Le TC évite les problèmes de surchauffe lors de la vape. Elle empêche le clearomiseur de devenir brûlant. Elle prévient aussi les risques de dry hit.

Le dry hit est un goût de brûlé ressenti lors de l’inhalation de la vapeur. Il survient quand le fil résistif de la résistance chauffe dans le vide ou chauffe en excès et brûle la mèche de coton organique.

Les différents types de contrôle de la température

Le mode contrôle de température de l’e-cigarette se décline en plusieurs types. Toutes les résistances ne sont pas forcément compatibles avec le mode TC.

Seules les résistances équipées d’un fil résistif en nickel, en acier inoxydable et en titane sont compatibles avec cette fonctionnalité du chipset.

Les résistances en acier inoxydable

Le mode TC-SS s’active pour les atomiseurs en acier inoxydable (Stainless Steel). Ce matériau réagit vite au courant électrique envoyé par la batterie.

Pour les diyers qui construisent leur propre fil résistif, l’inox est apprécié pour sa retransmission fidèle des arômes et l’abondance de la vapeur.

Les résistances en titane

Le mode TC-Ti concerne aussi les atomiseurs avec un coil en titane. Ce fil chauffe rapidement et offre une bonne réactivité lors du vapotage.

Le titane est apprécié pour la fabrication de résistances pour atomiseurs reconstructibles. Il garantit une vape saine. Avec le mode contrôle de température, vous maîtrisez la chaleur et vous ne risquez aucun danger lors de l’aspiration.

Néanmoins, ce fil reste déconseillé pour le power vaping.

Les résistances en nickel

Le mode TC-Ni s’actionne pour les résistances en nickel. Ce coil est souvent utilisé pour les atomiseurs de clearomiseurs classiques. Il est peu résistif et propose une excellente réactivité pendant la chauffe.

Le nickel refroidit vite, ce qui évite les soucis de surchauffe avec la vaporette. Il peut atteindre des valeurs très basses, idéales pour la vape sub-ohm. Il est cependant déconseillé pour les vapoteurs et vapoteuses débutants.

Les résistances en kanthal ne sont pas compatibles avec le mode TC

Seuls le titane, le nickel et l’acier inoxydable sont compatibles avec le mode contrôle de température de l’ecig.

Le kanthal, qui est un matériau très utilisé pour créer des résistances préconçues, ne peut pas s’utiliser avec ce mode.

Pour savoir avec quel fil résistif votre résistance est fabriquée, regardez sur la fiche produit de la boutique en ligne Neovapo. Le type de coil est indiqué. Vous pouvez aussi lire le manuel d’utilisation de votre kit AIO de cigarette électronique pour avoir plus d’informations.

Les résistances ayant un fil résistif en nichrome (N80) ne sont pas compatibles avec le mode contrôle de température des cigarettes électroniques.

Fonctionnement du contrôle de température de l’e-cigarette

Lorsque vous utilisez le contrôle de température de l’ecig, la box vous demande de valider la valeur de la résistance. Puis, en fonction de la résistivité du coil à température ambiante et pendant la chauffe, l’appareil déduit la température de la résistance.

La box détecte le changement d’atomiseur et en déduit la température de chauffe. Elle adapte sa puissance pour conserver la même température. C’est une fonctionnalité moins énergivore en matière d’eliquide et de batterie.

La majorité des cigarettes électroniques modernes sont désormais équipées d’un contrôle de température. Vous ne pensez plus en watts ou en volts, mais en degré Celsius ou, pour certaines vapotes, en Fahrenheit (voire en Joule).

Les principes à connaître pour bien utiliser le contrôle de la température

Pour bien utiliser le contrôle de température de l’e-cig, vous devez retenir ceci :

  • utilisez seulement des résistances en nickel, titane ou acier inoxydable ;
  • prenez le degré Celsius comme unité de mesure (ou le Fahrenheit ou le Joule selon le modèle de votre kit complet) ;
  • quand vous changez de résistance, utilisez le TC toujours à froid pour que la box mémorise la valeur et en déduise la température (n’appuyez pas sur le bouton fire) ;
  • indiquez à quelle intensité vous souhaitez vaper (par exemple, vous voulez vapoter avec une température de 200°C, mais avec 20 watts pour économiser de la batterie).

Ne vous en faites pas si l’utilisation du contrôle de température vous paraît compliquée. C’est une question d’habitude et de pratique. De plus en plus de vapoteurs plébiscitent ce réglage qui permet de personnaliser au maximum la vapote selon ses goûts.

Vous pouvez toujours nous contacter sur le livechat du site, par téléphone, par mail ou venir nous voir en magasin pour plus d’explication. Nos experts de la vap’ vous aident à bien utiliser votre cigarette électronique et ses fonctionnalités.

Les raisons d’utiliser le mode contrôle de la température

Pourquoi utiliser le mode contrôle de température de la clope électronique ? Pour au moins quatre raisons :

  1. parce que le TC évite les dry hit ;
  2. parce que le TC améliore le ressenti des saveurs ;
  3. parce que le TC protège les résistances ;
  4. parce que le TC permet d’économiser du eliquide.

1. Éviter les dry hit grâce au TC

Si vous avez un goût de charbon dans la bouche, c’est que vous avez expérimenté le (détestable) dry hit. Il survient quand la résistance chauffe les mèches sans liquide pour cigarette électronique et les brûle.

Grâce au mode contrôle de température, votre modbox cesse de chauffer quand le coton risque de se calciner. Dès que la résistance manque d’eliquide à vaporiser, le vaporisateur cesse de fonctionner.

Pour continuer à vapoter, il suffit de remettre du e-liquide français dans le réservoir ou sur les mèches de l’atomizer.

2. Ressentir plus de goût avec sa vapoteuse

Le mode TC aide à augmenter le plaisir pendant la vap. Les e liquides ne délivrent pas la même flavour selon la température. Maîtriser la chaleur de votre vaporisateur personnel vous permet d’obtenir un goût constant et intense.

Le but est de trouver le degré Celsius idéal pour vaper vos liquides pour cigarette électronique. En fonction de l’arôme et de la température choisis, vous obtiendrez un parfum plus ou moins prononcé.

Une fois le degré parfait trouvé, vous conservez une température constante qui maximise votre plaisir gustatif. Grâce au TC, vous partez à la recherche de votre Sweet Pot.

Le Sweet Pot est la zone de vape idéale. l dépend de la puissance (watts) utilisée et de la température choisie pour vaporiser l’eliquide. Ce réglage peut être estimé à partir d’un calcul en fonction de la valeur de la résistance (loi d’ohms).

3. Augmenter la durée de vie des résistances

Puisque le mode contrôle de température réduit le risque de dry hit, il protège aussi vos résistances et augmente leur durée de vie.

Quand un ato crame, il faut le remplacer. Mais avec le mode CT, vous conservez votre pièce plus longtemps. Vous avez le temps de l’user entièrement et sans dry hit.

4. Économiser du e-liquide grâce au contrôle de la température

Vous économisez de l’e-liquide grâce au contrôle de température. En utilisant une chaleur peu excessive, vous réduisez votre consommation de juice de vape.

Par conséquent, le TC vous permet aussi d’économiser de la batterie. Vous préservez l’autonomie de la batterie intégrée et des accus 18650. Vous n’avez pas besoin de recharger votre ecig souvent.

Définition du mode TCR, le Temperature Coefficient of Resistance

Pour aller plus loin dans le fonctionnement du contrôle de température de l’ecigarette, parlons du mode TCR.

Le TCR est l’acronyme pour « Temperature Coefficient of Resistance » que l’on peut traduire par le coefficient de température de la résistance. Il s’agit du processus technique qui mesure la température de la résistance quand elle utilise le mode TC.

Quelle différence entre le mode TC et le mode TCR ?

  • Le mode TC détermine un coefficient de chauffe automatiquement en fonction du type de fil résistif installé ;
  • le mode TCR vous laisse déterminer manuellement le coefficient de chauffe de la résistance en fonction de l’impédance de la résistance (et des plages d’utilisation données).

Vous pouvez, comme avec le TC, choisir les watts et la température max à ne pas dépasser. Mais vous pourrez aussi choisir le coefficient selon vos préférences.

Mode d’emploi de la fonction TCR

Pour accéder au TCR, vous devez appuyer sur la touche du bouton de régulation et sur le bouton principal en simultané et pendant environ 5 secondes. Vous pouvez ensuite choisir vos paramètres.

Utilisez le TCR seulement avec les résistances en inox

Les résistances en nickel et en titane présentent des valeurs basses. Il vaut mieux les utiliser en contrôle de température (TC) classique qu’en TC pour garder un coefficient de chauffe automatique.

Le TCR intéresse davantage les e-fumeurs expérimentés. Il présente l’avantage de contrôler sa chauffe de A à Z et avec une précision extrême.

Si ce mode reste complexe, restez sur l’utilisation du contrôle de température de la vapote qui est plus simple.

Contrôle de température et atomiseurs reconstructibles

Si vous utilisez un dripper ou un quelconque autre atomiseur reconstructible (RDA, RTA, RDTA), vos coils doivent être bien réalisés pour vapoter en TC.

Pour cela, vous devez vous équiper d’un matériel complet. Le kit de cigarette électronique équipé d’un clearomiseur et de résistances toutes prêtes convient aux vapoteurs novices.

Si vous construisez vos résistances, vous devez acheter un ato RBA pour accéder à un plateau de montage. Vous pouvez acheter des coils tout prêts ou bien les fabriquer à partir d’une bobine de fil résistif.

Un ohmmètre est indispensable pour vérifier la valeur de la résistance.

Si le coil n’est pas bien réalisé, le contrôle de température ne fonctionnera pas. La box doit être capable de lire l’impédance de la résistance.

Le contrôle de température convient à tous les vapoteurs

Vous n’avez pas besoin d’être un expert en vaping pour utiliser le TC. C’est une fonctionnalité qui convient aux clearomiseurs classiques. L’atomiseur reconstructible (RBA) n’est pas le seul privilégié. Pas besoin de faire du cloud chasing ou de vapoter en sub ohm.

La température n’est pas synonyme de power vaping. Si la chaleur est élevée, cela ne veut pas dire que votre nuage de vapeur sera plus dense. Vous pouvez très bien vapoter en inhalation indirecte (mtl), c’est-à-dire serrée avec peu de vapeur, avec une température élevée.

Le contrôle de température sert surtout à profiter d’une vape saine, sans dry hit, et délicieuse.

En bref, les 4 étapes d’utilisation du contrôle d’utilisation de l’ecigarette

On pourrait résumer cet article en 4 étapes pour bien utiliser le contrôle de température de la cigarette électronique.

  1. Choisir la résistance et choisir le matériau du coil (acier inoxydable, titane ou nickel) ;
  2. L’étalonnage (confirmer le changement de valeur de la résistance à température ambiante) ;
  3. Sélectionner un seuil de température (réglage de la température cible souvent comprise entre 100°C et 315°C) ;
  4. Régler la puissance autorisée (indiquez la puissance en watts maximale pour atteindre la température souhaitée).

Si vous vous demandez quelle est la température idéale pour vapoter, sachez qu’il n’existe pas de bonne ou de mauvaise réponse. Le degré de température idéal dépend de vous, de vos goûts et de votre manière de régler la cigarette électronique.

Dans tous les cas, le mode TC améliore votre expérience vaping et vous aide lors du sevrage tabagique. Le système reste simple d’utilisation et améliore la vaporisation du eliquide. La restitution des saveurs est encore meilleure, pour des plaisirs gourmands sans limites.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Peut-on vapoter dans un aéroport ? de Neovapo

Comment recharger une cigarette électronique Eleaf ?

Quelle est la cigarette electronique la moins nocive ? de Neovapo

Comment allumer une cigarette électronique ?

Vapoter dans sa chambre, est-ce une bonne idée ? de Neovapo

Publié le 03/11/2022 et modifié le 13/04/2024 dans Comment utiliser cigarette électronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème