Comment réduire les risques liés au vapotage ?

Comment réduire les risques liés au vapotage ?

Les risques liés au vapotage

Le vapotage est un moyen de réduire sa consommation de tabac et, mieux, d’arrêter de fumer. Le but de la cigarette electronique est de remplacer la cigarette normale. Le tabagisme est nettement plus dangereux que la vape.

Par exemple, le ministère de la Santé publique anglaise a mené une étude scientifique sur la qualité de la vapeur générée par la vapote. L’aérosol est 95 % moins nocif que la fumée de cigarette.

La raison qui explique l’innocuité de la vap par rapport à la toxicité de la cigarette ordinaire est l’absence de combustion et de produits du tabac dans la clope électronique. La vaporette ne contient aucune substance toxique.

À titre de comparaison, la cigarette combustible contient plus de 4.000 produits chimiques. La fumée du tabac expose les fumeurs et leur entourage à des substances nocives comme le monoxyde de carbone et le goudron qui sont responsables des maladies respiratoires, cardiovasculaires et de cancers comme le cancer du poumon.

Néanmoins, même si les cigarettes électroniques sont moins nuisibles que les cigarettes classiques, elles peuvent comporter des risques si elles sont mal utilisées. Voici quelques-uns des risques liés au vapotage et les astuces pour les réduire.

Le risque d’explosion des accus

Une ecigarette se compose d’une batterie interne ou est dotée d’accus 18650. Ces accumulateurs sont pratiques, car ils peuvent se recharger indépendamment du mod. Vous pouvez aussi les remplacer sans avoir à changer le modbox en entier et ils peuvent augmenter l’autonomie de la batterie (mAh).

Néanmoins, les accus de la vapoteuse peuvent s’avérer dangereux s’ils sont mal utilisés. Il ne faut jamais les stocker avec des objets métalliques, par exemple. Le métal peut faire dégazer l’accumulateur et provoquer une brûlure.

Mal employés, les accus présentent le risque de chauffer, de prendre feu et d’exploser si le gaz entre en contact avec l’air. Il existe des témoignages de vapoteurs dont les accus ont explosé dans leur poche parce qu’ils étaient mal transportés.

Pensez également à bien surveiller votre box mod. Si vous voyez la coque gonfler, retirez tout de suite votre vaporisateur de votre poche. Le gonflement de la box peut être le signe précurseur d’une explosion.

Les risques concernant les eliquides

Le liquide pour cigarette électronique est le produit qui permet la création de la vapeur. Il remplit le réservoir pyrex du clearomiseur et se compose uniquement de :

  • propylène glycol (PG) ;
  • glycérine végétale (VG) ;
  • arômes ;
  • nicotine (optionnelle).

Pour ne pas rendre votre vapotage nocif, vous ne devez pas mettre autre chose que du eliquide dans le réservoir de votre cigarette électronique. Ne le remplissez pas avec du sirop, de l’eau ou de l’alcool. La vapoteuse est uniquement dédiée au vapotage de liquides pour cigarette électronique.

De manière générale, les e-liquides ne sont pas toxiques. Choisissez-les sans additifs pour que leurs ingrédients soient les plus basiques possibles. En comparaison avec les dangers du tabagisme, la vaporisation et l’inhalation d’un e liquide sont nettement moins dommageables pour votre santé.

La base PG/VG, les arômes et la nicotine sont inoffensifs. Ils aident au sevrage tabagique et favorisent l’arrêt du tabac. La nicotine elle-même n’est pas cancérigène, contrairement aux produits du tabac comme les goudrons.

Les effets secondaires liés à l’arrêt de la cigarette traditionnelle

Quand vous commencez la vape, vous pouvez remarquer certains désagréments comme de la toux, des maux de tête, de l’appétit, du stress… Ce sont les symptômes du manque de nicotine, mais aussi du sevrage tabagique. C’est bon signe, car cela veut dire que vous vous désintoxiquez de votre dépendance au tabac.

Le vaping permet d’entamer un sevrage du tabac tout en limitant les effets secondaires. Néanmoins, certains peuvent quand même apparaître. Tout dépend de chacun. Chaque vapoteur et vapoteuse est différent. La toux du vapoteur est souvent le signe que les bronches se réparent et expulsent les toxines causées par l’aspiration de la fumée de cigarette.

Ces effets indésirables sont passagers. Ils devraient diminuer de quelques jours à quelques semaines après le début du sevrage tabagique.

Bien choisir sa dose de nicotine dans son flacon d’eliquide aide à limiter ces symptômes qui peuvent parfois rendre le sevrage difficile et donner envie de fumer (craving).

L’allergie au propylène glycol

Un dernier risque lié au vapotage est la possibilité d’être allergique au propylène glycol. Cette affection reste rare, mais possible. Si vous ressentez de la douleur dans la poitrine, si vous toussez de manière frénétique après chaque puff de vapeur, ou si vous souffrez de démangeaisons, de maux de ventre et d’éruptions cutanées, il est fort possible que vous soyez allergique au PG.

Dans ce cas, la meilleure solution est de vapoter du e-liquide sans propylène glycol. Il existe des alternatives au Végétol si vous voulez inhaler une vapeur discrète et riche en saveurs. Vous pouvez aussi passer au vapotage d’eliquides 100 % VG.

Attention, dans ce cas, de bien choisir votre kit AIO de cigarette électronique. Un kit complet pour grande consommation équipé d’un clearomizer subohm, de résistances de moins de 1 ohm et d’un mod box avec un wattage élevé sont essentiels pour vaper de tels eliquides.

Les solutions pour diminuer les risques liés au vapotage

Découvrez nos conseils pour réduire au maximum les risques liés au vapotage. Rappelons que la cigarette électronique reste une alternative au tabac. Il s’agit d’un substitut nicotinique qui tend à remplacer la cigarette classique pour diminuer sa consommation de tabac et cesser de fumer.

La vaporette s’adresse avant tout aux fumeurs et fumeuses. Elle n’est pas conseillée aux non-fumeurs qui sont intéressés par un dispositif qui fait de la vapeur aromatisée. La puff jetable, de même que la vapote rechargeable, sont des substituts nicotiniques adressés aux fumeurs qui veulent stopper la cigarette.

Enfin, il faut garder en tête que l’inhalation de la vapeur, si elle est moins dangereuse que l’aspiration de la fumée, n’est pas anodine. Pour garder des poumons en bonne santé, il est recommandé de ne rien aspirer d’autre que de l’air.

Néanmoins, si vous êtes fumeur ou fumeuse et si vous voulez abandonner la cigarette, l’e-cigarette reste une solution efficace pour arrêter de fumer définitivement.

1. Vapoter des produits de qualité

Les produits du vapotage de haute qualité sont fabriqués avec des matériaux et des ingrédients sûrs. Achetez vos produits auprès de boutiques spécialisées dans la vente de cigarettes électroniques. Vous serez ainsi certain et certaine de consommer des produits sains et sans risques.

Ce conseil concerne à la fois les e-liquides et les kits de cigarette électronique. Achetez du matériel vaping auprès de marques reconnues et approuvées par les professionnels du vapotage.

Cela concerne aussi bien l’atomiseur que les mods. Une vapote de bonne qualité vous dure de longues années et procure un vapotage agréable et sans danger, qui vous aide à arrêter la cigarette.

Choisissez également des juices de vape d’excellente qualité. Nous vous conseillons de privilégier l’achat d’eliquides français qui sont soumis à la réglementation de la TPD. Vous êtes ainsi sûr de prendre des bouffées de vapeur qui ne sont pas néfastes pour la santé.

Pour rappel, vous avez seulement besoin d’une base pgvg, d’arômes et éventuellement d’un dosage de nicotine pour fabriquer du e-liquide. Consultez notre catalogue de liquides pour cigarette électronique fabriqués en France et 100 % artisanaux ! Des centaines d’arômes vous attendent.

2. Entretenir son ecigarette régulièrement

L’entretien de la cigarette électronique est essentiel pour limiter les risques du vapotage. Si vous voulez conserver votre appareil longtemps et sans danger, pensez à le nettoyer régulièrement.

Le nettoyage concerne toutes les parties détachables du clearomiseur (y compris la résistance si vous avez un atomiseur reconstructible comme un dripper). Pensez aussi à remplacer la tête d’atomizer toutes les deux à trois semaines ou dès que vous ressentez le dry hit (goût de brûlé).

N’oubliez pas non plus de nettoyer le mod box, stick ou pod. Bien nettoyer le pas de vis et le drip tip, remplacer et charger correctement sa batterie intégrée font partie des points essentiels pour bien entretenir son e-cig et faire en sorte qu’elle fonctionne correctement.

3. Rester conscient des méfaits de la nicotine

La nicotine n’est pas aussi néfaste que les autres produits générés par la combustion du tabac. Elle n’est pas cancérigène. En revanche, elle provoque une addiction puissante qui peut provoquer une rechute dans le tabagisme.

Gardez en tête que ce n’est pas parce que vous arrêtez de fumer avec la cigarette électronique que vous êtes libérés de votre addiction au tabac.

Le sevrage nicotinique est une étape fortement recommandée pour gérer votre dépendance physique. Cela consiste à baisser le taux de nicotine de vos flacons d’eliquide pour vous sevrer.

Pensez aussi à bien choisir la quantité de nicotine de vos fioles pour ne pas créer de surdosage ou de manque. Cela peut entraîner un double risque :

  • une surdose de nicotine peut rendre malade ;
  • une sous dose de nicotine peut faire rechuter dans le tabagisme.

4. Stocker les eliquides hors de portée des enfants

Les e-liquides peuvent être dangereux s'ils sont ingérés, notamment à cause de leur concentration de nicotine. Assurez-vous de les stocker dans un endroit sûr, hors de portée des enfants et des animaux.

Les bouteilles de jus pour ecigarette Neovapo sont dotées d’une sécurité enfant. Néanmoins, nous vous conseillons de les ranger dans un endroit en hauteur. Pour bien les conserver, choisissez un endroit sec, à l’abri de la lumière et de la chaleur.

5. Se faire suivre par un professionnel de santé

L’arrêt de la cigarette n’est pas anodin. Nous vous conseillons de commencer la vape avec un suivi personnalisé par un professionnel de santé. Vous pouvez vous faire accompagner dans votre sevrage tabagique par un tabacologue ou votre médecin traitant.

Ce suivi augmente les chances de réussir votre sevrage. Prenez également soin de votre santé au quotidien. Demandez des bilans réguliers à votre médecin pour savoir où vous en êtes dans votre santé. Adopter une bonne hygiène de vie permet aussi de contrebalancer les dangers du tabagisme.

En attendant vos résultats de santé, commencez dès maintenant à arrêter de fumer avec votre premier kit de cigarette électronique !

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Pourquoi ma cigarette électronique crépite ?

Comment régler les watts de sa cigarette electronique ? de Neovapo

Combien de bouffées dans une cigarette électronique ?

Cigarette electronique : est-ce dangereux de trop vaper

E-cigarette : comment vapoter en inhalation indirecte ? de Neovapo

Publié le 10/10/2023 et modifié le 18/05/2024 dans Comment utiliser cigarette électronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème