Peut-on fumer un e-liquide non maturé

Peut-on fumer un eliquide non maturé

Peut-on fumer un eliquide non maturé ?

Vous vous lancez dans les liquides DIY ? Il s’agit d’une excellente idée, qui ouvre de nombreuses portes et permet de créer ses propres arômes en matière de eliquide. Voici comment procéder pour créer et faire maturer un eliquide parfaitement. Nous répondons aussi à toutes les questions que vous pouvez vous poser, notamment s’il est possible de consommer un liquide qui n’a pas fini de maturer.

Elaborer son eliquide soi-même en DIY

Les avantages du DIY sont nombreux en matière de vape : économies, personnalisation, créativité… Les vapoteurs expérimentés se tournent souvent vers cette solution qui permet d’exploiter une large gamme de goûts de liquides de cigarette électronique. En matière de préparation eliquide maison, il y a deux étapes où il faut être précis : lors du dosage, et lors du steeping.

Ainsi, en fonction de la quantité de liquide que vous voulez obtenir à la fin, ainsi que de la dose de nicotine que vous souhaitez, il faut effectuer un petit calcul. Il en est de même pour l’intensité du gout que vous voulez obtenir, selon l’arôme que vous utiliserez. Un nombre de gouttes d’arôme précis doit ainsi être ajouté. Pour fabriquer votre e-liquide, il vous faut :

  • un flacon de 200 ml vide avec compte gouttes
  • une base de propylène glycol et glycérine végétale de 200 ml sans nicotine
  • des boosters de 10 ml contenant de la nicotine (20 mg/ml) selon le choix de votre base et votre besoin en taux de nicotine
  • un ou plusieurs arômes alimentaires

Le temps de maturation : qu’est-ce c’est et à quoi ça sert ?

Lorsque vous créez un eliquide vous-même, donc en mélangeant une base PG/VG avec des sels de nicotine ainsi qu’un ou plusieurs arômes, ce liquide doit subir un temps de maturation avant de pouvoir être fumé. Le temps de maturation est aussi appelé aussi steeping ou steep. Le steep permet de faire ressortir toutes les saveurs et toutes les subtilités des arômes dans le liquide. Plus la recette est complexe, avec un grand nombre d’arômes, plus le temps de maturation sera long.

Laisser maturer un eliquide consiste donc, après l’avoir bien mélangé, à le laisser reposer un certain nombre de jours, dans un endroit frais et à l’abri de la lumière. Alors pourquoi attendre et comment se passe le temps de maturation ? Un e-liquide est donc composé de glycérine végétale (VG), de propylène glycol (PG), d’arômes, de sels nicotiniques. Le VG est un composant gras, alors que le PG est lui beaucoup plus fluide.

C’est ainsi un peu comme mélanger de l’huile et de l’eau. Le temps de maturation permet donc de laisser le temps aux différents composants de se mélanger. Chaque préparation, selon la nature de l’atome utilisé, possède un temps de maturation bien précis et variable.

Au fur et à mesure que les jours défilent, vous pourrez observer un changement de couleur de votre liquide, qui va jaunir ou brunir de plus en plus. Ce phénomène est tout à fait normal, puisque que ce sont les molécules d’oxygène contenues dedans qui s’oxydent.

Les différents temps de maturation

Les temps de steep varient selon la famille d’arôme. Il existe quatre grandes familles d’arômes, chacune ayant une durée de maturation donnée :

  • Les fruités : de 3 à 10 jours
  • Les gourmands : de 15 à 21 jours
  • Les classiques : de 15 à 30 jours
  • Les mentholés : de 7 à 14 jours

Une fois que vous savez quel temps de maturation est nécessaire, vous pouvez stocker votre eliquide. Attention, certaines règles sont à respecter : la nicotine et les arômes étant très sensibles, il est recommandé de stocker son liquide DIY à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité. En outre, la préparation craint l’air : donc n’ouvrez pas la bouteille tous les jours pour humer votre eliquide adoré.

Diminuer ou supprimer le temps de maturation

Certains vapoteurs ont partagé des astuces pour raccourcir le temps de maturation. Ainsi, le grand principe est de mélanger au mieux son eliquide pour que la maturation soit plus courte. Vous pouvez donc utiliser un mélangeur pour touiller régulièrement le eliquide. Vous pouvez aussi utiliser un agitateur, qui permettra de secouer vos e-liquides de temps en temps durant la durée du steeping. Certaines personnes ont aussi recours à la chaleur, en posant par exemple la bouteille de eliquide sur un radiateur, ou bien au bain-marie.

Consommer un eliquide non maturé

Mais alors est-il possible de consommer un eliquide non maturé, tout de suite après l’avoir élaboré ? Oui, il est tout à fait possible de vapoter son liquide DIY immédiatement après sa fabrication, c’est sans danger.

Le seul risque est de trouver que l’arôme du liquide n’est pas assez prononcé, ou bien est juste différent de d’habitude. Les plus impatients peuvent donc être rassurés : il est possible de raccourcir la durée du steeping à quelques jours ou quelques heures, ou bien de s’en passer, si l’on ne recherche pas un eliquide au goût prononcé. La vape est une affaire de goût, il est donc tout à faire possible que vous préfériez le goût de votre nouveau eliquide sans maturation.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Par quoi remplacer du e-liquide ? de Neovapo

Comment changer de e liquide pour cigarette électronique

Comment mettre le eliquide dans sa cigarette électronique ?

Taux de e liquide selon les résistances : taux de pg/vg

Faut-il changer la resistance quand on change d'eliquide ?

Publié le 09/03/2021 et modifié le 20/04/2024 dans Comment utiliser le e-liquide par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème