Cigarette électronique et pilule, est-ce compatible ?

Cigarette électronique et pilule, est-ce compatible ?

Cigarette électronique et pilule : est-ce dangereux de vaper avec un contraceptif hormonal ?

La cigarette électronique et la pilule sont-elles compatibles ? Si vous prenez un contraceptif, vous n’êtes pas sans savoir que les médecins ne recommandent pas la prise de pilule si vous êtes fumeuse. Le tabagisme et la contraception hormonale sont dangereux pour votre santé.

Mais qu’en est-il de la vape ? Selon Tabac Info Service, il est tout à fait possible de vapoter avec une cigarette électronique quand on prend la pilule. Le tabac est déconseillé en raison du monoxyde de carbone que vous inhalez.

Le liquide de cigarette électronique ne contient pas de goudron ou de monoxyde de carbone qui rendent dangereux les effets de la pilule contraceptive sur le corps. Il est même meilleur pour votre santé d’arrêter la cigarette pour passer au vapotage et ainsi limiter les impacts négatifs de la contraception sur vous.

Pour tout savoir sur la cigarette électronique et la pilule, c’est par ici !

Contraception et vape : aucun effet indésirable démontré

Ce qui est démontré par les études scientifiques, c’est que les fumeuses qui prennent la pilule sont plus exposées aux risques de maladies cardiovasculaires, de thromboses et de cancers.

Des chercheurs du Centers for Disease Control and Prevention (États-Unis) qui est une agence de prévention du gouvernement américain ont étudié l’éventuel impact de la cigarette électronique sur les femmes qui prenaient une contraception hormonale.

Leur méthodologie est de rechercher dans la documentation les vapoteuses sous pilules atteintes de pathologies cardiovasculaires. Mais ces chercheurs n’ont rien trouvé ! Ils concluent dans leur rapport que la vape n’a aucun impact sur la santé cardiaque chez les vapoteuses qui prennent la pilule.

À noter que les études scientifiques manquent encore pour évaluer les risques du vapotage associé à un contraceptif hormonal. Mais ce qui est sûr, c’est que le tabagisme chez les fumeuses sous pilule est encore plus nocif que la vape. Passer à l’ecigarette, c’est déjà se prémunir des nombreux dangers du tabac.

Tout sur la pilule contraceptive hormonale et la cigarette électronique

La pilule contraceptive hormonale est prescrite aux femmes qui veulent bloquer leur ovulation et donc empêcher une fécondation et une grossesse. Il existe deux sortes de pilules : les combinées (ou estroprogestatives) et les progestatives.

Les pilules de 3e et 4e générations contiennent des œstrogènes. Un des effets des œstrogènes sur le corps est d’épaissir le sang, tout comme le fait la nicotine. Associer pilule et tabac peut augmenter le risque d’accidents cardiovasculaires et de phlébites.

Mais la cigarette électronique, moins nocive que le tabac, peut réduire ces risques. Certes, elle contient toujours de la nicotine, mais les e-liquides sont exempts de monoxyde de carbone qui limite le taux d’oxygène dans le sang.

L’idéal, si vous prenez la pilule, est d’entamer un sevrage nicotinique quand vous commencez à vapoter. Diminuez progressivement le dosage de nicotine jusqu’à vapoter avec un eliquide sans nicotine. À ce stade du sevrage tabagique, la vape n’aura aucune conséquence sur votre santé.

En ce qui concerne la cigarette électronique et la pilule, il est clair que, de manière générale, la vape est meilleure pour votre santé et en particulier quand vous prenez une contraception hormonale.

Cumuler la toxicité du tabagisme et les effets secondaires de la pilule peut avoir des conséquences graves sur votre santé. En passant au vapotage, vous enlevez tout le côté toxique de la cigarette.

Tabac et pilule : danger !

Pour bien comprendre pourquoi arrêter de fumeur sous pilule, il faut expliquer les dangers du tabagisme associé à la prise d’un contraceptif.

Le tabagisme et la pilule contraceptive hormonale (d’autant plus si elle est œstroprogestative) augmentent le risque :

  • d’accidents cardiovasculaires ;
  • de myocarde (maladie cardiaque) ;
  • d’AVC (accident vasculaire cérébral) ;
  • de phlébites (thrombose veineuse, embolie pulmonaire) ;
  • d’accidents circulatoires (artères bouchées, caillots sanguins…) ;
  • de cancers (cancer du col de l’utérus, cancer du sein…).

Lorsque vous passez à la vapoteuse, vous réduisez les impacts du tabagisme sur votre santé. Cela s’explique par le fait que la cigarette électronique ne vous fait pas inhaler des produits toxiques comme le goudron, le monoxyde de carbone et autres.

Les e-liquides ne contiennent que du propylène glycol, de la glycérine végétale, des arômes et de la nicotine qui n’ont pas de conséquences lorsque vous prenez la pilule.

Le tabac abîme les parois des vaisseaux sanguins et rétrécit les artères, tandis que la pilule a tendance à épaissir le sang. À termes, des complications peuvent survenir. Si vous fumez, il est important d’en informer votre gynécologue avant qu’il vous prescrive la pilule.

Est-ce qu’on peut fumer sous pilule ?

L’ordre des médecins est clair sur le sujet : il faut à tout prix éviter de fumer quand on prend la pilule. Le tabagisme multiplie par 20 à 26 le risque d’accident cardiovasculaire. Ce risque est encore plus élevé en fonction de votre âge, de votre état de santé et de vos antécédents familiaux.

De manière générale, la cigarette tue plus de 75 000 personnes en France chaque année (selon Santé publique France). Arrêter de fumer est de plus en plus nécessaire pour préserver votre santé. Et la cigarette électronique peut vous aider à abandonner la cigarette.

N’hésitez pas à contacter un tabacologue. La vapote n’est pas un médicament et ne « soigne » pas du tabagisme. En revanche, elle est un substitut nicotinique efficace qui a déjà aidé plus de 1,6 million de Français à se débarrasser de leur addiction au tabac.

Peut-on fumer avec un implant contraceptif ?

De manière générale, il n’est pas conseillé de fumer avec une contraception hormonale. L’action des hormones avec le tabac augmente les dangers. Il est surtout déconseillé d’associer le tabagisme à des contraceptifs qui contiennent des œstrogènes.

Le tabac n’a aucune conséquence sur l’efficacité de l’implant. Mais que vous ayez un DIU, un implant, une pilule ou tout autre contraceptif, vous devriez songer à arrêter de fumer pour ne pas intoxiquer votre organisme davantage.

Nicotine et pilule, ce qu’il faut savoir

Selon Tabac Info Service, la nicotine n’a pas d’impact déterminant dans les complications cardiovasculaires. Arrêter de fumer permet au contraire de ne plus inhaler de substances toxiques et donc d’abîmer la santé du cœur et des artères.

Ainsi, si vous continuez de consommer de la nicotine avec la cigarette électronique, rassurez-vous, cela n’aura pas de conséquences sur votre santé si vous prenez la pilule. Vous pouvez stopper la cigarette et passer aux e-liquides contenant de la nicotine avec votre vaporisateur.

Entamez un sevrage tabagique et achetez votre premier kit de cigarette électronique pour commencer la vape. Réussir à arrêter de fumer passe par un sevrage progressif, par la désaccoutumance au geste même de fumer, puis au sevrage de la nicotine.

Retrouvez toutes nos astuces pour réussir à arrêter de fumer avec la cigarette électronique sur le blog Neovapo.

Cigarette électronique sans nicotine et pilule, y a-t-il un effet ?

La cigarette électronique sans nicotine n’a a priori aucun effet sur votre santé. Vous pouvez très bien l’utiliser en association avec une pilule contraceptive. De manière générale, fumer avec une e-cigarette sans nicotine ne comporte aucun danger pour le vapoteur ou la vapoteuse.

Au contraire, lorsque vous enlevez l’absorption de nicotine de votre quotidien, vous vous libérez de sa toxicité et de la dépendance qu’elle entraîne. De plus, l’inhalation de la nicotine à travers la vaporisation et bien moins dangereuse que son aspiration par le biais de la combustion du tabac.

L’absence de combustion est mieux pour votre santé. Et la vapoteuse ne brûle aucun produit pour créer de la vapeur. C’est au contraire la chaleur provoquée par la résistance qui crée une évaporation du liquide de vap sous forme de nuage.

Quelle pilule prendre quand on vapote ?

Seuls un médecin ou un gynécologue sont habilités à vous prescrire une pilule contraceptive. Ce dernier choisira la pilule en fonction de vos antécédents médicaux, de vos tests sanguins et de votre situation.

Ce qui est sûr, c’est que les pilules à éviter quand on fume sont celles qui contiennent des œstrogènes. On les appelle aussi les pilules combinées. Une fumeuse aura donc intérêt à choisir une pilule progestative, bien que seul l’avis d’un professionnel de santé soit valable.

L’ecigarette étant considérée comme une cigarette de substitution, les règles qui s’appliquent aux fumeuses peuvent aussi s’appliquer aux vapoteuses. Dans tous les cas, ne prenez pas un contraceptif sans en parler en amont avec votre médecin traitant.

Et si la pilule ne vous convient pas, sachez qu’il existe de nombreuses autres solutions comme les pilules micro dosées (sans œstrogènes), les implants progestatifs, les DIU au cuivre (sans hormones), etc.

Que pensent les médecins de la cigarette électronique et de la pilule ?

D’après le docteur Anne Borgne, tabacologue et addictologue, les données scientifiques et médicales sont encore trop peu nombreuses pour véritablement estimer l’impact de la cigarette électronique avec de la prise d’une pilule contraceptive.

Ce qui est sûr, c’est que la toxicité de la fumée de cigarette a de réelles conséquences sur la santé des fumeuses sous pilule. Le vapotage pourrait être une solution pour limiter les dangers du tabagisme associé à la prise d’un contraceptif.

Mais le manque d’études ne permet pas de démontrer l’innocuité de l’e-clope quand elle est associée à la pilule.

Les 5 étapes pour arrêter de fumer avec la cigarette électronique

C’est décidé ! Vous ne fumerez plus de cigarettes à partir d’aujourd’hui. Vous avez pris conscience de la dangerosité que représentent le tabagisme et la pilule. Et comme vous n’avez pas l’intention de ne plus prendre de contraception… Le mieux est donc de stopper le tabac (et on vous le confirme, c’est la meilleure décision à prendre).

Mais comment réussir à arrêter de fumer ? Vous avez bien tenté les patchs à la nicotine ou d’autres substituts nicotiniques… Mais rien ne marche. La clope vous manque et vos pauses cigarette aussi.

Si les substituts nicotiniques vendus en pharmacie sont remboursés par l’Assurance Maladie, ils ne fonctionnent pas toujours pour tous les fumeurs. Car l’utilisation de ces produits oblige le fumeur à arrêter la clope et changer ses habitudes du jour au lendemain.

Et cette absence de transition entre le moment où vous décidez d’arrêter de fumer et celui où vous le faites peut entraîner une rechute dans le tabagisme.

Avec la cigarette électronique, vous vous sevrez en douceur. Vous ne transformez pas vos habitudes, vous les adaptez. La transition du tabac à la vape se fait à votre rythme. L’efficacité de la cigarette électronique pour arrêter de fumer est assurée.

Voici comment faire pour réussir à arrêter de fumer avec la cigarette électronique.

1. Choisir un kit de cigarette électronique adapté

La première chose à faire quand vous avez décidé de vaper est de choisir un bon matériel vaping. Achetez toujours votre cigarette électronique dans une boutique spécialisée dans le vapotage. Chez Neovapo par exemple, nous sélectionnons pour vous les meilleures marques d’ecigarette.

Vous êtes sûr d’avoir un excellent rapport qualité prix quand vous achetez chez des professionnels de la vape. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à choisir le bon kit aio de cigarette électronique. Pour cela, posez-vous ces 3 questions :

  1. Combien de cigarettes je fume par jour ? Plus vous fumez et plus vous avez besoin d’une e-cigarette longue durée, avec une batterie qui tient dans la journée et un clearomiseur dont le réservoir pyrex a une grande contenance.
  2. Quel style de cigarette électronique je veux ? Il existe trois formats d’e-clope : les sticks, les pods et les mods box. Le stick est une ecigarette tubulaire, facile à utiliser et qui ressemble à la cigarette normale. Le pod est une petite vapoteuse idéale pour les débutants. La box est une vapote plus imposante, mais dont le chipset (programme électronique) propose plus d’options.
  3. Pourquoi est-ce que je veux vapoter ? Si votre premier critère est l’arrêt du tabac avec un sevrage tabagique complet, choisissez une vapoteuse facile à utiliser, dont les résistances ont une valeur en ohm assez basse pour que vous puissiez vapoter avec un taux élevé de nicotine. Si votre souhait est juste d’arrêter de fumer, préférez des kits complets de cigarette électronique polyvalente.

Novice, choisissez un kit de cigarette électronique pour débutant comme le Pack Start ou le Pack Essentiel.

N’hésitez pas à contacter nos conseillers Neovapo pour savoir quelle cigarette électronique choisir quand on est débutant. Vous pouvez nous appeler par téléphone, ou nous envoyer un message par mail ou sur le livechat du site.

Consultez également la liste de nos boutiques de cigarettes électroniques Neovapo afin de voir si l’une d’entre elles se situe dans votre ville ou à proximité.

2. Acheter un flacon de e-liquide bien dosé en nicotine

Pour réussir à stopper la cigarette, que vous soyez sous pilule ou non, il faut consommer de la nicotine. Tant que votre corps absorbe cette substance, vous ne ressentez pas de manque ni de craving. Ce sont les symptômes du manque qui rendent le sevrage difficile.

En éliminant ces effets secondaires de l’arrêt de la cigarette, vous rendez la transition de la clope à l’e-clope plus facile. Et pour ne pas ressentir ces effets indésirables, vous devez bien choisir le dosage de nicotine de votre flacon d’e-liquide français.

Pour vous aider, Neovapo a mis en place une liste :

  • 0 mg/ml = eliquide sans nicotine
  • 2 mg/ml = dose extralight de nicotine pour continuer à la consommer, mais en très faible dose, avant de terminer son sevrage
  • 4 mg/ml = 10 cigarettes par jour
  • 8 mg/ml = 15 cigarettes par jour
  • 11 mg/ml = 20 cigarettes par jour
  • 18 mg/ml = 30 cigarettes par jour

Avec Neovapo, vous avez la possibilité de personnaliser le dosage de nicotine de vos liquides pour cigarette électronique. Rendez-vous dans la section des e-liquides DIY et utilisez les boosters. Ces derniers vous permettent d’ajuster le taux de nicotine et d’améliorer votre expérience vaping.

Quand vous commencez la vape, choisissez toujours un premier flacon de e liquide dont le dosage de nicotine correspond au nombre de cigarettes moyen que vous fumez par jour. Si vous choisissez une dose trop basse, vous éprouverez les effets du manque. Un taux trop haut peut causer une intoxication.

3. Apprendre à bien vapoter

Maintenant que vous avez votre première cigarette électronique ainsi que votre flacon de e-liquide, il ne vous reste plus qu’à commencer le vapotage. Prenez votre première bouffée de vapeur. N’oubliez pas d’amorcer la tête d’atomiseur (sa mèche et le coil) avant de vaper.

Apprenez à bien vapoter pour ne pas tousser après chaque puff de vapeur et profiter de votre pause vape. Ne pas bien vaper peut vous décourager et vous faire rechuter dans la cigarette. Si vous prenez une pilule contraceptive, vous savez que ce n’est pas top pour vous.

Pour bien tirer sur une e-cigarette, prenez des bouffées longues et espacées. Une taffe dure entre 3 et 5 secondes. Laissez à nouveau quelques secondes s’écouler entre deux puffs afin de laisser le temps au fil résistif de s’imprégner de liquide.

C’est très important. Un coil sec entraînera un dry hit (goût de brûlé) et vous contraindra à changer de résistance.

4. Commencer le sevrage tabagique

Une fois que vous savez comment vapoter, il ne vous reste plus qu’à commencer votre sevrage tabagique. Ce sevrage se sépare en deux temps :

  1. Vous vous sevrez de la cigarette et de vos habitudes de fumeur ;
  2. Vous vous sevrez de la nicotine et donc du tabagisme.

Avant de commencer le sevrage nicotinique, prenez le temps de vous habituer à l’utilisation d’une vapoteuse. Découvrez son mode de fonctionnement, comment elle fonctionne, l’utilité des résistances, variez les goûts et les arômes de juices…

Soyez curieux de la vape et remplacez totalement la cigarette par l’e-cigarette. Lorsque le tabac ne vous manque plus ou moins et que vous vous êtes complètement habitué à la vaporette, alors vous pouvez commencer le sevrage nicotinique.

5. Commencer le sevrage nicotinique : diminuer le dosage de nicotine

Pour se sevrer de la nicotine, il faut réduire sa consommation. Le problème est que le corps est accoutumé à cette substance et va réagir lorsqu’il s’apercevra qu’il n’a pas sa dose habituelle.

C’est pourquoi la cigarette électronique vous propose de diminuer progressivement et en douceur le dosage de nicotine de vos e-liquides. Vous vapotez avec un taux de 11 mg/ml ? Passez à 8 mg/ml, ou bien créez votre propre e-liquide et passez à 10 mg/ml, puis à 9 mg/ml, etc.

Plus vous prenez le temps de vous sevrer et plus le sevrage s’effectue en douceur. Vous contrôlez plus facilement les effets secondaires et votre craving n’a rien de menaçant. Vous limitez vraiment les risques de retomber dans le tabagisme.

Et pour multiplier vos chances de réussite, n’hésitez pas à contacter un tabacologue qui est un professionnel des addictions et du tabac.

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Quelle est la cigarette electronique la moins nocive ? de Neovapo

Cigarette electronique : comment savoir si je vapote trop

Peut-on vapoter dans un aéroport ? de Neovapo

Quelle cigarette électronique pour commencer ? de Neovapo

Peut-on vapoter dans une chambre d’hôtel ? de Neovapo

Publié le 19/01/2022 et modifié le 18/05/2024 dans Comment utiliser cigarette électronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème