Vapotage et voyage : conseils pour les globe-trotteurs

Vapotage et voyage : conseils pour les globe-trotteurs

Voyager avec sa cigarette électronique

Vapoter à l’étranger, c’est toute une affaire. Du moins, tout dépend de votre destination. Si vous voyagez en Europe, vous pourrez globalement vapoter où bon vous semble, hormis les lieux publics. La réglementation sur la cigarette électronique est similaire à celle de la France pour ce qui est de la majorité des pays membres de l’Union européenne.

Mais si vous comptez voyager dans le monde avec votre e-cigarette… Il faudra faire attention. Ce petit vaporisateur idéal pour arrêter de fumer et lutter contre le tabagisme n’est pas le bienvenu sur tous les territoires. Certains pays comme l’Inde ou la Thaïlande interdisent son utilisation (et ça peut aller jusqu’à une peine de prison !).

Attention, donc, si vous êtes baroudeur, nomade, voyageur ou globe-trotteur, car l’usage de la cigarette électronique n’est pas le même partout ! Bien vous renseigner sur les lois en vigueur dans les pays que vous visitez est indispensable pour éviter les mauvaises surprises. Le site de l’ambassade française peut vous aider à préparer vos déplacements.

Néanmoins, si vous voulez gagner du temps, découvrez dans cet article tous nos conseils pour bien préparer vos voyages avec votre kit de cigarette electronique et vos eliquides. Le vapotage en voyage reste essentiel pour tous les vapoteurs et vapoteuses qui souhaitent cesser de fumer !

Vapoteur globe-trotteur : préparer son voyage avant de partir

La première chose à faire quand vous planifiez un voyage en tant qu’e-fumeur est de lire les réglementations locales sur les cigarettes électroniques. Notre article de blog Tout savoir sur la cigarette électronique dans le monde vous permet de connaître les règles en vigueur selon les principaux pays visités du globe.

Vous trouverez également des informations sur la législation autour de la vape sur des sites comme l’Ambassade française ou le consulat et le site web du ministère des Affaires étrangères. Vous pouvez leur écrire un mail pour poser vos questions si vous avez des doutes.

Pour bien préparer votre voyage autour du monde avec la vaporette, pensez à :

  1. vérifier les lois sur la vap’ des États que vous comptez visiter ;
  2. vérifier la réglementation sur la vapote des compagnies aériennes que vous empruntez ;
  3. acheter du matériel vaping supplémentaire pour prévoir vos besoins et les éventuels accidents.

Les compagnies aériennes et la vape

Prendre l’avion avec sa cigarette électronique est possible et relativement facile. Les compagnies aériennes imposent certaines règles comme l’interdiction de vaper dans la cabine de l’avion pendant le vol. La batterie interne d’ecig doit rester éteinte et ne pas se trouver en soute pour éviter tout problème de combustion.

De même, vous avez le droit, en bagage cabine, d’emporter seulement 1 litre de liquide (tous les liquides compris, dont les liquides pour cigarette électronique). Les flacons contenant de la nicotine peuvent être soumis à certaines restrictions selon le pays où vous voyagez, tout comme certains e-liquides composés d’arômes.

Des pays interdisent l’importation d’une clope électronique, ce qui peut comprendre votre kit complet personnel. Dans ce cas, vous devrez trouver une solution alternative pour poursuivre votre sevrage de nicotine. Vous pouvez, par exemple, acheter un substitut nicotinique vendu en pharmacie comme le patch à la nicotine ou le chewing-gum nicotiné.

Les substituts nicotiniques sont aussi un bon moyen de ne pas ressentir l’envie de fumer et les symptômes du manque de nicotine pendant les longs vols aériens. Quand vous êtes dépendant au tabac, vous avez besoin de consommer une dose de nicotine régulière pour vous sentir bien et éviter le craving.

Arrêter la cigarette électronique pendant vos voyages, ou la consommation de nicotine, pourrait provoquer une rechute dans le tabagisme. Pensez toujours à une solution de secours au cas où vous ne pourriez pas utiliser votre vaporette comme aide au sevrage tabagique.

Préparer son matériel de vape

En voyage, vous perdez un peu vos repères. Malgré l’exaltation qui en découle, vous pouvez rapidement déchanter quand cela concerne le vapotage. En tant qu’ancien fumeur ou fumeuse, vous avez besoin de consommer de la nicotine pour ne pas éprouver les symptômes de l’addiction.

Pour éviter tout problème qui vous empêcherait de poursuivre votre arrêt du tabac avec la clope électronique, anticipez le matériel dont vous avez besoin pendant votre séjour. Ce matériel vaping peut inclure :

  • des fioles de liquide pour cigarette électronique afin de remplir le réservoir pyrex du clearomiseur ;
  • des résistances pour pouvoir remplacer la vôtre au moment du dry hit (goût de brûlé) ;
  • un verre pyrex de rechange au cas où le vôtre se fissurerait ;
  • des accus 18650 de rechange ou, éventuellement, un mod box de secours ;
  • des protections notamment pour le drip tip, le pyrex et le modbox ;
  • une pochette de transport qui peut contenir tout votre matériel, dont votre chargeur USB.

Nous proposons en boutique et sur le shop en ligne des sacoches complètes et pratiques pour transporter vos produits de vapotage. Cet étui solide vous permet d’emporter votre flacon de juice de vape, votre chargeur, vos accus et une résistance pour pouvoir répondre à vos besoins quand cela s’avère nécessaire.

Bien vous préparer évite les désagréments. Le plus important est de pouvoir continuer à vapoter pour ne pas rechuter dans le tabagisme et vous exposer, à nouveau, à la toxicité et aux dangers de la cigarette classique.

Conseils pour bien vapoter pendant son voyage

Pendant votre voyage, le seul conseil valable est : profitez ! Si vous vous êtes bien renseigné en amont sur les lois concernant la vapoteuse, et si vous avez votre matériel avec vous, alors vous n’avez plus qu’à découvrir de nouveaux horizons. Globe-trottez, amis globe-trotters, vapoteurs, et vapotez !

Néanmoins, pour encore mieux profiter de vos vacances, voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles.

1. Vapoter discrètement

Adoptez une vape discrète quand vous êtes dans des endroits bondés afin de ne pas déranger les autres, fumeurs et non-fumeurs, avec votre, certes délicieuse, vapeur d’e-cig. Tout le monde ne veut pas inhaler votre cloud magistral !

Pour gagner en discrétion lors du vapotage, utilisez l’arrivée d’air du clearomizer. Ce dernier se situe sur le top cap ou sur la base. La bague airflow vous permet de moduler le flux d’air inhalé selon que vous vapotez en inhalation directe ou en aspiration indirecte (vape DL vs vape MTL).

La vape DL (Direct to Lungs) produit une grosse quantité de vapeur à aspirer d’un coup, ce qui provoque un hit en gorge intense. La vape MTL (Mouth to Lungs) produit un volume de vapeur plus discret équivalent à la fumée de cigarette normale. C’est donc le tirage à privilégier quand vous souhaitez être discret.

Vous pouvez également privilégier les résistances de plus de 1 ohm ainsi que les e-liquides avec un ratio pgvg supérieur en propylène glycol.

2. Ne pas vapoter dans les lieux publics fermés

La plupart des pays interdisent le vapotage dans les endroits publics clos comme les bars, les restaurants, les transports en commun (train, tram, métro, bus…), les cinémas, etc. Pour vapoter, vous devrez vous rendre à l’extérieur ou dans les zones fumeurs.

Les zones accessibles aux fumeurs autorisent généralement la vape. Cela comprend les lieux publics ouverts comme la rue, les parcs, les jardins, certaines plages…

En France, par exemple, il est interdit de vapoter dans les établissements scolaires, les moyens de transports collectifs fermés, les lieux de travail fermés et collectifs, les établissements de santé et les lieux d’accueil du public. Cette règle peut changer dans certains lieux privés. La réglementation est alors proposée par le propriétaire des lieux.

3. Être prévoyant

L’organisation est la clé de tout voyage réussi ! Même si vous êtes un adepte de l’aventure, montrez-vous prévoyant en ce qui concerne votre ecigarette. Pensez à emporter le bon taux de nicotine et tous les ingrédients nécessaires pour faire du eliquide diy si besoin (comme la base liquide de propylène glycol et glycérine végétale).

En cas d’arrêt de la cigarette ordinaire, anticipez le manque de nicotine. Selon votre consommation de tabac, vous aurez besoin d’inhaler une quantité de nicotine plus ou moins importante au cours de la journée afin de ne pas vous jeter sur un paquet de cigarettes classiques au premier bureau de tabac croisé.

L’aérosol vaporisé par l’ecigarette est sans danger par rapport à la fumée de tabac. Il ne contient pas de substances toxiques comme le monoxyde de carbone et le goudron que vous retrouvez dans la fumée de cigarette combustible. Cette absence de produits chimiques nocifs fait de la vapote une solution intéressante pour arrêter le tabac.

La check-list pour partir en voyage avec son e-cigarette

Afin d’encore mieux vous préparer avant de partir faire un tour du monde avec votre vaporisateur personnel, voici la liste des éléments à vérifier, spéciale vape, avant de boucler vos bagages :

  • du eliquide composé d’un dosage de nicotine adapté à vos besoins (pas besoin d’entamer un sevrage nicotinique pendant votre voyage, à moins d’en discuter avec un tabacologue pour vous préparer et anticiper le manque) ;
  • si vous faites du juice de vape maison, votre matériel DIY (base PG/VG, boosters de nicotine et arôme concentré) ;
  • un chargeur USB ainsi qu’un adaptateur secteur et un adaptateur international (éventuellement une batterie externe pour les excursions en pleine nature) ;
  • un verre pyrex de rechange ;
  • une protection drip tip, pyrex et un étui pour le box mod ;
  • des têtes d’atomiseur (la quantité de résistance dépend de la durée de votre séjour. On compte environ 3 semaines de vape pour une seule tête d’atomizer) ;
  • en cas d’atomiseur reconstructible, du fil résistif pour faire des coils et du coton organique (ainsi que le matériel pour faire des résistances diy, à moins de préparer votre coil en amont du départ) ;
  • un mod électronique de rechange au cas où votre batterie intégrée cesse de fonctionner ;
  • éventuellement une box, un stick ou un pod de rechange (ou une puff qui est une cigarette électronique jetable) ;
  • des produits de substitution à la nicotine (patch, comprimés, gommes à mâcher) pour éviter les effets du manque de tabac ;
  • une pochette de transport.

Et voilà, votre sac à dos est prêt ! Vous voilà paré à l’aventure !

Encore plus d'articles sur ce sujet :

Comment régler sa cigarette électronique ?

Les différents modes de réglage de la cigarette electronique de Neovapo

Peut-on vapoter dans un aéroport ? de Neovapo

Où partir en vacances avec sa cigarette electronique ? de Neovapo

Vape : 5 conseils pour réduire sa consommation de nicotine de Neovapo

Publié le 22/05/2024 et modifié le 22/06/2024 dans Comment utiliser cigarette électronique par l'auteur Neovapo.

+ d'articles sur ce thème